Social

Des ex-salariés sur la paille pour les deux ans de la disparition de l'Arast


Des ex-salariés sur la paille pour les deux ans de la disparition de l'Arast
 
14h15. 27 novembre 2009. L'Arast disparait laissant près de 1.200 personnes sur le carreau. "Exercice de mémoire" oblige, souligne ce mercredi en conférence de presse Paul Junot, représentant syndical CFTC, l'anniversaire de la mort de l'Arast sera fêté le 30 novembre.

Deux ans après, un rassemblement sera donc organisé au jardin de l'Etat, face au Conseil général. Tous les ex-salariés de l'Arast, leurs proches, les personnes qui les soutiennent… se réuniront pour, entre autres, rappeler que plusieurs centaines d'entre eux sont toujours dans des situations précaires.

"Pour obtenir le RSA ou n'importe quels minimas sociaux, il faut des ressources familiales. En janvier 2012, nous n'aurons plus rien", s'insurge Mimose au nom de tous ses anciens camarades de l'Arast dont un certain nombre voient toujours leur dossier balloté de bureau en bureau, d'instance en instance, sans pour autant être enfin indemnisés suite à leur licenciement.

"Une audience pour le 30 novembre au Conseil général, à l'AGS et à la Préfecture"

C'est sur ce point que Paul Junot espère faire bouger les lignes… "Nous avons demandé une audience pour le 30 novembre au Conseil général, à l'AGS et à la Préfecture", indique-t-il ajoutant que l'idée est de réactualiser une proposition finalement déjà formulée à Pierre-Henri Maccioni, alors Préfet de la Réunion.

Le temps que la procédure judiciaire engagée aboutisse - cela prendra encore quelques années - les ex-Arast souffrent… Il est donc demandé que l'AGS verse les indemnités de licenciement à l'ensemble des salariés dès maintenant, avec l'assurance écrite au préalable que le Conseil général s'engage auprès de l'AGS à rembourser la totalité des montants payés au cas où, au final, un arrêt de la Cour de Cassation venait à condamner le Conseil général.

Si aucune des deux entités n'accepte ce "deal", Paul Junot et les ex-salariés de l'Arast qui le suivent ne souhaitent pas rester inertes, leur plan d'action serait alors dévoilé en temps et en heure...
Mercredi 23 Novembre 2011 - 15:04
Lu 673 fois




1.Posté par ndldlp le 23/11/2011 17:25
qu'en pense la droite sociale ? aux abonnés absents ?
bravo à l'action engagée.

2.Posté par Le troll 974 le 23/11/2011 18:49
Merci Nassimah !! Les neuneus savamment lobotomisés par 50 ans de bourrage de cranes pays revoteront pour toi et pour le PCR !!

3.Posté par DROPAK le 30/11/2011 12:17
Bravo Nassimah !!!
A droite puis à gauche puis au centre... mais surtout pour l'intérêt de la population de la Réunion !!!
Ouai c'est ça ouai !!!
MANZE MA PAYER DON !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales