Social

Des enseignants squattent le Rectorat

Une cinquantaine d'enseignants manifeste actuellement devant le Rectorat. Ils réclament l'affectation des néo-titulaires du concours sur le département de la Réunion, au lieu d'embaucher des vacataires ou des contractuels à des postes vacants pour des raisons qui ne seraient que purement économiques. Une quinzaine de manifestants comptent rester toute la nuit dans les locaux du Rectorat.


Environ cinquante enseignants manifestent depuis ce début après-midi devant le Rectorat dans le cadre du CTP (Comité technique paritaire) qui doit entériner l'affectation de plusieurs dizaines d'enseignants réunionnais vers les académies de Créteil et de Versailles. "A quoi ça sert de passer un concours si on préfère embaucher des vacataires ou des contractuels à notre place?", s'indigne Guillaume Aribaud, titulaire en EPS.

Six néo-titulaires réunionnais du concours d'enseignant à l'IUFM, ainsi qu'une quinzaine de titulaires solidaires, ont décidé de "squatter" le Rectorat, après s'être infiltrés dans le CTP pour faire part au Recteur de leur opposition à leur affectation vers la métropole, alors qu'ils sont titulaires du concours et qu'il y a des postes vacants à La Réunion. Des postes auxquels le Rectorat "préfère affecter des contractuels ou des vacataires", regrette Christian Picard, secrétaire départemental de la FSU également présent.

"On n'a pas besoin de ce folklore et de ce spectacle"

"On n'a pas besoin de ce folklore et de ce spectacle", a répondu le Recteur, lorsqu'un enseignant dont la mutation est prévue dans l'Académie de Créteil a fait part de sa requête à Mostafa Fourar. Le syndicaliste, Christian Picard, regrette ces propos, qu'il juge même "insultants" au regard de la demande des enseignants réunionnais qu'il considère légitime, surtout "lorsque certains ont déjà une famille", estime Jocelyn Cavillot de Solidaire-Réunion. "Ce n'est pas comparable aux enseignants de la métropole qui sont affectés à un département limitrophe et qui peuvent rentrer chez eux le week-end", insiste t-il.

"Ils resteront là jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au cas par cas"

Les enseignants titulaires sont actuellement devant le Rectorat par solidarité avec leurs collègues. Ils sont venus prêter main forte aux six enseignants néo-titulaires qui comptent camper dans l'enceinte du Rectora, en leur apportant notamment des ravitaillements. "Ils resteront là jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au cas par cas", indique Christian Picard. Mais ils risquent d'être expulsés à 18h, heure de fermeture du Rectorat...
Lundi 29 Mars 2010 - 18:02
Karine Maillot
Lu 2162 fois




1.Posté par zazakel le 29/03/2010 19:06
une nouvelle tendance squatter les locaux, le CG, le rectorat ça va mal partout. "Mon pays bateau fou oussa bana na y rale a nou "

2.Posté par William le 29/03/2010 19:29

fallait pas passer un concours national !
on ne peut pas toujours avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière !

3.Posté par LOUIS le 29/03/2010 19:40
Il faut interpeller Mme Penchard qui a eu la consigne du Pdt Sarko de privilégier l'embauche des cadre A des Dom!!! allez Chiche les postes aux réunionnais qui ont passé le concours ici point barre!!

4.Posté par pseudo jetable le 29/03/2010 20:05
Mostafa Fourar peut prendre des conseils auprès de nassima dindar.
1 / prendre VIP comme service de sécurité
2 /faire venir des maitres chiens
3 /couper l’eau et l’électricité

5.Posté par zembla974 le 29/03/2010 21:59
vous passez un concours national et vous vouliez rester dans votre ile alors que vous saviez depuis toujours comment sa marche alors faites preuve de bon sens , rentrez chez vous et preparer vous a partir car les voyage sa ouvre l'esprit

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/03/2010 22:23
qu'on vire alors les contractuels et vacataires, qu'on fasse appel à des réunionnais voulant rentrer par mutation s'il s'en trouve, et que ceux qui devaient partir partent...

7.Posté par mick le 29/03/2010 22:27
Post 2 et 5 , quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait et point barre à la ligne !!...

8.Posté par josie le 29/03/2010 22:29
"zembla" : vas y toi !!
Hum, j'ai oublié t pas profs !!snif snif !!

Barrez vous ce qui viennent pollué inutile ce forum !!

Continuez votre travail trankilement et faites vos nuits !! .

9.Posté par PAYET le 29/03/2010 22:54
b[Un concours national c'est un concours national. Les règles étaient connues par ces jeunes professeurs. Alors j'ai du mal à comprendre. Ils ont une solution toute simple pour rester sur l'île démissionner.

10.Posté par jean le 29/03/2010 23:21
On ne peut pas avoir le beure et l'argent du beure. Il faur savoir ce que vous voulez. Vous avez passé un concours national, et vous savez d'avance que votre choix était de partir. Alors arrêtez de râler, prenez votre valise et partez en métropole ça vous changera. Ou alors, il ne fallait pas passer le concours. Moi aussi j'ai eu des propositions de promotion pour la métropole, j'ai refusé la promotion pour rester à la réunion. Alors faites ce choix comme moi et arrête avec ça. Déjà vous êtes payer à ne rien faire . Vous avez 6 mois de vacances dans l'année. De plus quand vous êtes pas en maladie vous inventez des motifs bidons pour faire la grève, vous travaillez 18 heures semaine, et vous partez en vacances avant la fin des cours pour profiter des billets d'avion moins chères. Non non non non alors svp . Si rester enfermer dans une salle avec des élèves ne vous convient pas , orientez vous plutôt vers les espaces verts et vous serez plud tranquille en contact avec la nature. N'est ce pas mes 'ptit loups.

11.Posté par Gabriel Lebreton le 30/03/2010 00:22
J'estime qu'on devrait systématiquement envoyer les fonctionnaires faire leurs premières armes dans les autres régions de France, pour qu'ils se frottent un peu au monde du travail, ailleurs que leur douillet et confortable cocon. En outre ce qu' ils réclament n'est ni plus ni moins qu'une entorse à la loi, qui aurait notamment pour effet de boucher les possibilités de retour des fonctionnaires réunionnais qui travaillent en France continentale depuis des années. En fait, ils n'ont que deux motivations : le soleil et la surrémunération illégitime de 53 %. Lamentable. Ils devraient avoir honte. C'est indécent ! Avec des gens comme ça, la Réunion va droit dans le mur. Gabriel Lebreton.

12.Posté par Fabien le 30/03/2010 07:36
Dis donc le Aribaud, c'est pas déjà celui qui avait mis le boxon l'année dernière avec Leperlier lors des manifestations étudiantes? Nul doute que ça va nous donner encore un joli syndicaliste ça... En plus, on a déjà trop de profs d'EPS ici et les TZR de cette discipline sont les spécialistes du refus de poste si c'est trop loin de chez eux ou que c'est dans l'Est. Allez, ouste, en métropole histoire de voir si on peut faire autant de désordre, la bonne nouvelle c'est qu'il s'est rasé et coupé les cheveux...!!!

13.Posté par réyonné. le 30/03/2010 16:39
fo que toute lo ben zoreil ki reste la reunion y participe o mouvement inter academique ! et que rienk le réunionnais y reste sur zot poste ...

14.Posté par zembla974 le 03/04/2010 22:49
post 7 je pense que tu est un de ces blaireau qui veut rester la kaz tout en sachant ce qui t'attendai en ayant le concours soi digne et a la hauteur de ton poste.et a post 8 j'ai donné moi en metropole et je suis pas mort

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales