Société

Des contrats d'apprentissage en Bretagne pour les jeunes Réunionnais


La Bretagne, ça vous gagne ? C'est en tout cas le message qu'a souhaité faire passer Ibrahim Dindar, le président du Cnarm, aux jeunes en recherche d'emploi et d'insertion professionnelle.

Il vient de signer un accord cadre d'une durée de deux ans avec le Medef Réunion, l'UIMM (Union industrielle des métiers de la métallurgie) et le CFAI (Centre de formation des apprentis de l'industrie) de Bretagne. Cette convention prévoit l'embauche de jeunes Réunionnais en contrat d'apprentissage à partir de la rentrée de septembre 2013 dans le secteur de la métallurgie en Bretagne, cinquième région industrielle de France.

Une dizaine de contrats pour démarrer

"Nous allons chercher une dizaine de jeunes pour démarrer. On ne commence pas une expérience de mobilité d'un claquement de doigt", explique Ibrahim Dindar. Nous cherchons des jeunes qui veulent bosser, qui sont à l'heure et qui sont polis", précise-t-il. Les postes d'apprentis à pourvoir le sont en priorité dans les métiers de la productique, mécanique, usinage, de la chaudronnerie, de la fonderie, de la maintenance et de l'électricité, secteurs où les entreprises manquent de main d'oeuvre.

"Si l'emploi dans l'industrie a tendance à diminuer de façon tendancielle depuis depuis dix ans, la Bretagne résiste mieux. Il y a près de 10.000 projets de recrutement dans les années à venir dans cette région", souligne pour sa part Yann De Prince, le président du Medef Réunion, qui espère que "cet accord cadre fera des petits". D'autres régions industrielles pourraient être intéressées pour former des jeunes Réunionnais, comme en PACA, Picardie, dans le Languedoc ou encore en Corse

Un taux d'insertion élevé

Outre un contrat d'apprentissage d'une durée de deux ans qui attend les jeunes qui seront sélectionnés, cette convention prévoit la prise en charge du billet d'avion (aller-retour), une indemnité forfaitaire, une prime d'installation et une aide à l'hébergement.

D'après le président du Cnarm, Ibrahim Dindar, "le taux d'insertion via les contrats d'apprentissage est de l'ordre de 60 à 80% selon les métiers. Et même si l'apprentissage ne se conclut pas par un CDI, le jeune a beaucoup plus de chances de décrocher un emploi car il bénéficie déjà d'une expérience professionnelle".

Des appels à candidature seront lancés dans les prochaines semaines.
Jeudi 7 Mars 2013 - 12:06
Lu 1987 fois




1.Posté par Et le reste..... le 07/03/2013 12:52
Bientôt on viendra chercher des hommes créoles pour marier les célibataires bretonnes....et çà va emmerder sec John le gâteux....

2.Posté par TEGO le 07/03/2013 13:08
C 'est d' 1 comique par ces temps durs notre jeunesse doit aller se former , passons . Mais dans le même débarque sur l'île un lobby de bouche à oreille pour la sur-rémunération de 53% de vie chère et l'île à 360 Milles habitants de trop .... Trouvons l' érèr !

3.Posté par cabanon le 07/03/2013 13:16
mais les reunionnais qui vont en bénéficiais de cette chance ils seront de souche ou simplement natif .La misére que nous rencontrons ne nous aient pas toujour enlever par faute de préférence ethnique dont je qualifie d'esclavage moderne.9a ne m'étonnerait pas que c'est les dénomer payet boyer grondin técher qui vont en avoir pour l'estomac rempli de fantaisi.

4.Posté par Proposition à Ibrahim Dindar le 07/03/2013 13:52
Monsieur le Président,
Je ne sais pas si vous l'avez observé, mais je suis le SEUL dans la presse locale à faire souvent un éloge sincère de la mobilité.
Récemment encore, j'ai écrit un courrier de lecteur à ce sujet au porte-parole du gouvernement.
Donc, si vous avez besoin de quelqu'un qui connaît bien la Bretagne et aime cette belle région française pour en parler à nos jeunes en mobilité, vous avez déjà mes coordonnées mail et phoniques.
Armand GUNET
P.S. : La Réunion, il y a quarante ans, envoyait 4 000 jeunes en métropole par le Bumidom. Or, actuellement, le Cnarm envoie annuellement 2 500 jeunes.
Ne pensez-vous pas que, déjà, rien que pour garder le même nombre d’il y a quarante ans (alors que la population ici a énormément augmenté) il faudrait rajouter 1 500 jeunes de plus annuellement ?
Et, rapidement, envoyer 5 000 jeunes en métropole, au Québec, en Angleterre chaque année.
Toujours à votre service dans cette perspective.

5.Posté par SEVERIN le 07/03/2013 13:54
Prenez une boule de cristal,la droite a l'habitude de s'en servir.Depuis des
générations de dirigeants politiques toutes étiquettes confondus n'a
jamais pu faire évoluer l'économie cette île par les divers formations
techniques,industrielles pour coopérer avec les porteurs de projets de
création,innovations de nouveaux produits.Par miracle,il y a des formations
disponibles dans toutes la France pour que nos jeunes puissent s'expatrier,
laisser leurs places au bon petit blanc de France.Pitié,arrêtez de nous prendre
pour des cons bande de guignols.In yab des Yvelines

Posté par SEVERIN le 06/03/2013 11:50 | Alerter
Union Mouvement des P???S,bandes de guignoles de mafieux.J'espère
que vous avez encore pour un moment a rester a coté du pouvoir.Vous allez
avoir du mal a faire avaler des couleuvres a nos jeunes de la Réunion,a part
comme vous avez l'habitude de faire mettre la main a la poche.Je cois au retour
M.COPE vous avez laissé la peau d'un ex-militant SEVERIN des Yvelines
dans les mains de la horde des socialos,communistes,udf-centriste
pour en faire de la pâtée pour chien,j'ai payé une note qui m'était pas destiné.
Malheureusement,je peux compter que sur le retour sales politiques.In yab des Yvelines

6.Posté par Zbob le 07/03/2013 14:12
Houlala, c'est vachement grave, les associations bretonnes vont sûrement demander ( surtout si elles connaissent les Leperlier) que le travail soit réservé aux Bretons et non pas à des exogènes!
Au passage , j'en connais qui n'ont aucune chance d'être recrutés...

7.Posté par cabanon le 07/03/2013 14:37
esque les citoyens de la bretagne sont des racistes parceque pour les jeunes qui se dit etre des reunionnais et qui ou vont pouvoir en profiter de ce maniement historique joncher d'enclave seront content de donner a leur idéaux locaux manifeste parfumer concervatoir le bonjour et accolades de ses ayeux

8.Posté par noe le 07/03/2013 15:30
Beaucoup d'entre nous , ont des ancêtres venus de Bretagne ...
Ce sera une sorte de retour aux sources !!!
Super !
J'encourage nos jeunes à s'inscrire (enfin les vrais jeunes qui veulent vraiment s'en sortir !)

De plus en Bretagne , on mange beaucoup d'huitres toute l'année ...bon pour l'iode et le cerveau !

9.Posté par LE SHARP le 07/03/2013 16:02
les réunionnais ont le droit de prendre le travail aux bretons mais les bretons n'ont pas le droit de prendre le travail aux réunionnais.

10.Posté par Breizhou ! le 07/03/2013 17:11
A "le reste", Ici, en Bretagne, nous n'avons pas besoin d'hommes créoles pour nos célibataires, le Breton est vigoureux, si tu en doutes, viens faire un tour tu pourrais avoir à tater du Pen Baz.
Quand à "cabanon" enlève ton toit de chaume et laisse pleuvoir sur toi une averse de dictionnaires.
" séverin" peut-ètre une maladresse de mon esprit fait que je n'ai rien compris à tes propos décousus et haineux.
Passé ces quelques mises au points aux comiques de service, la Bretagne et les Bretons sauront accueillir les jeunes Réunionnais et s'ils le souhaitent vraiment les former aux nouvelles technologies.
J'espère de tout coeur que leur formation terminée ils reviennent dans leur ile transmettre leur savoir et retrouver leurs racines, on n'est vraiment bien que chez soi.
Venez, jeunesse, on vous attend !

11.Posté par Kaloupillé le 07/03/2013 23:02
Il chie pas la HONTE Ibrahim PATEL à L'île de la Réunion ( 974 ) ..... c'est vraiment un MYTO .....en sachant que certains Réunionnais qui sont en FRANCE depuis plus de 40 Ans qui ont fait des écoles d' Ingénieurs en Métropole qui aujourd'hui se retrouvent sans Emploi ou S.D.F. ou au Minima Sociaux avec 400 Euros ou avec un SALAIRE au SMIC qui sont obligés de survivre après avoir donner toute leur vie dans les grandes études et recommencer leur vie comme des débutants....... si la Bretagne exploiter les Réunionnais ça se saurait depuis longtemps car Jacques de CHATEAUVIEUX nous aurait dit ou se trouve la Lanterne éclairée pour ses Navires à Méditer ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales