Société

Des contractuels non payés, le Rectorat incapable de régler la situation


Des contractuels non payés, le Rectorat incapable de régler la situation
En fin de semaine dernière, plusieurs contractuels (assistant d'éducation) nous ont contacté par téléphone. Ils n'ont pas perçu leur salaire du mois de février (entre 600 et 800 euros). Une situation vécue difficilement pour ces personnes en contrat précaire, le plus souvent étudiant ou mère de famille et sans autre ressource.

"Normalement nous sommes payés le 28 de chaque mois. Mais cette fois-ci, nous n'avons rien reçu sur nos comptes en banque", explique une contractuelle de l'Education nationale, employée en tant qu'assistante d'éducation dans un établissement du chef-lieu. Ils ne veulent pas donner leur nom, par peur de pressions.

Ces "contractuels" occupent des postes à mi-temps pour des contrats renouvelables jusqu'à 6 ans. Sans salaire, la situation est pour certains particulièrement compliquée. "J'ai voulu payer mes courses, mais je n'ai pas pu une fois à la caisse. Je me retrouve sans ressource. Comment je fais avec ma banque et les prélèvements sur mon compte ?", s'interroge l'un d'eux.

Un problème au niveau du centre de paiement

Joint par téléphone, le Rectorat n'était pas, dans un premier temps, au courant de cette situation. Il se trouve que les ordres de paiement ont bien été envoyés mais que le centre de paiement de Saint-Denis en charge de la paie des assistants d'éducation (le lycée Leconte de Lisle) a connu vraisemblablement quelques problèmes.

Si en début de semaine, le Rectorat nous a expliqué qu'un numéro de téléphone était à disposition des contractuels en difficulté, rien ne semble avoir évolué depuis.

Ces assistants d'éducation se retrouvent "impuissants" face à une situation qui les dépasse. Cet après-midi, le Rectorat était dans l'incapacité de donner une suite au problème. "Nous sommes en train de faire le nécessaire. Nous en saurons plus en début de semaine prochaine", précise-t-on.

Il faut dire que le centre de paiement est fermé et que les vacances scolaires n'ont pas l'air de faciliter le problème… En attendant, les assistants d'éducation patientent dans l'espoir d'avoir dans les prochains jours leur paie du mois de février.
Vendredi 14 Mars 2014 - 18:10
JD
Lu 2461 fois




1.Posté par tartealacreme le 14/03/2014 18:33
Donc pendant les vacances scolaires les informaticiens sont en vacances aussi ?
Moi je croyais que toutes ces vacances ne concernaient que les enseignants.
On nous cache des choses ?

2.Posté par rasta le 14/03/2014 19:02 (depuis mobile)
Pendant les vacances les informaticiens travaillent. Va falloir allez chercher autrepart cher (e) tartealacreme.

3.Posté par Lucye le 14/03/2014 19:43 (depuis mobile)
Quelle galère !est ce encore une anomalie avec le sépa?et qui donne la bouffe ,qui paie les frais bancaires?des familles sont dans la galère en ce week end? Solidarité..! Bon courage !

4.Posté par noe le 14/03/2014 20:10
C'est très grave !
Ce personnel est vraiment utile pour la bonne marche des établissements !

5.Posté par Oscar DUDULE le 14/03/2014 20:47
Je pense que les services du rectorat devaient payer les frais bancaires des assistants d'éducation.

6.Posté par tartealacreme le 14/03/2014 21:17
@post 2
Moi je lis l'article et que dit-il ? : "Il faut dire que le centre de paiement est fermé"

7.Posté par lilou le 15/03/2014 00:51
les assistants d'éducation sont mal traités la réunion comme ailleurs en france ;vont ils enfin oser dénoncer leurs conditions de travail ,leur manque de formation et se ranger enfin auprès des parents d'enfants dont ils s'occupent au quotidien et auprès de qui on les empêche d'avoirs des contacts rapprochés pour aider au mieux leurs enfants au vu d leur manque de formation et compétences spécifiques . et ce ne sont pas les profs qui vont les aider dans cesens surtout dans le premier degré …alors mobilier vous les 18 mars pour la journée de mobilisation nationale dont je ne vois pas l'écho à la réunion et la manifestation du 2 avril2014 pour le collectif citoyen handicap qui sera présent dans beaucoup de rectorats de france pourdenoncer l'accueil des enfants en situations handicap et le traitement fait à leurs aidants . mobilisez vous enfin et sortez de l'anonymat .

8.Posté par "Leconte" n''''est pas bon ! le 15/03/2014 06:32
"le lycée Leconte de Lisle, centre de paiement de Saint-Denis en charge de la paie des assistants d'éducation"
Les responsables sont partis en vacances sans se soucier de leurs administrés.
Mettre de l'ordre et une pointeuse dans ce service, c'est un minimum pour "Leconte" des contractuels.

9.Posté par Planéte Marx le 15/03/2014 07:26
Moi je lis l'article et que dit-il ? : "Il faut dire que le centre de paiement est fermé"

ils travaillent à domicile, comme pour les enseignants du secondaire qui ne font que 15 heures par semaine au collège car ces pauvres exploités ont 20 heures de corrections de copies et de préparations de cours à faire chez eux.

10.Posté par goyavlet le 15/03/2014 07:55
En tant qu'assistant d'éducation, sachez que ce service au lycée Leconte de Lisle, refuse de recevoir les AED, de les prendre au téléphone, bref juste de les considérer.
Ce sont des personnels titulaires et fonctionnaires qui méprisent les petits contrats et qui s'en foutent de mettre les gens dans la mouise.
sachez, monsieur le recteur que si nous étions vraiment solidaires, et si nous ne subissions pas un chantage permanent au licenciement (nos deux CPE nous menacent tous les jours) une petite grève ferait que plus aucun établissement ne serait en mesure d'ouvrir leurs portes.

Mais étant donné que tous les jours on nous rabâche que nous sommes interchangeables, nous préférons nous taire et continuer à payer des frais bancaires pour des personnes qui ne font eux, pas correctement leur boulots.

A bon entendeur salut.

11.Posté par noe le 15/03/2014 09:26
"Goyavlet" dit n'importe quoi comme d'habitude ....
Peut-être a-t-il abusé de ce liqueur pas bon (trop doux) par bouteilles entières avec glaçons crasés ?

Las assistants sont respectés partout sauf s'ils pètent plus haut que leur trou devant leur hiérarchie !

12.Posté par David Asmodee le 15/03/2014 09:42
C'est le début.
Ces types d'incidents vont continuer à se multiplier. Et arrivera le jour béni où l'Etat avouera qu'il ne peut pas payer certains fonctionnaires parce qu'il ne peut pas emprunter sur les marchés. Il faudra alors réformer. Mais nous aurons besoin d'un président ; et c'est là que ça se corse car la France n'en a pas depuis 1969.

13.Posté par Zbob le 15/03/2014 11:28
Noé: si tu étais moins c...tu te renseignerait mieux!
Les établissements scolaires peuvent aussi être des zones de non droit:
il suffit d'un principal ou d'un proviseur qui se la pète ( et il y en a , y compris chez les sous proviseurs et les sous principaux) pour qu'un lycée ou un collège devienne un enfer à la fois pour les élèves ( bon , d'accord, l'enfer , ils se le créent souvent tout seuls en se rackettant et en se bagarrant) et pour les personnels. Car ces petits chefs s'attaquent surtout aux plus fragiles des membres de leur personnel , les administratifs contractuels , les jeunes profs débutants, les profs contractuels....et ils s'en donnent à cœur joie!
La seule solution serait l'union de tous contre ces dérives mais là aussi, c'est quasiment rêve impossible car certains ont toujours à y gagner tant qu'ils sont épargnés...et tant qu'on attaque les autres on ne les attaque pas.
ce problème de paiement est un pur scandale que le rectorat se refuse de gérer en renvoyant la balle au "centre de paiement " dont il connait parfaitement le mode de fonctionnement!

14.Posté par lilou le 15/03/2014 16:21
je ne vois pas réaction des aed à nos propositions de se mobiliser enfin. une ad a gagne aux prudhommes contre le rectorat et a obtenu sa crispation a lildd e la réunion avec dommages et intérêt d plus de 20000 euros l'année dernier;alors qu'attendez vous pour réagir?? ou alors aimez vous être soumis tout en vous plaignent comme font malheureusement beaucoup de concitoyens ;a savoir que les français sont le plus râleurs d'Europe e tels moins procéduriers …. je ne vous dis pas dans les dom ….

15.Posté par le neveu de noe et sonia le 15/03/2014 16:44
Un directeur d'école apprend toujours le respect de la hiérarchie au petit personnel. Foi de Noe

16.Posté par tipiment le 15/03/2014 21:46
Il est bien dit dans l'article que le service est situé au Lycée Leconte Delisle. Malheureusement ce sont les vacances scolaires, le Lycée est fermé, et donc, par conséquent le service aussi. Ceci explique cela. De plus Le service est géré par des contractruels qui font bien plus que leurs heures (en moyenne 37h/semaine). A ne pas douter que ces vilains gestionnaires ont fait exprès de vous mettre dans la mouise, rien que pour vous embêter. C'est une tradition dans les administrations. Etes-vous bien sûr que vos dossiers étaient complets et surtout arrivés avant la date de cloture de la paie? Ah oui, il ne suffit pas de double cliquer pour que la paie soit faite. Il faut tout vérifier, que le dossier soit complet, et transmis en temps et en heure. Alors avant de vous en prendre "aux petites mains" vous devriez vous adresser à qui de droit.... A bon entendeur, Salut.

17.Posté par Le Corbeau le 16/03/2014 21:22
SOCIAL, SOCIALISTE

Il semble que le socialisme réel n'existe pas, c'est une dérive de la droite hypocrite dans le même langage du capitalisme. Le Communisme était en fait, une Dictature.
En effet, la droite avec ses lois plus ou moins sociales, protège surtout les nantis.
Les pauvres, n'ayant rien, n'ont rien a défendre.
On leur a créé des leurres " Les Elections " pour capter leur confiance..
D'autres, ont créé Dieu pour leur donner l'Espérance dans un monde meilleur.
- Où est la Vérité ??
Dans un troupeau de moutons, comme pour tous les animaux de la Ferme, ils finissent tous dans le jabot de leurs prédateurs.
Ainsi va la vie.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales