Social

Des conseillers généraux prennent position dans l'affaire de l'Arast

C'est la première fois depuis le début du conflit de l'Arast que des conseillers généraux prennent officiellement position, l'écrivent et le médiatisent.
Après avoir rencontrés les ex-salariés, ils ont demandé à la présidente du Conseil général la "tenue urgente d'une commission permanente exceptionnelle".
Voici le communiqué dont les signataires sont Cyrille Melchior, Serge Hoarau, Stéphane Fouassin et Gilbert Mardenalom.


Des conseillers généraux prennent position dans l'affaire de l'Arast
Dialogue de Sourds et Incompréhension !

Le torchon qui a jusqu'ici brûlé entre la présidente du Conseil général et les anciens de l’Arast est loin de s'éteindre. Sans prophétiser l'apocalypse, ceux qui misent sur le facteur temps pour un retour à la sérénité risquent d'être fort déçus.

Dans la réalité, nous avons à faire à un véritable "dialogue de sourds". La majorité PS, PCR, MODEM et Droite Sociale du département reste campée sur sa position intransigeante qui est, selon elle, celle du droit : La délégation des anciens de l’Arast n'a pas reçu mandat pour discuter de cette question avec qui que se soit.

Le dialogue de sourds qui a fait sombrer le Conseil général dans le ridicule depuis des semaines vient depuis hier de prendre un nouveau tournant. Ce qui fait surtout mal à tout observateur averti dans ce conflit, c'est que la Présidente et sa majorité n'ont à aucun moment eu la réelle intention de discuter.

Ils écoutent mais n’entendent pas…

Ce dossier a été amené sur le plan purement juridique et administratif, alors que les anciens de l’Arast demandent uniquement un regard plus humain sur leur cas ! La Présidente et sa majorité manquent de recul, manquent d’humanité, le conseil général est devenu une machine froide qui broie l’homme et fabrique de la casse sociale.

En tout cas limiter au plan juridique un tel débat n'aura aucun sens et serait à la limite une absurdité, tant que chacun campera sur ses positions.

On n'est donc vraiment pas sorti de l'auberge. Le feu continuera à couver sous la cendre, largement attisé par l’incompréhension des deux camps, et surtout par l’intransigeance de certains.

Nous avons rencontré les ex-employés de l’ARAST au Palais de la Source. Comme tout un chacun, nous ne pouvons que constater leur désarroi et leur incompréhension face au mépris et au silence assourdissant des élus de la majorité (PS, PCR, DS, MODEM) sur ce dossier.

Si gérer c’est prévoir, alors manifestement la gestion de ce dossier a été plus que défaillante tant ses effets sur la vie des personnes les plus vulnérables que sont les employés de l’ARAST et les personnes dont ils avaient la charge sont aujourd’hui réellement dramatiques. A aucun moment il n’a été envisagé les conséquences sociales pourtant plus que prévisibles tant au niveau de l’accompagnement social des personnes que de celui de la pérennisation d’emplois de personnels formés et compétents.

La majorité du Conseil général a été pressée de liquider cette association de peur peut-être qu’on y découvre des choses "embarrassantes". Au final, sa responsabilité n’a jamais été aussi engagée qu’aujourd’hui. Elle pensait se débarrasser d’un problème, mais c’est à un véritable drame social qu’elle doit aujourd’hui faire face.

Il y a urgence à agir, l’heure n’est plus à la réflexion voire aux accusations stériles, il faut indemniser les ex-employés de l’ARAST sans délais. A cas exceptionnel, mesures exceptionnelles !

Nous avons déjà demandé à Mme Nassimah DINDAR, Présidente du Conseil général, la tenue urgente d’une commission permanente exceptionnelle.

Nous regrettons ne pouvoir avoir plus d’éléments sur ce dossier ; mais ce qui est certain c’est que la situation implique aujourd’hui un engagement sans équivoque de la part notre collectivité.

On s’inquiète également des modalités de recrutement au GIP ; Il ne faudrait pas que d’autres personnes signent en lieu et place des ex-employés de l’ARAST et ce d’autant que le personnel de cette structure dispose déjà d’un niveau de qualification remarquable et d’une grande expérience professionnelle".
Dimanche 10 Janvier 2010 - 11:33
Melanie Roddier
Lu 1903 fois




1.Posté par ex le 10/01/2010 13:18
Pourquoi Mme ND ne veut pas signer cet engagement que l'AGS réclame si elle n'a rien à se reprocher, surtout qu'elle l'a dit verbalement devant des milliers d'auditeurs ? On sait que les paroles s'envolent, on en a la preuve, les écrits restent ! Mme ND, si vous avez pensé sincèrement à ce que vous avez dit, signez ce document, ça règlerait le problème définitivement !

2.Posté par Choupette le 10/01/2010 14:43
Inouï. Incroyable. Il faut vraiment vivre à La Réunion pour voir ça.
Mais on dit toujours que plus on monte haut, plus la chute est dure.

3.Posté par Sauvons les ex-arast le 10/01/2010 14:59
Dans les recrutements de l'Arast par ND, ces dernières années, la plupart l'ont été pour aider ses copains pour les dernières élections. Il serait bon que ces ex-salariés là, maintenant à la rue, dénoncent de quelle manière ils ont été recrutés, ce qui nous permettrait d'y voir plus clair et peut-être de comprendre l'embarras de ND dans cette affaire ô combien compliquée pour le simple mortel et que cache t-elle. Je déplore cependant qu'à droite on ait tardé à réagir et qu'aucune réunion n'ait eu lieu pour ceux de notre parti qui auraient souhaité soutenir ces malheureux salariés. Nous nous contentons d'apprendre les événements par la presse. Aucune consigne ne nous parvient, rien. Devant un tel drame social, nous devons être SOLIDAIRES !
Une militante pas contente.

4.Posté par depain le 10/01/2010 15:14
vous imaginez un instant si ces valeureux conseillers généraux qui prennent courageusement position,si promptement,étaient des secouristes sur les plages?

5.Posté par sim le 10/01/2010 15:15
j'invite tous les personnes sensible à notre cause, de venir nous soutenir en ce mardi 12 janvier à partir de 10H . On a besoin de votre soutien et de votre aide pour faire entendre notre problème.

6.Posté par beverly une reunionnaise le 10/01/2010 17:25
LAGS quand il a pris la pelote de laine en main, et qu'elle a commencé à deploter, elle a dù voir toutes les irrégularités présentes, toutes les enfiloches, tous les problèmes ne permettant pas de tricoter une bonne mise en place et de prise en charge, de quoi que ce soit, concernant les ex salariés de l'arast.la mamie de 92ans est en train de tricoter des pulls pour toute la famille, il fait froid dans son fauteuil.
par exemple, au lieu de reprendre des salariés dejà experimentés, et connaissant déjà le métier, on jette, et on reforme d'autres pour une autre structure.Ces gens c'est "je suis derrière toi et je ne te lache pas jusqu'à ce que je trouve la faille que tu veux me cacher".J'ai vu l'avocat de l'ags sur fo, crois moi, .Il sait de quoi il parle.
S'ls disent qu'ils sont dans leur bon droit, ils doivent y etre.Ca epluche tout, et il doit avoir des cachoteries, des questions sans réponses concernant l'arast, et que les personnes concernant ne veulent répondre.Eux, ils disent il n'y a pas de mais, j'ai besoin de tous ces papiers,....l'autre en face est embarrassé et craint quoi je sais pas.
Je pense en face, ils s'attendaient à ce que tout se passe bien, il n'y aurait pas eu de problèmes lags ne fera pas de problemes.1200salariés, tout rentrerait dans l'ordre, et on refait le GIP.Pourquoi mr BADAT, le defenseur des ex salariés ne s'explique pas concernant la situation? il n'a pas le droit? c'est Mme Benard qui lit le fax qu'il l'envoie.
Regardez, pour Molex ici en métropole, tout le temps, ils etaient à la tv, dans le journal, pour expliquer la situation, là rien.Mais l'arast avait combien d'employés au total?Et combien de cadres au total?
j'ai vu dans Temoignages, ils ont envoyes une lettre à Mme Bachelot le 10janvier des conseillers de pcr, socialistes et autres, il y a copie de leur lettre dans le journal.temoignages.

7.Posté par eclaireur le 10/01/2010 17:26
bien sûr on soutiendra les employés de l'arast nullement fautifs dans cette situation ; mais ils ont été condamnés par le conseil général probablement pour ne pas avoir convenablement servi ces élus qui ont provisoirement le pouvoir de licencier. Où est la faute de l'arast? cette association a recruté un directeur venant d'ESSEC pour s'installer avec grand fracas de prime d'installation et autre salaire conséquent, cette même personne a beaucoup travaillé avec les administratifs du conseil général qui ont conclu qu'il faillait liquider l'arast. Pour quelle raison? mauvaise gestion? le principal personnage de l'arast est un grand ami de nassima, grand copain du directeur de cabinet d'anète qui était jusquà l'élection à st-denis, directeur arast. Par ailleurs après la rupture nassima- directeur arast qui a entraîné une réaction épidermique de la nassima; celle-ci demande aux représentants des salariés de réclamer la mise en redressement et on garantit qu'on vous sauvera après. Conclusion:on rejette tous les salariés mais on garde précieusement ce directeur venant d'ESSEC pour refonder un autre arast dénommé différement avec le concours d'un certain dorseuil, autre agent de l'arast inféodé à un politicien de moufia. ET LES TECHNOCRATES moitié spécialistes du conseil général disent qu'il ne s'agit pas de transfert de structure. On le verra très bientôt l'épaisseur du crétinisme de ces bonshommes lorsque d'autres vérités s'étaleront. La justice en tiendra compte évidemment Pour l'instant ce directeur venant d'ESSEC a quelques soucis à se faire en ayant fait alliance avec nassima et renié ses engagements avec la collectif des salariés pour qui il bâti le dossier et travaillé jour et nuit avecdes gens qui croyaient en lui comme un homme intègre. VERITE PARTIELLE SUR L'ARAST-CONSEIL GENERAL

8.Posté par ex tisf le 10/01/2010 17:32
pourquoi le mardi 12 janvier à 10h

9.Posté par beverly une reunionnaise le 10/01/2010 18:54
il vient d'avoir un post signé beverly concernant le cheval tué à l'ile maurice daté de ce jour cet après midi.Je tiens à assurer les lecteurs de ce site que ce n'est pas beverly une reunionnaise dont je signe mes posts qui a envoyé ce post concernant le cheval tué à l'ile maurice.
Nouis recherchons sur le site le post et l'article, nous le trouvions plus.
je ne parle pas ainsi et j'ai une certaine education et je suis une femme qui est de la Droite.
il était dans les derniers commentaires.Nous ne le trouvons plus.Moi, je ne m'occupe et preoccupe de mon ile la Reunion.Je ne connais rien de Maurice l'ile.

10.Posté par mwa la pa di le 10/01/2010 19:04
Peut être que la stratégie du C.G. serait l'embauche dans la nouvelle structure de quelques personnes venant du fond de la rivière de St Denis, histoire de se faire un électorat ? Hypothèse ou réalité ? qui sait ?

11.Posté par mwa la pa di le 10/01/2010 19:09
Que font nos syndicalistes dans cette affaire ? Mon ancien syndicat, la CFDT où est elle? Quelle manifestation d'ampleur départementale propose t elle ? Dans certaine ville de métropole la suppression de moins d'emplois aurait fait descendre dans la rue la population d'une ville ! et ici chez nous ?

12.Posté par Sauvons les ex-Arast le 10/01/2010 19:57
A ECLAIREUR :
Et bien vous nous en apprenez de belles ! Quel nid de guêpes ce CG ! Il faut que la justice soit saisie dans ce dossier. En attendant que pouvons-nous faire pour aider ces gens : descendre dans la rue, envahir à notre tour le conseil général ? Si un des lecteurs de ce blog se trouvait être avocat, quels conseils pourrait-il nous apporter ? Puisque nos partis politiques font la sourde oreille, redevenons un simple citoyen et aidons ces pauvres gens mais comment ?
Une militante toujours pas contente.

13.Posté par Jeannot le 10/01/2010 20:14
je propose une démission de la commission permanente du conseil général pour non assistance en personne en danger et je demande au préfet de mettre sous tutelle cette institution.

14.Posté par REVOLTE le 10/01/2010 20:58
A ECLAIREUR :
Comme d'habitude, on a affaire à une personnalité syndicale de l'ARAST, qui essaye de faire croire qu'il éclaire les gens. Malheureusement, comme d'habitude, "On éclaire toujours que d'un seul coté".
Rappelez moi les conditions de montage du dossier des collectifs des salariés ? ne serait pas une prérogative de garder les anciens directeurs pour monter le nouveau projet ? donc peut-être que comme le dossier du collectif n'a pas été retenu, c'était à cause de ce problème de collusion entre syndicat et direction pour garder un quelconque pouvoir. Il était temps que l'ARAST s'arrête.

Mais il est inadmissible que les AGS ne payent pas les salariés et qu'ensuite ils rendent la monnaie de leur pièce à ce nid de vipère qu'est le conseil général.

Je crois que vous avez raison, il faut se dire qu'un homme comme ce directeur (Avec un diplôme de l'ESSEC !!!!! enfin un avec un diplôme au moins :D) doit être fou d'aller à l'abattoir de son plein gré.

Mais je ne pense pas qu'il ait renié qui que ce soit. Car s'il a travaillé sur ce projet "Jour et nuit", soit il croyait en ce projet, soit c'est un crétin ....

15.Posté par jesus was a rolling stoned le 10/01/2010 21:54
Ce dossier va sonner la défaite de Mme Dinde Harde qui a beaucoup trop tirer sur les ficelles du guignol politique qu'elle a créer......
A force de faire n'importe quoi.........c'est Nicolas Sarkosy qui ne va pas être content......et c'est sur que les adversaires de la futur ex-présidente voient ici une faille dans laquelle s'engouffrer allègrement.....et il y a de quoi.....
tant va la cruche à l'eau.......

16.Posté par L'autruche le 10/01/2010 22:13
La confiance est morte !!!
Le peuple est trahit par ses mandants, il doit se donner les moyens de reprendre le plus rapidement possible la main !

Que se passe t-il dans les commissions du CG ?
Il faut, à compter de ce jour analyser toutes les pratiques de toutes les commissions du CG...
J'ai bien peur que nous ne sommes pas au bout de nos stupeurs ...
Cette collectivité mérite d'être mise sous tutelle et faire l'objet d'un audit général.
Quand on voit ce qui se passe au niveau des associations on est en droit de se poser la question des propres commissions du CG et particulièrement la commission d'appels d'offres et des travaux... ça doit être très juteux là aussi !!!

17.Posté par Bernica le 11/01/2010 05:50
C'était prévisible qu'un jour où l'autre les communistes et les socialistes allaient couper la tête de Nassima, elle ne pouvait être dedans et en dehors en même temps ; lors de la dernière séance plénière ,les élus de la majorité du conseil général se sont défouler sur SARKO et sur le Gouvernement; avec la bénédiction de la présidente et d ' Ibrahim DINDAR.

18.Posté par beverly une reunionnaise le 11/01/2010 10:34
nous avons retrouvé les posts concernant le cheval tué à l'ile maurice.moi, je mets mes posts au nom beverly une reunionnaise.Et là, une personne fait ses posts beverly, post86

87.Posté par jolj le 11/01/2010 01:20
J'espère que vous vereckt rapide et douloureuse
86.Posté par beverly le 10/01/2010 15:40
putin votre race vous ete vraimen con de faire sa moi je fait du cheval et en plus vous vous les tuer si vous serai devan moi je vous turai de toute facon je vai porter plainte meme si c con mais on ne fait pa de mal a un animal pour samuserrrr :@:@:@:@


le post 87 ci dessus est bizarre quand meme.
Voir post9 ci dessus qui est de moi

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales