Social

Des associations dénoncent la politique d'emplois verts de la Région

AREVAS et d'autres associations de l'Étang-Salé et des Avirons se mobilisent pour dénoncer la suppression d'emplois verts alors que parallèlement la Région communique sur le renforcement de ces emplois "sur l'ensemble du territoire".


Des associations dénoncent la politique d'emplois verts de la Région

Des associations responsables de chantiers se mobilisent pour dénoncer la suppression d'emplois verts destinés à l'entretien de sites situés sur les communes de l'Étang-Salé et des Avirons, notamment au Tévelave.

C'est d'ailleurs sur ce site qu'elles ont organisé, aujourd'hui, une conférence de presse. Selon elles, 56 emplois verts ont été supprimés depuis le début de l'année 2011 dont 35 personnes au Tévelave à travers l'association AREVAS. "Ces sites sont en danger", préviennent-elles.

Cette situation s'inscrit, semble t-il, en contradiction avec l'annonce, en début de semaine, de la Région qui a communiqué sur son "dispositif emplois verts" qu'elle souhaite voir "au service de l'embellissement des sites touristiques". Lors de cette conférence, Louis-Bertrand Grondin, conseiller régional, avait précisé que "les créations d'emplois sont étrangères aux territoires communaux" (Lire : La Région veut des emploi verts 'au service de l'embellissement touristique'). 

Des associations "transparentes"

Pour justifier la non-reconduction des emplois verts sur ces chantiers, la Région aurait indiqué que "suite à la demande d'audit du Maire de l’Etang-Salé, les chantiers d’associations dans cette commune étaient bloqués". Les associations s'insurgent de cette décision car elles affirment qu'elles sont gérées dans la "transparence" et que leurs comptes sont certifiés par un commissaire. La Région aurait, selon ces associations, tous les bilans annuels nécessaires pour constater la qualité du travail effectué. De plus, elles seraient les seules à la Réunion à "mutualiser" leurs moyens à travers un "pôle associatif".

Des associations dénoncent la politique d'emplois verts de la Région
"Démagogie, clientélisme et sectarisme"

Selon les associations présentes, cette situation est particulièrement injuste alors que la Région communique sur la création de 10.000 emplois verts. Ils s'insurgent que des associations "créées il y a seulement quelques mois" se voient confier de nombreux emplois pendant que "celles qui ont fait leurs preuves" depuis des années sont mises de côté. "AREVAS existe depuis 2002", souligne son président.

Pour Gilles Leperlier, président de l'Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi des Réunionnais, il s'agit là de "démagogie, clientélisme et sectarisme de la part de la majorité de Didier Robert". Il s'étonne qu'un audit demandé par une mairie bloque un chantier et le renouvellement d'emplois, c'est "la chasse aux sorcières", souligne t-il.

"Allons à la Région"

Jean-Hugues Ratenon n'est pas moins nuancé dans ses propos, "face à l'injustice, il faut lutter et dénoncer (...) ne pas exclure une action en justice ou une descente à la Région. Ils doivent justifier, ils doivent expliquer". Il prévient que l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) sera présente pour aider les associations dans leur combat. "Abandonner ce site, c'est un crime, c'est du gaspillage de fonds publics, allons à la Région", conclut-il.

Comble du comble pour les employés du site du Tévelave, alors qu'ils ont perdu leur emploi, la Région a utilisé une photo d'eux travaillant sur le site pour communiquer dans "Réunion Mag", une brochure que la collectivité distribue à tous les foyers réunionnais (Numéro spécial 01). Dans l'article intitulé "Renforcer les emplois verts sur l'ensemble du territoire", on peut effectivement voir trois employés qui entretiennent le site. Ils étaient présents ce matin et ils n'étaient pas contents.
Jeudi 3 Mars 2011 - 14:19
Lilian Cornu
Lu 2143 fois




1.Posté par noe974 le 03/03/2011 14:48
On voit bien que ceux qui n'ont pas été invités au repas , crient , hurlent au scandale dans la famille !

Jamais contents , toujours déçus !!!!

2.Posté par Gonthier, Vlody et Fruteau le 03/03/2011 14:49
pleurer sur la preference regionale le matin
pleurer sur les preferences de la region le soir

se foutre de la geule du monde matin et soir

3.Posté par ... le 03/03/2011 14:50
comme d'hab... à la prochaine des élections, les cocos font la une!!! place à la dénociation!!! wouahhhh vous etes crédibles chers cocos... quelle sincérité dans vos yeux, j'en reste pantois!!!

4.Posté par Une st pauloise. le 03/03/2011 16:12
té kréol assez fé manipule à zot .

5.Posté par degouté le 03/03/2011 16:15
Ratenon le ptit toutou des cocos quand i di souk i souk.
assé sou plait.

6.Posté par Papaye le 03/03/2011 16:16 (depuis mobile)
Eh les cocos, Leperlier, Ratenon, sans oublier le Fabrice Hoarau, qui doit pas être trés loin derrière, la région lé pu dans zot mains ! Arrête fait pitié ! Donc zot y rend a zot compte que quand zot n'avé l'argent po gave a zot, n'avé rien que les communes de gauche ou les associations gauchistes, comme celles de Fabrice a Etang-Salé, qui pouvaient prétendre a être entretenues ? C'est fini, pour le moment en tous cas, pas la peine râle le coeur su sate les autres y gainye maintenant.

7.Posté par MAIN-TROUER le 03/03/2011 16:17
Avec RATENON et LEPERLIER , à la solde de polo , fabrice hoarau , dennemont et therry robert , je dis aux membres de ces associations : vous ètes mal barré ! NUM 39 ET 39 BIS à l'étang-salé superbe subventions n'est ce pas ? EMPLOIS VERTS éloignez-vous de ces vendeurs de promesses qui sont là que pour plus vous discrédité et mélangé travail et cantonal . ARNAQUEURS DU MENTAL , vendeurs sommeil et pères noel du mois mars , voila ce que vous ètes , manipulé la misère des emplois verts pour l'élection du 20 27 MARS . GILLO , RA-TE-NON vous ètes lamentable

8.Posté par CITOYENS VIGILANTS!!! le 03/03/2011 16:34
cette phrase est très intéressante: suite à une demande d'audit du maire de l'étang salé, les chantiers d'associations dans cette commune étaient bloqués!!. alors que ce même maire se permet d'envoyer des agents, faire du nettoyage dans certaine cours ,dans sa commune( association ou agents de la municipalité la question est posée).

9.Posté par Jjacques le 03/03/2011 16:48
Encore un exemple de la Region qui dit une chose et fait son contraire!

10.Posté par tous des pourris??? le 03/03/2011 16:51
il faut aussi retenir qu'a la région il y a la conseillère mucicipale de l'étang salé costes .y et vice présidente de la REGION , j'espére que vous avez piger pour L'AUDIT!!

11.Posté par Zean Bérick le 03/03/2011 17:39
Quand on voit Léperlier et Ratenon sur une même photo, le mot transparence perd tout son sens...Faut arrêter de rigoler avec ces gars là.

12.Posté par Fab le 03/03/2011 17:47
Pour la communication et les effets d'annonce, la Région sait y faire et ne lésine pas sur les moyens. Un peu comme le faisait Vergès me diront certains, mais sauf erreur de ma part, Vergès a démarré sa campagne de com assez tardivement par rapport à son mandat. C'est surtout vers la fin, pour la route des Tamarins, le TramTrain et la fameuse MCUR qu'il avait mis le paquet... Là avec Didier Robert je trouve qu'on a surtout affaire à une campagne de pub démagogique, mettant en avant des budgets qui ne sont en grande partie que dans la continuité de la Région. Cet article qui souligne l'utilisation d'images de personnes licenciées récemment alors qu'on promet la création de 10 000 emplois verts, me fait bien marrer. Il y a un fossé énorme entre les annonces et la concrétisation de celles-ci. Bon ok, laissons-lui le temps de faire ses preuves, mais son temps est compté..

13.Posté par jujube le 03/03/2011 17:53
Voilà des gens qui ne manquent pas d'air!
Ils ont été grassement subventionné pendant longtemps et veulent continuer à percevoir des aides sans se soumettre aux contrôles.
Qu'il était beau le temps de la Région présidée par le PCR.

14.Posté par Tandiske le 03/03/2011 18:46
Encore des posteurs qui n'y connaissent rien mais qui ne sont là que pour faire mousser une bierre trop fraiche!! Dans l'article les responsables des assoc disent que tous les controles peuvent être fait sans aucun problème... que cela soit donc fait... pour toutes les assoc avec des emplois verts. Que la Région puisse mettre en place une commission de controle indépendante pour controler toutes ces associations, je dis bien "TOUTES" Les anciennes et les nouvelles. Regarder de près tous les doc obligatoires d'une comptabilité. Et puis on verra.
Au lieu de causer pour ne rien dire, allons voir si tous les projets avec des embauches rescentes sont réellement mis en oeuvre. Je ne voudrais pas être un des présidents de ces assoc quand il faudra rendre des comptes.!!!!!

15.Posté par Panik le 03/03/2011 19:32 (depuis mobile)
Robert demolisseur d un jour demolisseur de toujours. Pourquoi ne pas demander un audit sur les associations qui ont entamé les nouveaux chantiers?!!! Genre ASR ou 3E? En si peu d existence je suis persuadee qu elles recouvrent deja de vraies perles!

16.Posté par bibique le 03/03/2011 20:50
La Région doit faire l'audit de ces associaitions mais de toutes les autres aussi. toutes celles qui recoivent des subventions région. Et puis tout sera clair!!!!!!!!!!!!!!

17.Posté par BRANCALE le 03/03/2011 23:00
RATENON OU NA POINT RIEN D'AUTRE A FAIRE QUE DE NE JAMAIS ETRE CONTENT AVEC CE QUE OUT CAMARADE I FAIT?

OU FAIT DE BONNES AFFAIRES OU POUR AL REUNION?

18.Posté par faucille-marteau le 04/03/2011 05:45
90% DES ASSOCIATIONS ( surtout de gauche ) financées par le conseil général depuis décembre 2010 . là dessus messieurs , n'avez-vous rien à dire ? Cantonale oblige n'est ce pas ? ALORS mr ratenon , mr leperlier prends 2 petits bois et allez joué dans dans la merde et si c'est pas suffisant venez sur st-louis et gavez-vous de la taxe caca que cloclo la mis en place

19.Posté par Malissia le 04/03/2011 08:34
Mais que fait Payet Corinne ? C’est bien elle qui est en charge des emplois verts à la région non ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales