Faits-divers

Des Réunionnais bloqués en Inde racontent leur "cauchemar"


22 Réunionnais qui étaient bloqués en Inde ont choisi d'écourter leur séjour et sont arrivés en fin de matinée à l'aéroport Roland Garros. Leur voyage, qui avait bien débuté, a viré au cauchemar à partir du moment où leur guide, Pascal Lagarrigue, a disparu, le 16 janvier dernier. Les voyageurs ont perdu de l'argent et certains comptent se faire rembourser. Ils sont par ailleurs inquiets de la disparition de leur guide.

"On a payé de notre poche"

A l'arrivée, les voyageurs sont surpris d'être accueillis par de nombreux journalistes. Fatigués, ces 22 Réunionnais ont été pris en charge par l'ambassade de France qui a organisé leur rapatriement. Soulagés de rentrer et éprouvés par le voyage, ils ont également dû payer des frais supplémentaires après la disparition de leur guide.

Un des passagers explique qu'à partir du moment où Pascal Lagarrigue a disparu, ils ont dû tout payer : "On a payé de notre poche les frais d'hôtel, de transport, d'avions, de repas... De tout." Des sommes déboursées en plus des 2500 euros initialement payés pour effectuer le voyage avec un tour opérator. Mais ce voyageur refuse d'incriminer Pascal Laguarrigue : "Ce n'est pas de l'escroquerie, c'est quelqu'un de bien".

Vanessa, une jeune maman, raconte que "la première semaine, c'était génial ! Après, c'est devenu un cauchemar ! Cette disparition est très bizarre... Après, on a dû tout payer", explique-t-elle. A demi-mot, elle souligne aussi que l'ambiance s'est dégradée au sein du groupe. Elle espère pouvoir être remboursée : "On va voir si c'est possible".

"Très inquiète" pour Pascal Lagarrigue

Les proches qui attendaient les voyageurs à l'aéroport sont soulagés : "Je suis heureux que mon frère soit rentré", raconte Guylaine. "On était très inquiets et lui était paniqué. L'essentiel, c'est qu'il soit rentré !". Guylaine, qui connaît Pascal Lagarrigue car ils fréquentent le même temple, est surprise et ne veut pas non plus l'accuser: "Je suit très inquiète pour lui. C'est quelqu'un de très bien, honnête et avec la main sur le coeur. Les gens disent du bien de lui. Il s'investit pour son groupe pendant les voyages".

Sur les 34 Réunionnais partis avec le guide Pascal Lagarrigue, 12 ont choisi de rester en Inde afin de terminer leur séjour. Leur retour est donc prévu le 29 janvier. Quant au guide Réunionnais qui a disparu à New-Delhi, il demeure toujours introuvable. Une enquête pour enlèvement a été ouverte par la police indienne, qui le recherche activement.
Mercredi 23 Janvier 2013 - 14:09
Lu 4610 fois




1.Posté par ^(@__@)^ le 23/01/2013 14:53
On voit pas exactement où était le " cauchemar " , ce mot est désormais employé à tort et à travers ,
je ne vois pas ce qu'il pourront dire si il leur arrive une tuile vraiment grave. C'est la conséquence de
la dérive victimaire de notre société où , avec la complaisance de médias qui ne savent plus quoi dire
pour attirer de l'audience , on tend sytématiquement un micro au premier pleureur qui veut pleurer.
Ces malheureuses victimes ont droit à une cellule de soutien psychologique , ce fut trop affreux !

2.Posté par John Galt le 23/01/2013 16:12
mdr un cauchemar les billets sont électronique raisonnement typiquement socialiste hahaha très drôle l’interview ça démontre la pingrerie des gens qui veulent voyager dans du luxe sans trop débourser

3.Posté par John Galt le 23/01/2013 16:16
1.Posté par ^(@__@)^ le 23/01/2013 14:53 un cauchemar c'est comme dans Red Dead Redemption Undead Nightmare

4.Posté par noe2013 le 23/01/2013 16:28
L'Inde est un pays extrèmement sûr ! Un pays qui possède la Bombe atomique ...un pays d'intellectuels.
Comment peut-on être enlevé ?

5.Posté par Raoul le 23/01/2013 18:46
Mensonges. Les billets d'avion sont electroniques, dont pas la peine de les avoir sur soi. Ils voulaient rentrer plus tôt et ont fait pression sur l'ambassade pour qu'ils rentrent. J'espere qu'ils vont payer et que les autorités vont leur demander pourquoi ils ont fait confiance à un organisateur marron. Il y a des agences de voyages sur place avec responsabilité civile, assurances etc, et pour économiser quelques euros, on passe par n'importe qui pour ses voyages et après on s'étonne. Il n'y a pas si longtemps, un escroc avait été demasqué do côté de Saint Pierre avec la complaisance d'une agence, mals les gens continuent. Il ne faut s'en prendre qu'à soit même.

6.Posté par le taz le 23/01/2013 20:40
l'inde un pays extrèmement sûr ????
tu vies dans quel monde noe ?
l'inde est un pays en voie de développement, ce qui veut déjà tout dire.
extrèmement corrompue, et très en retard quand on sait que l'eau courante et l'électricité ne sont pas présent sur au moins 30% du pays.
et que pensent les jeunes femmes victimes des sauvages qui les violent ?
allons, redescends un peu sur terre....

7.Posté par DKpan le 24/01/2013 06:39
Qui a organisé le Voyage ? Une Société ?
Je pense que si les gens passaient par des professionels ils n'aurait à vivre ce type de "Cauchemar"



8.Posté par DKpan le 24/01/2013 06:40
Noé le pauvre il àa pas pris ses cachets anti-connerie ce matin !

9.Posté par Boa Bill le 24/01/2013 08:46
Pour voyager, il existe des agences de voyages qui payent toutes leurs taxes et vous font payer des assurances. C'est le gage du sérieux et on peut tout à fait se retourner contre ces agences lorsque cela se passe mal. On ne s'improvise pas "agent de voyages".

"Je pense que si les gens passaient par des professionnels ils n'aurait pas à vivre ce type de "Cauchemar""... dit le monsieur et il a raison !

2.Posté par John Galt le 23/01/2013 16:12

MDR ! Té ! John ? Kossa i vient faire le band socialiss lad dan ?

Bertel de Vacoa

10.Posté par ti manuel 410 le 26/01/2013 00:30
le bonne billet retour t la mém bana t veux rentré arrét rct demoune bne vrs bizar ,disparition bizar et le bonne personnages lé bizar,si t mwen mi t vole pa leuro pou rest en inde zot lé fou kwé en france wui mé pa laba fo étre fou en plus lilé recherché alor laaaaaaa alé rodé kosa la arrivé vrément

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales