Politique

“Des Etats généraux taillés pour Paul Vergès? Je n’ai pas cette impression”

“De l’extérieur, ne craignez-vous pas qu’on ait l’impression qu’on a taillé ces Etats généraux pour Paul Vergès?” Girod de Langlade, préfet responsable de l’organisation de la manifestation à La Réunion a répondu sans hésiter : “Je n’ai pas cette impression”. Dans ce cas, pourquoi, le préfet de La Réunion a été écarté de sa mise en place?


Certains diront sans doute que c’est de l’acharnement contre la Région Réunion et son président Paul Vergès. A tort ou à raison. Ce sera une impression. Encore une.
Mais ce n’est pas à partir d’une impression que nous sommes parvenus à ce constat, c’est en énumérant la liste des présidents et des rapporteurs des huit ateliers.
Il y a d’abord l’atelier le plus important pour Paul Vergès, la gouvernance, c’est-à-dire l’évolution statutaire de notre île vers une assemblée unique ou plus d’autonomie sous une autre forme. A l’exemple de ce que semblent souhaiter les Antilles.
 A la présidence de cet atelier, il y a Eric Magamootoo, président de la Chambre de commerce et d’industrie. L’ancien avocat socialiste proche à l’époque de Patrick Lebreton, s’est peu à peu rapproché de la Région Réunion, surtout lorsqu’il a eu besoin de quelques millions d’euros pour équilibrer les comptes de l’aéroport.
L’autre poids lourd de cet atelier, c’est désormais Houssen Amode. Le directeur général des services du Conseil régional est un homme érudit, intelligent et fidèle de Paul Vergès. Cet administratif a souvent été propulsé au devant de la scène lors des récents conflits sociaux. Cette fois-ci, la tâche est plus importante. Il faudra à partir de tous les éléments et des propositions, aboutir à un rapport qui mettra en avant les idées et les objectifs, aujourd’hui à peine cachés du président de la Région Réunion.
La mission de Mohamed Rochdi, président de l’université de La Réunion, également soutenu par la Région lors de son élection, et président de l’atelier “L'égalité des chances, la promotion de la diversité et l'insertion des jeunes”, concoure à cette ambition de Paul Vergès.
Il y a au moins deux autres présidents d’atelier, étroitement liés au Conseil régional. Il y a d’une part Roger Ramchetty, il a été désigné président de “L’atelier l’identité, la culture et la mémoire”.
Mais comment parler de totale indépendance du président du Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE), humaniste convaincu et homme de communication, lorsqu’on sait que son association et ses projets sont financés essentiellement par la Région Réunion?
Philippe Berne, éminent technicien de l’environnement et des grands travaux régionaux, sera lui président de l’atelier “Les grands projets structurants et les conditions du développement durable”. Il est avant tout vice-président de la Région Réunion.
Nous arrêterons ici notre énumération. Nous avions l’opportunité de citer un certain nombre de rapporteurs, mais notre propos n’est pas de pointer du doigt les participants, mais de démontrer un cadre qui doit mettre en exergue la vision politique de Paul Vergès, surtout sur le devenir du statut de La Réunion.
Et dans cet article, il ne s’agit nullement de remettre en cause les qualités, l’honnêteté, la sincérité ou l’intégrité de certains de ces présidents ou rapporteurs. Mais simplement de constater que ces concours de circonstances arrangent avant tout Paul Vergès.
Et que dire de la présence de Françoise Vergès en tant qu’experte transversale pour la rédaction du rapport final?
Et si vous pensez encore que ces écrits relèvent de l’acharnement, demandez-vous simplement pourquoi Pierre-Henry Maccioni, préfet de La Réunion, a été écarté de l’organisation de ces Etats généraux?
Mercredi 29 Avril 2009 - 07:58
Jismy Ramoudou
Lu 795 fois




1.Posté par etjosedire le 29/04/2009 09:35
Le chef d'orchestre du bal des faux-culs a commencé à agiter sa baguette ! La partition promet d'être intéressante.

La fanfare de Popol est au complet !

J'ai idée que la partition aura des relents et des accents de la "Marche Funèbre".

2.Posté par Tonton le 29/04/2009 13:01
C'est truqué !

J'ai lancé une proposition (sur l'abandon de l'Octroi de Mer => rubrique: Comment faire baisser les prix ?) et ça na pas été publié.


3.Posté par Mastercard le 29/04/2009 14:51
Ce genre d'interprétation

1) ressort d'un truc classique: la théorie du complot; on évoque cette explication lorsqu'on a du mal à comprendre;

2) surestime le rôle des rapporteurs: ils doivent rapporter point à la ligne et si ce que M de Langlade est juste, les rapports qui ont été choisis par lui sont d etous bords;

3) oublie que c'est le président de la République et le conseil interministériel qui, en dernier ressort, trancheront

4) et, dans le cas de la gouvernance, il y aura une consultation populaire.

Donc faire croire qu'on imposera une solution institutionnelle quelconque lors des EGOM par la seule présence d'Amode, c'est préjuger de ce qui se passera mais surtout se tromper.

4.Posté par pimanzoizo le 29/04/2009 18:10
Noyautés par la région et ses génies avec le VISIONNAIRE à mme dindar,ces états généraux sentent le zembrocal frelaté.pourqoui devrait on faire confiance à ses chefs d atelier et rapporteurs presque tous inféodés ? TARTUFFERIES ! préjuger,c est etre sur de se tromper?la tromperie est déja installée.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales