Santé

Dépenses de santé : ce qui risque de changer en 2011 pour les patients

Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2011 doit être officiellement présenté aujourd'hui à 17h (heure métropole). Lancé dans une course à la maîtrise des dépenses de santé (223 milliards d'euros en 2009), le gouvernement envisage de nouvelles pistes pour tenter de réduire le déficit de la branche maladie qui reste le plus préoccupant. Tour d'horizon de ce qui pourrait être annoncé aujourd'hui.


Dépenses de santé : ce qui risque de changer en 2011 pour les patients
La première mesure pressenti concerne le poste "déremboursement". D'après le quotidien les Echos, une baisse significative de remboursement des médicaments dont l'effet thérapeutique est considéré comme modéré est prévu. Sur la sellette se trouvent les médicaments à vignette bleue. Ces derniers seraient remboursés à 30% au lieu de 35 actuellement.

2,5 milliards d'euros d'économie sur trois ans

Le niveau de ce déremboursement fait partie d'un ensemble de pistes de réflexion qui seront débattues dans les prochains jours a affirmé la ministre de la Santé et des sports, Roselyne Bachelot.

Si ce recul du remboursement venait à être confirmé cet après-midi, 400 millions d'euros d'économie seraient réalisés en 2011 et près de 2,5 milliards d'euros sur les trois prochaines années selon les perspectives du PLFSS.

L'augmentation du ticket modérateur par le patient est également en suspens. Pour rappel, le ticket modérateur est la somme qui reste à la charge du patient après une consultation chez le médecin ou un professionnel de santé divers. Par exemple, une consultation chez un spécialiste qui coûtait 50 euros à la charge du patient passerait à 50,25 euros.

Les mutuelles au diapason

Côté patients, certains actes hospitaliers bien précis mais aussi certains frais de transports en ambulance ne seraient plus systématiquement remboursés.

L'autre volet du PLFSS 2011 devrait mettre davantage à contribution les professionnels du secteur. Les laboratoires pharmaceutiques, les hôpitaux et cliniques ou encore certains professionnels de santé (biologistes, radiologues...) seraient concernés.

La perspective de ces annonces a déjà fait réagir le secteur des mutuelles. Le président de la Mutualité Française, Jean-Pierre Davant, a confirmé il y a quelques jours que ces mesures, si elles étaient confirmées, allaient entraîner "mécaniquement" une hausse du tarif des mutuelles en 2011. Une augmentation de l'ordre de 8 à 10%.
Mardi 28 Septembre 2010 - 08:03
Ludovic Grondin
Lu 2230 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/09/2010 08:10
"entraîner "mécaniquement" une hausse du tarif des mutuelles en 2011. Une augmentation de l'ordre de 8 à 10%"...?... La mutualité dans ces conditions ne serait "utile" qu'en cas d'hospitalisation...
autant les restreindre a ce seul secteur alors en excluant toute forme de cotisation pour les autres interventions... et le prix des mutuelles diminuerais d'autant (de toutes façons aux vues des remboursements des "yeux, dents" c'est a dire l'essentiel, c'est si pinups que ça en devient ridicule)...

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/09/2010 08:19
Dans ces conditions, autant adjoindre et cumuler les 2 Caisses de la Santé et de la Retraites , en expliquant aux Français que plus il piocherons dans la 1ere, moins ils pourront compter sur la 2eme...

Et toujours pas de Taxation annoncée des Spéculations Boursières pharamineuses qui s'octroient toutes les plus valus qui devraient servir a Payer l'équilibre de caisses Santé et Retraites d'Employés.
Ne vous inquiétez pas, cet argent va bien quelque part !... Dixit Crédit Lyonnais, Eurotunnel, etc..etc..

Et l'on "oublie" de vous rapporter que la contribution de la France à la Construction de l'Europe est de 20 Milliards pour 10 milliards qui lui reviennent mais aux Grandes Entreprises seulement...
Sgulpppp.... Nous cotisons TOUS pour l'enrichissement personnel d'actionnaires de firmes Françaises, en faisant faire le tour de l'Europe a cet argent d'abord... Retour sur investissement ? 0

3.Posté par Vipère le 28/09/2010 08:20
le but du gouvernement étant que les plus pauvres ne puissent plus se soigner afin de faire de la place ,c'est l'eugénisme sauce Sarkozy,après le discours sur le gène du suicide,celui sur les délinquants du faits de leur origine(Roms),celui sur les retraités(qui doivent travailler pour vivre moins longtemps),les chômeurs (des parasites sociaux)qui coutent ce monsieur montrent son vrai visage.

il en restera pour dire le contraire et faire des comparaisons stupides avec les pays du tiers monde où la misère est patati pata...et gnagna.. suivants leur aveuglement ou leurs intérêts

4.Posté par noe974 le 28/09/2010 09:12
Il y a des abus dans la "consommation" de médicaments ou de visites chez les docteurs (pour un oui , pour un non) .
Il fallait s'y attendre : remboursements restreints et contrôle renforcé des pseudo-congés de maladie donnés par des certains médecins sans scrupules , sans éthiques véritables = le patient est considéré comme un client .
Bonne initiative !

5.Posté par etjosedire le 28/09/2010 09:53
Post 4: vous considérez les choses par le petit bout de la lorgnette. C'est grâce à de telles réactions, celui du gars qui saute de joie alors qu'on lui tire une balle dans le pied, que le gouvernement se sent encouragé dans sa politique de médecine à 2 vitesses: une pour les nantis l'autre pour les sans grades.

Je vous souhaite une santé de fer et que jamais vous n'ayez besoin de pâtir de vos applaudissements du jour.

6.Posté par JUBILATION le 28/09/2010 15:08
Combien coûte la C.M.U, les actes médicaux non fondés(Sur lesquels les Médecins contrôleurs ferment les yeux), les cotisations patronales non recouvrées et même pour certaines entreprises, l'exonération du fait du prince(Elus de la République), .......................
Bande de cumulards de politique, continuez à taper sur le peuple, il vous le rendra.
Les organisations syndicales et la mutualité Française complice de ces décisions.
TOUT EST A REVOIR, UN BON COUP DE BALAI DANS LA FOURMILLIERE.

7.Posté par justedubonsens le 28/09/2010 15:29
Il serait surtout temps de savoir pourquoi les dépenses augmentent si rapidement et d'autant. Alors que chaque année il est fait des coupes sombres dans les montants des remboursements en nous expliquant que c'est pour améliorer le budget SS et chaque année le déficit explose. J'ai du mal à croire que c'est parce que chacun d'entre nous participe à cette débauche. Je crois surtout qu'un certain nombre de recettes ne sont pas perçues et qu'on reporte sur les usagers ce manque à gagner. Et peut-être serait-il bon de vérifier que tous les bénéficiaires de la CMU qui ne déboursent pas un
kopec sans même avoir à payer une mutuelle sont à même de percevoir ces droits. Pour ma part d'une année sur l'autre j'ai la chance d'avoir rarement à consulter et je suis bien certain de ne pas être le seul dans ce cas. Alors ???

8.Posté par Faivre Daniel le 28/09/2010 21:46
Je ne vois pas un seul d'entre vous qui parle de excédent de 10 milliards d'euros de la sécu, et contre ces politique de gauche et de droite qui pique dans la caisse,et personne ne dit rien,la sécu c'est une vrai mafia renseignez vous sur ces conseille d'administrations, des syndicalistes,ouvrier et patronale
c'est la grande vadrouille il ne manque que Defunès, et Bourvil, il savent tous ou passe notre argent,
mais il ne parle pas, oui dans la mafia c'est la loi du silence, et qui est a la tête des usines pharmaceutiques, ces médicament qui tue plus qu'il ne soigne,

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales