Santé

Dengue : Une nouvelle zone de transmission détectée à la Saline les Bains

Communiqué de l'ARS:


Dengue : Une nouvelle zone de transmission détectée à la Saline les Bains
Depuis le début de l’année, 29 cas de dengue ont été enregistrés à La Réunion, soit 9 cas importés et 20 cas autochtones (personnes n’ayant jamais voyagé). Cinq zones de transmission de la dengue ont été progressivement identifiées sur l’île : Saint Pierre, Saint-Gilles les Hauts, la Possession, Bellemène et plus récemment la Saline les Bains.

Afin de limiter la propagation du virus dans l’île, les services de l’ARS OI poursuivent la mise en oeuvre des mesures de lutte anti-vectorielle renforcées et une surveillance accrue.

Situation épidémiologique

A ce jour, 29 cas de dengue ont été signalés à La Réunion, soit 9 cas importés et 20 cas autochtones.
Au cours des deux dernières semaines, 6 nouveaux cas autochtones sont apparus :
- Un à Bellemène (7 cas confirmés au total dans ce quartier depuis le 7 mai).
- Deux à Tan Rouge
- Un à Fleurimont
- Deux à La Saline les Bains, dont la proximité géographique témoigne de la présence d’une nouvelle chaîne de transmission.

Par conséquent, l’ARS Océan Indien maintient le niveau d’alerte 2A* («Identification d’une circulation virale modérée autochtone») du dispositif ORSEC du plan de lutte contre la dengue et le chikungunya.

Actions mises en oeuvre

Le service de lutte anti-vectorielle de l’ARS-OI maintient son dispositif d'intervention systématique autour de tous les signalements de cas de dengue pour :
- identifier toute nouvelle suspicion de dengue ;
- éliminer ou traiter toutes les situations de prolifération de moustiques ;
- informer les personnes rencontrées sur le risque de transmission de la dengue et les moyens de prévention ;
- procéder à des traitements insecticides de jour et de nuit dans les quartiers concernés.

Des gestes simples à adopter par tous

La lutte contre les moustiques repose sur la mobilisation de l’ensemble de la population, avec des
gestes simples au quotidien :
- éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l’écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, …),
- éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires,
- se protéger contre les piqûres de moustiques (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires…).

Pour toute information ou intervention du service de lutte anti-vectorielle de La Réunion, un numéro vert est à votre disposition : 0 800 110 000
Mercredi 18 Juin 2014 - 17:32
Lu 1210 fois




1.Posté par noe le 18/06/2014 17:43
ça a dû être emmené par des gens habitant l'Est ... venus faire trempette dans la mer !
Quelques moustiques dans sa voiture et puis prolifération de dengue !

2.Posté par Zarin le 18/06/2014 17:59
Mêmes remède, mêmes effets ? Une ancienne élue de Nice, qui avait déjà défrayé la chronique en 2006 lors de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, vante aujourd'hui les miracles du chlorure de magnésium auprès des Antillais frappés par la dengue.
-----
L'ex-élue niçoise faxe aux Antilles son remède miracle contre la dengue Dernière minute Nice-Matin
http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/lex-elue-nicoise-faxe-aux-antilles-son-remede-miracle-contre-la-dengue.283775.html

3.Posté par Titi or not Titi le 18/06/2014 18:33
Et au Plate ST LEU !!!

4.Posté par Des gestes simples à adopter par tous ! le 18/06/2014 20:20
une carcasse loto ,pleine d'eau ,signaler il y à 4 ans à la mairie ,à la DRASS ( à l'époque)... toujours là !
j'fais quoi ?
Pas de gîtes larvaires dans ma kour !


« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit Tuituit s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tangue, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Tuituit ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le Tuituit lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

5.Posté par Princesse Fraise pour Bandcochon le 18/06/2014 20:48
Ne revivons pas l'horreur de la crise du chikungunya, arrêtons de jeter nos déchets n'importe où, n'importe comment et n'importe quand.
Nous sommes tous responsables.

6.Posté par JD974 le 19/06/2014 10:17
Les trous de crabe de sable de la ravine des trois bassins sont pleins de moustiques: des milliers.

A qui appartient cet espace ? Qui doit agir ?

7.Posté par DR ANONYME le 19/06/2014 13:30
On ne parle toujours que des moustiques. Mais savons-nous quel est le rôle des divers insectes piqueur-suceurs de sang ? Tels que les simulies, les Muscinae de la tribu des Stomoxyini, les taons qui mordent pour arracher la chair, les phlébotomes, les Ceratopogonidae, les puces Siphonaptera, les punaises de lit hématophages triatomes et cimicidés, les acariens tels que les tiques, ceux de la gale. Sont-ils tous innocentés ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales