Société

Dengue : Trois cas détectés à la Réunion depuis le début de l'année 2014

Alors que plusieurs cas de dengue, ce virus transmis par les moustiques du genre Aedes, ont été signalés à Mayotte, qu'en est-il à la Réunion ? Nous avons posé la question au Docteur Dominique Polycarpe, directeur de la Veille et Sécurité Sanitaire à l'Agence Régionale de Santé (ARS) de l'Océan Indien. Ce dernier nous apprend que trois patients ont été infectés par le virus depuis début janvier 2014. Trois cas importés et non groupés. S'il n'y a "pas d'alerte", le Docteur Polycarpe appelle à la vigilance la population, invitée à se prémunir contre la propagation de moustiques et se protéger contre les piqûres, surtout pendant la saison des pluies. Car si dans la plupart des cas, la dengue est "une maladie bénigne", elle peut toutefois s'avérer mortelle pour certains patients touchés, notamment les personnes les plus fragiles.


Dengue : Trois cas détectés à la Réunion depuis le début de l'année 2014
Zinfos974 : 19 cas de dengue ont été détectés à Mayotte depuis début janvier 2014. La situation est-elle inquiétante ?

Docteur Dominique Polycarpe : Parmi ces 19 cas de dengue recensés à Mayotte, la majorité sont des cas importés. Seuls deux cas autochtones ont été détectés. L'ARS a mis en place des actions de lutte anti-vectorielle dans les quartiers de résidence des cas touchés par le virus, afin d'éliminer les gites larvaires, pour éviter que celui-ci se propage. Aujourd'hui, la situation n'est pas inquiétante mais on reste très vigilants, surtout en période de saison des pluies. Il n'y a pas de circulation du virus active à Mayotte mais il faut rester très prudent.

C'est pourquoi l'ARS a mis en place des lettres d'information à destination des voyageurs pour leur conseiller de se protéger contre les moustiques et de consulter leur médecin à leur retour de Mayotte en cas de symptômes.

La dengue est une maladie qui peut ne pas se manifester dans 60% à 80% des cas. L'ARS a également sensibilisé les médecins pour qu'ils fassent systématiquement des analyses en cas d'apparition des symptômes de la dengue : frissons, fièvre, courbature, maux de tête ou encore douleurs rétro-orbitales.

Y-a-t-il un risque de propagation à la Réunion ?

La dengue est une épidémie mondiale. Aujourd'hui la dengue est présente dans quasiment tous les pays du monde. Quand on voyage en Inde, au Sri-Lanka, en Thaïlande, au Vietnam, ou encore au Laos, où le virus est présent, il faut se protéger contre les piqûres de moustiques et consulter en cas de symptômes évocateurs. Les Réunionnais qui voyagent dans l'Océan Indien, en Asie et en Asie du Sud-Est doivent donc être particulièrement vigilants.

Et le risque est déjà présent à la Réunion. En 2012, il y a eu 30 cas de dengue détectés entre la période de janvier et juillet. Et en 2013, il y a eu 20 cas de dengue détectés entre janvier et juillet. Il n'y a donc pas d'explosion. Mais le plus important est d'arriver à une détection précoce du virus pour pouvoir envoyer le plus rapidement possible des équipes de lutte anti-vectorielle chez le résident et dans le quartier, afin de limiter le risque de propagation.

Quelle est la situation épidémiologique de la dengue sur le territoire de la Réunion à l'heure actuelle ?

Depuis début janvier 2014, trois cas de dengue ont été détectés. Tous sont des cas importés et il n'y a donc eu aucune détection de cas autochtone. Et ces trois cas n'étaient pas groupés. Il n'y a pas d'alerte mais il faut continuer à rester très vigilant, surtout pendant la saison des pluies, favorable à la propagation des moustiques.

Justement, quels sont les gestes de prévention pour limiter le risque de propagation du virus ?

Il faut éliminer tout ce qui peut favoriser le développement des moustiques. Éliminer les eaux stagnantes dans les pots, les soucoupes, et tous les déchets favorisant la collecte d'eau. C'est une lutte quotidienne, dans sa cour, dans son jardin, mais également dans les lieux public, et notamment dans les endroits où l'on pique-nique. Ces gestes citoyens contribuent à la lutte contre le développement des moustiques. Comme c'est une maladie qui peut ne pas se manifester, la seule façon de s'en prémunir est d'éliminer les moustiques. Et de se protéger contre les piqûres.

Pouvez-vous rappeler pourquoi la dengue est une maladie dangereuse ?

Dans la majorité des cas, la dengue est une maladie bénigne. Mais dans certains cas, elle prend des formes hémorragiques qui peuvent être mortelles. Il n'y a pas de médicament contre les virus. Le seul traitement est donc symptomatique. Il ne faut surtout pas prendre d'aspirine qui peut favoriser le développement d'hémorragies, mais privilégier le paracétamol. Tout le monde peut être touché : les enfants, les adultes, les personnes âgées. Les personnes les plus fragiles sont, comme souvent, les personnes les plus à risques.
Jeudi 13 Février 2014 - 17:21
Lu 3007 fois




1.Posté par noe le 13/02/2014 19:01
En cette période de forte chaleur , nous transpirons beaucoup et cela attire les aedes albopictus vers 16h et ils viennent nous piquer (je dirai "elles") ...
On peut attraper la dengue avec forte fièvre jusqu'à 50° ...
Les grogs ne suffisent pas souvent même avec du rhum !
Donc préconisons cours propres , bien aérées et bain corporel pour enlever les bonnes odeurs de transpiration que nous dégageons après une bonne journée de farniente pour beaucoup !

2.Posté par Travis le 13/02/2014 21:25
Comment Zinfos974 laisse publier des conneries pareils de la part de noe ??? La transpiration n'a rien à voir avec les moustiques... Une fièvre à 50° ça n'existe pas, on est déjà mort...

3.Posté par roné le 13/02/2014 21:53
noe devrait prendre un médicament contre la diarrhée de l'internet . jamais vu un c pareil

4.Posté par DR ANONYME le 14/02/2014 04:55
Je lis ici ou là que les œufs pondus par une femelle infectée ne sont pas contaminés, la transmission verticale n’existe pas ou alors dans une très faible proportion (1 à 2 % selon diverses sources).

Les nouvelles générations de moustiques ne sont donc en général pas infectées à leur naissance. Elles sont ainsi sans répercussion réelle sur la transmission de la maladie. Les moustiques ne se transmettent pas la maladie entre eux. Les moustiques femelles vont vivre deux mois et voler sur vingt mètres.

Peut-on demander à nos savants entomologistes comment les générations de moustiques saines deviennent donc porteuses des virus si ce n’est qu’en rencontrant très rapidement, près de leur lieu de naissance un homme ou un animal à sang chaud porteur sain de virus?

Les œufs des 14.000 espèces de ces insectes se nourrissant de sang (dont les tiques, les puces, les poux, les punaises de lit et les moustiques), sont réputés non infectés ? Est-ce bien exact ? Pourquoi AEDES est le seul insecte coupable ?

Si tout ceci est vrai, comment donc se fait la transmission puisque ce ne peut pas être d’une ancienne génération de moustiques à une nouvelle génération?

Cette contamination des moustiques femelles, lors de leur repas de sang, ne peut ainsi se faire que lors des contacts avec des patients humains porteurs sains de ces virus ou malades, ou alors en piquant des animaux à sang chaud, eux-mêmes porteurs sains?

Lesquels ? Quels sont ces animaux infectés mais porteurs sains qui vivent près de nos maisons ?
Une fois les jeunes moustiques contaminés, malgré le poids du sang prélevé, combien de mètres sont-ils capables de voler avec ce poids pour quitter les lieux de contamination animale et pénétrer dans les maisons par nos fenêtres afin d'y faire un second repas de sang humain, le repas infectant ?

5.Posté par grugrui ! le 14/02/2014 07:08
Est ce que,comme les blocages de pub pour les sites internet,il existe une appli pour bloquer les commentaires débiles de certain ?

6.Posté par noe le 14/02/2014 07:34
Les intellos ont compris que c'était des degrés F et non C

J'ai déjà vu des corps humains en ébullition et qui prennent feu spontanément lors des marches sur le feu lors des cérémonies tamoules ... températures de plus de 600° et ils couraient "culotte dans la main" !!!!! et aussi lors des incinérations à Prima !

7.Posté par space le 14/02/2014 09:54
Oui noé,
C est peut etre du newton non du kelvin.
C est pas ca, peut etre réaumur (tu connais noé l intello) alors essaye rankin.
toi t arrete pas tourner en orbite mon noé mais tu m as fait rire.

Bonne continuation

8.Posté par noe2014 le 14/02/2014 12:26
La Réunion a connu encore cette année un épisode de circulation du virus de la dengue. L'arrivée de l'été et le retour à des conditions climatiques plus favorables au développement des moustiques doivent tj nous inciter à une grande vigilance . C'est pourquoi comme chaque année, je tiens à vous rappeler le rôle que chacun d'entre nous doit jouer ...Il convient de renforcer la recherche et l'élimination systématiques des gîtes larvaires ... sinon fièvre garantie !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales