Santé

Dengue: La circulation du virus s'intensifie dans l'île, 29 nouveaux cas recensés


Au cours des deux dernières semaines, 29 nouveaux cas autochtones de dengue ont été identifiés à La Réunion, portant à 82 le nombre total de cas depuis l’apparition du virus fin 2015. Depuis fin mars, la circulation du virus de la dengue s’intensifie, surtout dans les communes de Saint-Leu et de Saint-Louis qui présentent les foyers les plus actifs. Des cas de dengue ont également été identifiés à Saint-Joseph, Le Tampon et Saint-Pierre.

La circulation du virus s’intensifie, avec plus de 10 nouveaux cas autochtones signalés par semaine sur cette période. Les communes de Saint-Leu et Saint-Louis sont les plus concernées. Quelques cas ont également été identifiées sur les communes de Saint-Joseph, du Tampon et de Saint-Pierre.

La circulation virale pourrait continuer à s’intensifier dans les semaines à venir compte tenu des conditions météorologiques actuellement très favorables à la prolifération des moustiques vecteurs.

L’ARS OI maintient le niveau 2A du dispositif ORSEC de lutte contre la dengue et le chikungunya : «Identification d'une circulation virale modérée autochtone - apparition d’un ou plusieurs regroupements de cas ou de plusieurs cas sporadiques. »
 
Les équipes de Lutte Anti-Vectorielle de l’ARS Océan Indien sont actuellement fortement mobilisées dans l’ensemble des secteurs concernés. Les interventions ont pour objectif de freiner la circulation du virus en :
 
        -recherchant autour des cas d’autres personnes susceptibles d’avoir été contaminées,
        -éliminant ou traitant toutes les situations favorables au développement des moustiques,
        -procédant à des opérations de traitement insecticide de jour et de nuit,
        -informant la population sur les risques de transmission du virus et les gestes de prévention à mettre en œuvre pour s’en prémunir.


Actuellement, les conditions météorologiques (chaleur et fortes pluies) sont particulièrement propices au développement des moustiques, vecteurs de la dengue. L’apparition de plusieurs foyers de circulation du virus dans l’île représente une situation à risque, qui nécessite une mobilisation de tous pour éviter tout démarrage d’une situation épidémique.

Le moustique tigre ou Aedes albopictus, pond dans de petites collections d’eau stagnante, souvent créées par l’Homme autour de son habitation.

Pour être pleinement efficaces, les actions menées par le service de lutte anti-vectorielle de l’ARS OI et de ses partenaires doivent être complétées par une participation active de l’ensemble de la population dans la mise en œuvre des mesures de prévention.

 
Jeudi 14 Avril 2016 - 09:49
Lu 1571 fois




1.Posté par Comité des coléreux le 14/04/2016 14:49
ils vont encore tuer nos magouillards et endormis !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales