Régionales 2015

Demorun part à la rencontre des citoyens tirés au sort


Que ce soit à pied, en voiture ou par téléphone, la quinzaine de bénévoles de Demorun s'activent et sillonnent toutes les régions de l'île à la recherche de ces citoyens tirés au sort pour établir une liste qui s'écarte des sentiers battus. 

Michel avale les kilomètres dans le sud de l'île. Dès le début de la journée, ce retraité de l'Éducation nationale, muni de son cahier, se rend chez les citoyens pour annoncer que le hasard les a désignés afin de prendre part aux décisions politiques.

Démarche fastidieuse : il faut dans un premier temps que la personne réside toujours au même endroit, accepte d'écouter le projet et d'en faire partie. "Démarcher c'est le plus gros du travail mais une fois qu'on les a trouvés, les gens sont d'abord surpris puis intéressés. Beaucoup comprennent notre projet parce qu'ils sont écoeurés, déçus par la politique, ils n'y croient plus".


Bienveillance et sympathie sont souvent au rendez-vous. Pour autant, seulement 16 citoyens ont pour le moment accepté de participer sur les 47 prévus. "C'est une bonne initiative mais il faut être réaliste" avoue Ryaz. "Si ils sont élus c'est une boutade", déclare ce commerçant qui estime ce projet un peu utopiste. Ce dernier a tenu à rester anonyme comme la plupart des personnes rencontrées. 

Michel lui y croit depuis qu'il a assisté à une conférence du professeur d'éco-gestion Étienne Chouard, fervent défenseur du tirage au sort. Le retraité donne beaucoup de son temps, s'investit au maximum pour faire émerger une prise de conscience dans la population réunionnaise. "Les politiques en place ne nous représentent pas. Ils sont très loin des situations parfois très difficiles que peuvent vivre les gens". Jamais encarté dans un parti politique, sympathisant du Front de Gauche durant un temps, Michel apprécie ce travail de terrain. "C'est une belle aventure qui permet de nous prendre en main. Il s'agit tout de même de faire démocratie !"

La date limite de remise des listes approchant, l’'équipe Demorun a choisi de constituer à l'avance des dossiers de volontaires qui ne seront utilisés qu’'en dernier recours. En attendant elle poursuit ses rencontres jusqu'’à la date butoir de clôture d’'inscription des listes, à savoir le 9 novembre 2015.

Demorun part à la rencontre des citoyens tirés au sort
Mardi 27 Octobre 2015 - 19:40
PB
Lu 1368 fois




1.Posté par EKOLO le 27/10/2015 22:37
J'aime bien l'idée de fond. Mais il n'y avait pas assez de temps pour faire quelque chose de sérieux : on ne peut décemment pas aller en campagne sans au moins connaître les attributions du Conseil régional, et les sujets et polémiques actuelles le mettant en cause. Tout ça prend du temps.

Mais moi aussi j'aimerais bien qu'il y ait une vraie démocratie, et aussi que les gens se sentent largement plus concernés.
J'instaurerais un "permis de voter", et pour l'obtenir il suffirait de passer des tests écrits de connaissance des institutions, et un entretien oral pour évaluer le niveau de compréhension du candidat sur les sujets d'actualité.

Comme ça on serait sûr d'avoir des électeurs qui votent en connaissance de cause. La République serait largement moins menacée par le populisme.

Et j'aimerais bien aussi qu'on limite au strict minimum les mandats des élus, qu'ils ne soient pas rééligibles sauf cas de force majeure (pas de nouvelles candidatures), et qu'ils marchent par 3, pour des mandats de 3 ans, chacun prenant ses fonctions à une année d'intervalle l'un par rapport à l'autre :

- en 2000, Mr X est élu ; en 2001 Mr Y est élu ; en 2002 Mr Z est élu
- en 2002 on aura dans le "trio" Mr X (dernière année de mandat), Mr Y (avant-dernière année de mandat), et Mr Z (première année de mandat)

Comme ça ils n'auront pas assez de temps à se côtoyer pour se mettre d'accord pour faire des sales coups. Largement moins de risques de corruption, trafics d'influence, etc ...

Une armée de métier uniquement composée de cadres (à partir de Sous-Officiers). Pour le reste, retour au service militaire obligatoire, un peu comme en Suisse : 1 mois dans l'année (3 mois la première année, pour faire ses Classes), pendant 20 ans.
Comme ça on entretient ses connaissances (et sa forme physique), ça évite les massacres et déroutes comme en 14-18 et 39-45.
Comme ça aussi on évite de donner trop de pouvoir à l'armée : les soldats de base (la masse qui a le vrai pouvoir) ne seront plus des salariés dépendants de l'Armée, mais des gens ayant une vie et un travail dans le civil, donc largement moins susceptibles de marcher avec des généraux en cas de putsh militaire.


Et 2/3 autres choses dans le genre, qui ne se réaliseront sans doute jamais de mon vivant, mais ça coûte pas cher de rêver.

2.Posté par isabelle le 28/10/2015 06:21
J'aime bien l'idée de fond également.

Quant à Michel, faut quand même reconnaitre qu'en tant que retraité de l'éducation nationale, il doit être bien le mec, il pourrait passer son temps à la plage, ou à voyager comme la plupart.
D'autant qu'il n'a pas grand chose à attendre de la politique, sa vie pro étant terminée.

Pourtant le gars fait le sale boulot, en sillonnant les routes en bagnole, et en se cassant la tête pour trouver les tirés au sort.
Il n'a rien à gagner dans l'histoire, il bosse pour ce qu'il pense être juste pour le bien être général.

Je salue son altruisme, et sa détermination.
Voilà à quoi devrait ressembler un homme politique.

En ce moment, on lit tous les jours des communiqués/courriers des lecteurs émanant des deux partis principaux, qui s'affrontent à coup de mensonges, de dénonciations, d'insultes.
On voit les gars trahir leurs anciens alliés, puis les salir, on nous annonce que machin est un voleur, mais que l'autre n'a rien fait pour la réunion...

A mon avis, cela reflète bien l'état des esprits de ces équipes, des pourris qui veulent se faire leur place au soleil pour se gaver d'argent public, mettre leur famille, leurs amis à l'abri...

Et Démorun avance ti-lamp ti-lamp et fait son chemin pour mener à bien son projet.

Si c'est possible, je voterai pour eux, non pas parce que je crois à leur projet un poil utopiste, mais parce que c'est une alternative intéressante.

Même si bon, on sait très bien qu'ils ne gagneront pas, c'est encore un des pourris qui va l'emporter.
Forcément, avec leurs messages enfoncés dans la tête de la population, relayés par la TV, la radio, les journaux, les bagnoles de campagne, les petites chansons...leurs promesses à tout va...

Mais un jour ca changera j'espère.

3.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 28/10/2015 08:55
EKOLO allé vend un roche don !!!!!
Donc pour vous le droit de vote se limite à l’intelligence de la personne et vous appelez cela de la démocratie... c'est purement de la connerie.

Demorun, je croyais que c'était facile moi !!!!
Pour ceux que cela intersse :
Étienne Chouard, né le 21 décembre 19561 à Paris, est un enseignant français exerçant dans un lycée à Marseille. Il accède à la notoriété en 2005 en faisant campagne pour le « non » à l'occasion du référendum sur le traité établissant une constitution pour l'Europe. Il est depuis principalement connu comme blogueur militant notamment pour former une assemblée constituante tirée au sort. Il est également l'objet de polémiques quant à sa proximité avec l'extrême droite et la mouvance conspirationniste.

NO COMMENT
Vive la FRANCE et la REUNION sans le FN et les proches et leurs idées de merde

4.Posté par Oscar DUDULE le 28/10/2015 10:55
Moi aussi je vois cette initiative avec sympathie. Vont-ils réussir à faire une liste. C'est vrai que c'est un peu tard. Il reste environ 13 jours. Enfin bon courage à ceux qui essaye.

5.Posté par Pierre du Tampon le 28/10/2015 13:09
Tout bien considéré, cette initiative est peut être la seule qui fonde une base sur la probité et sur des principes et des valeurs. Surprenant car les autres candidats sont plus dans la séduction par le vote alimentaire que la morale en politique. J'y adhère totalement !

6.Posté par EKOLO le 28/10/2015 20:32
@ Richard :

Vous ne souhaitez pas voir le FN au pouvoir ?
Ca tombe bien, moi non plus.

Or, avez-vous remarqué dans le courrier des lecteurs, l'article
http://www.zinfos974.com/Lettre-ouverte-aux-candidats-Aucun-de-vous-ne-parle-de-l-insecurite-Donc-vous-vous-en-foutez_a92832.html

Dans cet article, l'auteur reproche aux candidats aux régionales de ne pas évoquer la sécurité publique.
Tout le monde devrait savoir que la sécurité publique ne fait pas partie des attributions du Conseil Régional. Et que par conséquent, il est normal que les candidats n'en parlent pas.
L'auteur de cet article est donc hors-sujet, mais il y a toujours des gens qui préfèrent se baser sur les racontars de leurs voisins plutôt que de s'instruire un minimum, et qui penseront vraiment que les candidats aux régionales se foutent de la sécurité publique.
En conséquence, ces gens voteront probablement FN, car il n'y a guère que chez eux qu'on est capable de parler de sécurité et des "étrangers" qui en sont responsables et qui en plus coûtent cher aux contribuables, même pendant les régionales.

Le jour où les électeurs connaîtront les institutions de leur pays, ils ne pourront plus tomber dans ces pièges populistes. Ils sauront instantanément reconnaître, en politique, les amateurs des professionnels.
C'est ce que je voulais dire dans le 3ème paragraphe de mon post : "La République serait largement moins menacée par le populisme."

On gaspillerait également beaucoup moins de papier en n'envoyant pas les professions de foi des candidats à des gens qui de toute façon s'en foutent de la politique et des élections (donc de la démocratie).
La démocratie, c'est une bonne chose, mais comme on dit : "On ne donne pas à boire à un cheval qui n'a pas soif".

7.Posté par Romain le 29/10/2015 08:39
Bravo Michel.
Tiens bon, c'est la dernière ligne droite.
Vive DEMORUN

8.Posté par la crise le 29/10/2015 09:41
Cette idée de demorun, finit par me séduire et pourrait séduire tous ceux qui en ont assez de ces politicards et qui songent comme moi à l'abstention ou au vote blanc. Voilà une bonne manière de leur dire notre façon de penser. Elle n'est pas si utopique que cela.

9.Posté par A m"diter le 04/11/2015 10:00
A EKOLO, Faire quand même attention à l'utilisation du terme populisme qui est spécifique selon le milieu et le genre où il est employé: signification différente en politique, en littérature... Pour éduquer, il faut de la pédagogie et la meilleure pédagogie est de conduire les personnes vers une connaissance cela sans la contrainte ni la force. Ainsi, un permis de vote n'a pas de sens dans une démocratie. Car "démocratie c'est un système de rapport à l'intérieur d'une institution (...) où il est tenu compte, au divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées", www.larousse.fr. donc, parmi ceux qui ne votent pas ou plus, il y a aussi un geste citoyen du ras-le-bol car tous les partis se valent...
Cela démontre également bien que gouverner un pays n'est pas chose aisé et qu'il faut des personnes professionnelles pour cela. Là où le peuple doit faire attention est l'usage de la politique faite par les politiciens non consciencieux et profitant de leur position pour agir de façon non démocratique. C'est en cela que nous devons en tant que citoyens de dénoncer et non créer un éventuel parti utopique qui n'aura aucune crédibilité auprès des citoyens et des déçus de la vie mondaine et roublard des politiques de notre pauvre démocratie française.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales