Faits-divers

Délit de fuite après avoir renversé et tué un cycliste : 4 ans de prison requis

Cédric D'Export, 25 ans, comparaissait, hier, devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, pour avoir renversé et tué Jean-Yves Ramaye, qui circulait à vélo, le 20 décembre dernier, avant de prendre la fuite. 4 ans de prison ont été requis à son encontre.


Délit de fuite après avoir renversé et tué un cycliste : 4 ans de prison requis


Au tribunal correctionnel de Saint-Pierre, Cédric D'Export, 25 ans, était jugé, hier après-midi, pour homicide involontaire et délit de fuite pour des faits qui remontent au 20 décembre 2009.

Ce dimanche matin, Cédric D'Export prend son véhicule après une soirée bien arrosée, il est 5 heures du matin quand il rentre chez lui. Au niveau de l'échangeur de Pierrefonds et de Bois-d'Olives, circule à vélo Jean-Yves Ramaye. Le jeune homme de 25 ans, qui circule à bord de sa Peugeot 205, le percute de plein fouet et ne s'arrête pas.

Devant la présidente du tribunal, Cédric D'Export explique qu'il allumait une cigarette à ce moment, et a entendu un grand bruit avant de voir son pare-brise endommagé, "Je n'ai pas compris ce qui se passait".

La présidente du tribunal, Nathalie Ramage, souligne le fait que le jeune homme s'est rendu de lui même au commissariat de police après avoir entendu qu'un cycliste s'était fait renverser. A ce moment, Cédric présente ses premières excuses publiques à la famille de Jean-Yves Ramaye. Ensuite, la mère de la victime va livrer un témoignage poignant sur son fils.

Le vice-procureur, Georges Gardie, demande 4 ans de prison dont une partie avec sursis, s'appuyant sur l'état d'alcoolémie du jeune homme au moment des faits.

Pour l'avocate du prévenus, Me Nassor-Amin Goumaly, son client ne peut être poursuivis pour délit de fuite, car il a nié avoir vu et percuté le cycliste, soulignant que son client "est constant dans ses déclarations et n'avait pas conscience d'avoir percuté quelqu'un".

Le délibéra aura lieu le 21 octobre prochain. RSPEAK_STOP

Le 31 décembre dernier, une
Le 31 décembre dernier, une
Vendredi 8 Octobre 2010 - 07:36
Julien Delarue
Lu 3278 fois




1.Posté par viviane ramaye le 08/10/2010 15:00
ça donne envie de vomir quant on lit l'article et qu'on voit la sanction qui a été prise pour cet accident qui a couté la vie à mon frère. Vraiment la loi française est horrible malheureusement nous sommes tous esclaves de cette loi qui rend l'accusé en victime par des circonstances atténuantes. Dans le cas de Cédric Dexport, il a tout à son actif pour écopé 10 ans de prison comme la loi prévoit pour ce genre de délit. Cette décision nous permettra aussi de faire notre deuil un peu plus facilement. Il est vrai que Jean Yves ramaye ne revienda plus mais on veut malgré tout croire que la loi peut être juste.

2.Posté par chikun le 08/10/2010 17:21
Ami cyclistes sortez tard le dimanche matin si vous voulez rouler. Attendez La fermeture des boites de nuit.
Rappelons-nous la mort de Jean-François Jouvelet tué dans des circonstances un peu pareilles à La Marianne un Dimanche matin.
Condoléances.

3.Posté par jasmine ramaye fille ainée de Jean Yves Ramaye le 08/10/2010 17:57
La loi est la loi cédric d'export mérite la peine de dix ans de prison comme l'indique le code pénal pourquoi faire des lois si personnes ne les respectent il a choisi d'etre le délinquant de la route qu'il est devenu ce multi récidiviste n' a pa respecté la loi il s'est moqué d'elle alors pourquoi lui donner une chance.qui a pensé a donner a mon Pére une chance lui qui avait tant de choses à faire. l'excuse de la jeunesse égaré vaut elle pour chaque crime?tenait t'il a son permis? a son travail? NON PAS DU TOUT alors AMIS CYCLISTES ne partaient pas rouler entre le20 déc et le 31 déc car à la reunion c'est l'alcool et la fete qui prévaut, les jeunes chauffards alcoolisés ne vous verront pas sur la route surtout s'ils allument en plus une cigarette "heureusement "que ce délinquant de la route en a allumé q'une seule car si l'envie lui avait pris d'en fumer 10 on aurait enterré un peloton de cylistes

4.Posté par Marina sa fille le 08/10/2010 18:49
Je suis totalement dégoutée par la justice française. Ce microbe de cédric d'export mérite largement les 10 ans. Oui il le mérite pour avoir anéanti une famille entière.
J'espère qu'il va mal finir, sous les roues de quelqu'un ou sous ses propres roues. Et que personne ne le porte secours, comme il a fait avec mon père, qu'il a abandonné, agonisant, seul.
J'espère de tout coeur que cette fois la justice sera juste.

JE T'AIME PAPA

5.Posté par le congo chez tintin le 08/10/2010 19:40
4 ans dont une bonne partie avec sursis....ça fera à tout casser un an ferme...peanuts, autant le laisser dehors, lui redonner son permis de suite et un magnum de whisky pour le remercier de s’être finalement rendu !

6.Posté par DGS le 08/10/2010 21:24
Quelque soit la peine, notre ami, notre camarade, votre papa, votre mari, votre enfant ne sera plus jamais là.
Pour tous ceux qui ont connu Jean Yves, sa disparition laisse un grand vide. C'était d'abord un bon mari et père de famille. Un excellent camarade et un bon collègue.
La douleur est toujours dans nos coeurs, dans vos coeurs, mais que la justice fasse son travail et le condamne à une peine qui prenne en compte la douleur mais surtout le fait que Jean Yves n'a commis aucune erreur, c'est donc plus qu'une victime et à ce titre mérite qu'on en tienne compte.
Jean Yves, que ton âme repose dans la paix et que ta famille retrouve cette joie dont tu étais porteuse tout le temps. Tu ne méritais pas de partir comme celà.
Je souhaite à Jasmine, Marina, et Viviane, bon courage car je comprends leur douleur.
Pour moi ce n'était qu'un ami, mais pour vous, bon courage. Mais il faut remonter la pente et reprendre des forces, pour Jean Yves.

7.Posté par Emue le 08/10/2010 21:41
A l'attention de la famille du cycliste qui a perdu la vie :

J'ai perdu aussi un mari au cours d'un accident de la route après 9 années de coma. Mes trois enfants et moi-même en sommes restés très traumatisés. Permettez-moi de vous donner, à titre amical, un conseil : faites-vous suivre par un psychologue, c'est très important. Ce ne fut pas mon cas, à l'époque, par ignorance. Lorsqu'un drame brutal arrive, on n'y est pas préparé et les dégâts sur un plan moral sont considérables. Je compatis à votre malheur et vous souhaite bon courage. Je suis aussi d'accord avec vous, les peines à l'encontre de ces délinquants de la route, ne sont pas assez sévères. Que l'âme de votre parent repose en paix.

8.Posté par citoyen le 09/10/2010 12:42
"Devant la présidente du tribunal, Cédric D'Export explique qu'il allumait une cigarette à ce moment, et a entendu un grand bruit avant de voir son pare-brise endommagé, "Je n'ai pas compris ce qui se passait. "

Il devait être bien "anesthésié", abruti de fatigue, alcool, etc pour ne pas se rendre compte à ce point de ce qui s'est passé (à moins qu'il brode, devant le tribunal, pour atténuer sa responsabilité..).

=> Cela démontre que le "cocktail" :

fatigue (il n'a pas dormi de la nuit)
+ alcool (soirée "bien arrosée": son taux d'alcoolémie était de combien?)
+ perte de contrôle du véhicule (on n'allume pas une cigarette sans quitter des yeux volant, route, rétroviseurs.... , ou on ne téléphone, etc)
voire + vitesse (à quelle vitesse roulait-il?)
voire + bruit (ne roulait-il pas autoradio ou sono allumée et à un "bon" niveau?)

= catastrophe et donc drame prévisibles.

La responsabilité de l'auteur de l'homicide certes involontaire est donc très grande... Le cycliste victime (en forme, ayant bien dormi, n'ayant pas bu d'alcool, en super santé et éveillé) n'ayant eu que le tort de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.

9.Posté par patrick le 09/10/2010 16:39
Condamné par le passé pour conduite sans permis ni assurance, port d’arme a deux reprise, il a complété la panoplie du parfait danger public avec l’alcool au volant, délit de fuite, non assistance à personne en détresse, dans le seul but de se soustraire à ses responsabilité de criminel, ce multirécidiviste compte parmi ces inconscients que rien n’arrête. Cédric Roland D’EXPORT ne fait pas les choses à moitié et les crimes commis vont crescendo. Doit on attendre qu’il fasse encore plus grave pour l’enfermer longtemps ? Peut être que la prochaine fois il tuera une famille entière. Qui sait ? Peut être la votre ?

10.Posté par Code de la route le 09/10/2010 20:19
ça un travailleur?
Mr Goulamaly votre client est un travailleur? Mr Jean Yves Ramaye n'en était pas un lui? 36 ans de service, ancien ambulancier, pompier, agent territorial LUI était un travailleur qui payait des impots. votre client 24 ans ne fera jamais le 1/3 de ce que Jean Yves a fait dans sa vie (courte a cause de cédric d'export)36 ans également de mariage avec son épouse gaché par l'insolence de votre client envers la loi.maintenant qu'il paie pour ses conneries.

11.Posté par soeur de Jean Yves le 13/10/2010 14:28
Tout est encore possible pour mettre ce criminel au trou. Le délibéré aura lieu le 21 Octobre, Monsieur le Procureur, Madame la Juge comdamné ce criminel. Nous citoyens de la France nous voulons encore croire en la Justice, je sais qu'elle sera juste. Nous avons besoin de vous. Sauvons notre société qui va en décadence, il suffit de voir ce qui se passe tous les jours. Soyez indulgent, pour la mémoire de mon frère qui a trouvé la mort, en traite, dans le dos alors qu'il pédalait tranquillement sur son vélo. Aidons toute notre famille à stomper partiellement notre douleur par une vraie justice. Il y a qu'à lire tous les témoignages, tout le monde attend une vrai punition.

12.Posté par Orpheline de père le 13/10/2010 15:04
La justice est aveugle
Qui devra mourir sous les roues d'un délinquant de la route pour que la justice ouvre ses yeux?
Je refuserais les indemnités de l'assurance si j'étais persuadée que cédric d'export rentrait en prison pour 10 ans comme prévu par la loi.pas de pitié pour lui

13.Posté par viviane Ramaye, la soeur de JY le 14/10/2010 14:22
je tiens à remercier toutes les personnes pour leurs témoignages et leur soutien. C'est une affaire qui nous concerne tous. Quiconque n'est pas à l'abri de trouver derrière lui un Cédric Dexport le week-end. Nous comptons sur l'avocat de la défense le 21 octobre pour revenir sur cette peine désiroire qui n'est certes, pas à la hauteur du dégat causé. Je vous rejoins (lire l'article précédent) il ne s'agit pas d'une question d'argent, mais d'homme. Jean Yves Ramaye, que tout le monde connait était très apprécié. Par pitié entend nos plaintes, Monsieurs, Dames qui représentent la loi Française. Il faut bien un exemple, commencé par Cédric Dexport et vous aurez tous les honneurs de toute une population qui veut encore croire en la justice.

14.Posté par Jasmine Ramaye le 21/10/2010 18:22
le verdict est tombé 36 mois de prison dont 18 ferme avec aménagement de peine pour CEDRIC D'EXPORT le pauvre il travail la journée et dort a l'HOTEL le soir et les week ends il a eu le gite et le couvert et ne paiera pas de taxe d'habitation il en a de la chance.heureusement que le ridicule ne tue il va continuer a prendre les juges et les hommes de loi pour une bande de comique au vu du verdict il n'a pas tort. VIVE L'INJUSTICE FRANCAISE VIVE LA FRANCE AU BORD DU CHAOS

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales