Faits-divers

Délit de favoritisme: Claude Hoarau condamné à 6 mois avec sursis


Délit de favoritisme: Claude Hoarau condamné à 6 mois avec sursis
L’année 2009, sur le plan climatique, s’était révélée saumâtre pour la commune de Saint-Louis qui voyait les déchets verts s’entasser un peu partout, au grand dam des administrés. Or, il se trouve que le service environnement manque cruellement de camions de ramassage.

Afin de parer au plus pressé, les édiles lancent donc un appel d’offres pour des camions avec chauffeurs. La commission d’appels d’offres accorde le marché à Julien Papy ; le maire signe les documents sans trop les regarder sans doute, "car je n’avais aucune raison de ne pas faire confiance à mes collaborateurs".

Un courrier anonyme atterrit quelque temps plus tard sur le bureau du procureur : délit de favoritisme, pas de double enveloppe, aucune directive précise au prestataire de service, la location aurait dû être horaire et non quotidienne, et la facturation était mensuelle alors qu’il s’agissait d’un marché à bons de commande.

La mule étant aussi chargée, le procureur n’avait eu aucune peine à réclamer 6 mois avec sursis et 15 000 euros d’amende à l’encontre des deux prévenus.

La défense a eu beau arguer du fait que l’autre soumissionnaire ne répondait pas aux conditions de l’appel d’offres ; que les témoignages à charge, à géométrie variable, comportaient une foule d’erreurs et d’inepties ; qu’une lettre anonyme suffisait à jeter le discrédit sur un officier public ; que la commune avait géré l’urgence puisque la CIVIS n’honorait pas ses engagements ; rien n’y a fait.

Le délibéré va au-delà des peines requises par le procureur. Claude Hoarau : 6 mois avec sursis et 20 000 euros d’amende. Julien Papy : 6 mois avec sursis et 10 000 euros d’amende.
A la sortie du tribunal, le bâtonnier Georges-André Hoarau ne décolérait pas, lui qui avait plaidé l’acquittement pur et simple. Mandaté par son client, il a annoncé son intention d’aller en appel : "La relaxe que nous n’avons pas obtenue à Saint-Pierre, nous l’aurons à Saint-Denis, voilà tout !"

Jules Bénard
Jeudi 30 Janvier 2014 - 17:22
Lu 1276 fois




1.Posté par Môvélang le 30/01/2014 19:05
ah! bon, si tu es sur qu'on sera relaxé, on ne s'en fera pas alors!

2.Posté par Mwa la pa di le 30/01/2014 20:18
Quand je pense qu'il veux nous jouer le coup de la victime... Bref, bien venu au club des élus condamnés qui ont abusé du bien public. Un de plus à virer. Le seul dommage : nous sommes encore plus en tête avec le nombre d'élus condamnés le plus fort des autres départements.....Et avec une population qui remet en selles ces indélicats.

3.Posté par Entropie !! le 30/01/2014 21:17
@Mwa la pa di : Apparemment nous n'avons plus d’exigences en ce qui concerne la politique (quand je dis nous : c'est la population) car oui nous les faisons ces "pouritiques" et nous pouvons aussi les défaire. Mais les citoyens moutons n'ont pas encore compris ce principe :/ !!

4.Posté par frigidaire le 30/01/2014 21:38
ENFIN et bientôt le fils

5.Posté par Jamais coupable! le 31/01/2014 07:44
C'est pas de ma faute, j'ai fait confiance à untel! On dirait un enfant qui parle, sauf que c'est un maître es politique. Il faut qu'il arrête de nous rouler dans la farine.

6.Posté par moin mi pense que … le 31/01/2014 08:52
Et dire que ce triste personnage a l'intention de mettre son fils à sa place à St Louis. J'espère que les st louisiens vont ouvrir leurs yeux aux prochaines élections. Sinon, si c'est de la faute de ses administratifs comme il le dit et si c'est avéré , qu'on les sanctionne ces incompétents…
Déjà qu'il n'y a pas grand monde qui travaille dans cette collectivité ( pas de pioches et camions en nombre sufisants ?….) mais des voitures de fonctions, gsm, des veilleurs de pendules quand ils sont sur leur lieu de travail il y en a…et ça, ça coûte plus cher qu'un lot de pioches.
Si notre président normal veut faire des économies, qu'il commence par faire le nettoyage dans ces collectivités où il y a plus d'emplois fictifs que de vrais travailleurs.
J'ai lu dans la presse qu'un député maire du sud est aussi suspecté de clientélisme ( même topo : nettoyez ça ! ).
Qu'en est ce qu'il y aura des politiques pour s'occuper des classes moyennes et des vrais problèmes de la France ? Ah c'est vrai, pas intéressant car on est les vaches à lait qui payent sans trop râler et on est minoritaire par rapport à ceux qui sont au RSA, chômeurs, casseurs, barreurs de route,…
Est ce qu'ils ( notre president et toute la clique politique ) trouvent normal que des contribuables qui travaillent et essayent de gagner leur vie honnêtement, essayent d'éduquer au mieux leurs enfants pour éviter qu'ils ne deviennent des délinquants,…. ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts ( vie chère, imposition de plus en plus oppressante, hantise du chômage, stress face environnement hostile : risque agressions, insécurité, justice impuissante,….).
Et à côté de cela, on voit régulièrement des articles de presse de ce genre.
Autant certains politiciens ont déjà un métier mais sont assoiffés de pouvoirs, autant pour certains c'est devenu un vrai métier ( regardez bien dans toutes les collectivités, vous allez trouver dans un placard doré mais un salaire en or ( forcément vu le travail fourni) des loosers de la politique qui attendent sagement de revenir sur le devant de la scène.
Tout ça avec l'argent public, mon argent ! car je paye des impôts….
Et dire que je ne pourrais pas partir en vacances encore cette année… Brrr !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales