Politique

Délinquance, requins, contrats aidés... au menu des voeux du préfet

A l'occasion des vœux qu'il souhaitait présenter à la presse, le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, a dressé un bilan de 2012 et exposé les points majeurs qui constituent sa feuille de route pour 2013. Ci-dessous un résumé de ces thèmes forts, accompagné du document PDF les détaillant.


Délinquance, requins, contrats aidés... au menu des voeux du préfet
L'Etat engagé au service des Réunionnais

L'engagement de l'Etat s'illustre d'abord par un chiffre : 5,4 milliards d'euros, c'est le montant des dépenses totales de l'Etat à la Réunion en 2012. A noter que près d'un milliard a été destiné aux collectivités locales.

Par ailleurs, la Réunion continue d'être un territoire de gestion des fonds européens. Avec 1,9 milliard d'euros sur 2007-2013, la Réunion a reprogrammé ces fonds en 2012 afin d'optimiser leur utilisation, et en 2013, fera de l'aéroport, la nouvelle route du littoral et les investissements portuaires, sa priorité.

La sécurité, condition essentielle du vivre-ensemble et du développement

Le bilan de la délinquance est "contrasté", pour Jean-Luc Marx. Si la délinquance générale, du vol à la roulotte à l'assassinat, est en baisse, 28.588 faits constatés en 2012 contre 30.811 en 2011, les atteintes volontaires à l'intégrité physique augmentent de plus de 8%.

Cette hausse s'explique en partie par une proportion importante de violences intra-familiales. A noter que ce sujet deviendra un agrégat à part entière dans les prochaines statistiques de 2013, à l'instar de la grande criminalité (la Réunion sera peu concernée) et l'insécurité routière. "Nous souhaitons avec mes services réinvestir le champ de la prévention de la délinquance", a commenté le préfet.

Prévention également concernant la sécurité routière. Le bilan 2012 est lui aussi "contrasté", marqué par une hausse du nombre de tués alors que la mortalité sur les routes de l'île était en baisse constante depuis 2008. Avec un point noir, l'alcool. Il est responsable de 58% des accidents mortels (43 accidents mortels sur 52). "Pour 2013, je peux vous dire que nous avons prévu une action particulière sur ce thème", a annoncé Jean-Luc Marx. Une action qui complètera celles prévues dans le cadre du plan départemental d'actions de sécurité routière… en attendant la signature, au mois de février 2013, du document général d'orientation (DGO) qui définira la stratégie des services de l'Etat et des collectivités locales pour les cinq prochaines années.

Du côté des feux de forêts, Jean-Luc Marx parle d'un "bon bilan". Il est incontestablement plus favorable que lors des deux dernières années. Les chiffres s'établissaient en 2010 à 1.000 ha (dont 780 ha lors du feu du Maïdo) et en 2011 à 2.825 ha (dont 2750 ha au Maïdo) alors qu'en 2012, le bilan est de 30 ha.

Si le préfet a souhaité saluer ici le travail effectué par l'ensemble des acteurs concernés, il n'en demeure pas moins que le Dash est le grand sauveur de 2012. "On a eu chaud", reconnait même le préfet. Une question se pose alors : Prévoit-on le retour du Dash-8 pour la prochaine saison? "Je rencontre d'ici quelques jours le directeur national de la sécurité civile à Paris. Soyez certains que cela fait partie des demandes que je formulerai pour 2013. Je n'ai à ce jour pas de garantie, mais c'est un objectif prioritaire et atteignable", a répondu Jean-Luc Marx.

Concernant le risque cyclonique, la cellule de crise a bien fonctionné lors du passage de Dumile. Le préfet affirme même qu'un retour d'expérience a fait ressortir des remarques très positives, "mais l'amélioration est possible pour les aéroports. Nous avons vécu un foutoir, nous pouvons mieux faire. Et l'alimentation en eau dont les réseaux sont marqués par une fragilité et un manque d'interconnexion. On peut mieux faire pour améliorer et gérer le réseau. Et bien sûr, trouver d'autres moyens en temps de crise", a-t-il analysé.

La réduction du risque requin fera sans aucun doute toujours l'objet d'une implication de l'Etat et d'un accompagnement vis-à-vis des communes chargées d'assurer la sécurité de leur territoire. "L'Etat a mis les moyens, a tenu à rappeler le préfet. 1,4 million d'euros ont été dépensés". Par ailleurs, une grande assemblée se réunira le 14 février pour poursuivre la réflexion autour du risque requin.

Toutefois, "nous sommes dans une politique volontariste qui a ses limites", a-t-il poursuivi soulignant le fait que le risque 0 n'existe pas. La philosophie de l'Etat sur ce sujet se décline en plusieurs actions : s'organiser, accompagner, étudier, secourir, prévenir et… responsabiliser. "La mobilisation de l'Etat n'aura de sens que si elle s'accompagne aussi d'une responsabilisation des usagers", indique-t-il. Le préfet a réitéré le refus pour l'Etat de financer en 2013 des vigies requins immergées par les contrats aidés. A cela deux raisons, "le risque de la méthode qui n'a pas fait ses preuves et le statut de contrat aidé qui n'est pas approprié à cette prise de risque éventuelle", résume Jean-Luc Marx.

Vivre ensemble

La Réunion fait toujours face à un déficit de logements sociaux. L'année 2012 conforte toutefois une évolution positive avec 4.935 logements sociaux programmés (3929 en 2011). L'enveloppe budgétaire allouée par l'Etat est de près de 95 millions d'euros.

A noter que les mesures de simplification des procédures décidées en 2010 pour les opérations de logements sociaux neufs sollicitant une aide au titre de la défiscalisation ont joué pleinement leur effet. 2012 montre ainsi la poursuite du recours systématiques par les bailleurs sociaux au mécanisme de la défiscalisation introduit par la Lodeom. Au total, plus de 3.000 logements sociaux neufs ont été livrés l'année dernière, et plus de 4.000 sont programmés pour 2013.

Concernant la politique de l'emploi, Jean-Luc Marx a confirmé le chiffre de 9.000 contrats aidés pour le 1er semestre 2013. Mais, si l'an dernier la durée moyenne au niveau national d'un contrat était de 8 mois, elle devra être cette année de 12 mois. Pour les contrats d'avenir, de 200 aujourd'hui, ils passeront à 5.000 en 2013. Le 6 février, une commission régionale planchera sur les secteurs prioritaires d'emplois d'avenir, commission qui sera suivie d'un arrêté pris par le préfet. Enfin, le projet de loi concernant les contrats de génération a été adopté hier. 500.000 emplois de ce type sont ambitionnés au niveau national.

La lutte contre la cherté de la vie

A côté de la question du prix des carburants, celle du prix des produits de consommation courante occupe une place importante en ce moment. Le début des négociations destinées, à terme, à déterminer une liste de produits de consommation courante, est prévu pour le 31 janvier. Le préfet a dit qu'il aura à coeur de s'assurer que les produits régionaux sont bien pris en compte et que la baisse des prix est significative.

Développer et préserver notre territoire

Cette thématique recouvre deux dossiers forts : le Grand port maritime et l'aéroport Roland Garros. Pour le premier dossier, il a été rappelé que depuis le 1er janvier, le Grand port maritime de la Réunion est en place et travaille pour un premier objectif : la baisse des prix des produits entrants.

Jean-Lux Marx a par ailleurs annoncé que l'extension de la Darse pour l'accueil des containers devrait débuter courant 2013. Il se chargera, par ailleurs, de veiller à la délimitation de la circonscription portuaire pour un espace suffisant d'arrière port.

Enfin, l'aéroport Roland Garros de la Réunion constitue un outil stratégique de développement économique et touristique. Le 4 février, le chantier de rénovation des pistes va débuter pour un montant d'environ 45 millions d'euros.

2012_01_24_dp_voeux_prefet.pdf Document complet  (318.25 Ko)


Délinquance, requins, contrats aidés... au menu des voeux du préfet
Jeudi 24 Janvier 2013 - 17:36
Lu 1526 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 24/01/2013 17:04
Cette hausse s'explique en partie par une proportion importante de violences intra-familiales...
Et oui, le sempiternel sujet Tabou qui revient encore et encore 18 ans après le vote des lois Paritaires éducatives des Enfants, et bafoués depuis...1994

Tu m'étonnes, le Féminisme a outrance archi favorisé dans les Pouponnières de "L'OUTREAU Mère" qui l'oblige a faire volte face et maintenir le silence complice, sur la DISPARITÉ Hommes Femmes dés qu'on parle de L'ESSENTIEL: ....... nos Enfants Vendus dans les JAFs .....

90% d'Enfants et Pères séparés de force, pour le seul Profit personnel d' 1/4 de Foyers Monoparentaux presque exclusivement Féminins (52% en Guadeloupe), Mères qui vivent des prestations Braguette, n'est ce pas M. Le Préfet qui héberge la Seule Délégation aux seuls droits des seules Femmes en Préfecture ???..... Enfants et Pères y sont niés.

La bas, comme dans les JAFs, on explique que la parité n'est possible que si la mère est d"accord incroyable non ? Un délire collectif qui met les 90% d'Enfants et Pères a la merci des seules Femmes, qui s'étonnent ensuite, comme vous même d'ailleurs, des violences que cela peut engendrer.... Je voulais dire, qui s'étonnent PARITAIREMENT, bien sure...

Ça fait d'autant plus tâche quand le Public commence a comprendre que les Marches Blanches ne servent que le fond de commerce Féministe et d'apport d'Enfants à la Mère Patrie, et justifie de continuer à sacrifier de GENRE les Enfants (qui ne votent pas) et les Pères, tout en criant à la Parité et la Fin des Violences contre les seules Femmes a longueur d'année.... Campagne usuelles.

Qu'a maintenir les sanctions de Nature contre les Hommes et Pères aux JAFs, on favorise les violences extrêmes des 1.5% d'entre eux qui peuvent perdre la boule sous le poids des sanctions lourdes, injustes, inhumaines, ignobles et "InFemmes", pour allez jusqu'au pire...

90% des Pères dont 1.5% peut tuer par dépit, frustrations permanentes et injustices
ça en fait des marches Blanches a prévoir, hein ? Cf rapport Badinter....
http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

Vous voulez une preuve? Tapez "violence contre les Hommes (Z'Infos 974) et vous tomberez sur ça :
http://www.zinfos974.com/search/violences+contre+les+hommes/://://

Crier a la PARITÉ et la fin des violences contre les Femmes c'est bien, c'est Juste et Légitime, mais
en maintenant sous silence le massacre Judiciaire des 90% d'Enfants et de Pères c'est surtout Dégueulasse... Non ? toujours pas ?


Mais vous savez déjà M. Le Préfet, Cf dossier sur votre bureau des RG et lettres de l'association des Droits des Pères auxquelles la Préfecture refuse de répondre depuis 2006.... Et puis vos relations avec le Procureur Cambérou, qui protège les Magistrats falsificateurs d'instruction aux JAFs devraient suffire a ne plus faire l'ignorant maintenant, non ?

2.Posté par web le 24/01/2013 18:01
Des propositions sont faite attendons de voir la mise en application avant de juger ce préfet à l'air de vouloir s'impliquer. .c'est une bonne chose.Il va y avoir bien entendu les anti préfet quoi qu'il aurait pu dire seront contre

3.Posté par kada le 24/01/2013 19:44
La Réunion fait toujours face à un déficit de logements sociaux. L'année 2012 normal on fait que du privé et tout en fraude et on veut baiser l'environnement et les citoyens et aucune réaction concréte des autorités ,
L’application de la loi : c’est à la fois une obligation, puisqu’une
Administration ne respectant pas la loi se trouve dans une situation d’illégalité, et une nécessité, par la gestion des mesures qui précisent la loi et la rendent applicable sur le terrain
(Ex : décret d’application).


Si l’administration française est malade, à l’Ile de La Réunion, elle se trouve en phase terminale.

4.Posté par franck le 24/01/2013 20:43
post 3 La propriété est définie comme un droit "inviolable et sacré" (DDHC art. 17). Il ne peut être porté atteinte à la propriété privée qu’en cas de nécessité publique (ex : expropriation pour cause d’utilité publique, lors de la construction d’une autoroute) et moyennant une juste et préalable indemnité. Depuis 1789, les atteintes à la propriété privée se sont multipliées en raison des développements de l’activité de l’État. Néanmoins, la protection théorique dont elle jouit n’a jamais cessé d’être affirmée. Ainsi, ce droit bénéficie, depuis 1971 et la reconnaissance de la valeur constitutionnelle de la DDHC, de la protection du Conseil constitutionnel.



Fraude immobilière privée une pratique a ciel ouvert à l 'encontre des citoyens honnêtes,

une affaire de malversation, de collusion, de surfacturation, de contributions financières et de caisses occultes à des partis politiques. Bref, les contribuables que nous sommes avons été mis devant un autre rapport crédible démontrant une magouille crasse superbement orchestrée.


La propriété et la sûreté ont été affirmées par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC) de 1789, comme des droits "naturels et imprescriptibles" (art. 2).


6.Posté par Moutons sous perfusion de la pensée unique ( UMPS ) le 25/01/2013 09:35
Bravo ! Super prêche ... A vise- nous à l'avance la prochaine fois , que je ne loupe pas la prochaine messe . Et si tu pouvais nous la faire dans une église , une chapelle ou une mosquée , ce serait un plus !

7.Posté par kada le 25/01/2013 10:11
Mr le préfet vous dit : "Aide toi l 'état vous Aidera". Cela fait 26 mois que je combats et ce n' est pas fini. Vous avez été alerté plusieurs fois par les Ministéres pour que nous soyons reçus. Mais vu que cela engendre des condamnations au sein des services de la Mairie, on préfére garder le silence mais le silence plonge le peuple dans la Révolte contre l 'oppression. Quand les droits des citoyens sont bafoués , attendre la justice est une choses, surtout quand les malfrats de l 'état laisse courrir les infractions avérées qui détruisent la propriété des citoyens ,

JE COMBATS JE DENONCE ET L ETAT NE FAIT PAS SON TRAVAIL, COMME L'A DIT LE MINISTRE SI L ETAT NE FAIT PAS SON TRAVAIL LA RUE LE FERA.

tout sur un livre pot de banane en librairie !



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales