Social

Dekokère: Un départ au-dessus de 100.000 euros


Ses remarques blessantes vis-à-vis des salariés de la Sicalait avaient fait imploser la coopérative en décembre dernier.

L’ex-directeur Olivier Dekokère ne fait officiellement plus partie des salariés de la coopérative laitière de la Plaine des Cafres, jusqu’à récemment. Son véhicule de fonction n’a été rendu que début mai selon certains proches de la Sica.
 
Alors que son intention de pousser son employeur devant les prud’hommes avait été un temps évoqué, le départ d’Olivier Dekokère a finalement été réglé à l’amiable. La Sicalait se contente de dire que le montant de ses indemnités de départ "est très favorable à la coopérative", au regard des prétentions de l’ex-directeur. "Une page est tournée", indique sobrement la présidence.
 
Selon nos informations, son départ aurait été négocié autour de 120.000 euros. Un montant qui correspondrait aux 14 mois d’ancienneté d’un directeur général licencié probablement pour faute simple produite par une cause réelle et sérieuse.
 
La présidence actuelle a visiblement fait le nécessaire pour verrouiller l’information jusqu’au moins mardi prochain. Le 30 juin, une assemblée générale se tiendra à Grands Bois, même si des rumeurs de report sont évoquées. Le président de la Sica, Julien Huet, aura aussi, à cette occasion, tout loisir de lever le voile sur le contenu de l’audit de fonctionnement commandé auprès d’un cabinet spécialisé lors de la gestion de crise.
 
Cet audit risque de décevoir plus d’un salarié. Il s’arrêterait à l’exercice 2013, soit avant la gestion en année pleine d’Olivier Dekokère.

Outre l’indemnité de départ consentie au directeur devenu indésirable auprès des salariés, "son passage coûtera très cher à la coop’, entre 500 à 600.000 euros" selon certains connaisseurs de la filière. Aussi, les frais de déplacement du directeur licencié, "largement au-dessus des pratiques des anciens DG", continuent d’interroger. Et cet audit ne semble pas avoir levé le doute.
Jeudi 25 Juin 2015 - 16:41
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3081 fois




1.Posté par maçonnerie le 25/06/2015 19:11
bah..les actionnaires de la coopérative ont les moyens..pas les petits actionnaires bien évidemment..les gros..

2.Posté par Marx le 25/06/2015 19:15
C'est quoi ces anneries? Si le conseil d'administration a préféré negocier qu'aller au prud'homme c'est tout simplement parce que le licensiment n'avait 1ucune cause reel et serieuse!
Les employes niaisement manipulés par un autre dirigeant demasque depuis ne peuvent s' en prendre qu'a eux-memes!
Enfin vu le fonctionnement de la cooperative, je comprends qu'un patron qui ait osé leur rappeler qu'ils devaient bosser et que leurs patrons etaient les agriculteurs soit accusé de remarques "blessantes"...

Dekokere a été bien trop gentil, il aurait du les trainer dzvant les tribunaux et engranger 5 fois plus, la seule explication "logique" c'est qu'il est préfère ne toucher qu'une petite partie tout de suite et s' echapper de cet asile de fou que de ce battre des années...
Bien fait pour les employés, vous n'avez qu'a reflechir un peu et vous en prendre aux vrais responsables les membres du CA impliqués dans la manipulation et pressé d'enteriner un licenciment! Ces eux qui sont a l'origine d'une tel violation du droit du travail ( et oui, un directeur c'est un salarié aussi!) Mais c'est la coop, c'est a dire les producteurs et les employés qui vont trinquer!

3.Posté par Qui sa sa le 25/06/2015 19:22
Avec sa gueule de pastèque que lu néna, lu navé paroles blessantes encore? Y voit toutesuite ke lu regarde à lu dans le fond d'un chaudron le matin au réveil.

4.Posté par MARONER le 25/06/2015 21:23
du balai ...le roi est mort vive le roi !!!

c'est quand la loi de lebreton, et relayée par Manu lors de son passage ici, i arrive !!!
CREFORM à vos marques !!!!

5.Posté par fred le 25/06/2015 21:41
voici ce qu il nous coute de préférer l embauche de z.....pardon de métropolitain.
Alors jusqu à quand les promesses gouvernementale ne seront pas tenues.
104 000 réunionnais en métropole et 80 000 métropolitains à la réunion.
Dire que l on ne peut faire revenir un créole compétent est se foutre de g..... des locaux...

6.Posté par môvélang le 25/06/2015 23:13
""" 1.Posté par maçonnerie le 25/06/2015 19:11 "
bah..les actionnaires de la coopérative ont les moyens..pas les petits actionnaires bien évidemment..les gros.. """""
moi, ce qui me fait chier, c'est que nous les consommateurs qui vont payer les extravagances de ce rat !!!!!!!!!!!

7.Posté par Préférence régionale le 26/06/2015 05:40
CILAM, La filiale de la sicalait produit du "lait" reconstitué . Ce "lait" reconstitué sert aussi à fabriquer tous les yaourts péi.
Chez Score ou super U , on n'a pas le choix, il faut avaler ce "lait" péi au goût bizarre car il n'y a pas de vrai lait en vente dans les rayons. Il faut aller chez carrefour ou leclerc pour trouver du vrai lait :
Sur les briques de vrai lait est imprimé la garantie IPLC : Institut Professionnel du Lait de Consommation..
Le "lait" péi n'est pas du vrai lait. Il a un goût bizarre Il n'a une durée de vie que de 3 mois face aux 9 mois du lait de France ........ et, cerise sur le gateau : Il est + cher que le vrai lait d'importation !!!!!
La préférence régionale est une porte ouverte à toutes les dérives sectaires et mafieuses.

8.Posté par Michel le 26/06/2015 09:13
Quand un ouvrier décide de démissionner parce qu'il ne supporte plus les humiliations quotidiennes de son patron et/ou de sa hiérarchie.... c'est zéro euro pour lui !

Elle est où l'égalité de traitement là-dedans. Et y a pas un député, pas un ministre qui s'insurge contre cela tant ils sont cul et chemise avec ceux qui détiennent le pouvoir dans les entreprises !

9.Posté par darloute le 26/06/2015 11:42
ben li la kok l'argent toujours même si il y a un manque gagné.

10.Posté par Français le 26/06/2015 15:54
Ça me fait marrer les commentaires de certains (...) qui ne savent strictement RIEN au dossier Dekokere !!!

11.Posté par maçonnerie le 26/06/2015 17:57
6.
absolument pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales