Société

Dégradations et vols sur les terrains agricoles: La FDSEA tire la sonnette d'alarme

Après de multiples actes de dégradation sur son terrain et devant, selon lui, un manque de réactivité de la gendarmerie, Loïc Blard, agriculteur au Tampon, souhaite tout abandonner. La FDSEA compte malgré tout lui venir en aide et montrer l'importance de ce phénomène.


Photo d'archives
Photo d'archives
Du matériel endommagé, des légumes volés ou encore des plantations détruites... Voilà quatre ans que Loïc Blard, agriculteur du Tampon, se bat contre ces actes de dégradation. Et la dernière date du 28 mars.

Après 20 plaintes déposées à la gendarmerie, sans réponse, Loïc Blard est prêt à se résigner et tout abandonner.

Mais la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) tente de faire passer un message avec son histoire: "Il faut sensibiliser les autorités aux vols et dégradations dans la campagne qui sont les mêmes qu'en ville, explique Frédéric Vienne, président de la FDSEA à La Réunion, ils ne sont pas pris au sérieux et pourtant les dégâts sont très importants".

Pour Loïc Blard, il s'agit d'environ 30.000 euros de préjudice. Des tuyaux d'arrosages coupés jusqu'aux agressions physiques, le prix à payer n'est pas seulement matériel. "Bon nombre d'agriculteurs ne portent même plus plainte car ça ne sert à rien. Un jour ils vont se faire justice eux-même, et c'est dommage d'en arriver là", précise Frédéric Vienne.

Cette année un agriculteur à Saint-Leu a dû intervenir lui-même devant la dégradation sur son terrain.

Pour la FDSEA c'est l'occasion de montrer que ce phénomène, qu'il soit dû aux conflits entre voisins ou à l'oisiveté de personnes malveillantes, ne doit plus être mis de côté par les autorités.

Frédéric Vienne va demander à obtenir un rendez-vous avec les responsables de la gendarmerie du Tampon afin de discuter de la mise en place d'une cellule d'écoute en rapport avec ce problème bien particulier.
Vendredi 4 Avril 2014 - 13:54
SH
Lu 674 fois




1.Posté par Antiflic le 04/04/2014 15:02
C'est quand même plus facile et moins dangereux de s'attaquer aux automobilistes plutôt qu'aux voleurs et délinquants

2.Posté par Vatenguerre le 04/04/2014 16:55
On va surtout bientot pieger les champs avec des cameras IP, le reseau 3g couvre de plus en plus d'exploitation et ce jour la, on va bien rigoler, les flics ne pourront plus faire mine de bosser lorsque l'on mettra les preuves en video entre leurs mains...

3.Posté par noe le 04/04/2014 18:04
Que peut-on voler dans les champs ?
De la canne Mapou ?
Des herbes ?
Du piment Martin ?
Chasser le lièvre ? le tangue ?

4.Posté par tracabilité le 04/04/2014 23:06
Il suffit de demander une traçabilité pour chaque produit acheté...
La prochaine fois que j'acheterais un ananas, je vais demander au vendeur sa provenance... alors client, agriculteur on y va

5.Posté par marie le 05/04/2014 09:59
Avec Taubira, ils ne sont pas près d'être enfermés.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales