Faits-divers

Défrichement illégal: L'agriculteur risque 100.000 euros d'amende


Défrichement illégal: L'agriculteur risque 100.000 euros d'amende
L'agriculteur accusé de défrichement illégal dans le Parc national est passé à la barre du tribunal correctionnel ce jeudi. Bernard de Palmas a dû s'expliquer devant le juge pour avoir saccagé une parcelle de plus de 7km de long et 30m de large dans les hauts de Sainte-Marie, sans aucune autorisation et en plein coeur d'une forêt protégée.

Le parquet a requis à son encontre une amende de 100.000 euros et l'obligation de remettre en état la parcelle en cause. Quant à son entreprise, une amende d'un million d'euros, dont 800.000 avec sursis, ainsi que la confiscation d'engins agricoles, ont été demandés.

Ce sont des techniciens de l'ONF et la brigade de la nature océan Indien qui avaient surpris l'exploitant agricole en plein délit, au mois d'octobre 2012. Ils parlaient à l'époque d'une véritable "catastrophe écologique" au regard du nombre d'espèces protégées qui avaient été détruites.

Pour ce type d'infraction, la loi prévoit des peines allant jusqu'à deux ans de prison et plus de 160 millions d'euros d'amende.
Jeudi 11 Juillet 2013 - 18:06
Lu 1333 fois




1.Posté par nom le 11/07/2013 18:16
et le massacre en toute impunité entre mare d’affouche et grand sable. la dessus le parc national et les autorités ferment les yeux ?

2.Posté par coco le 11/07/2013 22:24
LE 152 RUE Sainte-Marie,st denis sans aucune autorisation et en plein coeur du centre ville d'un quartier protégée.Pour ce type d'infraction, la loi prévoit des peines allant jusqu'à 3 ans de prison
AVEC des fraudes 2011, 2012, 2013, a ce jour sans aucune sanctions a ce jour toujours insalubre louée frauduleusement en immeuble sans aucune sécurité , avec un préjudice intolérable sur les voisins

Appliquer la loi pour tousse ? sinon laissez nous tranquille !

3.Posté par yabos le 12/07/2013 08:22
Il me semblait que ce monsieur travaillait sur son terrain . Bientôt pour tondre son gazon il faudra demander une autorisation à une autorité quelconque. On est en pleine dictature administrative!

4.Posté par Roberto le 12/07/2013 14:01
@ Yabos: "Son" terrain est aussi un patrimoine, celui des réunionnais, celui de l'humanité...
Réflexion au ras du gazon, restez y!

5.Posté par Citoyens le 12/07/2013 22:00
Et les magnifiques arbres sur le front de mer de St-Pierre? Les citoyens avaient alertés les médis et la mairie. El le Cazal c'était même pas son terrain à lui! Il a saccagé le patrimoine naturel et historique, et aucune administration n'est intervenue ! Comment cela se fait-il??? Ce type bénéficie d'une immunité?!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales