Politique

Défiscalisation Outre-mer : Nassimah Dindar salue le gouvernement

Nassimah Dindar accueille favorablement la non-remise en cause de la défiscalisation Outre-mer et des niches fiscales spécifiques à l’Outre-mer.


Défiscalisation Outre-mer : Nassimah Dindar salue le gouvernement
Au lendemain de la mobilisation des acteurs du BTP dans l’île, Nassimah Dindar salue les déclarations du Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat, François Baroin, et de la Ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, sur la non-remise en cause de la défiscalisation Outre-mer et des niches fiscales spécifiques à l’Outre-mer.

La présidente du Conseil Général a adressé ce jour un courrier aux ministères afin de saluer l’engagement de l’Etat de maintenir en l’état la défiscalisation Outre-mer. "Une remise en cause de cette défiscalisation et des niches fiscales spécifiques à l’Outre-mer aurait eu des conséquences dramatiques sur l’économie de l’île et notamment dans le secteur du BTP déjà victime d’une crise sans précédent", explique Nassimah Dindar dans un communiqué.

Le Conseil Général est concerné à double titre car il apporte son soutien au secteur du BTP en s’engageant cette année à hauteur de 200 millions d’euros d’investissements programmés. D’autre part, la collectivité départementale est concernée au premier plan par le sort des milliers de personnes risquant de perdre leur emploi dans le BTP et qui vont, par conséquent, rejoindre les rangs des personnes éligibles aux dispositifs sociaux gérés par le Conseil Général.

Dans ce contexte, Nassimah Dindar souligne "l’importance de se mobiliser pour sauver les emplois en particulier du BTP réunionnais afin de réduire le coût social de cette crise sans précédent". Dans le courrier, elle estime que l’Outre-mer doit participer à l’effort commun de rationalisation des avantages fiscaux tout en tenant compte de ses spécificités et de la contribution déjà consentie par l’Outre-mer dans le cadre de la LODEOM.

Nassimah Dindar se félicite enfin "du maintien de la réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile" car les services d’aides à domicile constituent un enjeu majeur pour l’emploi à La Réunion. Avec une demande de plus en plus importante, plus de 24 000 ménages devraient avoir recours à ces services d’ici à 2020.
Mardi 14 Septembre 2010 - 10:48
Melanie Roddier
Lu 1579 fois




1.Posté par Caton2 le 14/09/2010 12:23
Et la Réunion est repartie de plus belle dans l'économie artificielle, à coup de bonus pour les plus riches. et les sur rémunérés. Décidément la Réunion marche sur la tête et le siège du Conseil régional en est le parfait symbole. C'est aussi le symbole d'un équilibre précaire. Trop précaire pour durer.

2.Posté par Va s'y Nassimah Dinedar le 14/09/2010 12:35
Tous content que Nassimah Dinedar soit contente avec le gouvernement UMP et Nico 1er. Elle est donc contente avec ti Didier Robert. Tous content que la défiscalisation puisse continuer longtemps à alimenter des hyper riches en mal d'optimisation fiscale, tous content de continuer à soutenir artificiellement un marché immobilier de façon complétement inadaptée et contribuant à l'explosion des prix pour toujours plus de profits, pendant que les besoins en logement sociaux sont tout à fait insatisfait.
En revanche l'histoire ne dit pas si note sarko péi robert est content avec Nassimah Dinedar d'être content avec lui?? Voilà qui serait un vrai scoop comme on dit dans le jargon journalistique.

3.Posté par mondiésainiér! le 14/09/2010 13:03
Fayo o fayo ! ferme ta g..... répondit l'écho !

4.Posté par jumeau_974 le 14/09/2010 14:55
La bonne nouvelle c'est que le gouvernement l'a officiellement dit. On peut donc compter sur un autre membre du gouvernement pour dire son contraire, ou le 1er ministre dans quelques mois réformer effectivement les dispositifs Outre-Mer, tant la défiscalisation que la sur-rémunération.

Aujourd'hui, les efforts supplémentaires des pouvoirs publics en Outre-mer s'élèvent à 16 milliards d'euros (chiffre donné lors de la crise des Antilles).
La crise n'est pas fini, et les statistiques repartent dans le rouge : 2011 sera dur et demandera de nouveaux efforts. Je vois mal la Métropole faire ces sacrifices et laisser l'Outre-mer se la couler douce ..... Je pense qu'il sera demandé aux élus locaux de choisir entre une défiscalisation réformé ou la fin de la sur-rémunération. Ces derniers font l'objet de rapports sévères de la part de la Cour des Comptes, ainsi que la mise à l'index par certains députés de la majorité pour leurs coûts importants.

D'autant plus que nous avons intégré le chômage de masse à notre quotidien : l'augmentation de ce dernier n'entraîne pas de grandes inquiétudes particulières du fait d'une importante population fonctionnarisé, ainsi que d'un important taux de travail au noir. Je ne dis pas que nous ne sommes pas inquiet, mais on ne verra pas de grandes manifestations contre le chômage (hormis à l'approche des élections).

5.Posté par FOXI le 14/09/2010 20:39
Si on veut un mini strapontin dans le prochain remaniement, eh ben il faut faire la claque " Oui Nico, Oui Nico, tu es le plus beau des bateaux...ohohohohoh"...

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/09/2010 09:31
"Nassimah Dindar se félicite enfin "du maintien de la réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile" car les services d’aides à domicile constituent un enjeu majeur pour l’emploi à La Réunion. Avec une demande de plus en plus importante, plus de 24 000 ménages devraient avoir recours à ces services d’ici à 2020."

elle se fout de qui, la nassimah ?? tiens, on entend pas l'ex représentante des salariés de cette association d'aide aux personnes, liquidées par nassimah l'incompétente !

7.Posté par avatar le 15/09/2010 20:14
POUR PRESEVER LE POUVOIR TOUS LES TRAHISONS SONT POSSIBLES AVEC ELLE ES QUE LE REMANIMENT QUI SE FERA BIENTOT ELLE AURA UNE PLACE , OU SAUVER LA TETE DE SON FILS? ELLE SE RAPROCHE DE NOUVEAU A COTER DE SON BORLOO OU ON LE DIT PREMIER MINISTRE BIENTOT, ELLE Y TIENT TELLEMENT EN ENVOYANT UNE EMMISAIRE EN ECLAIREUR , ROPAUL DEVRAIS S INQUIETER.

8.Posté par loi scellier 2011 le 01/10/2010 14:46
Malgré une baisse des plafonds de loyer sur 2011 et un surcoût des biens du fait du respect de la norme énergétique BBC (environ 10%) par les promoteurs, il encore possible de faire un investissement défiscalisant rentable en loi scellier 2011…Après 2011, cela sera forcément moins intéressant

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales