Société

Déficit en eau: Le passage d'Haliba n'a pas fait de miracles

Le passage pluvieux de la tempête Haliba n'a pas résolu la problématique du rechargement des ressources superficielles et souterraines du département. C'est le constat dressé ce jeudi 19 mars dans le bilan de l'Office de l'Eau de La Réunion.


Déficit en eau: Le passage d'Haliba n'a pas fait de miracles
"Des crues normales associées à Haliba". Pas assez exceptionnel en somme. C'est ce que retient l'Office de l'Eau dans son bulletin du 19 mars pour qualifier le passage de la tempête la semaine dernière.

Les données enregistrées au début du mois de mars 2015 indiquent en effet que les crues consécutives à la tempête tropicale modérée Haliba n’ont pas atteint des valeurs exceptionnelles. Elles restent dans les normales connues pour ce type d’événement sur cinq cours d’eau. Elles atteignent des débits plus conséquents sur le Bras Noir, la Rivière des Marsouins, la Rivière Saint-Jean et la Rivière Sainte-Suzanne dont les périodes de retour sont de l’ordre de 7 à 9 ans.

Après les améliorations observées en janvier 2015, les cours d’eau présentent des débits médians mensuels à la baisse sur les secteurs Ouest, Sud et Est.

L’état quantitatif de six cours d’eau sur neuf montre des valeurs de débits médians inférieurs aux normales saisonnières. Les principaux déficits touchent la Rivière Saint-Denis (-52%), la Rivière Saint-Jean (-64%), la Rivière Langevin (-43%), la Rivière des Marsouins (-24%), le Bras des Lianes (-19%) et les hauts de la Rivière Sainte-Suzanne (-10%).

Trois cours d’eau se maintiennent dans un état excédentaire : la Source Dussac dans l’Ouest (+19%), la Rivière des Roches dans l’Est (+24%) et le Bras Noir à la Plaine des Palmistes (+25%).

En février 2015, les niveaux piézométriques moyens (niveaux des pressions des liquides) sont en hausse sur la majeure partie du département à part les secteurs de La Saline, du Gol et de Pierrefonds.

Malgré les hausses enregistrées, des déficits subsistent notamment dans le Sud, l’Ouest et le Nord avec -80% à Saint-Pierre, -86% à Pierrefonds, -63% au Gol, -40% en moyenne au Port, -17% à Saint-Denis, -7% en moyenne à Sainte-Suzanne et -74% à Saint-André.

Seuls les secteurs de Saint-Benoit (+71%), de la Plaine des Palmistes (+28%), des Cocos à Saint-Louis (+23%) et de La Saline (+40%) présentent des niveaux piézométriques moyens supérieurs aux normales saisonnières, indique l'Office de l'Eau.

Au mois de février 2015, les indicateurs illustrent l’insuffisance des précipitations du mois de janvier 2015 à combler durablement les déficits accumulés.
Vendredi 20 Mars 2015 - 04:34
Lu 1863 fois




1.Posté par alekons le 20/03/2015 05:19
...et pourtant il aurait pu en faire un: rendre les guignols de ce machin dilapideur de nos redevances ... un peu moins incompétents ! Ceux la mêmes qui avaient annoncé une sécheresse cinquantennale l'année dernière (résultat: pas un seul captage d'eau d'importance fermé ou seulement limité d'usage !) devraient en urgence se faire oublier. Heureusement que le préfet a alors botté en touche. AAAAAAAHHHHLESKONS !

2.Posté par komen c possible ? le 20/03/2015 08:11
Pendant ce temps là on nous balance le SPANC pour nous pomper notre argent (alors que certaines voix le considèrent comme sans aucun bénéfice tangible pour la santé ou salubrité publique, surtout comparé aux pollutions industrielles).
Pourquoi ne pas prendre des mesures incitatives a collecter les eaux de pluies ? (primes ou abattement d’impôts pour les habitations individuelles et obliger les nouvelles constructions de logement collectif -immeubles- a intégrer ce genre de dispositif) ?
Pour ceux qui ont un jardin, quel gaspillage quand on voit la quantité d'eau utilisées (eaux dites grises) pour les besoins ménagers (vaisselle, linge) ou sanitaires (douche). Ces eaux ne sont a priori pas plus polluées que cela et permettraient non seulement d'alléger vos factures, de limiter la consommation dans les réserves, et embelliraient les jardins...
Quel misère de vivre dans une époque ou le bon sens n'a plus cours...

3.Posté par Titi or not Titi le 20/03/2015 08:18
Le Phénomène est connu :

Dans le Sahara, les Touaregs rachètent du Sable !

Et en Antarctique, les scientifiques font venir des
barres de glace d'Afrique du Sud pour l'apéro !

Et a la Reunion, autour du volcan, on impose l'Unesco
pour ne pas implanter une centrale géothermique !

On fait des Réserves Marine aux requins devant des plages balnéaires !

4.Posté par titi974 le 20/03/2015 11:16
Le problème est que si malgré cela certains endroits manquent d 'eau cela prouve simplement l 'incompétence du département et de ses élus qui gouvernent car effectivement il y a beaucoup trop d 'eau des pluies qui part dans l 'océan si cela était correctement capté on aurait aucun soucis de sécheresse et si on les écoute on va nous faire croire que rien n 'est tombé pendant l 'épisode pluvieux qui a duré de mi décembre 2014 à Haliba .....faudrait arrêter de nous prendre que pour des idiots!!!!!

5.Posté par nom le 20/03/2015 11:23
faut bien trouver prétexte pour récolter de l'argent des vaches à lait.

6.Posté par Choupette le 20/03/2015 12:10
Voilà l'excuse pour accepter les montants exorbitants des factures d'eau.

Sinon, ça va la clim' payée par ma facture ?

7.Posté par Zoumine le 20/03/2015 13:22
2.Posté par komen c possible ? le 20/03/2015 08:11 | Alerter
Pourquoi ne pas prendre des mesures incitatives a collecter les eaux de pluies ? (primes ou abattement d’impôts pour les habitations individuelles et obliger les nouvelles constructions de logement collectif -immeubles- a intégrer ce genre de dispositif) ?


vous voulez ruiner l'état, les mairies ou quoi? car qui va payer l'essence de la voiture de fonction(?) que M. ou Mme Z qui travaille à la Saphir, à Veolia.... emprunte chaque jour (même pour aller bat carré et faire ses courses)???? n'aura pu d'argent dans les caisses!!!!! (déjà que zot na du mal a tenir avec toutes les augmentations, sat zot i pompe sur not dos à chaque facture d'eau en plus de l’octroi de mer alors ec moin d'argent mi di pa ou...)

8.Posté par A HOAREAU le 20/03/2015 14:19
Quand je lis les commentaires, je constate que je ne suis plus seul à penser qu'on a à faire à des Shadocks en matière de gestion de l'eau !
Tous nos décideurs n'ont qu'un but : faire en sorte que l'eau reste un produit rare, donc cher ! Ils sont aux ordres des lobbies de l'eau !

9.Posté par babi le 20/03/2015 16:55
Après 2 mois de pluies ? Ils sont sérieux là ?!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales