Politique

Défaud, la tortue qui ne voit pas sa queue


Partisan aux ordres de Didier Robert, Vincent Défaud, agent de la Région a pris sa plume ce weekend pour tenter de nous insuffler une leçon de loyauté, un acte pour le moins aventurier pour celui qui en une vingtaine d'années aura changé pas moins de sept fois son fusil d'épaule.
Les années 90 : Défaud, l'homme de gauche
Membre de l'UNEF ID, il rejoint en 1991 les Radicaux de Gauche, devient responsable des Jeunes Radicaux de Gauche en Bretagne et a été aussi secrétaire national adjoint du nouveau Parti Radical de Gauche (PRG), chargé du secteur étudiant (1996-1997).
En 2001, il est candidat à la 7e position aux élections municipales de 2001, sur une liste de gauche plurielle d’ouverture à Avesnes-sur-Helpe.
Les années 2000 : 50 nuances de gauche
L'indépendantiste. Cette même année 2001, il est de retour à La Réunion. Le brave Défaud dit ne pas poursuivre avec le PRG et rejoint le Mouvman Parnouminm, organisation politique partisane d’une autonomie régionale à la Réunion et en devient très vite le secrétaire général, en impliquant le mouvement dans chaque consultation électorale.
En 2002 toutefois, il soutiendra quand même la candidature de la députée guyanaise Christiane Taubira, à l’élection présidentielle.
En 2003, fini Parnouminm, c'est désormais via une antenne réunionnaise du Parti Fédéraliste de France appelée Parti Fédéraliste Réunion (PFR) que se poursuit l'histoire. Vincent Défaud sera candidat tête de liste pour ce nouveau parti aux élections régionales et cantonales de 2004.
L'écolo. Changement de cap en 2004, Vincent Défaud se sent pousser l'âme d'un écologiste et entame des discussions avec les Verts, parti auquel il adhère en 2006, pour lequel il est candidat aux législatives de 2007 et dont il devient en 2008 secrétaire général.
Le communiste. Cette même année 2008, c'est auprès du communiste Fabrice Hoarau qu'il se fait élire conseiller municipal d'opposition de l'Etang-Salé.
Le socialiste. Aux régionales de 2010, après avoir semé un beau bordel chez les Verts qui partent divisés aux régionales, Vincent Défaud candidat tête de liste au premier tour rejoint  au second tour le socialiste Michel Vergoz.
 Avec toute la gauche.
Aux élections cantonales de 2011, l'écolo Défaud donne à Europe Ecologie les Verts pour objectif de « s'implanter dans tous les cantons et d'obtenir des élus au Département » et prône « des partenariats avec les autres forces de gauche, dans le respect mutuel » ainsi qu'une « nouvelle majorité éco-compatible de gauche ».
Depuis 2012, à droite toute !
Dès 2010, son ancien ami Thierry Denis (d’Europe Ecologie les Verts) déclarait : « Didier Robert a pris contact avec nous mais c'était pour proposer des postes et des renvois d'ascenseur à l'occasion de prochaines échéances électorales. »
Aujourd’hui il est assez aisé de savoir qui s’est probablement fait acheter pour un poste.
Aux municipales de 2012, l'opposant municipal Défaud qui a basculé entre temps dans la majorité de Lacouture est élu sur la liste de   ce dernier et bascule à droite en devenant la caution pseudo écologiste d'Objectif Réunion présidé par Didier Robert, président de la Région qui l'a casé  au poste de chargé de communication de la Direction Régionales des Routes. Il devient alors celui que nous connaissons aujourd'hui : le suppôt de Didier Robert qu'il a servi activement lors des dernières régionales.
Avec un tel parcours, de l'extrême gauche à la droite la plus sectaire, il est évident que Vincent Défaud ait quelques difficultés à comprendre la loyauté sans faille dont fait preuve Thierry Robert depuis le début de son engagement politique à l'égard de François Bayrou.
Chacun se fera son opinion et tout en espérant qu'il continuera d'être un fidèle opposant au LPA, il est peut être nécessaire de rappeler ce dicton bien connu et particulièrement en politique : « quand on veut monter au cocotier, il faut avoir les fesses propres ».
Bruno Domen
Elu à Saint-Leu
Lundi 31 Octobre 2016 - 11:29
Lu 1502 fois




1.Posté par Jean le 31/10/2016 12:50 (depuis mobile)

Bruno Domen , encore un homme de l'ombre de Thierry Robert qui n'est rien aujourd'hui grace á ce meme thierry Robert

2.Posté par Loyauté le 31/10/2016 12:56 (depuis mobile)

Loyauté sans faille est une expression qui ne convient absolument pas à thierry Robert !

3.Posté par Lena le 31/10/2016 13:08 (depuis mobile)

Ce domen c'est le gentil toutou de Thierry. Bien éduquer ! !!

4.Posté par GIRONDIN le 31/10/2016 13:14

...tout en espérant qu'il continuera d'être un fidèle opposant au LPA...

Hihihihihihihhiihhiihihihhiihihihih

EXCELLENT !!!!

Notre Placé local même prénom, un poste et la paix....

J'attends son komuniquer de soutien à Juppé pour le secondaire!

5.Posté par Valère le 31/10/2016 13:45

Pathétique! pathétique que la profession d'un individu soit matière à une attaque, à défaut d'avoir une vraie argumentation!
À ce rythme Domen, Thierry vous paye assez en tant que collabo pour faire le salle travail à sa place?

6.Posté par Loulou le 31/10/2016 14:32 (depuis mobile)

Didier.robert ne change pas d'étiquettes tout les 5 minutes

7.Posté par Gaëtan Adam le 31/10/2016 14:38 (depuis mobile)

Rien de nouveau sous le soleil. Arrêtons de ressasser le passé et construisons. Stop les propos stériles. Votre intervention tient plus du micro phénomène que de l'analyse pertinente et constructive des sujets qui intéressent les Réunionnais.

8.Posté par Ludi le 31/10/2016 14:57 (depuis mobile)

Élu à St leu. J'espère qu'il vous gardera toujours à es côtés ! !!!

9.Posté par Franck le 31/10/2016 15:02 (depuis mobile)

Ce qui importe c'est que maintenant Vincent Defaud marche avec celui qui fait avancer La Réunion . C'est tellement. Tài ce qu'il dit que vous lui consacrer un courrier et retracez ses diverses expériences que vous n'avez pas soulignons le .

10.Posté par Lola le 31/10/2016 15:21 (depuis mobile)

La finalité dans tout ça c'est qu'il a aujourd'hui ouvert ces yeux sue ce qu'est la gauche et a finalement rejoint un parti avec de réelles valeurs et des personnes qui bossent vraiment pour la population.

11.Posté par JORI le 31/10/2016 15:42

Mais Defaud est à l'image de son mentor du moment super cumulard Didix Robertix: hier ce dernier soutenait Fillon, quelques semaines plus tard, c'est Sarkosix qu'il soutient!!. Entre temps nos ancêtres les gaulois sont passés par là.

12.Posté par destinée le 31/10/2016 15:55

C'est de la stratégie de soutenir Mr Jupé pour TR , il fait ça pour ses intérêt perso

13.Posté par kld le 31/10/2016 16:16

défaud est un comique à la solde de didiérix , soutient de sarkosix , la cause est entendue par toutatix . .

14.Posté par kersauson de (p) le 31/10/2016 14:27

ote gran couyon.. tu px parler.. mdr..

15.Posté par Zoive le 31/10/2016 20:00 (depuis mobile)

Pathétique, inutile et vraisemblablement pitoyable de tirer à bout portant sur des hommes qui œuvrent pour faire avancer La Réunion. Bruno Domen , avant de se lancer dans la critique malsaine il faut être capable de porter sa veste ce que fait Defaud

16.Posté par Ken le 31/10/2016 23:10

Les représentants de l'UNEF sont avisés, ils sont identifiés de GAUCHE! Merci de le confirmer Domen!
d'ailleurs en matière de Gauche vous pouvez facilement en parler puisque votre pentin siège bien à leur côté à l'assemblée? Thierry ROBERT le socialo refoulé!

17.Posté par Lolo le 31/10/2016 23:30

Quelle tristesse pour vous Mr Domen de considérer que les idéologies d'une personne ne peuvent évoluer en même temps que sa propre existence! Par déduction on doit se dire que vous étiez, vous êtes, et vous serez qu'un simple suiveur appâté par le gain. Chose dont s'aperçoit la population!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter