Société

Déclaration de catastrophe naturelle : "Les conditions sont remplies" selon Lurel


Déclaration de catastrophe naturelle : "Les conditions sont remplies" selon Lurel
En visite au centre de dispatching d'EDF, Victorin Lurel a au cours d'un point presse réaffirmé qu'il était favorable à la déclaration de catastrophe naturelle sur l'ensemble du territoire réunionnais, suite au passage du cyclone Bejisa.

"C'est un devoir d'être là, à souligné le ministre des Outre-mer, dont la visite officielle s'achèvera dès ce soir. Je suis moi-même originaire d'un pays où il y a des cyclones, j'aurais mauvaise grâce que de ne pas venir ici à La Réunion. Depuis quelques temps, la Réunion est frappée par des phénomènes. Et cet épisode là est le plus violent depuis une vingtaine d'années", a-t-il indiqué.

Victorin Lurel a également fait part  de "la compassion que le président de la République a exprimé hier matin en Conseil des ministres" mais aussi des  "mots de (Vincent) Peillon et de Manuel Valls". "Tout le gouvernement est attentif de ce qui se passe ici à la Réunion et le traitement qui va être réservé à certains territoires touchés aussi par des phénomènes climatiques, va être le même ici à la Réunion", a ajouté le ministre des Outre-mer, qui promet "l'égalité de traitement".

"Il y a un ensemble de critères à respecter"

Des dossiers pourraient être déposés dès lundi en vue d'entamer une démarche de reconnaissance de catastrophe naturelle.
Victorin Lurel a également précisé que d'ici trois semaines se tiendra un comité interministériel du fonds de secours. "J'espère que la Réunion pourra être traitée aussi rapidement que par exemple la Bretagne", a-t-il ajouté.

La procédure risque néanmoins de prendre un peu de temps. "Vous êtes dans un état de droit, il faut des pièces justificatives, des éléments probants, des critères, notamment ceux de la loi qui doivent être respectés (vent soufflant, vitesses en rafales. Manifestement les conditions sont remplies pour une déclaration de catastrophe naturelle. Il y a des maisons détruites, il y a des mouvements de terrain, il y a la hauteur de la houle, la vitesse et la force des vents, il y a un ensemble de critères à respecter", a indiqué le ministre. L'an dernier, pour Dumile, l'état de catastrophe naturelle avait été déclaré le 30 avril 2013, soit près de cinq mois après la survenance du cyclone.
Samedi 4 Janvier 2014 - 13:23
Lu 1634 fois




1.Posté par jean-jacques le 04/01/2014 13:45
Les conditions sont remplies ? heureusement qu'il a dépensé X milliers d'Euros pour venir le dire...
On s'en serait jamais doutés !

2.Posté par véridik le 04/01/2014 14:26
Pas très content le ministre on dirait.... lol

3.Posté par réseaux en décadence à la Reunion le 04/01/2014 15:28
Gouverner c'est prévoir, non ?
Et encore ce n'était pas un cyclone ultra puissant. Lorsque ce sera le cas, on n'ose plus imaginer vu la DEFAILLANCE généralisée des réseaux.
Le réseau EDF est en délabrement et en insuffisance notoire, l'épisode orageux avant Bejisa en a fait la démonstration.
Les politiciens, les maires du SIDELEC (oui les fameux les élus qui vont pleurer pour gagner nos voix bientôt et continuer dans l'incompétence!) devraient tous être virés et démissionnés d'office pour INCOMPETENCE et IMPREVOYANCE.

Les priorités à remettre en avant : des réseaux fonctionnels et sécurisés d'eau potable, et d'électricité. Il est par ailleurs étonnant que tous les professionnels de tourisme, commerçants, industriels la ferment alors que l'activité économique devient impossible avec ces réseaux défaillants.
Ils ont baissé la culotte?
Quant au sud et l'extrême sud, leurs élus sont tellement nuls, ils sont devenus ridicules et les dindons de la farce, zone du tiers monde désormais!

Où sont les journalistes qui oseront mettre au grand jour la situation réelle des réseaux à la Réunion?
Il y a là un papier explosif à sortir!
On attend quoi? LA catastrophe à venir?

4.Posté par posez-vous la question le 04/01/2014 16:43
les conditions sont remplies faire autant de km pour formuler des conneries aussi énormes on comprends mieux l'état du pays avec des dirigeants de ce niveau pauvre France

5.Posté par chavria le 04/01/2014 18:23
Dans le monde politique, tout est ou devient prétexte à brasser de l'air ! Il y a ceux et celles qui discourent, voyagent , se festoient à longueur de mandat et il y a ceux et celles qui retroussent leurs manches ! Sur ce terrain, l'avènement de la répubique n'a rien changé au système de l'ancien régime: noblesse, clergé et les plus nombreux : le tiers-état !!!

6.Posté par vrai sceptique ? le 04/01/2014 19:56
vu sa tête soit il doute, soit il comprend rien, soit il a une envie pressante ...

7.Posté par quisyfrottesypique le 05/01/2014 08:48
Alléluia!
"Catastrophe naturelle"
Le père Noël passe aussi en janvier.
Les petits enfants en perdraient leur latin.
Hommes politiques et requins sur deux pieds chaussés de Cardin et autres sont se frottent déjà les mains.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales