Politique

Décentralisation: Le CESER défend le champ de compétences de la Région

Le Conseil économique, social et environnemental de la Réunion (CESER) a adopté, ce jeudi lors de son assemblée plénière, son avis sur le projet de loi de décentralisation et de réforme de l'action publique voulu par le gouvernement. Le rôle des deux collectivités que sont la Région et le Département y tient une place centrale.


Décentralisation: Le CESER défend le champ de compétences de la Région
Le gouvernement prépare son projet de réforme de la décentralisation, troisième du nom. Tout naturellement, les principaux concernés sont consultés. Le Conseil économique, social et environnemental de la Réunion a rendu ce matin son avis, tant sur le fond que sur la forme, sur le projet de loi. Les élus de la pyramide inversée devront s'en inspirer.

C'est tout d'abord sur la forme que les membres du CESER adressent leurs premières remarques. "Le projet de réforme oublie de consulter les corps intermédiaires" et semble ignorer, dans toutes ses lignes, "les conseils consultatifs régionaux".

Cette mise au point étant faite, c'est bien le partage des compétences entre Conseil régional et Conseil général qui se place au coeur des échanges. Le CESER regrette ainsi que "le Département soit considéré comme le chef de file pour le tourisme et l'aménagement numérique". Des compétences qui relèvent, selon l'avis, "du domaine de la Région Réunion".

Eviter les doublons et l'éparpillement des interventions

Toujours dans cette gamme, les membres du Conseil économique précisent qu'ils "ne sont pas fondamentalement opposés au rétablissement de la clause de compétence générale". Cependant, ils estiment que, compte tenu de l'évolution de la société, des financements européens et d'Etat, les collectivités ne peuvent se permettre un "éparpillement de leurs interventions, sauf à engendrer une politique de saupoudrage".

La prise de conscience sur la responsabilisation réunionnaise vis-à-vis de Paris fait son chemin. Le CESER ne déroge pas à la vague pro-autonomiste. Il rappelle "son souhait, à maintes fois émis, d'une plus grande responsabilisation et prise de compétences des deux collectivités par le biais de l'utilisation de l'article 72 de la Constitution permettant l'expérimentation". Une possibilité offerte aux collectivités territoriales depuis l'Acte II de décentralisation de 2003-2004 mais pas sollicitée par nos élus locaux.

Le rapport du CESER sera consulté par les élus de la Région et mis en débat lors de la prochaine assemblée plénière.

-----------
L'intégralité des recommandations du CESER à lire sur ceser-reunion.fr
Jeudi 28 Mars 2013 - 17:00
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 826 fois




1.Posté par tijean le 28/03/2013 19:11
raison de plus pour s'en méfier. accorder du pouvoir a des mecs qui peuvent même pas refaire la ravine du chaudron?? non!! les réunionnais devraient se réveiller contre ces marchands de tapie. le monde est devenue multipolaire. la réunion a la chance d'être française/européenne. Il est illusoire de faire croire que l'on s'en sortira mieux sans. Au contraire, il faut changer les hommes qui nous rabâchent les mêmes discours depuis des années (vergès and co.) La réunion est le seul département où le communisme est encore présent: regardez là ou on est actuellement.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales