Société

Décembre 2015: Deuxième mois le plus chaud enregistré à La Réunion depuis 50 ans


Décembre 2015: Deuxième mois le plus chaud enregistré à La Réunion depuis 50 ans
Le mois de décembre 2015 restera dans le livre des records de Météo France. A La Réunion, ce mois de décembre 2015 a été le deuxième mois de décembre le plus chaud jamais observé depuis 50 ans. Le deuxième après le pic de décembre 2014.

Avec une température moyenne mensuelle de +1,1°C, le mois de décembre 2015 se situe au deuxième rang des températures mensuelles moyennes sur la période de référence 1981-2010.

Du côté des températures minimales, elles affichent un excédent de +0,9°C (quatrième rang des plus chauds). En revanche, les températures maximales se classent au premier rang (+1,3%).  

Autre fait marquant de ce mois de décembre 2015, une pluviométrie fortement excédentaire, grâce notamment aux pluies qui ont accompagné le réveillon de fin d’année. Le bilan global pour le mois s’établit autour de +90%. Comme l’écrit Météo France, « La Réunion n’avait plus connu de mois de décembre excédentaire en pluviométrie depuis 10 ans ».

Décembre 2014 et 2015 les plus chauds depuis 1969
Décembre 2014 et 2015 les plus chauds depuis 1969
Mercredi 6 Janvier 2016 - 11:02
Lu 7198 fois




1.Posté par Eno2016 le 06/01/2016 12:31
Il fait chaud et si chaud que les plages sont prises d'assaut ...
Attention aux coups de soleil ... ça brûle !
Il faut beaucoup boire ...

2.Posté par Zozossi le 06/01/2016 12:44
En clair, la température en décembre 2015 a baissé de 15,5% par rapport à décembre 2014.

Voilà un titre beaucoup plus exact pour ceux qui aiment couper en quatre les cheveux (et les degrés Celsius)…

Et voilà qui va faire le désespoir des réchauffistes: ça sert à quoi qu'ils se décarcassent pour affoler la planète?...

3.Posté par Caffreman le 06/01/2016 13:29
Je bois des litres à l`eau hyper glacé

4.Posté par Logique le 06/01/2016 16:34
2.Posté par Zozossi le 06/01/2016 12:44
Et voilà qui va faire le désespoir des réchauffistes: ça sert à quoi qu'ils se décarcassent pour affoler la planète?

Effectivement, il saute aux yeux à la lecture du graphique que les températures sont globalement à la baisse depuis 45 ans : avoir un avis sur un changement climatique en comparant 2015 à 2014 est le signe d'une grande intelligence...

5.Posté par Zozossi le 06/01/2016 19:19
@4.Posté par Logique

"Logique"?...
Hummm… Je demande à voir.

Avec un pareil pseudo, on devrait être capable de comprendre ce qu'est un raisonnement par l'absurde? Non?...

Alors, reprenons.

J'ai fait un calcul simple: de décembre 2014 à décembre 2015, la température a baissé de 1,3° à 1,1°,ce qui représente bien (en arrondissant) une baisse de 15,5%.

Le réchauffisme, religion officielle du gouvernement de collaboration administrant la France et de ses organismes officiels (dont Météo France), se livre constamment à ce genre de calculs infinitésimaux sur l'ultra-court terme à l'échelon national et international pour donner une couverture scientifique à son dogme sacro-saint.

J'ai donc transposé cette méthode à la Réunion pour démontrer l'imbécillité de leurs procédés.

Voilà qui me semblait pourtant à la portée d'une intelligence très moyenne…

6.Posté par Logique le 06/01/2016 20:47
5.Posté par Zozossi le 06/01/2016 19:19

Magnifique tentative de rattrapage aux branches de ses propres contradictions: Il est toujours rassurant de se croire intelligent même lorsqu'on profère des énormités.

La critique est légitime lorsqu'elle est argumentée, alors éclairez nous de vos conclusions crédibles et des raisonnements qui les sous-tendent si vous voulez mettre à mal les prévisions relatives au climat.
Il serait agréable qu'il y ait de la vraie intelligence dedans, au lieu de cette pseudo-ironie du modèle qu'on trouve à la pelle sur les forums les plus crétins du web.

Je suis impatient en vérité...

7.Posté par Moi le 06/01/2016 22:39
@ 5.Posté par Zozossi

"J'ai fait un calcul simple: de décembre 2014 à décembre 2015, la température a baissé de 1,3° à 1,1°,ce qui représente bien (en arrondissant) une baisse de 15,5%."


Une température moyenne de 1° en Décembre à la Réunion ! Allez vite vous couvrir, vous allez attraper froid !
Vous faites le malin mais ce calcul est digne d'un cancre fini.

Il ne s'agit pas de températures mais d'anomalies de température. Si la température moyenne en Décembre sur les 50 dernières années est de 20° (à la louche, en prenant en compte la rudesse des hauts), alors la température est passée de 21.3° à 21.1°, soit une baisse de 0.93%.

Mais que signifient des calculs en degrés Celsius ? Rien du tout.

La température absolue (en degrés Kelvin) est passée de 294.5° à 294.3°, soit une baisse de ... 0.068% !


Vous l'aurez compris, parler de pourcentage pour des températures est idiot, tout comme il est idiot de comparer deux années consécutives.

8.Posté par Zozossi le 07/01/2016 11:26
-Merci à "Moi" (post 7) de me corriger: 15,5% est évidemment la baisse non de température, mais du dépassement par rapport à la moyenne.
Et je lui accorde volontiers que comparer deux années consécutives est idiot; mais comme je le disais, j'ai calculé "à la GIEC" pour en montrer l'absurdité.

-Quant à "Logique" (poset 6), il semble à sa nervosité que nous tenions là un réchauffiste convaincu mortifié dans sa foi.
Si je comprends bien, vous me demandez des arguments infirmant non pas "LES" prévisions relatives au climat, mais celles du GIEC?

-Premier argument: votre propre formulation qui précède.
Vous semblez balayer d'un revers de main les très nombreuses réfutations des prévisions du GIEC par des scientifiques fort qualifiés.
Ce déni de la controverse est choquant et suspect. Depuis l'Oregon Petition regroupant des dizaines de milliers de scientifiques (dont des prix Nobel), on ne compte plus les mises en garde de scientifiques aux gouvernements bailleurs de fonds du GIEC contre les erreurs, fautes de méthodes ou falsifications de cet organisme (Climategate de l'East Anglia University; abandon subreptice par le GIEC de la courbe de Mann et de ses prévisions relatives aux catastrophes extrêmes; incapacité du GIEC à expliquer l'actuel arrêt du réchauffement qu'il admet maintenant sous le nom de "hiatus"; élucubrations du président du GIEC Pachauri, faux climatologue, faussaire en diplômes, ridiculisé par ses fausses prévisions et démissionnaire en février dernier. Sans parler chez nous de l'absurde rapport du ministère de l'écologie "Climat de la France au XXIe siècle (août 2014), qui prédit une hausse de 5,5° pour la France (outre-mer associée!), modèle de confusion démonté par Benoît Rittaud, mathématicien à l'université Paris 13. Etc. etc.).

-Deuxième argument: la réversibilité des impostures.
L'imposture à la mode il y a une quarantaine d'années n'était pas le réchauffisme mais le "refroidisme".
Les mêmes scientifiques dévoyés qui ont pour mission d'affoler et de culpabiliser l'humanité (occidentale) en agitant le "réchauffement" faisaient alors croire que la Terre allait geler et envisageaient même très sérieusement (relisez les revues de l'époque) de… faire fondre l'Antarctique!
L'"argumentaire" apocalyptique était le même.

-Troisième argument (l'essentiel): les réfutations d'ordre scientifique elles-mêmes.
Vous comprendrez que je ne peux ni les citer toutes ni les développer dans ce cadre.
Citons en vrac:

-cycles naturels climatiques connus et mesurés (sur le long et le plus court terme) consubstantiels à notre monde et non à notre activité (dernière glaciation: d'il y a 20.000 à il y a 8.000 ans, suivie d'une augmentation de 6 à 8° et d'une montée des mers de 125 m, l'homme existant évidemment déjà. Plus précisément, il y a 14.600 ans: montée de la mer de 14 m en 350 ans (carottage de Tahiti fait en 2005). Petit âge glaciaire: commençant vers l'an 1000 (température plus chaude qu'aujourd'hui) jusqu'à 1850 environ. Réchauffement global depuis cette date, donc sans rapport avec l'"activité anthropique". Importance de l'activité solaire cyclique, liée à la hausse des océans. Le principal gaz à effet de serre est la vapeur d'eau dont ne sait d'ailleurs s'il fait monter ou descendre ("effet iris") la température, etc.).

-Variations de CO2: conséquences et non causes des variations de température.
De plus, depuis 15 ans, la température décroît alors que le CO2 augmente.

-Caractère irrationnel de la "panique CO2 et effet de serre" agitée par les réchauffistes: le CO2 est bénéfique aux cultures (son augmentation explique les bonnes récoltes actuelles).
Sans effet de serre, la terre gèlerait.

-Refroidissement incontestable de la banquise antarctique (depuis 2 ans, superficie excédentaire à la moyenne depuis début mesure en 1979).

Cherchez vous-même pour le reste: vous ne serez pas déçu.

-Mais outre les multiples arguments scientifiques, un argument de bon sens: à qui profite cette arnaque?
Aux gouvernants mondialistes qui subventionnent le GIEC (organisme gouvernemental) et médiatisent ses activités en imposant silence aux contradicteurs, et bientôt en les criminalisant (futur délit de "négationnisme" étendu au climat).

Il est clair qu'on n'est pas là devant une controverse scientifique normale, mais devant une obligation idéologique imposée par les gouvernements et les média à leur service de croire sans douter, malgré les innombrables objections objectives.
L'importance d'une imposture se mesure au degré de répression de ceux qui la contestent.
Or les tenants de la doctrine officielle commencent par nier l'existence des contestataires, puis leur compétence, avant d'en arriver à les accuser de nier l'évidence, suivant le fameux principe de l'inversion accusatoire.

Rien de tout cela n'est rationnel et le public le ressent confusément.

Qui dit "problème" climatique inventé dit solutions mondiales imposées aux peuples réticents: plus de taxes, plus d'immigration ("réfugiés climatiques"), plus de contraintes, moins de souveraineté, moins de libertés.

L'imposture réchauffiste, c'est l'instrument de l'esclavage mondial programmé.

9.Posté par Logique le 08/01/2016 06:10
8.Posté par Zozossi le 07/01/2016 11:26
L'imposture réchauffiste, c'est l'instrument de l'esclavage mondial programmé.
Avec la complicité des reptiliens alliés aux illuminati (ah non, c'est les mêmes... pardon...) ?
Je ne suis absolument pas un fanatique de quelque théorie que ce soit, mais il faut bien avouer que les complotistes hystériques ont du mal à me convaincre de la pertinence de leurs arguments...

- "Oregon petition" : celle comprenant moins de 1% de climatologues?
- "Hiatus" 1998-2013 : celui d'importance pour le moins relative par rapport à la courbe globale depuis 1 siècle ?
- Qui a nié que le climat a toujours varié au cours des temps géologiques et à l'échelle de quelques millénaires, voire quelques siècles? on parle ici de changements plus rapides, à l'échelle de quelques décennies, dans un monde bien plus peuplé. Une variation de niveau de la mer de plusieurs mètres serait plus dommageable aujourd'hui qu'il y a 14.600 ans, non? Ca mérite peut-être de s'en préoccuper et de réfléchir à comment faire pour tenter de limiter la casse...
- Il y a un peu plus de glace dans certaines parties de l'antarctique? chouette alors ! mais ça compense les 13% en moins par an en arctique et l'immense majorité des glaciers en recul rapide de par le monde?
- Parmi les participants du GIEC il y a aussi des incompétents et des malhonnêtes? Scoop du siècle ! Il y en a dans toute famille, toute entreprise et tout entourage de gouvernement, non?
- Si on parle de conflits d'intérêt, les compagnies pétrolières et les pays pétroliers (dont les Etats-Unis et une bonne part de sa classe politique) n'ont pas exactement intérêt à restreindre l'usage de leur principale rente, et ils ont une puissance de frappe plus importante que les quelques "ecolos-bobos-pastèques" si souvent stigmatisés par vos camarades de lutte, non?

Faut-il par ailleurs préciser que limiter l'usage des combustibles fossiles ferait le plus grand bien aux habitants de Pekin et de la plupart des grandes villes du monde qui suffoquent littéralement sous les particules et autres polluants liés à la combustion du charbon et carburants (le CO2 n'est certes pas un polluant mais peu de carburants et combustibles sont assez purs pour ne produire que de la chaleur, de l'eau et du CO2 en brûlant)

Restez dans votre paranoïa personnelle si ça vous fait plaisir, je ne suis pour ma part dans aucune idéologie aveugle ou panique irrationnelle, même si vous n'en serez probablement jamais convaincu du haut de votre remarquable suffisance.

10.Posté par jojo le 08/01/2016 09:51
la seule chose a retenir

LE TEMPS CHANGE POINTS FINAL

11.Posté par Zozossi le 08/01/2016 13:31
@9.Posté par Logique

Désolé, mais je ne vois toujours guère de "logique" dans vos propos.
Approximations, esquives, délayages hors sujet… et le plus beau: l'usage du joker "complotiste" quand on est coincé.
Les adeptes vont être déçus: leur "logicien" n'était qu'un exorciste vaguement docteur en démonologie…

Je crains que vous ne preniez trop au sérieux le média au détriment de lectures plus sérieuses, ouvertes et diverses.

-Vous dites: "Oregon petition : celle comprenant moins de 1% de climatologues?"
Ne recopiez pas votre média-ronron sans vérifier: ce décompte partisan recopié en boucle ne prend en compte aucune des nombreuses sciences parallèles entrant dans l'étude du climat, ni les sous-branches de la climatologie (océanographie, biogéochimie…).

-D'autre part, combien de climatologues véritables au GIEC (organisme gouvernemental, encore une fois, donc tout sauf indépendant; dont un fondateur éminent, Strong, est un escroc reconnu réfugié en Chine)?
Sur les 2500 rédacteurs, 10% de climatologues avoués (à vérifier!). Un mélange de scientifiques apointés, de politiciens, d'activistes écolo-politiques…
Richard Lindzen, ancien du GIEC repenti (comme d'autres), professeur de science atmosphérique, explique que la rédaction des rapports est le fait d'une poignée de représentants gouvernementaux et d'"organisations environnementales".
Un modèle de rigueur…

-Puisque vous êtes féru de statistiques, voici d'où vient le fameux "consensus de 98% de scientifiques réchauffistes" selon Saint-Média.
L'université de l'Illinois a envoyé en 2009 un questionnaire à 10.257 spécialistes des "sciences de la terre" (c'est vaste).
Sur les 3.000 qui ont répondu, 82% ont coché "oui" (le changement climatique dépend partiellement de l'homme).
Sur ce nombre, l'université n'a retenu que 77 noms: ceux qui avaient publié des articles récents approuvés par leurs pairs dans des revues climatiques.
Sur ces 77, 75 ayant répondu "oui", on décréta que 98% des scientifiques du monde soutenaient la thèse réchauffiste!
C'est-il pas beau, la science à-la-GIEC?...

Voyez, c'est ça, le "complotisme": l'étude des faits sans préjugés ni œillères, le recoupement des sources, même si votre média univoque vous fait les gros yeux…

-Vous écrivez: "Parmi les participants du GIEC il y a aussi des incompétents et des malhonnêtes? Scoop du siècle !"
Ne faites pas semblant de ne pas comprendre: le faussaire incompétent mentionné n'est pas un simple "participant": c'est Pachauri, le directeur du GIEC en personne, pendant 13 ans (de 2002 à 2015).
Etait-il au moins climatologue?
Même pas: titulaire d'un diplôme en génie civil et économie (et démissionnaire pour harcèlement sexuel, sans parler d'élucubrations ridicules justement sur les fontes des glaciers! Choisissez mieux vos exemples…) Un "expert", assurément…
Une compétence qui lui vaut quand même d'être membre de la fondation Chirac (on a les honneurs que l'on peut).

-Qu'on réduise l'usage des combustibles fossiles serait certes une excellente chose, mais cela n'a rien à voir avec l'imposture chauffagiste: il s'agit de la lutte indispensable contre la pollution.
Mais en bon médiato-réchauffiste, vous mélangez tout.

-Je ne relève même pas vos sarcasmes. Lisez plus, lisez mieux, et méfiez-vous des étiquettes qu'on vous fournit: vous en sortirez peut-être.

12.Posté par Logique le 08/01/2016 15:57
11.Posté par Zozossi le 08/01/2016 13:31
L'imposture réchauffiste, c'est l'instrument de l'esclavage mondial programmé

Pour éclairer ma si pâle lanterne comparée à l'éclat de vos feux, pourriez-vous me préciser qui sont ceux qui programment l'esclavage mondial? (ce sont vos termes, pas les miens)

Vous ne voyez pas de lien entre la réduction de l'usage des combustibles fossiles et les émissions de gaz à effet de serre? A part vos fantasmes d'esclavage mondial, vous pensez que les actions potentielles à mener en vertu de "l'imposture chauffagiste" portent sur quoi?

Outre la limitation de la consommation de combustibles fossiles, il y a aussi la limitation de la déforestation ou l'anticipation de la montée des océans et autres catastrophes potentielles, assurément mauvaises par nature?
Tenter d'anticiper est une faute devant le divin?

On peut discuter à l'infini de chaque point: un accord politique global est avant tout politique, avec tous les défauts qui vont avec: les compromis bancals, les reformulations pour ne pas irriter x ou donner l'impression qu'on néglige y, etc.

La mise en oeuvre sera comme d'habitude lente et médiocre, avec de la perte en ligne et la classique corruption qui gangrène le monde, mais de là à jeter le bébé avec l'eau du bain...

Je ne suis le défenseur de personne, et rassurez-vous, je lis beaucoup de choses sérieuses, mais je n'ai jamais trouvé sérieuses ce qui semble bien être certaines de vos lectures favorites.

13.Posté par Gros jabot ti neurone le 16/01/2016 09:14
zozossi..Toujours aussi imbu de lui même quand il se fait prendre la main dans la "colle jacque"..

le congo n'est plus ce qu'il était, comme disent les belges !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales