Société

Début de la saison des baleines : Une saison sur écoute satellite


Image Globice - Rapport d'activité 2012
Image Globice - Rapport d'activité 2012
La saison d'observation des cétacés est lancée. Leurs premiers échos sont venus à la connaissance des associations marines grâce aux appels d'auditeurs de radio Freedom samedi dernier. En 2012, la saison avait commencé en juin.

Durant la saison 2012 à la Réunion, l'association Globice a effectué 244 observations de groupes de baleines à bosse dans la zone d’étude, ce qui représente un cumul de 495 baleines observées sur l’ensemble des sorties (certaines sont observées plusieurs fois au cours de la saison).

En 2012, le travail d’inventaire et d'identification des espèces de cétacés présentes dans les eaux de la Réunion a été poursuivi. Au total, 469 observations de cétacés, appartenant à neuf espèces différentes, ont été effectuées lors des sorties journalières dédiées à la collecte de données. Parmi ces neuf espèces, le réseau d'observateurs a compté deux observations de groupes de deux et trois baleines à bec de Blainville (Mesoplodon densirostris). Un exploit en soi. Les baleines à bec, très farouches et discrètes en surface, sont très rarement observées. De plus, un cachalot nain (Kogia sima) a été observé au large de La Possession.

Outre ces deux espèces, les habitués : le grand dauphin de l'Indo-Pacifique, le grand dauphin commun, le dauphin long-bec, le dauphin tacheté pantropical, le dauphin de Fraser, le dauphin d'Electre et la baleine à bosse, ont été observées. Comme les années précédentes, les acteurs de l'environnement marin comptent sur la coopération des plaisanciers et professionnels du tourisme en mer pour un meilleur respect de l'approche des cétacés.

Cette saison augure d'une grande première scientifique au niveau local pour une meilleure compréhension du périple des géants des mers. Quinze individus adultes seront équipés de balises Argos. Le programme MIROMEN pour "MIgration ROutes of MEgaptera Novaeangliae", porté par Globice et l’ONG Wildlife Conservation Society permettra de suivre leurs mouvements migratoires par satellite.
Lundi 27 Mai 2013 - 11:50
LG
Lu 1628 fois




1.Posté par L'Ardéchoise le 27/05/2013 16:47
Et les cons qui poursuivent les baleines au mépris du bon sens, et du respect de ces animaux, pourquoi on ne les équipe pas aussi de balises, pour pouvoir les pister ?

...

2.Posté par MARIE le 27/05/2013 17:52
"l'ardéchoise" a raison... A Etang Salé, les scooters des mers les poursuivent sans cesse, si bien que l'an dernier, on en a presque pas vues... il faut que la charte de bonne conduite soit respectée par tous... De plus, n'oubliez pas Messieurs les surfeurs que les baleines qui accouchent chez nous, attirent aussi les "REQUINS" !!!... A bon entendeur salut...

3.Posté par Zarin le 27/05/2013 19:29
Penser est la tâche la plus difficile qui existe, voilà probablement pourquoi si peu de gens s’engagent dans cette voie (Henry Ford)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales