Social

Début de l'expertise sur les risques psychosociaux chez Citroën

Après un conflit de deux mois, l'audit interne sur les risques psychosociaux et le climat social au sein de l'entreprise CMR Automobiles (Citroën) a débuté. Le 13 février dernier, Midori Consulting, le cabinet mandaté par la direction de CMR, s'est déplacé au siège de la société. Objectif, apaiser la situation et trouver les pistes pour améliorer les conditions et relations de travail au sein de l'entreprise aux chevrons.


Début de l'expertise sur les risques psychosociaux chez Citroën
Spécialisé dans la "prévention des risques psychosociaux et qualité de vie au travail, l'accompagnement humain du changement, le coaching et accompagnement d'équipe de direction et la gestion de crise sociale et médiation", Matthieu Poirot, consultant pour le cabinet Midori Consulting, s'est déplacé à la Réunion afin de rencontrer salariés et direction dans le cadre de la mise en place de l'audit interne sur le climat social et les risques psychosociaux.

Une première réunion s'est tenue le 13 février dernier. L'audit devrait durer entre 12 et 18 mois. Mais un premier "diagnostic" sera fait dans le courant du mois d'avril suite à la première phase de communication entre le cabinet et les salariés de CMR Automobiles. Objectif, faire un état des lieux "psychologique" des salariés et du contexte de travail au sein de la société.

En sus de l'audit, une commission ad hoc a été mise en place pour décider, ou non, de la levée des sanctions disciplinaires de salariés de Citroën. Une commission qui devrait prendre en compte les résultats de l'audit. En décembre dernier, le directeur général de CFAO, Eric Benavente, expliquait dans un communiqué : "Une commission ad hoc intégrant le directeur adjoint de la DIECCTE évaluera si les conditions du "vivre et travailler ensemble" et du respect du règlement intérieur - comme dans toute entreprise - sont réunies. Elle pourra alors envisager d'effacer les sanctions des dossiers personnels des deux salariés concernés".

Pour rappel, un conflit de plus de deux mois avait secoué l'entreprise CMR Citroën. Emmené par le syndicat CGTR CMR, les salariés grévistes protestaient contre les pressions de la direction et les méthodes de management au sein de la société. Un conflit qui avait trouvé son issu début janvier avec la mise en place d'une commission en plus de l'audit décidé dès le mois de décembre.
Lundi 17 Février 2014 - 10:53
JD
Lu 895 fois




1.Posté par noe le 17/02/2014 11:00
Comme quoi on voit la CGTR=briseur d'entreprises tj au même endroit !!!!
Dire que beaucoup de bons employés se sont laissés entrainer par les syndicalistes délinquants !!!!

2.Posté par arche le 17/02/2014 17:16
les bon employés deviennent de bon délinquant de la cause humaine a force de nombreux noé comme ou !!! la vie est une liberté exerce a li noé le mal soufrant

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales