Social

Débrayage des personnels administratifs au rectorat


Débrayage des personnels administratifs au rectorat
Les personnels administratifs du rectorat ont débrayé ce lundi matin, à l'initiative de l'intersyndicale -CGTR Educ'action, FSU, SGEN, CFDT, SNPTES, UNSA.

"Une gestion clientéliste, un manque de transparence, le mépris du secrétaire général d'académie envers le personnel, ainsi que l'absence d'écoute et de politique de ressources humaines" font partie des motifs de cette action, indique Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ'Action.

"Le secrétaire général d'académie est descendu rencontrer l'intersyndicale, mais c'était un dialogue de sourd" fait-il savoir, indiquant que d'autres actions devraient être à venir. 

Ci-dessous, le communiqué de l'intersyndicale : 

L'intersyndicale: (CFDT - CGTR Educ'Action - FSU – SNPTES - UNSA Education) avec l'ensemble des personnels du rectorat ont débrayé ce lundi 19 juin 2017 afin de dénoncer :

- l'absence de dialogue social dans l'académie,

- l'iniquité de traitement lors des promotions, des mutations, l'application des règlements, constaté dans les différentes instances

- la surdité de l’administration sur leurs doléances et sur les difficultés à exercer leurs missions.

Le Secrétaire général, restant totalement dans le déni, s'étonne de la mobilisation des personnels. Les représentants élus, des personnels réitèrent les dysfonctionnements de ses faits et de ses actes de sa gouvernance.

Selon les personnels, ses décisions proviennent de réseaux non officiels et non représentatifs tels que le " club de volley " ou " le salon de thé " en lieu et place des instances administratives.

Les personnels disent NON à l'arrivée de nouveaux enseignants, hors postes adaptés, sur des fonctions administratives et techniques. En plus de léser les personnels IATOSS, ces décisions arbitraires pénalisent fortement les élèves de l’académie par ce détournement de moyens.

L'intersyndicale se bat pour que cesse ce fonctionnement arbitraire et unilatéral, demande la mise en place d'un réel dialogue social avec Monsieur le Recteur de l’académie. A l'heure de la moralisation de la vie publique, nous exigeons qu'il en soit de même au secrétariat général de l'académie.
Lundi 19 Juin 2017 - 14:25
Zinfos974
Lu 4058 fois




1.Posté par yenamarre le 19/06/2017 17:44

Allez en marche l'académie de la Réunion, EN MARCHE VERS LA PORTE et retour case départ pour le SG et sa suite.

2.Posté par celacontinue le 19/06/2017 20:19

Ce genre de pratique n'est pas une nouveauté dans ce microcosme bien particulier qu'est le Rectorat de la Réunion! Les chefs de division et les secrétaires généraux qui s'y succèdent ont une pratique managériale bien particulière favorisant leurs "amis" ! Et cela d'autant plus qu'ils y viennent engranger des promotions ou s'y mettre en position d'attente pour une montée de grades lors de leur retour en métropole! Le nouveau Gouvernement, lors d'un prochain conseil des ministres, devrait y mettre un terme ! On sait comment!!

3.Posté par Réunionnaise le 20/06/2017 01:55

Je cite "à l'heure de la moralisation de la vie publique...."====> ha bon ? tiens on ne s'en est pas rendu compte.

4.Posté par ah,ah,ah! le 20/06/2017 09:21

Au rectorat il y a un tiers des gens qui bossent beaucoup et qui font le travail de ceux qui n'en branle pas une...comme ces gens qui pointent le matin et qui se barrent aussitôt pour revenir pointer à la fin de leur service!

Les recteurs ont toujours amené des "amis " dans leurs bagages , pas de raison que l'actuel fasse autre chose , hé oui, les gars c'est pas parce qu'il est réunionnais qu'il est différent! A ce niveau là , l'origine "régionalo nombriliste" n'a aucune importance!

5.Posté par Payet le 20/06/2017 10:12

Les pratiques de "virer" des enseignants au comportement douteux voire honteux (violences verbales et physiques envers des élèves) que l'on envoie dans faire du travail administratif ou technique, il faut que ca cesse. Donc un professeur n'est plus capable d'enseigner à des élèves mais il est entièrement possible qu'il devienne administratif ou technique à ne rien faire... la meilleure solution serait (et c'est possible) la révocation de la fonction publique

6.Posté par Sincere le 20/06/2017 10:57 (depuis mobile)

A ben non ! Si faut met le SG dehors faut met d''autres avant lui La fait bcp plus et que lé encore La et le ben moune le pu la.
A MÉDITEZ mr le recteur : faut pas oublié que le phénomène de groupe de personnels n''est pas tjr vrai, ils se suivent

7.Posté par 7 le 20/06/2017 12:58

4, vous n'avez pas bien lu : "gestion clientéliste, un manque de transparence, le mépris du secrétaire général" ses décisions prises entre une passe de ballon et un verre de thé, promotions d'amis apparemment de longues dates, voir de proches de son entourage que l'on peut qualifié d'intime etc. Le recteur n'est pas là pour gérer le personnel, il est là pour faire appliquer les directives ministériels et autres gestions de dossiers relatives à l'académie, c'est donc bien pour cela qu'il a des adjoints et donc un super SG qui lui est en charge d'être le super DRH en quelque sort. Le recteur s'en remet donc avec toute confiance à ses adjoints. CONFIANCE voici le mot à retenir, mais quand le calife se prend pour le calife, il y aura tôt ou tard abus de pouvoir.

8.Posté par respect le 20/06/2017 21:50 (depuis mobile)

Mr le recteur, sa i existe partout sa : emploie famille..
Retour de bâton pour de trois employés aussi ke i cose trop si demoune pa fé rien
na trop commérages,meme si le SG La pas fait untel qqchose li va di La fait pour suivre le mouvement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Juin 2017 - 00:03 Convention canne: "On a perdu un mois !"

Jeudi 22 Juin 2017 - 16:28 Le RSI sera supprimé au 1er janvier