Social

Débrayage demain à l'hôpital Gabriel-Martin de St-Paul

Le personnel de l'hôpital Gabriel-Martin de Saint-Paul est appelé par les syndicats CFDT et FO à débrayer demain à 10h afin de dénoncer des embauches préférentielles pour des postes non-prioritaires.


Débrayage demain à l'hôpital Gabriel-Martin de St-Paul
Selon les syndicats CFDT et FO, depuis quelques temps, de nombreuses embauches ont été faites au sein du service administratif de l'hôpital Gabriel-Martin de Saint-Paul, alors que les agents des services directement liés aux malades sont en sous-effectifs. "Cette situation dure depuis un peu trop longtemps... Pour embaucher des cadres, il faut débaucher des agents. Au final, il y a des suppressions de postes dans le domaine du service à la personne ce qui provoque une accumulation de tâches pour le personnel concerné, tel que les aides-soignantes. Cela n'améliore ni les conditions de travail, ni le service", nous explique Philippe Jaccomard, porte-parole du FO.

En conséquence, CFDT et FO appellent le personnel de l'établissement hospitalier à un débrayage, demain, à partir de 10h, afin de contester cette politique d'embauche.

"La direction a toujours nié les faits"

"Nous avons été particulièrement choqués quand trois cadres de catégorie A se sont récemment faits embaucher sous de très bonnes conditions financières et à des postes importants. Mais au total, il y a eu une bonne dizaine de situations similaires. Nous nous sommes rendus compte, au fur et à mesure, des liens de parenté ou du copinage avec certains membres de la direction et nous avons tiré la sonnette d'alarme". Pendant plusieurs mois, les syndicats ont arpenté les couloirs du centre hospitalier en distribuant des tracts et en faisant part de cette situation au personnel. En parallèle, la direction a toujours nié les faits.

"Nous demandons une intégration des contractuels et une promotion des internes"

Ces postes de cadres ont été proposés directement à des personnes extérieures et non au personnel interne. "Nous demandons une intégration des contractuels et une promotion des internes. C'est pourquoi, un débrayage sera fait demain matin, couvert d'un préavis de grève." Cet événement ne devrait cependant pas gêner le fonctionnement de l'hôpital.
Lundi 19 Juillet 2010 - 11:46
Emilie Grondin
Lu 2197 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/07/2010 12:00
faut que les hôpitaux tournent avec des personnels compétents aux finances, la gestion, et le système d'info... par ailleurs, pour attirer et faire rester des compétences, il faut payer..c'est la dure loi du marché ! mais bon, la loi du marché est elle un concept intelligible pour les syndicalistes de la fonction publique?? à mon avis, non.

personnel interne ? ceux là ont ils ou non les capacités et compétences (sans parler du profil) nécessaire à la conduite des responsabilités à pourvoir ?

les syndicats devraient faire leur auto critique dans la situation financière catastrophique des hôpitaux en France. ils sont membres au même titre que les directeurs et les élus politiques, des conseils d'administration, ne l'oublions pas !

maintenant, que ces recrutés soient jugés à l'aune de leurs responsabilités et des résultats qu'ils obtiendront. certes, en matière financière, gestion et système d'information, ça va être dur de faire aussi bien que ce que le chgm a pu faire sur ces deux ou trois dernières années...

mais si les résultats ne sont pas à l'arrivée, que l'équipe de direction en tire toutes les conséquences, comme elle devrait le faire par ailleurs sur l'ensemble des fonctions de cet établissement.

et si la qualité et les compétences des recruteurs sont à remettre en cause, que cela soit aussi pris en compte... charité bien ordonnée ne commence t elle pas par soi même ?

2.Posté par un CDD au courant le 19/07/2010 15:35
ça va être dur de faire aussi bien que ce que le chgm a pu faire sur ces deux ou trois dernieres années.......
Ndlp, vous en savez des choses, vous savez aussi entre autres que le agents en CDD ( aide soignants, agents administratifs, infirmiers, agents de service, ouvriers ect......) represente 27 % de l'effectif aujourd'hui dans cet etablissement.
vous savez donc, que le chgm a terminé avec un excédent en 2009, mais vous devez savoir aussi comment cela s'est fait......, au détriment du personnel et de l'amélioration des conditions de travail, mais cela vous le savez aussi certainement,
mais vous savez ce recrutement qui fait tâche, il s'agit de recruter un controleur de gestion, directement en CDI, payé au 6eme echelon d'attaché d'administration, excusez du peu, mais je peux vous assurer qu'il s'agit d'un trés bon salaire et tout çà sans avoir à vérifier à ce que rapportera son travail. Il faut savoir aussi que cette personne arrive effectivement de feu l'ARH, aujourd'hui ARS, qui n'a pu garder tous ces cadres, et qu'il fallait en caser certains.....
Comment tirer les conséquences, come vous dites, quand vous avez à faire à un CDI......parce que quand il y a embauche de personnel de catégorie C (administratif ou soignant et ouvriers), c'est toujours en CDD et au 1er échelon du grade et sur des contrats de 1 , 2 ou 3 mois dans le meilleur des cas.
la direction rabache à chaque instant, que pour assurer le recrutements d' agents supplementaires, il faut pouvoir mettre des recettes supplémentaires en face de chaque recrutement, et çà n'est pas le cas actuellement, car l'EPRD (l'Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses), nous promet un déficit de plus de 900 000 euros pour la fin d'année..... les recettes ne sont pas celle attendues depuis le début d'année et cela même avec l'ouverture du nouveau bâtiment.
alors comment ne pas réagir ?
concernant les conséquences, vous savez certainement que les personnes qui sont sur des postes de Direction, sont des gens de passage, qui ne vont pas rester chez nous, par contre nous, les agents en CDD, nous faisons notre vie ici, et nous il nous restra le yeux pour pleurer quand notre emploi disparaîtra...... mais cela, vous le savez aussi.
Alors que l'établissement rencontre des difficultés... aprés eux le déluge....

3.Posté par un CDD au courant le 19/07/2010 16:16
a ndlp, autre fait croustillant au chgm : il y a un an la direction faisait l'embauche d'une attaché d'administration sensé s'occupé des secrétaires médicales et des archives cette fois c'était sur un poste en CDD de 12 mois.
Aprés 4 mois elle part en congé maternité , et depuis elle n'est jamais revenu, tout en continuant à être payée.
les mauvaises langues ont dit que son mari était gradé chez les gendarmes, tiens, tiens.... et copain à la DRh en place......un syndicat à bien dénoncé ce recrutement par copinage et toujours en periode de deficit budgétaire mais rien n'a été fait.
un an aprés les mêmes causes pour les mêmes effets, je n'ose y croire.......

4.Posté par le congo chez tintin le 19/07/2010 19:14
1/ faut que les hôpitaux tournent avec des personnels compétents aux finances, la gestion, et le système d'info...





Ah bon ? il me semblait pourtant que l'hôpital était malade d'être géré par de petits comptables totalement largués des réalités médicales et de la vie des services !


Doit on comprendre à te lire cher Delepeu que ta courte aventure hospitalière Corse est due à des bas de plafond syndicalistes corsicants qui n'ont pas su reconnaitre ton génie et te payer comme un jean marie messier pei ?

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/07/2010 23:55
dans l'ordre :
1) au cdd au courant :
encore faut il préciser l'origine de ces27%... sans doute as tu des éléments à apporter à ce niveau qui permettent de comprendre pourquoi l'on recours à du cdd plutôt qu'à des titulaires? si la précarité est une variable d'ajustement des besoins en ressources humaines, (encore faut il pouvoir être capable de quantifier le niveau d'emplois qui correspond à une activité normale), que l'on observe dans le privé, il n'y a rien de choquant à la voir également appliquée dans le public sous la contrainte budgétaire. la saine gestion des finances publiques appelées ici des voeux des lecteurs de zinfos et d'autres, doit pouvoir effectivement se confirmer dans les faits. il convient toutefois comme je le dis en début du présent message, savoir à quoi correspond ce taux de 27%..

Ensuite, et quelque soit la nature des contrats, il faut bien évidemment se poser la question des compétences embauchées.. pour les titulaires, la question ne se pose bien évidemment pas puisqu'ils ont réussi un concours, ils sont donc compétents ! pour les cdd et les cdi, il devrait donc y avoir plus de facilité à les éjecter si les résultats ne sont pas au rendez vous. servez vous donc de ce principe pour exiger des comptes rendus et savoir si tel ou untel mérite sa place et son salaire. sans doute ce transfuge de l'arh, mérite t il sa place ..ou pas du tout .. à vous d'être vigilants et à vos représentants au CA et dans les autres instances "démocratiques" de la vie de votre établissement.

Ensuite, pour ce qui est de la qualité des soins, j'ai cru noté le bon score du CHGM lors du dernier classements des hôpitaux en France..comment expliquer qu'avec ce que vous dénoncez, vous fassiez cette amélioration qualitative...? bigre...

Pour ce qui est du copinage, s'il fallait faire les liens de famille entre les administrateurs, les élus politiques, les partis politiques, et les personnes travaillant dans un établissement sanitaire..on a pas fini le débat. si ça tourne, tant mieux, si ça ne tourne pas, on change. point barre.

Que le CHGM termine avec un excédent, et bien soit ! félicitons ceux qui en sont à l'origine, ils sont pas pléthores à la Réunion, les hôpitaux qui finissent excédentaires ! en plus pour le coup, c'est pas une goyave de france qui en est à l'origine..mais bon, on va dire ensuite que je sombre de nouveau dans la "préférence régionalite aigue"....

Rappelons tout de même le contexte du financement de l'hôpital en France, et de la volonté du législateur de mettre fin à ces situations totalement dépassées depuis l'introduction de la T2A, d'établissements publics servant parfois et c'est bien malheureux, à autre chose que le but pour lequel il est mis en place. les hôpitaux ont joué un rôle social et sanitaire, on leur demande aujourd'hui de ne jouer qu'un rôle sanitaire. faut s'adapter. Un jour viendra sans doute le jour tant redouté des fonctionnaires, où l'emploi à vie sera aussi remis en cause.

Cela permettra de virer de l'administration, planqués et autres fainéants, inaptes pour certains d'entre eux, à assumer leurs fonctions et responsabilités.

2) à mon copain favori, "tonton le cin".

à ton habitude, tu es toujours aussi "cin" mon tonton... ça fait plaisir de voir que certains ne changent jamais.. ça confirme l'adage. merci donc d'être ce maître étalon pour nous tous sur zinfos.

mais un conseil, ne joue pas à l'insulte avec les Corses... vivant dans une île, tu devrais savoir combien la brise qui souffle depuis la mer, peut être dangereuse.... aussi regarde à deux fois autour de toi dès que le vent se lève..

pour ta gouverne, renseigne toi un peu mieux, et puis.... on pourrait en reparler au tribunal si tu le souhaites...au fait, t'as reçu ta convoc'..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales