Social

Débrayage chez SFR Réunion, les salariés mobilisés ce matin


Plus de 160 salariés de SFR Réunion, sur un peu plus de 400, débrayent ce mardi matin. Réunis sur les sites de Saint-Denis, Le Port et Saint-Pierre, les grévistes veulent marquer le coup avant la tenue de négociations prévues dans les heures prochaines.

Ils dénoncent "les nouvelles méthodes de la direction" qui ont eu pour effet de diminuer la part des prestataires et intérimaires. Par voie de conséquence, les salariés affirment se retrouver avec une charge supplémentaire de travail d'environ 25%.

Alors qu'aucune revalorisation salariale n'aurait été accordée à l'occasion des négociations annuelles obligatoires (NAO), les représentants syndicaux rappellent que sur les deux dernières années, les dix plus gros salaires de l'entreprise ont augmenté de +60%. Une situation injustifiée selon eux.

Enfin, les représentants syndicaux regrettent un manque de dialogue avec "un directeur général de SRR en arrêt maladie depuis 3 mois et aucun échange avec les responsables de métropole", indiquent Didier Bernard de la CFDT et Aslam Sadar de l'UNSA.

A l'occasion des prochaines négociations, les syndicats vont négocier plus d'embauches et de sous-traitants.

Le soutien de Solidaires Réunion aux salariés de SFR mobilisés ce mardi 19 mai:

Depuis le rachat de SFR par Numéricable, l'entreprise vit une période transitoire agitée, rugueuse, voire brutale qui s’installe dans la durée.
Sous couvert de réorganisation ou de restructuration, une politique de réduction de coûts est enclenchée à tous les étages de cette entreprise puissante et rentable.
Alors que la situation économique de SFR est florissante, alors que le nouveau groupe " Numericable-SFR " a augmenté de 60% son cours de bourse en un an, alors qu'Altice, actionnaire majoritaire de Numéricable-SFR, a vu son cours de bourse bondir de 160%, les salariés sont les grands perdants de ce rachat.
Le management brutal et la baisse du pouvoir d'achat mettent les salariés de SFR dans une situation anxiogène.

" Arèt ek sa " :
• Mépris des salariés de SFR
• Management brutal
• Forte baisse du pouvoir d'achat des salariés
• Diminution des primes de participation et d’intéressement
• Réduction drastique des moyens
• Ambiance délétère
• Augmentation des risques psychosociaux
• Réorganisations et restructurations anarchiques

La politique actuelle de l'entreprise va à l'encontre des intérêt des salariés de SFR. Solidaires-Réunion soutient fortement les salariés de SFR dans leurs différentes demandes :
• Un vrai dialogue social
• Une vision à moyen et long terme
• Maintien du contrat de travail SFR dans les réorganisations tout en accompagnant les salariés dans leur projet professionnel
• Une augmentation
Mardi 19 Mai 2015 - 10:13
Lu 2712 fois




1.Posté par Normal le 19/05/2015 11:46
Ils ont raison ces salariés
Quand on travaille dans une entreprise très rentable, il est logique de demander une part du gateau

2.Posté par SMILE le 19/05/2015 12:13
DEBRAYAGE ALORS QU'IL FAUDRAIT PASSER LA 1ère !

Certains syndicats ont appelé à débrayer aujourd'hui.

Mais que faut-il penser de ce mouvement ?

* alors que la direction semble prendre conscience de ses erreurs et introduit un projet prioritaire sur la dimension humaine dans l’entreprise. Elle reconnaît de ce fait ce que nous avons toujours dit, à savoir que la transformation tant annoncée ne pourra se faire sans la totale adhésion des salariés.

* alors que les représentants du personnel ont accepté de rendre un avis sur les orientations stratégiques et pourtant la direction n'avait produit aucune donnée économique

* alors que les représentants du personnel ont cautionné les méthodes de la nouvelle direction en acceptant le découpage par projet de la transformation de l’entreprise

* alors que les représentants du personnel accompagnent la transformation depuis des mois au pas de course et n'obtiennent pourtant rien dans les différentes négociations avec la direction !?

SMILE, qui a toujours prôné l’unité syndicale, ne peut que regretter cette posture et cette division. Pourquoi tous les syndicats n’ont-ils pas été sollicités dès la naissance de ce mouvement de contestation ?
Aujourd'hui le partage des priorités se fait entre l’unique obsession électorale des organisations syndicales et celle de la direction sur ses résultats financiers quelle que soit la méthode.

Nous sommes bien obligés de constater que tout cela relève plus d’une mascarade que d’une réelle volonté de défendre l’intérêt de l’entreprise et de ses salariés.
Différentes organisations syndicales participant pourtant aux négociations ne font qu'un constat de ce qu'il fallait obtenir. Quel aveux d'impuissance face à la direction !
Tout le monde a, semble-t-il, tout demandé et dès que la direction propose quelque chose chaque organisation syndicale revendique la paternité de "l'avantage" obtenu.

Ne faut-il pas, au contraire, mettre tout le monde face à ses responsabilités, et que les syndicats obtiennent, via un véritable accord collectif, des preuves de la direction (voir lettre SMILE N°5) afin que sa prise de conscience ne soit pas qu’un vain mot ?
Nous allons, d'ailleurs, pouvoir en juger très rapidement car la direction nous présente au CE du 21 mai son projet social « Les femmes et les hommes au cœur du projet ».

Nous ne cesserons de le répéter : le principal objectif d'un syndicat doit être l’intérêt du salarié. Chez SMILE, c'est notre fil conducteur, pour chaque action ou décision.
Voilà pourquoi SMILE ne se joint pas à ce mouvement même si nous partageons malheureusement une bonne partie des constats.

http://smile-sfr.fr/smile.html

3.Posté par chavez le 19/05/2015 12:59
quelle est la période la plus favorable dans l ile , pour acheter ou demander un devis ? beaucoup devraient s engager pour la diagonale des fous , courent plus vite que le travail qui ne peut les rattraper , !!!!! pmdr

4.Posté par batar run le 19/05/2015 13:31
a la reun a part les greves et l'assistanant y a kwé?

5.Posté par CGT SRR le 19/05/2015 13:53
Et nous nous disons BRAVO a ces donneurs de leçon de pseudo syndicalistes en Herbe, qui se contentent d'observer de loin et de donner des leçons cachés derrière leur ordinateur....

Pendant que les salariés osent manifester leur ras le bol en sacrifiant une partie de leur journée de travail, estimant que depuis le rachat leurs conditions générales se dégradent...

Donc pour ceux qui sont a la traine et qui ne suivent pas l'actualité de leur société NOUS AVONS DEJA PASSE LA 3ème.


SMILE est inexistant et inconnu à la Réunion, et continié fé ri à nou......................

6.Posté par kenyo le 19/05/2015 16:00
Bravo...
Zinfos974 est un site d'information, pas un champ de bataille où les syndicats en profitent pour coller des tracts de campagne ou se faire de la pub en prétendant prioriser les salariés.

7.Posté par la marraine's le 19/05/2015 16:04 (depuis mobile)
post 4 la reunion na tte mon frer

8.Posté par Eric SONNE le 19/05/2015 16:05
La participation et les intéressements: nous voulons une transparence depuis l'arrivée du GSM à la Réunion!

9.Posté par diana le 19/05/2015 16:31
SFR Réunion une société très florissante .

10.Posté par Robert97456 le 19/05/2015 21:49 (depuis mobile)
SRR a été mais SRR n''est plus et ne sera plus, chers clients SRR prenez la poudre d''escampette et partez, résiliez vers d''autres opérateurs, ni les salariés ni les clients ne sont au cœur du
Projet

11.Posté par OdelA pdp le 20/05/2015 00:03
Un beau gâchis.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales