Société

Débrayage à la CGSS contre une procédure disciplinaire "violente"


L'intersyndicale CFDT, CGTR, CFTC, SUD et FO a appelé au débrayage ce mercredi matin devant les CGSS à Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Louis.

Plus de 50 salariés ont manifesté devant le siège de la Sécu, à Saint-Denis, pour dénoncer "la mise à pied conservatoire sans rémunération pouvant aller jusqu'au licenciement" d'une technicienne du service Prévention des risques professionnels mardi dernier.

"Nous contestons cette procédure disciplinaire violente sur la forme, explique Brigitte Baptiste, déléguée syndicale SUD, car elle a été mise à pied sans même avoir été entendue".

Une faute grave serait la cause de cette procédure, mais selon les syndicalistes sur place, "c'est une première à la CGSS". "On craint une banalisation de ce genre d'actions disciplinaires parce qu'avec cette nouvelle direction, on en voit de plus en plus", affirme Brigitte Baptiste.

La salariée concernée a rendez-vous cet après-midi avec la direction en présence de délégués du personnel pour donner sa version des faits. Pour Bernard Payet, de la CFDT, cette rencontre arrive trop tardivement: "Elle a passé une semaine dans l'angoisse et sans salaire. Elle aurait dû être fixée sur son sort dès mardi dernier. Nous ne voulons pas que cela devienne une habitude pour la direction et c'est pour ça que l'on prend les devants".

 


Mercredi 22 Octobre 2014 - 11:40
SH
Lu 2406 fois




1.Posté par Dipadutout ! le 22/10/2014 14:39
Oui oui votre nouveau directeur part à la chasse aux tricheurs, aux congés maladies imaginaires, à la paresse et quand il en tient un vous faites grève !
Mystérieusement des soi-disant congés maladies sont de retour dans vos locaux avant la fin du congé justement !

2.Posté par zobock le 22/10/2014 16:51
@1 : uun malad y programme alors ?????? Ou tombe malade quant ou veu alos !!!!!
Bondieu y fait pas express té
a ou la , ou lé pou patron
ou sisse bien

3.Posté par sérieux le 22/10/2014 16:56
dixit celui qui ne sait rien du dossier mais est le 1er a cracher sur les autres

4.Posté par John Galt le 22/10/2014 19:03
Bientôt la fin pour la sécu ? Quand la réalité rejoint les sombres prédictions de Frédéric Bastiat d’il y a 164 ans

L'économiste Frédéric Bastiat, né en 1801 et mort en 1850, avait entrevu dans un texte déconcertant de clairvoyance les dérives auxquelles un système "de secours mutuel" pouvait donner lieu s'il n'était pas fondé sur des bases saines. Découvrez ses "prédictions", suivies de l'analyse de l'économiste Jean-Marc Daniel.

5.Posté par La vox populi.com le 22/10/2014 19:04
"Une faute grave serait la cause de cette procédure"
........................
Un peu plus de détail si possible. Merci;

6.Posté par John Galt le 22/10/2014 19:05
Egalité oui mais pas pour tous !
Le supplément familial de traitement : cette allocation familiale méconnue réservée aux fonctionnaires...

7.Posté par Didine974 le 22/10/2014 19:07 (depuis mobile)
@1. Malades imaginaires ? Ou lé docteur koué ! Nou lé contrôlé kom n'' importe quel salarié voire plus alors arrête di la merde!!!le salarié n''a des droits c pou sa nou la grevé aujourd''hui RESPECT À NOU NOU LÉ PAS PLIS NOU LÉ PAS MOIN!!!

8.Posté par Didine974 le 22/10/2014 19:53 (depuis mobile)
Les employés de la cgss cotisent au régime général et percevront à la fin de leur carrière une retraite de régime général basés sur 50% de leurs salaires et basés sur les 25 dernières années a bon entendeur...

9.Posté par iliade974 le 22/10/2014 19:56
Technicienne de prevention du risque professionnel ??? en termes clairs et net ça sert à quoi ???
Bien temps que la nouvelle direction mette un coup de balais dans cette institution bourrée de privileges et pourtant les premiers à pleurer sur leur sort ....

10.Posté par Borlo le 22/10/2014 21:33
... Suis pas convaincu que ce soit tres malin de la part de la CGTR de faire du bruit sur l'affaire en question, les reunionnais ont changés...sont moins naifs.

11.Posté par hymnoptik le 22/10/2014 23:17
@Dipadutou, bien d'accord, je sais pas de quoi il en retourne, mais un salarié malade c'est sûrement un tricheur. D'ailleurs, on est tous d'accord les arrêts maladies sont auto-prescrits. C'est comme, les 541 morts et les 39078 handicapés dans l'exercice de leur fonction en 2013, les uns attendent Pâques pour réssuciter, et les autres seront guéris aprés un voyage à Lourdes. N'est-ce pas Iliade, le risque professionnel est une invention des athées pour cacher le dessein divin. ..Suis raccord! que des simulateurs.
@ Galt, Bastiat, ce génie méconnue, devineur en plus, qui voyait dans l'idée instruction gratuite le premier pas vers le communisme. Eh oui! Le pauvre, ce sournois, on sait bien comment il est, on lui donne une main et il vous arrache le bras...

12.Posté par sérieux le 23/10/2014 16:58
toujours la caisse pour s'en prendre plein la gueule, bizarrement quand c'est la mairie ou autre CG on consent, on comprend, on leche les pied. Allez comprendre

@9 prévention : ce sont les gens qui passent dans les entreprises et qui surveillent que les conditions de sécurité sont respectés. Oui ! ils s'assurent que vos patrons ne font pas n'importe quoi avec votre sécurité

@1 et 11 congé maladie ? forcément mesure disciplinaire on pense tout de suite à fraudeur. La personne incriminé rencontre un problème d'ordre humain avec sa hiérarchie. Rien a voir avec sa présence, l'argent ou les prestations. Au contraire, il s'agit d'une personne exemplaire.

@6 suplément familialle des fonctionnaires ? la sécu ce ne sont pas des fonctionnaires. mais des salariés du privé comme n'importe quel salarié (gérant des fond public, sous tutelle de l'état oui, mais tout de meme des salariés du RG). il y avait bien une sécurité de l'emploi, celle qu'on souhaite à tout le monde, mais ca semble loin tout ca. Par contre, dès que les fonctionnaires font du bruit, tout le monde soutient. C'est marrant ca, les fonctionnaire foutent le bordel, et c'est la sécu qui se fait agresser....

On parle de la paresse de la sécu, mais combien connaissent le volume de travail ? combien se disent que quand ya la queue a l'accueil, il n'y a pas que les assurés qui souffrent mais aussi le pauvre bougre derrière son comptoir qui se fait insulter. Les salariés de la sécu sont elles aussi victime des restrictions budgétaires, de la performance a tout prit et de la souffrance au travail

bref on pourrait en parler pendant des heures, chacun ira de sa petite anectode qui devient le cas général. Tel est la peste de notre civilisation, le manque de confiance en l'autre, la jalousie et la médisance

13.Posté par Oups le 24/10/2014 22:28 (depuis mobile)
En lisant la convention collective des Cgss il y a 40% de sur salaire pour le "pauvre bougre" derrière le comptoir !
A ce prix le cotisant exige des efforts et la fin de l''immunité des secteurs protègés des services publics...et oui...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales