Blog de Pierrot

Débat Hollande/Sarkozy : Un dialogue de sourds sans réel vainqueur...

Jeudi 3 Mai 2012 - 02:47

Débat Hollande/Sarkozy : Un dialogue de sourds sans réel vainqueur...
Les deux candidats sont entrés dans ce débat avec une volonté contradictoire : François Hollande souhaitait ne pas faire de faute afin de préserver son avance dans les sondages. Nicolas Sarkozy de son côté jouait son ultime va-tout: Ou il parvenait à prendre un avantage déterminant sur son adversaire et il avait une chance, minime, de l'emporter. Ou il faisait jeu égal, voire même se faisait surclasser, et tout espoir de l'emporter dimanche était définitivement perdu.

Au bout de trois heures de discussions, force est de reconnaitre que les partisans de chaque camp peuvent légitimement se sentir satisfaits de la tournure du débat.

Les partisans de François Hollande peuvent être contents d'avoir vu leur candidat ne pas "se faire bouffer" par le président sortant comme beaucoup le pronostiquaient. Bien au contraire, il a montré qu'il avait une vraie stature présidentiable et qu'il était différent de l'image d'homme mou que les militants de l'UMP avaient réussi à lui coller.

De même, les soutiens de Nicolas Sarkozy peuvent être contents que leur favori ait été égal à lui même : pugnace, un rien agressif, traitant plusieurs fois François Hollande de "menteur", maitrisant parfaitement ses chiffres et ses dossiers et réussissant à quelques rares moments à mettre son adversaire en difficulté, notamment sur la question des immigrés et des centres de rétention.

On retiendra également que François Hollande, en grand amateur de football, a manifestement appliqué une tactique très en vogue dans ce sport selon laquelle la meilleure défense est l'attaque. On l'attendait sur la défensive, on l'a découvert dribbleur, slalomeur, adroit la balle au pied. Et en face, il a fallu que Nicolas Sarkozy déploie des trésors d'ingéniosité en défense, pour mieux réagir par des contre-attaques fulgurantes et percutantes.

Au final, on peut dire que les deux candidats se sont quittés sur un score nul, où aucun n'a pris un avantage vraiment déterminant. On a par contre assisté à une (trop longue) bataille de chiffres, chacun contestant ceux de son adversaire en sortant ses propres statistiques et pourcentages de son chapeau, bien évidemment différents. Le spectateur a souvent été noyé par cette avalanche et a eu l'impression d'assister à un dialogue de sourds, où chacun des protagonistes préférait apporter un nouveau chiffre, un nouvel argument, plutôt que de répondre à l'attaque de son adversaire.

Reste que, dans l'esprit des deux candidats, au dela de leurs militants déjà convaincus, ce débat s'adressait surtout aux électeurs de Marine Le Pen, à ceux de François Bayrou et aux abstentionnistes du premier tour. Pour gagner, Nicolas Sarkozy ne pouvait se permettre de faire simplement match nul. Un peu à l'image du Paris Saint-Germain, condamné à gagner un match de plus que Montpellier s'il veut remporter le championnat de Ligue 1, le président sortant se devait d'être bien meilleur que son challenger. Il est à craindre que ses ouvertures dans sa conclusion en direction des électeurs frontistes et centristes n'aient pas été suffisants pour emporter massivement leur soutien, pourtant vital pour sa réélection.

Les sondages effectués à l'issue du débat de ce soir devraient montrer que l'écart entre les deux candidats s'est encore resserré, mais il est à craindre pour Nicolas Sarkozy que ce ne soit pas suffisant pour qu'il devance son adversaire...
Pierrot Dupuy
Lu 4084 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

62.Posté par E. Delest le 05/05/2012 17:02

Assez nul sur la forme et le fond, j’ai d’ailleurs zappé après 1h ¾ de débat stérile et assez hallucinant.
C’est fait pour le grand public donc ça reste superficiel et ça tient un peu du combat de boxe pour voir qui va gagner aux points ou par knock out.

Parmi les problèmes de Sarkozy il y a le fait qu’il ne reconnait jamais ses erreurs, il veut constamment faire croire que son bilan a été bon et il est évident qu’une majorité de ceux qui l’écoutent ne peut pas le suivre la dessus, c’est plus qu’une maladresse.
En outre il ne cesse de mentir sur le passé, sur le présent et sur l’avenir il et s’imagine qu’on va continuer à le croire comme une majorité l’a fait en 2007. C’est vraiment prendre ceux-là pour bien plus débiles qu’ils ne sont.

Son opposant a donc eu un boulevard devant lui dont il a mal profité à mon sens.
Car on peut même dire que Hollande a très mal utilisé cet avantage que Sarkozy lui offrait. Plus d’une réplique bien sentie aux propos de Sarkozy m’est venue à l’esprit auxquelles il n’a pas pensé. Et l'inverse également. Il est vrai que chez soi c’est bien plus facile que sur un plateau de télé avec la méga pression.

Et puis n'ont été évoqués que des détails sur lesquels ils s'opposent car leurs points de convergence sont très importants. Que ce soit sur l'europe, l'otan, le soutien inconditionnel à israël, la politique étrangère en général il n'y a pas de quoi glisser une feuille de papier à cigarette entre leurs positions et c'est pourquoi on n'en a pas parlé ...

En minimisant la crise l’un et l’autre ils ont fait une erreur stratégique importante. Le grand public, désinformé à outrance par les medias et qui les a cru, ne va pas tarder à s’apercevoir que c’est ni à l’un ni à l’autre qu’il fallait faire confiance. C’est à une belle démonstration par l’absurde à laquelle nous allons assister dans les semaines et mois qui viennent.

J’en dirai un peu plus lundi quand on connaîtra l’élu.

61.Posté par Moi, Président... le 05/05/2012 14:54

Toi, dégage !


60.Posté par chikun le 05/05/2012 12:17

-«Il n'est pas fiable» Marine aubry - Nouvel observateur 23 Juin 2011

-«Quelqu'un qui me dit qu'il est normal, je commence à me méfier»
Manuel valss - le figaro magazine 11 Juin 2011

-«Il n'a aucune épine dorsale, il manque de caractère»
Marine Aubry - Nouvel observateur 30 Juin 2011

-«Le point faible de François c'est l'inaction.Est-ce que les français peuvent citer une seule chose qu'il ait réalisé en 30 ans de vie politique ?»
Ségolène Royal - Figaro 8 Septembre 2011

-«Franchement, vous imaginez Hollande président de la république ? On rêve !»
Laurent Fabius - Sud ouest 18 Avril 2011

-«Arrétez de dire qu'il travaille,François n'a jamais travaillé, il ne fout rien !!!»
Martine Aubry - JDD 30 Avril 2011

-«Hollande, c'st le principal défaut du parti socialiste»
Arnaud Montebourg - canal+ 8 Juin 2010

Inutile de rajouter un commentaire .

59.Posté par vanille le 05/05/2012 11:35

Post 50
"C’est ce franchissement de la ligne blanche que François Bayrou sanctionne"

F. BAYROU votera personnellement HOLLANDE mais rajoute : je suis absolument contre tout le programme de François Hollande ......comprenne qui peut !!
Monsieur BAYROU vous n'avez plus rien à faire dans le monde politique, vous n'êtes qu'une girouette stupide et intellectuellement malhonnête. C'est vous qui avez franchi la ligne blanche et vos électeurs s'en souviendront.

58.Posté par jean jouhis le 05/05/2012 07:39

je rajoute que
selon Radio+ à moriss
"NS a été élu sur l ile avec 51% au 1er tour"
(3200 votants mais on connait les conditions de depouillement à l'ambassade)
DONC qu il vienne ici, comme Napoléon à Ste Helene
lui qui a traité cette république de "bananière", il sera bien ici

57.Posté par jean jouhis le 05/05/2012 07:34

"sans réel vainqueur" ???
BREF pierrot étant de droite faut pas s'etonner qu il ne reconnaisse pas la supériorité de FH
c'était FLAGRANT
pov'Pierrot

le post 53 est ainsi bien tourné!
bonne analyse Kamarad

56.Posté par bertel le 04/05/2012 18:34

Le vrai visage, dans la tourmente !

Trouvez-vous normal que les moutons applaudissent ?

Bertel de Vacoa


55.Posté par Lauret B le 04/05/2012 13:26

Le PS a décidé de changer son embléme de la Rose pour celui du Muguet, seule tige capable de supporter tant de cloches....(je pense à au bec rose déspote de st-Jo Patrick Lebreton, à Monseigneur de Montebourg, au grand bourgeois Fabius ,au trotskiste Mélenchon, à"Oui-Oui Hollande....).

54.Posté par bonnemémoire le 04/05/2012 10:41

Désolé pour les coquilles de mon commentaire 53.
Merci à chacun de les avoir rectifiées.

53.Posté par bonnemémoire le 04/05/2012 07:44

44
Merci d'avoir rappelé cette figure de style , grand classique de la littérature.
Ce rappel n'est pas inutile quand on voit certains commentaires ici.,mais prêtons à leurs auteurs,, sans les stigmatiser, donc sans les nommer, l'excuse de l'ignorance, mais pour peu qu'ils apprennent à lire les commentaires et d'accepter de progresser.
C'est aussi , et c'est surtout cela que nous offrent de bon internet et zinfos.

Je voudrais rajouter trois choses à mon premier commentaire:

- quand je l'ai écrit dans la foulée de l'émission, et de la lecture du texte de M.Dupuy, dont la promptitude à fournir son texte est à saluer, j'ai négligé le titre proposé. Je pense que ce titre ne rend compte ni de l'article de M Dupuy ni de la réalité de ce débat.
Pour moi ce débat n'a pas été un "dialogue de sourds". C'était une confrontation qui était attendue. Elle a eu lieu , avec âpreté et quelquefois avec violence.
Ce qui bien évidemment (,ce débat , comme tous ceux qui l'ont précédé ) ne changera pas fondamentalement l'ordre des choses.
La preuve , c'est beaucoup de ces commentaires auraient pu être écrits, pour certains de leurs auteurs respectifs, avant même le débat!

-Deuxièmement c'est que, la tirade , au sens étymologique , de FH sur sa conception de la présidence va devenir un grand classique.

-Enfin je voudrais dire que l'élection de François Hollande , désormais acquise, montre à fois combien on ne gagne jamais à mépriser un adversaire .

A la décharge partielle de Nicolas Sarkozy il faut dire que le microcosme journaliste et politique parisien , y compris bien évidemment au sein du parti socialiste, a contribué à cette sous-estimation et ce mépris de François Hollande.
De Coppé à Fabius pour ne citer que les 2 personnages les plus en vue de ce monde politique ( et de ne pas insister sur le bouffon de Mélenchon) leurs déclarations sont instructives.
Quant aux journalistes je m'abstiendrai de les nommer , tant ils vont mettre autant de zèle désormais à ' encenser Hollande que certains ont mis à le mépriser

Ainsi en tout temps vont les jeux de cirque.
Mais quelle histoire que le triomphe de François Hollande!

52.Posté par noe 2012 le 04/05/2012 06:50

Post 33
Mon cher Bertel , le 6 mai , la France aura un Président... Quelque soit la personne qui sera élu , il sera notre Président de la République !
Le choix du peuple est souverain ... Nous lui serons respectueux ....

Chacun d'entre nous a ses idées , ses émotions , sa vision du monde et il faut les respecter...
Qu'on vote Hollande ou qu'on vote Sarkozy ... l'addition des voix est sans appel !

Je sabrerai le champagne pour celui que le Peuple choisira ! Je respecterai son choix !

51.Posté par domtom le 04/05/2012 06:49

http://www.plumedepresse.net/kadhafi-a-bien-donne-50-millions-deuros-a-sarkozy-degage/

50.Posté par domtom le 04/05/2012 06:48

Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le ralliement de M Bayrou à titre personnel à François Hollande est une très mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy.

Elle vient sanctionner la campagne d’entre-deux-tours du président sortant, sa course aux électeurs du Front national qui a pu donner le sentiment d’une course aux propositions défendues par le Front national, alors que Jacques Chirac avait toujours tracé une nette frontière entre les deux doctrines.

C’est ce franchissement de la ligne blanche que François Bayrou sanctionne. Il oppose les valeurs du centre, l’humanisme et le credo européen à "la course poursuite à l’extrême droite", à "l’obsession de l’immigration" qui risque de conduire à "l’affrontement entre les Français", à "l’obsession des frontières" qui "revient à nier le projet européen".

49.Posté par petite citoyenne le 04/05/2012 01:18

Hollande s'est bien préparé en effet pour ce débat, il savait très exactement sur quoi il était attendu et a mis particulièrement l'accent sur les attaques personnelles à l'encontre de l'impopularité du président sortant.
Celui-ci est impopulaire, certes.
Mais celui-ci est incontestablement déterminé, avec rage, à ne pas laisser la France sombrer dans la crise.
S'il est un défi qu'il s'est donné, c'est celui-ci.
Il n'a que ce mandat pour y arriver, seulement 5 ans.
Sa personnalité ne laisse aucun doute sur le fait qu'il mettra les moyens qu'il faudra pour laisser cette trace là dans l'histoire.
Rien que pour ça, je préfère miser sur la continuité, si le pays coule, les changements qui vont s'imposer seront encore plus difficile à assumer...
Moi aussi, il m'inquiète dans bien des domaines, moi aussi j'ai été souvent en colère durant les 5 dernières années.
Mais le programme de son adversaire me fait encore plus peur.
Le candidat sortant sait que le peuple sera souvent dans la rue, c'est pourquoi il propose les référendum. Au peuple d'y veiller.
Ô combien je rêve moi aussi d'autre façon de gouverner, mais j'admets qu'en pleine crise, on ne se hasarde pas au changement.
Permettons d'abord que la situation se redresse et se stabilise, aux prix que cela représente, au sacrifice qui s'impose, nous n'en ressortirons que plus forts pour ensuite envisager le vrai changement.

48.Posté par Sansblague le 03/05/2012 22:20

BAYROU vient d'annoncer que personnellement il VOTERA HOLLANDE.....

47.Posté par NoComment le 03/05/2012 22:17

Question: qui sera le septième président de la Ve République ?

Réponse: ..................................

A propos de « Moi, président de la République »
Formule anaphorique déjà célèbre de F. Hollande, Débat du 2 mai 2012 versus N. Sarkozy

« Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à Élysée.
Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur.
Moi, président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fond pour mon propre parti dans un hôtel parisien.
Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante [...]
Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaînes publiques [...]
Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire.
Moi, président de la République, j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir de statut pénal du chef de l’Etat, je le ferai réformer. [...]
Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire. [...]
Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres [...]
Moi, président de la République, les ministres ne pourraient pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local. [...]
Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation. [...]
Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés. [...]
Moi, président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie. [...]
Moi, président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives. [...]
Moi, président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue. [...] »

Autre célèbre exemple d'anaphore:

Rome, l'unique objet de mon ressentiment;
Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant;
Rome, qui t'a vu naître et que ton cœur adore;
Rome enfin que je hais, parce qu'elle t'honore.


Corneille, Horace, iv, 5.

46.Posté par mi marche ec Melenchon le 03/05/2012 21:42

tres jouissif d'entendre l'equipe d'Yves Calvi se soir convenir que le nain l'avait dans le baba. Dans un an il sera cocu ou divorcé.

45.Posté par NoComment le 03/05/2012 21:27

"François Hollande a été jugé plus convaincant (45 %) que Nicolas Sarkozy (41 %) lors de leur débat de l'entre-deux tours, tandis que 14 % des personnes interrogées répondent "ni l'un ni l'autre", selon un sondage de l'institut LH2 pour Yahoo ! publié jeudi 3 mai."

Point final.

44.Posté par marmay lé haut le 03/05/2012 21:14

Hollande a renvoyer Sarkozy dans les epines ko lui qui voulait exploser Hollande tellemt qu'il c'est fait taper ses tics ont augmentés il a commencé d'insulté menter c'est faux , ce type est nulle est d'ailleurs tous les sondages donnent Hollande vainqueur

43.Posté par Saint dikaliss le 03/05/2012 20:33

Voila ce à quoi ressemble, la comédie à laquelle nous avons assisté hier soir, avec le talent en moins, bien sûr !

http://www.dailymotion.com/video/x9lmko_la-gueule-de-l-autre-avec-michel-se_news

42.Posté par candide 2 le 03/05/2012 20:27

Post 21, lastic :
"Mr Sarkozy était dans les cordes. Prenez 5 Mn de votre temps pour lire ces quelques commentaires ..."
Hier,j'ai suivi intégralement le débat et je n'ai pas besoin d'aller sur des sites pour me forger ma propre opinion et constater que Sarkosy a été particulièrement brillant.
La réalité est simple : Hollande va peut-être être élu, dimanche.Il sera alors mis face à ses responsabilités et on verra si le fauteuil de président est aussi confortable que celui d'accusateur public. Et on sera là pour le lui rappeler.

41.Posté par mi marche ec melenchon le 03/05/2012 20:13

JE VAIS EXPLOSER HOLLANDE.....

encore une promesse non tenue qui fait pchiiiit

40.Posté par droite - gauche le match est plié le 03/05/2012 19:53

au vu de l'article et des commentaires... on sent la droite aigrie, toujours à nous sortir des arguments qui sont les seuls à croire, alors que 70 % des électeurs ne sont pas d'accord... mais bon... c'est le jeu.
Pendant ce temps, on voit que la gauche se repose, pas besoin de venir se fatiguer à répondre à des attaques qui ne servent plus à rien, le match est fini. Ils se réservent pour les législatives, et vous feriez bien de faire pareil... afin de préparer l'avenir de la Réunion, parce que la SARKO a été sorti, mais l'UMP va prendre sa sauce (hollandaise) en juin..... et c'est Marine qui aura tout gagné.....
Au boulot.

39.Posté par Dupont le 03/05/2012 19:48

Quelques compléments d'informations :

Au sujet des 50 millions d'euros offert à Sarkozy pour sa campagne de 2007 par le régime Libyen :

http://www.mediapart.fr/journal/international/030512/50-millions-pour-sarkozy-lancien-premier-ministre-libyen-confirme

CP/immigration, centres de rétention : Le mensonge de N.Sarkozy :

http://www.france-terre-asile.org/component/flexicontent/item/7059-cpimmigration-centres-de-retention-le-mensonge-de-n-sarkozy-

38.Posté par Dan le 03/05/2012 19:39

Moi qui suis neutre, je trouve que c'est Sarkozy qui s'est fait explosé oui! Maintenant, je ne sais toujours pas si je vote blanc ou pas!

37.Posté par job le 03/05/2012 18:32

Pour Hugh Schofield journaliste de la BBC, Sarkozy a été de loin le meilleur, mais ce n'est pas gagné. Il reproche à Hollande d'être resté dans un flou "artistique". Les british n'ont pas confiance aux projets "économiques" de Hollande, ils en ont même peur,

Dans le Soir Le débat entre Denis Ducarme (droite belge) et Philip Cordery (gauche belge) semblent dire que le débat Hollande/Sakorzy n'a pas fait bouger les points. Ils voient Hollande gagnant.

Moi je vous le dis, on est mal barré.

36.Posté par bertel le 03/05/2012 17:26

4.Posté par noe2012 le 03/05/2012 06:10
.../...Voter Sarkozy ! Voter Hollande ! Le peuple choisira le 6 mai et à 22h (Réunion) , on sabrera le champagne pour Hollande ou pour Sarkozy !


MDR ! Sacré Noé ! Finalement il n'aura, peut-être pas, à revendre ses caisses de champagne rosé au plus offrant. Lol

Noé me fait penser à ces supporteurs d'un match de foot qui :

- en cas de victoire, boivent un coup pour fêter leurs sportifs adorés,
et
- en cas de défaite, boivent un coup pour noyer leur chagrin.

Bertel de Vacoa

PS : Ceci dit, vous êtes sûrement le plus "fair-play " de nous tous ! :-)

35.Posté par lol le 03/05/2012 16:01

Hollande a fini son débat par une récitation digne d'un élève de primaire !!! Et c'est ça qui va gouverner ?
Deux industries vont sûrement bien se porter si il est élu : celle des mouchoirs tant les français vont pleurer, et celle du médicament car les français vont pouvoir prendre des antidépresseurs et des somnifères !!!
il veut l'union, il va l'avoir . L'union dans le désespoir, l'union dans le malheur... Mais quel aveuglement des français pour une haine injustifiée envers un président sortant qui pouvait encore sauver le pays

34.Posté par Temudjin le 03/05/2012 14:54

Hollande est un imposteur, mais il excelle tellement dans ce rôle qu'il ne sait pas lui-même qu'il est un imposteur. Sa performance est là.

33.Posté par NON! le 03/05/2012 13:59

J'adore lire les commentaires des ténors de la droite comme de la gauche mais aussi des individus lambdas protégés derrière leurs pseudos :
- les pros SARKOZY :
Il a été génial, authentique, avait réponse à tout, a été brillant, personne n'aurait fait aussi bien pendant la crise, Hollande est un menteur, un imposteur, il est pas beau, il est vilain, il n'y connait rien
- les pros HOLLANDE :
Il a été phénoménal, excellent, a envoyé son rival dans les cordes de son bilan, il a montré qu'il ferait bien mieux. Sarko est un menteur, un imposteur, il est pas beau, il est vilain, il n'y connait rien

32.Posté par kadi le 03/05/2012 13:46

Il faut être réaliste et se dire qu'on a tous été dans l'engrenage depuis la présidence de Sarko, jamais la république française n'a été dans une telle situation, et aujourd'hui il veut sortir le peuple, la tête de l'eau , il se fait des idées et continue à dire encore des choses inouïes, arrêtez Sarko , votre mandat s’arrêtera le 6 mai au soir, et le changement sera le vrai changement avec quelqu'un de plus humble et plus vrai que vous. Ce débat vous a mis en échec , victime de votre propre piège.

31.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 03/05/2012 13:41

Aucun des deux n'a réussi à l'emporter sur l'autre. Match nul pour ce combat des apparences.
Nous aurons donc un président socialiste qui ruinera un peu plus la France.
Un seul exemple : l'embauche de 60 000 fonctionnaires ...
Au lieu de favoriser le secteur marchand qui crée de la valeur ajoutée, au lieu de rechercher la simplification du droit et des règlements et leur cohérence de façon à se passer des armées de fonctionnaires qui y perdent leur latin, notre Hollande veut au contraire augmenter leur nombre, donc augmenter les dépenses improductives ...
Il faudra donc que la minorité de français "rentables" soit encore plus pressurisée par les impôts avec pour conséquence : démotivation, moins de rentabilité. C'est ce qui a tué les régimes socialistes et communistes : quand le mérite ne paye pas, on ne travaille pas. Le PS porte bien son nom.
Si la droite avait été capable se faire sortir de ses rangs un candidat moins "naboléon", nous n'aurions pas perdu ces 5 ans qui viennent ... Nul doute qu’après cette cure socialo la droite reviendra au pouvoir, se montrera forcément impopulaire avec une politique de rigueur pour rattraper les konneries, les socialos reviendront alors ensuite, et ainsi de suite, l'un défaisant ce qu'à fait l'autre. Pendant ce temps là d'autres pays avancent à marche forcée et nous écraseront ...

30.Posté par Sansblague le 03/05/2012 12:15

Info de ce jour 3 mai 2012:

"L'ancien Premier ministre libyen a confirmé selon le site d'information Mediapart, jeudi 3 mai, l'authenticité de la note révélée par le media en ligne le 28 avril, note sur "un accord en vue d'un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 à hauteur de 50 millions d'euros". Baghdadi Ali al-Mahmoudi, alors secrétaire général du Comité populaire général, affirme, par l’intermédiaire de l’un de ses avocats, Me Béchir Essid : "Je confirme qu’il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu’un financement a bien été reçu par M. Sarkozy", soulignant, selon Mediapart, "tant l’existence de la note signée par Moussa Koussa, ancien chef des services secrets libyens, que le montant de 50 millions d’euros débloqués en 2007 par le régime Kadhafi pour l’actuel chef de l’État français".

Il affirme encore, par la même voix : "Nous avons participé à la réussite de M. Sarkozy et au financement de sa campagne présidentielle de 2007"

-----------------------------------

M. SARKOZY justifiez vous devant les français. Si cela s'avérait vrai votre élection s'avérerait illégitime....

29.Posté par Sansblague le 03/05/2012 12:08

post "
Hollande est extrêmement agressif,tranchant, méprisant et manque d'éducation dans les règles essentielles de respect, envers son interlocuteur"
--------------------
Il n'y a pas pire sourd et aveugle que celui qui n'enlève pas le mollal dans ses yeux et oreilles...

L'irrespectueux ça a été SARKOZY qui parlait de mensonge, de calomnie, alors même qu'il y a peu le candidat SARKOZY déclarait que le président SARKOZY était allé à Fukushima, pour ensuite dire qu'il ne l'avait jamais dit et pour finalement avouer comme un gamin de maternelle" oui, c'est vrai je ne suis pas allé à Fukushima, mais ça faisait bien de le dire dans le meeting". Bref c'est un boniemnteur, qui ne donne que dans l'épate; l'esbroufe. Idem, pour l'expression "vrai travail", clamant "jamais je n'ai prononcé vrai travail" pour ensuite admettre "oui, je n'aurais pas du, c'est une expression malheureuse". c4est cela un président cohérent?

Par ailleurs, il a été agressif. D'ailleurs, le recours aux mensonges et insultes est le recours des faibles, de ceux déstabilisés. Il n'y avait qu'à voir les tics nerveux de SARKOZY. On dit qu'en 2007, il y avait du lexomil dans l'air, mais hier il y avait un excès de caféine pour rester poli.
Ce gars il est indigne de sa fonction. Procéder ainsi c'est trahir la confiance des français, sauf des aveugles ceux là même qui criaient "notre champion va le mettre ko assis, au premier round, c'est le meilleur, le plus grand -sic-, le SAUVEUR du monde". Ah, il est beau le champion, vrai président pour les riches et président d'apparence pour les autres...

L'analyse de Zinfos me parait rejoindre celle de ceux qui veulent préserver le choux tout en gardant à portée du légionnaire la chèvre...

Que les détracteurs polis parlent, mais les autres doivent faire "leur bronze" et zouer avec deux 'tits bois, c'est plus à leur portée....

Maintenant, que le KO n'a pas eu lieu, viendra t-il des urnes? J'espère que oui.....et les convocations chez le juge vont arriver et là, le dialogue ne sera pas à l'avantage du convoqué, car les "petits pois verts sans saveur", vont établir la véracité du dicton "on a toujours besoin d'une boite de petits pois chez soi".....S'il s'avère qu'il est viré, comme dit Léonus 'totoche, le totochement y vient pour bande voleurs poules ek zefs"....

28.Posté par MENSONGES974 le 03/05/2012 11:34

Débat Hollande/Sarkozy : Un dialogue de sourd sans réel vainqueur...


Effectivement Hollande l'a juste complètement démoli, mais il n'y a pas de vainqueur... bien sûr !... on sait maintenant clairement que zinfos soutient Le Président sortant... :D

Triste fin...

27.Posté par le réunionnais le 03/05/2012 11:33

Le vainqueur c'est HOLLANDE, lisez le premier poste de noé2012!!!!
un comble!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
et écoutez la presse national
LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT

26.Posté par Le bateau ivre le 03/05/2012 11:28

A quand remonte l'UMPS ?
Christophe Colomb fut le premier UMPS : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... Et il faisait tout ça aux frais du contribuable

25.Posté par coucoute le 03/05/2012 11:06

Arrêter de vous faire matraquer le cerveau avec des arguments du genre "NS connaissait mieux ses dossiers " "il a la carrure" "il a l'expérience" ( ben oui heureusement 5 ans prsident... ) mais c'est nul ! voila ce qu'on vous crache, voila sur quoi il jou depuis le début : la carrure, l'expérience" ... vous tombez dans le panneau, vous n'avez que sa a ressortir.... faut aller voir un peu plus loin je pense.

BON VOTE

24.Posté par lastic le 03/05/2012 10:50

Mr Sarkozy était dans les cordes. Prenez 5 Mn de votre temps pour lire ces quelques commentaires :

http://tempsreel.nouvelobs.com/les-pinocchios-de-l-obs/20120502.OBS0258/debat-presidentiel-nicolas-sarkozy-pinocchio-face-a-francois-hollande.html

C'est révélateur.
Si vous avez des arguments qui viennent contredire cet article, je suis preneur.

Sarkozy a été KO debout.

23.Posté par alix le 03/05/2012 10:42

Hollande est extrêmement agressif,tranchant, méprisant et manque d'éducation dans les règles essentielles de respect, envers son interlocuteur. Son système de défense est un disque rayé et ses attaques sont éculées. Il est fidèle à sa caricaturale personne.
EN revanche, N.S s'emploie à mettre en évidence les incohérences des propositions de son adversaire,avec respect et sans hargne aucune. Il réfute tous les arguments illogiques du candidat PS, acharné à le responsabiliser de tout, jusqu'à la pluie et le soleil, le chaud et le froid,sans vergogne et en toute mauvis foi. L'arrogance de Hollande, conduit ce dernier à couper la parole sans cesse, ne laissant pas terminer son adversaire. Il est clair aussi que D. Pujadas, donne plus volontiers la parole à Hollande et n"hésite pas à interrompre Nicolas Sarkozy. Les dossiers sont maîtrisés parfaitement par le chef de l'état et Hollande fait de "l'épate" avec des chiffres appris par coeur et forts peu nombreux. Le chef de l'état marque sa supériorité absolue en termes de reéflexion, de logique et connaissance des dossiers, sur u adversaire bouffi de vanité, et convaincu de sa valeur.

22.Posté par William le 03/05/2012 10:31

Bin pas d'accord non plus... Je pense que le celui qui maitrisait le mieux l’échange est Sarkosy : plus posé, plus argumenté, plus respectueux (un comble !)
Hollande a juste montré sa capacité à couper la parole à son opposant,
Sarkosy a lui clairement flatté les électeurs FN,
Ca promet...

Dans tous les cas, c'était bien trop long !

21.Posté par Josette thi le 03/05/2012 10:21

Hollande croise souvent les bras, pas bon : signe de protection et de renfermement ! voix tremblotante et mouvement de panique, pas bon ! il coupe sans arrêt la parole, pas bon : c'est pour meubler le débat ! et Hollande c'est : moi je....moi je... insupportable ! et c'est surtout : JE VAIS FAIRE... ce que Mr. Sarkozy a déjà fait ! chercher l'erreur ! il faut être socialiste pour être aveugle à ce point !

20.Posté par midiazot le 03/05/2012 09:51

Noe2012 Avec vos citations ?
Vous auriez du entendre dans "Moi président" la similitude avec "J'accuse", mais bon chacun sa culture. L'explosion n'a pas eut lieu, Hollande a déroulé sans être méprisant ( les petites phrase du président candidat). Si vous vérifié les informations dite par l'un ou l'autre effectivement Mr Sarkozy a gagné dans le nombre de mensonges (Vérifié sur internet sur différents sites la véracité des dires). Quelle est le programme du futur président ? l'impression est que le débat c'est plus centré sur le projet de Mr Hollande que celui de Mr Sarkozy ( le programme de Mr Sarkozy n'est pas très connu, a part juste sur l'immigration et encore). Mr Hollande a bien pointé les incohérences de Mr Sarkozy qui dit un jour noir et maintenant il dit blanc. Personnellement je pense que l'Ump va exploser après les élections. Mme Lepen qui choisit de changer de nom de son parti après les élections, lui permettra de se positionné en tant que rassembleuse de la droite, d’où l'intérêt de voter blanc ainsi que ces électeurs pour lui donner une plus grande force pour les législatives. Mr Bayrou est dans la même situation afin de créer une droite modéré, mais le problème montre qu'il n'est pas un leader le fait que certains votes vont aller a droite d'autre a gauche il va décidé après tout le monde, c'est une des raisons si il a eut moins de votes en sa faveur. Je pense qu'en France nous vivons actuellement dans de l'agitation, sans aucune perspective d'avenir stigmatisant les uns contre les autres cela s'appelle diviser pour mieux régner. Nous avons besoin d' un rassemblement que cela se pose afin d'avoir de nouvelles perspectives, notre vote nous donnent la possibilité de cette nouvelle alternative.

19.Posté par Critique acerbe le 03/05/2012 09:34

Hollande a gagné au point dixit Christophe Barbier. La stratégie du Président de se poser en professeur est une grave erreur. Il est mené de près de 600 000 voix, il aurait du être bien plus offensif, mais en ayant la parole, Hollande a dicté son rythme. On a rien entendu du projet de #NS2012 alors que Hollande a bien développé. Et les tirades dont on se souviendra sont celles de Hollande.
"M. Sarkozy vous aurez du mal à vous faire passer pour une victime" Ca fait mouche.
Sarkozy n'a lui que subit le débat en traitant son adversaire de menteur. Dommage, ce débat qui devait le relancer n'aura pas l'effet escompté, c'est un président candidat outsider, logique me direz vous, quand on voit son bilan.

18.Posté par E. Delest le 03/05/2012 09:10

Match nul … et vraiment chiant.
Sarkozy trop hargneux ne l’a pas gagné … donc il l’a perdu.

Je pensais que Sarkozy allait faire preuve de sa supériorité et ça n'a pas été le cas.
Mais à quoi ça sert de se battre comme des chiffonniers sur des programmes qu’ils s’empressent d’oublier quand ils sont élus ?

Ils ont été mauvais tous les deux sur la crise, complices tous les deux pour ne pas dire la vérité aux Français.
Ils se sont ingéniés (sans génie) et évertués (sans vertu) à montrer leurs différences sur des points de détail alors que globalement ils défendent le même système qui va nous mener à des lendemains qui déchantent, le peuple va le constater de plus en plus.

Et puis c'est aujourd'hui le 25ème anniversaire de la disparition de Dalida, chanteuse préférée de François Mitterrand ... alors une video de circonstance pour lui rendre hommage.

17.Posté par Sansblague le 03/05/2012 08:58

Pas d'accord PIERROT. Par rapport à ce qui avait été annoncé le constat est sans appel: Le roquet est resté coincé dans sa niche. D'aucuns promettaient le KO, le survol du débat par le candidat -président, la maîtrise des idées et pan sur le bec. Tous les quotidiens nationaux avancent le sondage 60/40 % en faveur de HOLLANDE et l'analyse des journalistes au sortir du débat est sans appel: HOLLANDE victorieux. Pour preuve dans les coulisses SARKOZY s'est énervé estimant que HOLLANDE a été agressif. C'est le comble. Vu le nombre de tics et tocs constatés sur la plateau, l'excitation était dans un seul camp: celui de SARKO qui s'est retrouvé tétanisé par le rappel de son bilan. Avec un tel bilan on ne peut parler d'avenir. Il a été pris à son propre piège: il est l'otage de ses cates. Je l'ai toujours dit cet homme là, sans son karcher il n'a que de la g...Il est du style de Bernard TAPIE et ceux qui se ressemblent couvent ensemble....Pour autre preuve, le recours à l'insulte démontre que SARKOZY était à cours d'arguments et pourtant il a
avait promis D'EXPLOSER son concurrent, amis telle une baudruche c'est SARKOZY qui a explosé en vol.

Déjà sur le plan intellectuel, il n'y a pas photo entre HOLLANDE et SARKOZY. Le second a une maîtrise de droit et a été avocat mais sans jamais plaider.
HOLLANDE est diplômé d'HEC, de Sciences-po (je rappelle que SARKO met sur son CV "sciences-po mais qu'il n'en est pas diplômé ce que d'ailleurs a reconnu l'Elysée, un peu comme son fils qui peut revendiquer "d'être sorti" de l'EPAD) et de l'ENA. Il est conseiller à la Cour des comptes en service extraordinaire, comme l'a été CHIRAC; il est professeur à Sciences-po et également avocat (cabinet MIGNARD). C'est un fort en thème en matière de budget et de finances publiques, contrairement à SARKOZY, qui ne maîtrise aucunement le sujet, sauf à s'entourer de BOURGI, de DHJOURI, de TAKIEDDINE...
Par ailleurs HOLLANDE a une vraie expérience de la France rurale, ce que n'a pas SARKOZY élu d'un quartier de riches. Nombre de gens de droite ont tellement idéalisé SARKOZY, le présentant comme un Rocky, le sauveur du monde, qui allait terrasser un faiblard, un nul, un peureux, un fuyard. Tous les pronostics ont été déjoués et SARKO s'est montré tel qu'il est: un approximatif qui avait les nerfs à fleur de peau. Il pensait une seule bouchée de HOLLANDE mais ce dernier l'a laissé pantois: pan, un coup de flamby sur la tête, un coup de fraise des bois dans la tronche et tiens pour la route, un coup de reste dans ton incompétence.

D'ailleurs, les français dans leur majorité ont tranché: victoire de HOLLANDE...mais cette victoire reste à finaliser dans les urnes et nous verrons, ce que sera demain. Ne crions pas victoire....De toute façon, victoire il n'y en aura pas vu le sale état de la FRANCE après 17 ans de droite, notamment en matière d'insécurité (10 ans de sarkozysme), de chômage, de dettes publiques. Le bilan di candidat sortant est CACAMITEUX...

16.Posté par UN GRAND OUI A SARKOZY le 03/05/2012 08:51

C'est quoi cette analyse ! du n'importe quoi !
Sarkozy a très bien démontré l'inaptitude et l'incapacité de Hollande a géré :
1- un pays comme la France
2- la crise que traverse la France
C'est quoi ses propositions bidons : il va geler le prix, celui qui consomme plus, paiera plus, il va embaucher, augmenter les salaires, le SMIC, les allocations et j'en passe..
Quand est ce qu'il fera des économies pour payer la dette ? comment il peut espérer une relance de la croissance en tout dépensant ? ah oui en augmentant les impôts. il critique Sarkozy mais il fait pire !
Hollande n'est simplement qu'un illusionniste, un menteur, un incapable !
non à Hollande ! Oui à Sarkozy
Pierrot Dupuy vous me décevez sur cette analyse

15.Posté par durandal le 03/05/2012 08:49

Merde je me suis couché si tard pour écouter deux gamins se crépant le chignon.
un ventre mou qui quand ile ne pouvait répondre posait une question dénuée de sens et disait répondez, empêchant l'autre de dérouler son argumentation , mais c'est souvent le cas à gauche, sauf pour des gens comme VALS MOSCOVICI. L'autre acculé dans les cordes et sortant des dizaines de chiffres.
Ce sera une élection de rejet, les gens voteront contre l'un ou l'autre, notre pauvre pays n'avait pas besoin de cela en ce moment.
Comme dit (...), il va faire voter les immigrés, mais pourquoi ne demandent ils pas la nationalité.
Pourquoi aucun des deux ne s'est jamais offusqué quand on ferme des églises en Algérie qu'on condamne des gens parce qu'ils ont converti un musulman à la foi Chrétienne.
Mois j'affirme l'on est au début d'un conflit de civilisation et qu'aucun des deux n'a expliqué la façon dont il parviendront à nous sortir de là. Alors bulletin blanc et on se retrouve aux législatives

14.Posté par DIPLODOCUS le 03/05/2012 08:40

pourquoi attendre quelque chose d'extraordinaire de ce débat ...qui certes était nécessaire mais qui s'est révélé un peu factice , chacun des protagonistes "voulant prendre la main".
I ls sont peu rentrés dans le fond des choses , celle qui intéressent les électeurs, en 1er lieu.De plus , "cette joute" , s'est montrée trop courte puisque toutes les questions n'ont pu être posées et c'est bien dommage ; cela cependant conforte la requête de NS qui demandait plus d'échanges .
Ce que j'en retiens , c'est que les deux personnages ont révélé une partie de leur réelle personnalité profonde et particulièrement FH , qui a tout fait pour enlever son costume de mou et en trop fait......!! dans l'acerbe , le hautain et la fausse compassion .Il a montré
son vrai visage car ayant déja endossé son costume" de futur président" mais n'est pas Miterrand qui veut.NS a été égal à lui même , déterminant avec beaucoup de réalisme le choix qui s'imposera Dimanche prochain aux Français : on progresse avec les Autres ou l'on régresse en autarcie.....c'est aussi simple que cela mais tellement lourd de conséquences .

13.Posté par candide 2 le 03/05/2012 08:22

Quand les socialistes disent que Hollande a dominé le débat, ils mentent effrontément. On a vu un Hollande rarement en position de force, balbutiant, hésitant et approximatif, débitant son lot de reproches, fort qu'il était dans sa position d'accusateur, confortablement installé dans son fauteuil d'observateur pendant ces années de crise mondiale.
Car enfin, qu'aurait-il fait de mieux que Sarkosy si la gauche était au pouvoir pendant que tout s'écroulait autour?
Et cette façon d'occulter la mondialisation de la crise pour en faire uniquement porter la seule responsabilité à Sarkosy est assez indigne d'un leader politique.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter