Blog de Pierrot

De l'utilité de l'Observatoire des prix...

Vendredi 28 Novembre 2008 - 12:27

De l'utilité de l'Observatoire des prix...
Oui, je sais, c'est limite, mais c'est tellement proche de la vérité!
Et puis, ça fait du bien de se lâcher parfois...
J'ai reçu ce petit montage de la part d'un courageux anonyme (lol).
Il a bien raison! Je suis sûr que c'est parce qu'il a honte de son œuvre...
Tels que je vous connais, je suis certain que vous aussi, vous allez vous lâcher dans vos commentaires!
Pierrot Dupuy
Lu 2541 fois



1.Posté par anonyme le 28/11/2008 13:31

Question : Un commerçant qui prend soin de son client ou un élu qui s'occupe de son électeur ?

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/11/2008 13:58

on pourrait faire un concours sur la base de la photo, et les internautes d'y insérer des commentaires sur tous les sujets passionnants actuels...genre préfécture et region (laquelle des deux mouches est la Région ..ou la Préfecture), Thierry Robert et le code de l'urbanisme (facile à savoir laquelle des deux est le code de l'urbanisme!!), ET j'en oublie (dans le désordre) : Annette, RPV, Jego, Karam, Ethève, SRPP, les automobilistes réunionnais....

3.Posté par boyer le 28/11/2008 14:13

excellent!!!!

4.Posté par jean Paul deux j'en retiens1 le 28/11/2008 14:31

Et ben dis donc, c'est du mouche à mouche ou quoi?

On peut se demander quelle est celle qui t 'à piqué pour montrer la vraie façon dont on veut nous faire croire que les prix sont tenus à l'oeil......
Il manque une image à cette composition, celle qui suit est une énorme tapette régionale qui écrase tout le monde.....

5.Posté par El bourracho le 28/11/2008 17:55

A l'armée on appelle ça en.... les mouches, c'est bien ce qui l'illustre la photo. MDR

6.Posté par Psyché le 28/11/2008 22:33

Je vois surtout en ce montage, une image qui devrait nous faire réfléchir.
Soit:
On s'interroge sur les prix avec calme et sérénité, (mais sérieusement car on crée un OBSERVATOIRE tout de même) tout en se faisant enc....er.
C'est apparemment la seule chose que l'on ai réussi à observer avec cet observatoire.

7.Posté par CREOTAS le 28/11/2008 22:55

C'est plutôt l'Observatoire des pris! ou des pas vus pas pris!

Quant à qui est qui, je vois surtout :

- les grandes surfaces et les CONS-ommateurs
- les camionneurs et les CONS-tribuables
- le maire et le code de l'urbanisme, et le droit en général!
- Le responsable de certain bureau de vote ou le délégué de liste et le reste des électeurs...
etc etc

Mais on ne citera pas de nom: bottus et mouche cousue!

En tous cas, cette image devrait être assortie d'un double avertissement:
- interdit aux enfants
- toute ressemblance avec des personnages réels, etc etc

8.Posté par Charly le 29/11/2008 02:49

Comme quoi!
Un dessin vaut mieux qu'un long discours...

Charly

9.Posté par cambronne le 29/11/2008 10:07


8. Posté par Charly le 29/11/2008 02:49
Comme quoi!
Un dessin vaut mieux qu'un long discours...

Charly

-------------------

Surtout lorsque l'on rien a dire n'est ce pas Charly ?

D'autant qu'il y a une grande méprise sur le casting coprophages
La mouche est un diptère, pas un coléoptère ni un hélicoptére. terme diptère est une dérive du grec di pour deux et pteron pour aile...
l'on comprend mieux pour les avions ont des ailes?

10.Posté par cambronne le 29/11/2008 10:27

Economie
Yves Jégo dévoile sa “stratégie de croissance”
CLICANOO.COM | Publié le 28 novembre 2008

Yves Jégo veut enfin mobiliser pour le logement, en particulier social, “commune par commune”.
“L’Etat mettra à disposition des collectivités pour un euro symbolique les terrains qui permettront de construire du logement social”,
a-t-il dit, annonçant que le ministère de la Défense mettra trois hectares à la disposition d’une commune de Polynésie dans les semaines qui viennent.

888
__________________

Traduction pour ici des SEM comme la SEDRE vont pouvoir spolier les terrains des particuliers sans que cela ne dérange personne pour que d'autres véreux puissent dé fiscaliser nouvelle version subprime dom tom
si c'est cette chose le génial plan de relance on est pas dans la merde ....

11.Posté par sat marron le 29/11/2008 11:14

l'observatoire des prix aurait un intérêt s'il servait à faire la comparaison entre les prix metropole et les prix reunion....

12.Posté par AimRouq le 29/11/2008 11:47

On n'a pas de queues de cerises à La Réunion.

13.Posté par Ulysse le 01/12/2008 11:05

2 mouches amères ? (à répéter plusieurs fois !)

14.Posté par Nice girl le 01/12/2008 11:39

EH BIEN, Pierrot avait raison, les commentaires vont bon train mais ça permet de ne pas dire de gros mots comme: enc........ba...........Ni..............etc desolée mais je voudrais que l'on revienne aux Romains. Les discours abscons ne nous plaisent pas , on baisse le bras pour dire; NNNNNNNONNNNNNNNNNN

15.Posté par Pierre-Olivier le 01/12/2008 13:35

Je voudrais proposer à Pierrot Dupuis une section supplémentaire sur ce site.

des comparaisons périodiques entre certains produits en métropole et le prix à la Réunion.

Je suis persuadé qu'il doit y avoir pas mal de Réunionnais habitant en Métropole qui pourraient relayer ce genre d'informations.

Après tout, pourquoi n'aurions nous pas NOUS AUSSI notre propre observatoire des prix basés sur des produits consommés régulièrement par tous le ménages, et non pas un chariot type dont la composition n'est pas vraiment connue ...

Il ne faudrait pas oublier de tenir les gens informés de certaines promotions qui seraient vraiment dérangeantes si tout un chacun était au fait de ce qui se pratique régulièrement en Métropole : comme par exemple les Foires au Porc régulièrement organisées par LECLERC, avec TOUT le porc à 1 € le Kg...

16.Posté par mastercard le 02/12/2008 10:19

Sur l'observatoire des prix: elle a été votée dans la loi d'orientation pour l'outre-mer (LOOM) qui date de 2002, sur un amendement d'Elie Hoarau. Mais, gouvernements de gauche comme de droite ont refusé ensuite de prendre le décret d'application créant cette structure. Le gouvernement de Villepin l'a fait mais en ne se référant pas à la LOOM. Il a donc donné une autre orientation à l'observatoire que celle prévue par la loi. Le rôle de Ratenon a été alors négatif: il s'est battu pour l'installation d el'Observatoire mais n'a pas discuté de ses objectifs, de ses missions et de ses moyens.
Sur la comparaison des prix: il y a quelques années de cela, Visu comparait les prix d'un même produit dans plusieurs communes. Le prix d'une bouteille de coca, par exemple, pouvait différent dans des magasins d'une même enseigne, hors promotion. Il y a plusieurs raisons pour expliquer cette différence. Par exemple: est-ce que les deux magasins disposent de la même capacité de stockage? Les frais de transport sont-ils les mêmes? Les frais de personnel? La marge bénéficiaire?
La comparaison des prix est une chose difficile. Dans le cas d'une comparaison avec la Métropole, elle est faussée d'avance, ne serait-ce qu'en raison des frais de transport. Sinon il faudrait savoir si le produit est fabriqué localement ou importé.
Par contre, le plus important est de connaître comment se forme le prix pour pouvoir ensuite agir. On a un exemple avec le prix des carburants. Comme personne ne sait comment se forme le prix du gazoil on ne sait pas trop quoi au juste proposer pour exiger une baisse des prix. C'est cela qui était proposé avec l'observatoire et c'est ce que le gouvernement n'a pas voulu faire.

17.Posté par boyer le 02/12/2008 12:34

Pourtant quand on lit l'audit sur la TVA non percue et recupérée (censée, a tord, compenser la vie chere....) , les auteurs ont parfaitement établi une colonne pour la marge bénéficiaire par produit étudié. Alors si c'est faisable pour le BTP pourquoi pas pour l'alimentaire?

http://www.audits.performance-publique.gouv.fr/performance/audit_ci.php?idref=132


18.Posté par mastercard le 02/12/2008 14:43

Posté par boyer le 02/12/2008 12:34
Pourtant quand on lit l'audit sur la TVA non percue et recupérée (censée, a tord, compenser la vie chere....) , les auteurs ont parfaitement établi une colonne pour la marge bénéficiaire par produit étudié. Alors si c'est faisable pour le BTP pourquoi pas pour l'alimentaire?

La question de fond est bien: comment se forment les prix?
Dans l'alimentaire il faut séparer ce qui est produits naturels (fruits, légumes) de ce qui est manufacturés, ce qui local ou importé. OR, pour les produits naturels locaux (fruits et légumes) l'idéal aurait été que tous les producteurs vendent leurs produits sur le marché de gros. Mais beaucoup ne veulent pas le faire.
Ceci étant, dans la constitution de ce que l'on appelle le "coût de la vie" l'alimentaire rentre pour une faible part (environ 15%). On oublie souvent d'autres choses: le téléphone, le loyer, l'eau, la voiture, etc, etc....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >