Culture

Davy Sicard présente "Mon péi", son nouvel album...


Nouvel Album !
Nouvel Album !
À l'occasion de la sortie de son dernier album, Davy Sicard, la voix emblématique de "Maloya Kabosé" adepte du genre maloya moderne et envoûtant, a présenté vers 14h jeudi après-midi "Mon péi", son 4ème et nouvel album, au Pôle régional des musiques actuelles (PRMA) situé rue Pasteur à Saint-Denis.

L'artiste sacré en 2009 aux Trophées des arts afrocaribéeens propose un album miroir de sa manière de voir son "péi", la Réunion sans parti pris politique. L'album produit par Luciano Mabrouck, également artiste-musicien, a été enregistré majoritairement à la Réunion et est en édition limitée. Trois ans ont été nécessaire pour sa conception. On compte la participation de nombreux artistes notamment d'Olivier Araste du groupe Indigo, Nicole Dambreville, Marie-Alice Sinaman, Sébastien Folin…

Davy s'engage en faveur du monde du handicap...

Il a tenu à ce qu'une version papier (illustrant les chansons et relatant les paroles, adaptée et composée de nombreux matériaux différents) soit réalisée et soit également disponible pour les personnes souffrant du handicap qu'est la malvoyance. Sa manière à lui pour sensibiliser sur la déficience visuelle.

Josette Infante, la directrice de "Samsah Dv", association dédiée à la déficience visuelle, était "fière" d'être présente. Une version graphique version braille destinée aux personnes aveugles sera aussi disponible. Chaque impression dure en moyenne une journée. La version pour les mal-voyants en gros caratère est entièrement fait à la main et a nécessité quelques trois jours de travail.

Ce disque dé"péi"sant  en langue française et créole mise sur l'affirmation de la crèolité, un chauvinisme version 974 pour que le créole puisse être parlé sans honte, perçu comme le vecteur du "péi" réunionnais.

L'album d'une quinzaine de titres, aux paroles d'un créole magique, comprend une partie audio classique avec en supplément un DVD d'une durée de 26 minutes qui invite à la réflexion sur de la question de la quête identitaire.

Dans un film documentaire intitulé "Santinèl Mon Péi", Davy Sicard endosse avec brio la casquette de journaliste auprès de nombreuses personnalités locales et autres experts "péi" tels que Danyel Waro, Gilbert Pounia, Bernadette Ladauge, le sociologue Laurent Médéa, l'historien et professeur Gilles Gauvin, qui ont participé à ce projet réalisé par Yann Lucas. L'humoriste Thierry Jardinot était aussi présent, il fait partie du documentaire en qualité d'intervenant, fou rire garanti...

Question-réponses avec Davy Sicard

Un mot pour décrire votre album?
"Ensemble".

Pourquoi ce titre "Mon péi"?
"Dès qu'on parle de la Réunion, les gens disent c'est à côté de Madagascar, c'est un département français. Le pays prend tout de suite une connotation politique liée à l'autonomie, l'indépendance, et ce n'est pas du tout dans ce sens que je le vois. La Réunion est une île, c'est à dire une terre entourée d'eau, mais ça va plus loin que ça. C'est un espace géographique où un peuple vie, pratique le créole, a une culture unique. Le drapeau régional réunionnais existe et pourtant il ne flotte nulle part. C'est surtout pour encourager le peuple réunionnais à être bien dans sa peau, qu'il prenne la place qu'il lui est due. Et pour moi la Réunion est un pays".

Pourquoi un film?
"Quand on fait de la musique, on met le coeur. Quand je parle de 'mon péi', la Réunion ça n'a pas de sens que je  m'exprime seul. J'ai donné la parole à d'autres personnes pour qu'elles donnent "ensemble" leur point de vue sur la société réunionnaise".

 
 Etes-vous un artiste engagé?
"Je ne revendique pas l'engagement. Quand on fait quelque chose on le fait avec le coeur".

Les fans devront patienter jusqu'à samedi, jour de la sortie du disque dans les bacs, mais pourront savourer le titre "Mon péi" offert en téléchargement gratuit sur la page officielle Facebook de l'artiste.

À l'aube de ses 20 ans de scène, l'artiste sera en représentation à domicile le 18 février prochain. Il espère simplement que "de moune y sa prend et apprécié".

Josette Infante, Luciano Mabrouck (producteur), Davy Sicard, Yann Lucas
Josette Infante, Luciano Mabrouck (producteur), Davy Sicard, Yann Lucas

Davy Sicard
Davy Sicard

Davy Sicard aavec la version papier adaptée aux mal-voyants
Davy Sicard aavec la version papier adaptée aux mal-voyants

Version de l'album graphique pour les déficiants visuels
Version de l'album graphique pour les déficiants visuels

Thierry Jardinot
Thierry Jardinot
Vendredi 16 Décembre 2011 - 08:25
Lu 2169 fois




1.Posté par le fan absolu le 16/12/2011 07:37
"un chauvisme "?
sans doute chauvinisme, mais à mon avis c'est un mot qui convient mal car Davy Sicard est tout sauf chauvin , il aime son péï ,la Réunion, il le dit , l'affirme haut et fort mais avec intelligence ,talent et coeur...tout le contraire du chauvinisme justement.
J'attends avec impatience ce 4ème CD ...il est assurément l'un des meilleurs chanteurs de l'île ( et osons , de France) avec des textes magnifiques ( je pense à "Au nom de mes pères" par exemple) une voix rare et juste ( ce qui est loin d'être le cas de beaucoup de "murmureurs et bredouilleurs ou de brailleurs" d'aujourd'hui
Il porte haut et fort les couleurs de la Réunion ( il suffit de se souvenir de son passage aux Francofolies de La Rochelle où les gens qui avaient vu son spectacle "piquaient " les affiches en souvenir) et ce qu'elle devrait être ( il y a encore du boulot peut-on se dire parfois) une vraie terre de tolérance et d'amour.

2.Posté par ndldlp le 16/12/2011 13:10
"une vraie terre de tolérance et d'amour", engluée dans son passé, avec 50% d'une population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, 30 % de chômage, 50% de chômage chez les jeunes..

oui c'est vrai heureusement qu'il nous reste le cliché "yabon la réunion" de la tolérance et de l'amour..c'est pas freedom et chaleur tropical qui diront le contraire..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales