Politique

David Lorion tire le bilan de son 1er mois comme député


David Lorion sur les toits de l'Assemblée nationale, d'où l'on domine Paris
David Lorion sur les toits de l'Assemblée nationale, d'où l'on domine Paris
"Pas facile de passer d'une position d'élu décisionnaire en tant que vice-président de Région ou de 1er adjoint à la mairie de Saint-Pierre à celle de député où tout est plus lent". David Lorion en est encore dans la phase où il doit s'habituer au rythme de l'Assemblée nationale, "où tout est beaucoup plus long et où le travail est beaucoup plus collaboratif, normé", dont les effets vont prendre du temps avant d'être visibles.

Après un mois d'expérience, l'élu du Sud doit en convenir : "On change de temps et on change de manière de faire de la politique".

Pour s'acclimater, le député fraichement élu a décidé de passer beaucoup de temps à Paris, même si sa crainte est de devenir ce qu'il appelle "un député hors sol", coupé de sa base et de ses racines. C'est le risque, accentué par la loi sur le non-cumul des mandats. Pour y remédier, il a prévu de revenir dans l'île aussi souvent que le lui permettra le calendrier parlementaire, histoire de garder le contact avec ses électeurs et les décideurs réunionnais.

L'essentiel du travail se passe en commissions

Son premier mois d'activité a été très chargé. Il a d'abord fallu se familiariser avec le travail parlementaire grâce à des séances de formation, mais aussi grâce à l'expérience de collègues plus expérimentés du groupe Les Républicains et à celle de son attaché parlementaire.

C'est ainsi qu'il a découvert que le rôle principal de l'Assemblée est de contrôler l'action du gouvernement, au travers d'amendements déposés sur les projets de lois ministériels. Ce qui impose un gros travail, en amont, auprès des conseillers des ministères afin de faire prendre en compte les spécificités de la Réunion, puis lors des réunions des commissions. Un travail ingrat, pas visible par les électeurs, mais ô combien important.

Le rythme de travail a été aussi très lourd du fait de la volonté du gouvernement d'aller vite et de faire passer plusieurs lois en urgence, lors d'une session extraordinaire. C'est ainsi que les députés ont dû plancher sur la loi sur la moralisation de la vie publique, et bientôt sur la loi antiterroriste et la réforme du code du Travail.

David Lorion s'avoue un peu frustré que le gouvernement ait choisi la voie des ordonnances pour gagner du temps, ce qui réduit selon lui l'Assemblée nationale à une banale chambre d'enregistrement.

"On ne pourra pas remplacer la canne aussi rapidement que certains le disent"

Concernant la crise que vient de traverser la Réunion avec le mouvement de mécontentement des planteurs, David Lorion regrette que les syndicats de planteurs réunionnais n'aient pas été invités à la première journée de travail des Assises nationales de l'agriculture et de l'alimentation.

La canne est-elle encore l'avenir de la Réunion? "On ne pourra pas passer à autre chose aussi rapidement que certains le disent", affirme David Lorion. "La couverture en fruits et légumes locaux est déjà importante et il existe peu de chances de pouvoir exporter notre production à cause de nos coûts et du fait que nous sommes entourés de marchés peu fiables économiquement". Dès lors, il existe "peu de solutions de remplacement", avoue David Lorion.

"La canne ne concerne pas que les planteurs", rappelle-t-il. "Il y a derrière toute une ingénierie de centres de recherches très performants au niveau mondial et beaucoup de familles vivent de leurs propriétés. Il faut faire attention à ne pas rompre les équilibres actuels", conclut-il.

La seule solution pourrait consister selon lui à regarder ce qu'ont fait les autres îles qui produisaient de la canne et qui ont arrêté. Dans ces territoires comparables au notre en termes d'éloignement, d'insularité, de monoculture, une grande partie d'entre elles se sont tournées vers trois axes de développement :
   - une dérèglementation fiscale et sociale qui peut aller pour certains jusqu'à la création de paradis fiscaux, ce qui ne signifie pas nécessairement que la Réunion doive aller aussi loin
   - le développement du tourisme qui passe par une facilitation de l'octroi de visas, la nécessaire ouverture du ciel aérien et une augmentation du nombre d'hôtels et de leur qualité, grâce à plus de liberté accordée aux élus locaux pour faciliter leur implantation
   - une plus grande inter-connectivité de l'île

Plusieurs gros rendez-vous dans les mois à venir

La fin de l'année s'annonce très remplie pour David Lorion. Il travaille actuellement avec 34 autres députés sur une proposition de loi sur la compétitivité en agriculture. Même s'il est conscient qu'elle a peu de chances d'être adoptée, du fait qu'elle provient de l'opposition, il espère qu'elle pourra servir de socle de réflexion dans lequel le gouvernement et les autres députés pourront puiser des amendements et des questions au gouvernement pour les projets de lois à venir. Jusqu'à présent, le texte ne prenait pas en compte l'outremer. C'est chose faite depuis l'intervention du député sudiste.

Puis viendra en octobre le 2ème projet de loi de simplification de la vie administrative dans lequel il est question de mettre en place entre autres un droit à l'expérimentation. Pourquoi, dans ce cadre, ne pas permettre aux collectivités de se porter caution pour les locations de biens immobiliers par les particuliers ? s'interroge le député réunionnais.

Enfin se profilent à l'horizon les Assises de l'outremer en fin d'année. David Lorion se montre assez pessimiste sur le sujet. Selon lui, les choses devraient aller très rapidement. Il s'agira essentiellement de la coordination du travail qui se déroulera dans 24 commissions. Ensuite, "on va discuter, et on arrivera à une synthèse présentée l'année prochaine. Fin 2018, on verra si on s'oriente vers un projet de loi gouvernemental ou si l'on inscrit les points les plus importants dans la loi de Finances. Si le gouvernement opte pour le projet de loi, il ne sera présenté qu'en 2019 et ne concernera que 3 ou 4 sujets majeurs".

Tout ça pour ça, aurait presque envie de dire David Lorion...
Mardi 25 Juillet 2017 - 17:17
Pierrot Dupuy
Lu 4911 fois




1.Posté par GIRONDIN le 25/07/2017 18:05

.... David Lorion tire le bilan de son 1er mois comme député...

Youpi..... Vivement le 2eme mois !!!!!!!!!!!! 😆

2.Posté par La vérité si je mens ! le 25/07/2017 18:09

La synthèse de ce député David Lorion (LR) mérite à lire

3.Posté par Dazibao le 25/07/2017 18:17

C'est ainsi qu'il a découvert que le rôle principal de l'Assemblée est de contrôler l'action du gouvernement,
...........................

C'est plutôt le contraire. C'est le gouvernement qui contrôle tout "gaaaaaaaaaaaaarde à vous. Les têtes droites, que pas une dépasse. Votez, j'ai dit voooooooooootez. Repooooooos parlementaire"

4.Posté par margouillat974 le 25/07/2017 19:08

Puissiez-vous, Mr le Député, faire que soit abandonner l'utilisation des pesticides tueurs d'abeille (de tous, mais là, je vois déjà le tollé des lobbys Monsanto) . Puissiez-vous, Mr le Député, faire qu'un revenu minimum soit garanti aux petits agriculteurs français( avant que l' épidémie de suicide ne les ait tous anéanti) Ce serait déjà un "job" dont vous pourriez être fier!

5.Posté par JORI le 25/07/2017 21:00

4.Posté par margouillat974 le 25/07/2017 19:08
Tiens, je croyais que vous aviez autre chose à faire que d'intervenir sur ce site. Mais peut être avez vous épuisé tous les articles de clicanoo et vous voilà ici!!.

6.Posté par IEU CREOLE le 25/07/2017 21:37

Tous les nouveaux Députés de la Réunion de la Réunion en sont au même point qu le Député du Sud de l'île ; au stade de" l’apprentissage de la vie parlementaire et de ses arcanes" ...

_ CE SONT EN QUELQUE SORTE " DES BLEUS" qui font "leurs 1ères armes"...Il faut leur donner du temps ( un certain temps un peut-être ,au début de leur mandat ) : NE PAS ÊTRE TROP SÉVÈRE A LEUR ÉGARD , avant de les juger avec "OBJECTIVITÉ" et non avec passion partisane !!!!

7.Posté par Nul en tant qu''''élu local, minable à la Région, mais continuons d''''espérer le 25/07/2017 21:50

M. Lorion oublie de dire que sa campagne est financée par les lobbies de la canne, du sucre, de l'urcoopa etc ...
Grand ami personnel de J. ISAUTIER, tu m'étonnes qu il défend la canne, c'est son gagne pain
Il a fait défendu voire fait changer l'octroi de mer pour toutes les activités ISAUTIER (matelas, rhum, canne, etc...). Il a fait racheté le "musée" en faillite de la sage du Rhum du même groupe par la Région dont il était vise président en charge de l'économie. Un fléau pour La Réunion, un ange gardien pour les gros blancs et les puissants

8.Posté par Dazibao le 25/07/2017 23:22

1er chapitre du futur livre "Jouranal d'une bite-bleue parlementaire".....(pardon d'un bleubite).....

9.Posté par Ma sonnerie le 26/07/2017 00:09

je cite : "C'est ainsi qu'il a découvert que le rôle principal de l'Assemblée est de contrôler l'action du gouvernement, au travers d'amendements déposés sur les projets de lois ministériels"

autrement dit, comment passer pour un "noeu-noeu"...faut vraiment d'urgence qu'il faut virer ton ou ta chargé de comm' david...

je cite à nouveau "une plus grande inter-connectivité de l'île "

oté..c'est déjà pas le cas avec les îles vanilles ... oté...david, dégage moi vite fait le nullard que tu as embauché pour ta comm'..

10.Posté par Ma sonnerie le 26/07/2017 00:11

mince..je l'avais pas vu : Pourquoi, dans ce cadre, ne pas permettre aux collectivités de se porter caution pour les locations de biens immobiliers par les particuliers ? s'interroge le député réunionnais.

Halte à la débilité ... il y a déjà nombre de dispositions qui permettent aux locataires précaires de se faire aider et garantir aux bailleurs les loyers impayés...

Avant que de causer, comme on dit, on tourne 7 fois sa plume dans l'encrier...non ?

11.Posté par Ma sonnerie le 26/07/2017 00:11

8.

Excellent ! je dis pas mieux ..

12.Posté par Ma sonnerie le 26/07/2017 00:14

En tout cas, aucun texte fort spécifique pour la Réunion et les Outre Mer en préparation, opposition ou pas..

Amateurisme consternant... je suis élu et ensuite je réfléchis au programme et à mon action..bravo !

13.Posté par anonyme le 26/07/2017 06:45

1 mois salaire aussi .

14.Posté par contribuable le 26/07/2017 06:55

il mettra peut etre de l'ordre en poursuivant le travail parlementaire de ses prédécesseurs sur les particuliers qui louent leur maison ou appartement sur airbnb et qui échappent a tous controles taxes de sejour et impots
justement dans saint pierre et environs c'est le trop plein
il pourrait remplir les caisses de la civis en taxe de sejour et diminuait ainsi les impots

15.Posté par damiens le 26/07/2017 07:40

On ne tire pas un bilan au bout de 1 mois, trop bref pour se forger une opinion ..

16.Posté par zanatany le 26/07/2017 08:06

Combien de voyages à Paris, de frais de restaurant et d'hôtel svp ?

17.Posté par Gérard Jeanneau le 26/07/2017 08:25

Lorion, c'est notre loriot-péi ! Député de La France, il ne défend que les dossiers de sa circonscription, la canne d'Isautier qu'il défend de son mieux, le rhum-charrette, l'alcool, etc. A le lire, il sue sang et eau ! C'est pathétique ! Mais pas un mot pour l'éducation, pour la santé. Les migrants, ce n'est pas sa tasse de thé, non plus !

Et à propos qui est son attaché parlementaire ? Un cousin, une cousine ? Le cousin, la cousine d'un autre collègue député ?

Et dire qu'il est député de La France !

18.Posté par Le Troll de Cité le 26/07/2017 09:14

Sinon, moi, depuis un mois, j'ai déféqué une bonne vingtaine de fois !

Voilà pour mon bilan en tant que Dépité de la Fosse Sceptique.

Ça va ou pas comme info ?

19.Posté par Le Jacobin le 26/07/2017 10:47

David...1 mois Député..1 mois pour comprendre....1 mois pour démissionner.

Evidemment qu'il était plus utile à la Région, je me demande si M.Fontaine n'a pas voulu l'éloigner de la Mairie de St Pierre? en politique la trahison arrive au bout de 30 ans d'amitié, d'après mes informations ils sont amis depuis 28 ans et 3 mois.

20.Posté par Retraité qui consomme le 26/07/2017 13:23

" La couverture en fruits et légumes locaux est déjà importante et il existe peu de chances de pouvoir exporter notre production à cause de nos coûts et du fait que nous sommes entourés de marchés peu fiables économiquement". Dès lors, il existe "peu de solutions de remplacement", avoue David Lorion. "

COMMENT UN ELU OSE PROFERER DE TELLES INEPTIES ???

Comment peut-il dire que la couverture en fruits et légumes est importante alors que nous devrions au minimum, être en auto suffisance totale AVEC DES PRIX BAS TOUTE L'ANNEE POUR L'ENSEMBLE DES CONSOMMATEURS LOCAUX ,... qu'ils perçoivent la sur-rémunération ou non, qu'ils soient actifs ou retraités ou demandeurs d'emplois, ou étudiants ou écoliers dans les cantines,...

Les excédents serviraient alors dans des conserveries locales pour fabriquer par des ouvriers locaux, à des prix attractifs, des produits de qualité labellisés "NF, île de La Réunion" , pouvant être exporté plus facilement sur la France et l'Europe !!!

Est-il normal que sur les 9/10 des rayons de nos magasin les produits vendus et que nous achetons NON PAR PLAISIR , MAIS POUR CONSOMMER ,... viennent d'ailleurs ?

Dans toutes les grandes écoles de commerce du monde, on vous apprend qu'en créant une pénurie artificielle sur un produit, notamment de première nécessité, en en limitant sa production, on le rendait plus rare donc cher, et qu'à l'inverse plus on augmentait sa production plus les prix baissaient !!!

Parler comme vous le faites, est irresponsable pour un élu du peuple réunionnais dont le souci principal comme à vos autres collègues, devrait être le pouvoir d'achat de TOUS ses concitoyens , et ne peut qu'inciter les producteurs locaux soutenus par leurs chambres Consulaires qui hébergent un trop grand nombre de planqués incompétents, bénéficiant des généreuses subventions de l'Etat et de l'Europe,... à ne pas faire les efforts nécessaires pour sortir de cette honteuse spirale de l'assistanat que les importateurs et les puissants lobbys locaux encouragent !!!

21.Posté par DANGER PUBLIC! le 26/07/2017 15:01

et la population croit encore a ces zelus...

22.Posté par ZembroKaf le 26/07/2017 15:05

Et après les "aventures" de "Didier" le barman de la "rézion"..."zinfos" commence une nouvelle"Saga"...""David"...lo dépité...du "rhum...blanc" !!!

23.Posté par Christian le 26/07/2017 15:32

Effectivement il est trop tôt pour tirer un bilan. Pour une fois que nous avons un parlementaire qui s'implique et fait preuve de force de proposition dans l'intérêt des Réunionnais. Il faudrait arrêter de tirer à tout va sur les bosseurs.

24.Posté par KLOD le 26/07/2017 17:41

et on va se taper ses bilans tout les combiens sur zinfos ............. pathétique .

25.Posté par Kréol'' évolué Un peu svp le 26/07/2017 19:21 (depuis mobile)

Pourquoi à La Réunion de moun y préfère moukaté avant connaître!! Laisse le Boug travaille té!! Zot y préfère un Boug y traite dossier ou bien y pavane dan télé!! Créole mounoir arrête fais honte dont! zot na ka présente à zot! Après na voir!!

26.Posté par Inconnue_bien_connue le 27/07/2017 07:26 (depuis mobile)

J'ai du mal à comprendre ... La circonscription sud à enfin un homme qui travaille pour son ile et vous trouvez un problème à redire ... à tout les mediseurs : essayent travaille po aide La Réunion comme Lorion o lieu nir critiqué !

27.Posté par Jacob le 27/07/2017 09:01 (depuis mobile)

Et La titurilisation des employés communaux vous allez faire quelques choses comme La France Pas seulement ceux qui ont 1 ans d'autres attendent depuis 20 ans Pour La Réunion égalité réelle pour les reunioné merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter