Blog de Pierrot

Dans l’enseignement catholique aussi, on ne se refuse rien…

Jeudi 13 Février 2014 - 15:31

Dans l’enseignement catholique aussi, on ne se refuse rien…
J’ai reçu un mail d’un groupe de salariés de l’enseignement catholique qui mérite d’être porté à la connaissance du plus grand nombre.
 
Dans ce mail, ces salariés rappellent qu’en décembre 2013, lors de la grève des salariés de l’école primaire privée du Sacré-Cœur à Saint-Denis, les Réunionnais avaient découvert que les salariés des OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique), gagnaient parfois un salaire de misère depuis plus de 30 ans, que leurs droits élémentaires n’étaient pas respectés et que le recours aux contrats précaires était une pratique courante.
 
Les salariés de cette école réclamaient un peu plus de considération. Ils ont réussi à arracher un 13ème mois malgré les lamentations des patrons de l’école qui se plaignaient de ne pas avoir d’argent, alors que la grande majorité des établissements privés catholiques ont des caisses pleines à ras bord.
 
Selon ces salariés, comme il n’y a pas de petites économies, les patrons des OGEC viennent aussi de mettre fin à un petit avantage qui avait été consenti il y a 30 ans aux enseignants du privé : l’exonération des frais de scolarité pour les maîtres de l’enseignement privé ayant des enfants dans les établissements catholiques.  
 
Quelle n’est donc pas la surprise de ces salariés, dans ce contexte de restrictions, d’apprendre qu’en "haut" de la hiérarchie de l’enseignement catholique, on ne se refuse rien…
 
Le nouveau Directeur diocésain de l’enseignement catholique, engagé depuis la rentrée d’août 2013, a exigé et obtenu, pour cette promotion, quasiment le double du salaire de son prédécesseur, soit un salaire brut de près de 8000 euros mensuels !!!
 
Toujours selon ces salariés, ce salaire est tellement énorme que l’UROGEC, l’Union Régionale des OGEC de l’île, sait qu’il va falloir désormais augmenter les cotisations des écoles pour payer le nouveau Directeur. Or, ce dernier, pour ses déplacements professionnels, voyage en classe affaire et a déjà effectué quatre ou cinq déplacements en métropole depuis sa nomination.
 
Qui va  payer la note ? Vous avez deviné ! Les parents dont la cotisation va augmenter et les salariés dont on va continuer à bloquer les petits salaires au prétexte que l’enseignement catholique est pauvre ! 
Pierrot Dupuy
Lu 9823 fois



1.Posté par mi marche ec Melenchon le 13/02/2014 15:58

et oui c'est le privé.

2.Posté par bouhhhh le 13/02/2014 16:10

Pierrot
Si je peux me permettre de mettre une bémol sur la forme et non sur le fond.
Est-ce que les écoles sont toujours Catholiques ?
Personnellement je ne le crois pas.....
Ceci explique peut être cela

3.Posté par noe le 13/02/2014 17:33

Pourquoi refuser un extra quand on vous l'offre sur un plateau ?
Avec des zéros après le 1 , on achète même Dieu !

Après cette prime le directeur ira réciter l'acte de constriction "Pardonne -moi mon père car j'ai péché ..." en 10 fois et sera pardonné par Dieu lui-même ! (réf; la confession )

4.Posté par chikun le 13/02/2014 17:46

Peut-on être de gauche et mettre ses enfants dans le privé ?


OUI ! :


Les prof du publique et les gros syndicalistes mettent leurs enfants dans le privé .
Les bobos ont toujours une chaloupe de sauvetage alors qu'il sabordent le navire sur lequel ils naviguent. (rires)

5.Posté par A mon avis le 13/02/2014 19:28

Bel exemple de dérive de l'enseignement privé !

Par pure justice, l'Ecole privée, qu'elle soit confessionnelle ou pas, ne devrait pas exister, tout au moins aux niveaux de la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans !
(Les établissements à connotation religieuse, ne sont pas uniquement catholiques !)

Une seule école, laïque, jusqu'au niveau de la scolarité obligatoire, permettrait davantage d'égalité dans la répartition des crédits ; une plus juste répartition des élèves et par conséquent d'une plus juste répartition de la répution des établissements, et de la qualité de l'enseignement offert aux enfants ; en un mot davantage d'égalité des chances moins conditionnée par le niveau financier des parents !

Et je ne parle pas des inégalités de traitement entre les enseignants du privé et du public !

Après 16 ans, notamment en ce qui concerne les enseignements professionnels, la problématique n'est plus la même.

6.Posté par Ce n''''est un secret pour personne. le 14/02/2014 05:35

Allez sur le site :
http://www.zinfos974.com/La-SR21-devient-Nexa-mais-continue-d-alimenter-la-polemique_a52581.html
Mercredi 30 Janvier 2013 - 21:04
Julien Delarue

La SR21 devient Nexa mais continue d'alimenter la polémique

La SR21 est morte, vive Nexa. Cet après-midi, Jean-Louis Lagourgue, président de la SR21, et Gaston Bigey, directeur de cette même structure, ont présenté la nouvelle mouture de la SR21 baptisée Nexa. Une annonce qui arrive quelques jours après la prise de position de Didier Robert - lors de ses vœux à la presse - d'arrêter les subventions de la Région au profit du GIP-SAP Gerri, l'AD (Agence de Développement ) et le CRI (Comité Régional d'Innovation) pour favoriser ce satellite de la Région.

Puis vous allez sur le site :

http://www.enseignement-catholique.re/ec/index.php/adec


Association pour la Direction de l’Enseignement Catholique
L’Association pour la Direction de l’Enseignement Catholique de la Réunion assure la gestion des services de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique . Le Conseil d’Administration donne au Directeur Diocésain délégation pour créer et gérer les services de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique . Il propose, ordonnance, exécute le budget.

Recrute dans la limite des postes définis au budget toute personne salariée de la Direction Diocésaine .
L’Evêque est membre de droit .
Président : M . Gaston BIGEY

Donc , c'est une association (ADEC) qui recrute le personnel de la DDEC

Si le salaire du nouveau Directeur diocésain de l’enseignement catholique est de 8000 eur/mois quel est donc le salaire du président de l'ADEC. ?

Question subsidiaire : de qui le directeur de l'ADEC est_il le cousin ?

Pas très catholique ce système de gestion de l'école catholique ...

7.Posté par Arthuro le 14/02/2014 07:40

ok mais lui il a le droit c'est un proche aux ordres de Monseigneur Dieu: Il demande et il a! quoi de plus normal?
Ce n'était malheureusement pas le cas du précédent directeur de l'enseignement catholique, qui a eu l'outrecuidance de penser par lui même en résistant aux volontés divines. il en a subit moultes pressions, ce qui a précipité in fine son départ.

Je vois déjà le topo com à venir: "je n'étais pas au courant, je suis choqué par ce montant, je m'insurge..." une rhétorique déjà bien rodée dans la place.

8.Posté par MIREILLE le 14/02/2014 08:18

La docilité et l'obéissance aveugle se paye cher, mais entre grands amis, il n'y a pas de gênes...

9.Posté par Sin 2ni dabor le 14/02/2014 09:12

Tout va de travers dans les établissements catholiques où l'argent rend fou les hommes

10.Posté par ladek le 14/02/2014 09:17

Ouvrez son dossier que diable !!!
Vous parlez de promotion ???
Allons !!! Ouvrez ce dossier !!!
Non vous ne pouvez pas ouvrir ce dossier... pas encore !!!
Que fait-il pour mériter un tel salaire (+ des avantages en nature... voiture de fonction etc) ?
Ce n'est absolument pas catholique tout cela mon Seigneur !!!
Qui sera ponctionné pour payer Monsieur ?
Les parents d'élèves... les petits personnels des OGEC qui sont exploités pour certains !
Les enseignants qui ont des enfants dans l'enseignement privé qui devront payer pour ce Monsieur : Faut les trouver ces 15000 euros mensuel pour l'employeur! Soit 180 000 par an !!!
Elle n'est pas belle la vie ? La grande classe !!! Le luxe !!! Et tout ça au nom de l'église ...
Un tel détournement d'institution est une honte ... et l'omerta continuera ?

11.Posté par Sans déconner! le 14/02/2014 09:47

Un peu de sérieux!

salaire du président ADEC = 0€ pas de véhicules, encore moins de gsm de fonction, et aucun voyage financé à de titre!

L'Adec, association presque fictive, est composé quais exclusivement de personnes proches et fidèles de l'Evêque. il y fait donc depuis toujours, la pluie et le beau temps.

L'Adec n'est qu'un paravent qui tend à fait croire l'enseignement privé catholique n'est pas sous la tutelle directe de l'Evêque, ce qui permet à l'Etat de payer le salaire des enseignants de privé. Vous suivez?



Le président de l'Adec a toujours une président de principe, un quasi président de paille. C'est l'évêque qui décide! c'est lui qui a demandé la tête de l'ancien directeur diocésain contre l'avis du président.

Mr Bigey a eu le mérite de s'opposer et de ne pas donner suite à la demande de licenciement du l'ancien directeur.

C'est l'évêque qui a mis la pression sur ce directeur en distillant des petites phrases. ce directeur devenu dépressif a donc demandé une rupture conditionnelle sans demander son reste au Président Bigey qui a donné suite à sa demande.

C'est encore l'évêque qui a imposé, en proposant la candidature du nouveau directeur, candidature voté ipso facto par le conseil d'administration d'amis sous son emprise.

Ce nouveau directeur qui lui sera totalement fidèle, un vrai mouton inoffensif, qui le laissera piloter à distance dans l'ombre...


Cela serait bien que cet ancien directeur nous apporte son éclairage, histoire de vous apprendre, pauvres naïfs, d'apprendre qui est qui et qui fait kwa!

12.Posté par un avis le 14/02/2014 10:28

Après avoir usé les bancs d'une école catholique, je peux vous dire que ces écoles sont devenues le plus gros mensonge de notre église, sans compter ses péchés collatéraux(les dernières nouvelles). Ces écoles qui se devaient être au service des nécessiteux, aujourd'hui elles sont au service des plus aisés. A mon époque je n'étais pas de famille aisée, il m'a fallu un piston; voila la deuxième façon d'y entrer. Alors, ils peuvent augmenter leurs cotisations c'est pas un souci pour la majorité des parents, les autres ,ben... serre encore la ceinture zot marmaiile y vaut bien ça.Ces dirigeants ont bien compris qu'il y a de l'argent à se faire dans la formation (surtout à la Réunion) après la formatation .Bon Dieu y veille à zot

13.Posté par Imparfaite le 14/02/2014 10:46

Pour post 11

Rien à rajouter aux dires de ce monsieur plutôt bien renseigné et totalement dans le vrai

Il en va ainsi à l'Evêché! Tout est commandé directement (peu) ou indirectement (surtout) par Monseigneur Aubry.

14.Posté par ECOEUREE le 14/02/2014 10:55

Nous on donne not 4 sous tous les dimanches sans réfléchir. C'est pas la misère mais certains mois lé justes justes. Pendant ce temps les cabris y mange salades, y boir vin fin, y place untel, et prend gro l'arzent.

Trop gentil lé tro coullion

15.Posté par La vox populi.com le 14/02/2014 11:43

C'est l'Etat qui paye le salaire du privé.....

16.Posté par Jacko le 14/02/2014 11:44

Oté 14


ça band cabris première class, cabris cocktail, cabris la dorure, y manz pas cassis ek zavocat marron

Mélanz pas cabris ek la cour

17.Posté par Choupette le 14/02/2014 12:56

" ... pour ses déplacements professionnels, voyage en classe affaire et a déjà effectué quatre ou cinq déplacements en métropole depuis sa nomination."

Un partisan de l'enseignement à distance ?

18.Posté par lol le 14/02/2014 13:17

On devrait le rapporter à François

19.Posté par lim le 14/02/2014 13:30

Je n'ai pas les moyens de connaître les salaires des personnels des écoles privées. En revanche, je peux voir le public à la sortie de certaines de ces écoles (dont le Sacré-Coeur).
Les élèves ne sont pas représentatifs de la population réunionnaise. Ne parlons pas de représentation du secteur géographique, puisque le public vient de toutes parts.. Normal puisque c'est payant. Le niveau socio-matériel favorisant le niveau culturel........! Vous devinez la suite?
Les écoles privées abritent naturellement des ghettos.Et même, certains collèges poussent le bouchon encore plus loin en n'acceptant que les élèves ayant une certaine moyenne générale à l'inscription!
Quand je pense que lors de leur messe de rentrée, célébrée à l'école catholique de Ste-Clotilde en sept. 2013, il a été dit "qu'on accueille tous les enfants, que l'enfant est au coeur de nos préoccupations"!!!!!!
A leur tour, (ce n'est un secret pour personne) les écoles publiques forment des ghettos en leur sein aussi en mettant en place des classes de niveau, même si OFFICIELLEMENT, cela est banni depuis longtemps.

20.Posté par A post 18 le 14/02/2014 13:37

Lequel des François ?

François Hollande ?
François 1er ?
ou alors François Gaudron ?

Pitié.............

21.Posté par PaulHO le 14/02/2014 13:44

Post 18

Le pape François, malgré ses bonnes paroles et sa bonne personne, sera bien incapable de faire changer de cap le paquebot Eglise. Trop d'inertie, trop de résistance, trop de confort. On n'est plus au temps anciens ou les rois et les papes décidaient et dictaient le monde.


Il le réalisera malheureusement bien assez tôt.

Il a eu beaucoup de paroles certes, mais après qu'est ce qui a vraiment changé en 2 ans? Et à la Réunion, encore moins.

22.Posté par la crise le 14/02/2014 18:16

Il n'existe plus d'école catholique depuis très longtemps. Parlons d'école privée. Et pour moi, c'est totalement faux d'ajouter confessionnelle.Les trois quarts des élèves ainsi que leurs parents ne sont pas pratiquants.Plusieurs motivations poussent ces parents à mettre leurs enfants dans ce genre d'école:
1 .Le niveau scolaire est plus élevé ( public choisi, c'est normal!)
2. La discipline est souvent appliquée.(si pas content , dégage!)
3. plus besoin de s'occuper du catéchisme ( pour les pratiquants) : ces gens-là ne se mélangent pas avec les autres enfants qui fréquentent les salles de catéchisme de la paroisse.
Et ne venez pas me parler de projet de vie etc ! Foutaises! Ecran de fumée! Hypocrisie!
Il y a 50 ans, on pouvait parler d'école catholique. Par exemple , l'école tenue par les frères des écoles chrétiennes qui accueillait des enfants de tous les milieux. (je parle en connaissance de cause, je n'en garde que de bons souvenirs)
Quelqu'un parlait plus haut de ghetto. Les bien-pensants vous diront que ce n'est pas vrai. Moi je dis : école du fric, école de la discrimination. Ils ont le droit de le faire, mais qu'ils assument leur identité. La religion est bien loin de tout cela. Et comme on est bien loin de l'enseignement de l'Evangile!
C'est comme parler de fraternité au sein de l'Eglise. Coça le pape y dit: arrête occupe la fesse out voisin! ( c'est notre traduction créole). Un seul exemple: les diverses chorales d'une même paroisse qui n'arrivent pas à s'entendre et même se bouffent le c... Alors largue mon l'ourlet ec ça!
Et je ne vous parle pas des groupes de prière! Pour prier, ça prie, y part même en pèlerinage, mais après y comporte en hypocrite!
Je m'égare, ce n'était pas le sujet!

23.Posté par A mon avis le 14/02/2014 21:34

@ post 21 : le pape est un jésuite. Les jésuites préfèrent les puissants.

"L'enseignement jésuite forme aujourd'hui encore énormément de personnes à travers le monde, avec des établissements destinés notamment aux élites. En France, plusieurs anciens ministres ont été formés chez les jésuites, comme Bruno Le Maire ou Luc Chatel."
".... le mot jésuite a pris une connotation péjorative, synonyme d'hypocrite. Les membres de la compagnie de Jésus étaient brocardés pour leur capacité à donner des réponses retorses pour étayer leurs argumentations."
(extraits d'un article du Monde ): http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/14/qui-sont-les-jesuites_1847826_3214.html

Le pape est un champion de la communication.
Tout dans l'apparence et dans la parole.
Pour le fond, rien ne changera. Le dogme de l'église est bien gardé. D'autant mieux que Ratzinger est toujours en arrière plan !

24.Posté par perplexe le 15/02/2014 09:09

Pourquoi ces commentaires a la c.....? Mes 3 enfants ont frequente l'ecole prive de la maternelle au bac. On a paye (on s'est prive sur les choses non essentielles) c'etait notre choix. On l'a jamais regrette. Nous faisons partie de la classe tres moyenne. Dire qu'en prive il n'y a que des riches, c'est faux.

25.Posté par Enseignants du primaire le 15/02/2014 10:04

On prend note Mr le directeur. Attention à la 27eme heure fait bénévolement, il va y avoir du sport.....

26.Posté par CELLULES de maison !!! le 16/02/2014 05:37

22.Posté par la crise

Alright , man.

Que dire aussi des cellules de maison ?
Rien que le nom fait froid dans le dos. Il fait penser à une prison ou aux tristement célèbres cellules du parti communiste.
Quel est l'imbécile qui a choisi un nom aussi équivoque pour ce mouvement pour l'évangélisation des familles ?
Pourquoi ne pas reconnaître que cette appellation porte à confusion et à moquerie . Changez de nom , appelez vous "fraternité familiale" par exemple.
A bon entendeur , salut.

27.Posté par Caton2 le 16/02/2014 13:23

Les écoles privées catholiques sont peuplées d'enfants de professeurs de l'EN dont les syndicats pourfendent les écoles "confessionnelles" catholiques! Pourquoi? Parce que le niveau y est meilleur que dans les écoles et lycées où ils enseignent, et que la discipline y est respectée. C'est aussi simple que ça. Critiquer ces écoles au prétexte que quelque directeurs s'attribuent des salaires mirobolants, ne changera rien à ce constat. Je conseille à Pierrot d'aller enquêter sur les avantages de toutes sortes dont les syndicalistes du public bénéficient en plus de leur sur rémunération. En en faisant l'addition, je suis sûr qu'on arrivera à des sommes autrement scandaleuses que le montant du salaire de ce directeur...
Et puis, quid de la medersa? Cette école est réellement confessionnelle, elle. Savez-vous qu' a la différence des écoles catholiques, l'enseignement religieux n'est pas effectué par les professeurs de l'école? Il n'y a donc aucun contrôle de la tutelle du ministère de l'EN sur cette partie de l'enseignement. Qui enseigne, et quoi? Voila un beau sujet d'enquête pour Pierrot... Vous ne trouvez pas?

28.Posté par Delenda le 16/02/2014 17:49

et voilà Caton2 qui revient pour dire des âneries....Tout le monde le sait : les maîtres de la Médersa sont nommés et contrôlés par le Rectorat. D'ailleurs quel rapport entre cet article et la Médersa ? Caton veut-il faire diversion ? Il aime pas qu'on critique l'enseignement catho ?

29.Posté par Caton2 le 16/02/2014 18:50

28. Vous ne savez pas lire. Relisez mon dernier paragraphe et avalez votre clavier d’ordinateur...

30.Posté par Delenda le 16/02/2014 19:07

Pauvre Caton2 ! Qu'est-ce qu'il nous raconte le Catounet ? Il dit "Savez-vous qu' a la différence des écoles catholiques, l'enseignement religieux n'est pas effectué par les professeurs de l'école? Il n'y a donc aucun contrôle de la tutelle du ministère de l'EN sur cette partie de l'enseignement. Qui enseigne, et quoi?"
Mon Catounet, sache que par définition,l'enseignement religieux n'est pas contrôlé par l'EN, ni à la Medersa ni dans les écoles cathos. Quand tu racontes que les syndicalistes du public perçoivent plus que le Directeur Diocésain, tu fais preuve d'une ignorance ou d'une mauvaise foi ridicule et tu dévoiles ton parti pris haineux, ce qui te fait mal au fond c'est qu'on puisse critiquer le diocèse.

31.Posté par réseau le 16/02/2014 20:09 (depuis mobile)

Ça y est le réseau des réseaux au secours de leur Frère...
Qui l''eût crû !!!
Plus rien ne peut lui arriver maintenant. Il a la plus haute protection...@

32.Posté par Caton2 le 16/02/2014 20:22

30.http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_Medersa_Tarlimoul_Islam://

33.Posté par Caton2 le 16/02/2014 20:27

La Médersa de Saint-Denis dispense à la fois un enseignement coranique - les cours sont donnés par des religieux -, et un enseignement général respectant les programmes scolaires de l'Éducation nationale - les cours sont assurés par des enseignants de l'Education nationale, diplômés de l'IUFM (institut universitaire de formation des maîtres).
C'est pour le second volet de ses activités (enseignement général) qu'elle a signé un contrat d'association avec l'État le 1er septembre 1990. À ce titre, la Médersa perçoit une aide au financement de ses frais de fonctionnement (salaires des enseignants de l'Education national etc) pour la partie enseignement général.
Lors des cours coraniques, le voile est obligatoire pour les filles. Beaucoup d'élèves le portent aussi pour les cours généraux. La Médersa étant un établissement privé, la loi interdisant, notamment, le port du voile ne s'applique pas dans son enceinte. (source Imaz presse)

34.Posté par Boa Bill le 16/02/2014 20:28

MDR ! Le pauvre catounet est un simplet !

Le couillon de Neuneu n'a toujours pas compris que l' école PRIVEE n'est pas l'école PUBLIQUE !

Quand on n'a pas de mission de service public d'éducation, on peut SELECTIONNER les élèves... ce que ne peut et ne doit surtout pas faire l' Education Nationale dans ses écoles.

Comme les élèves sont sélectionnés à l'entrée et de plus soumis à une doctrine religieuse... comment s'étonner qu'ils ne soient pas des moutons.

Dire qu'ils sont meilleurs est un fantasme... dire qu'ils sont plus disciplinés n'a pas de sens.

35.Posté par seb le 16/02/2014 20:49

pierrot,
j'aimerai que tu enquetes du coté de la police, avec des economies de bout de chandelles sur du papier, la révision des véhicules de polices, donc de la sécurité de ces memes agent, des notes d'essence non payés aux stations services (la honte!!) des primes versées aux comptes gouttes, par contre des salaires de ministres pour les commissaires, jusqu'a 50k€ de primes / annuel avec un salaires de + de 120ke/an....les petits fonctionnaires payent pour les gros...inadmissible

36.Posté par ils sont rodés le 16/02/2014 21:10 (depuis mobile)

Quelle belle diversion!!!
Bon voilà ils sortent la grosse artillerie.,.
la diversion...
on ne joue plus... Faut classer...
Au boulot... Je ne veux plus entendre parler de cette histoire...

37.Posté par mike le 16/02/2014 21:13

Oh, oh, le Catounet fait une fixette sur la Médersa ! Il a mis sa burqua et mené une enquête et il peut nous le dévoiler ! Les jeunes filles musulmanes portent un foulard à la Médersa ! C'est dingue ! Mais que fait la police ? Catounet, tu pourrais pas mettre une soutane et enquêter au diocèse ?

38.Posté par Caton2 le 16/02/2014 22:25

J’adore voir les cocos multipseudos essayer de me mordre les mollets faute d’arguments... Quant au dé-bill de boa, il met tant de temps à ingurgiter une info - comme son totem - qu’il ne sort de sa léthargie que lorsqu’on est passé à autre chose... Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un tour sur Zinfos, et je constate que ça ne s’améliore pas! Heureusement que Pierrot fait son beurre avec les faits divers, car les débats « de société » sont toujours monopolisés par les membres à vie de l’académie de la bêtise humaine.

39.Posté par lim le 17/02/2014 16:05

Réponse à Perplexe, post 24.

Bien sûr que si on peut se priver, on peut inscrire ses enfants à l'école privée. Cependant, les élèves issus de familles modestes, voire très modestes sont sous-représentés.Leurs parents on certainement présenté un dossier scolaire comportant de très bonnes notes.Ghetto financier ou intellectuel.

40.Posté par un vrai festival bolchoîvique le 17/02/2014 16:36

Les retardés en hibernation sibérienne constante font le forcing . Ils veulent nous faire croire que l'école publique a encore une mission d'éducation en 2014 . Si c'était vrai les enseignants ne mettraient pas leur descendance dans le privé.
Espérons que francois, qui a viré extrème droite depuis son voyage aux states, va supprimer l'école publique véritable repère de vipères rouges ennemies de la liberté et de la démocratie et gouffre financier insondable pour les finances publiques.

41.Posté par Alain FOLIO le 18/02/2014 20:08

c est bien vrai tout sa

42.Posté par Alain FOLIO le 18/02/2014 20:11

dans certaines ecoles c'est devenu un veritable commerce avec vente de gateau boisson bonbon tee shirt et jen passe. ou va cet argent?

43.Posté par Alain FOLIO le 18/02/2014 20:47

il y a aussi la pressions faite par la direction sur le personnel

44.Posté par Boa Bill le 21/02/2014 07:43

MDR ! Neuneu veut être le chantre des débats de société sur zinfos ! LOOOOL...

Neuneu, le roi du copier/coller a-t-il seulement mis les pieds, une seule fois, dans une école privée pour pouvoir en parler en toute connaissance de cause ?

Quant à "Alain FOLIO".... il vaut mieux que je ne réponde pas ! Trop bas !

45.Posté par Corinne le 30/05/2014 13:44

Dieu est amour, pas l' Homme ! Quand il s'agit d'argent, l'Homme use de toute ses facultés dans le vice. Hypocrite est l'Homme et Dieu au placard !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter