Politique

Daniel Alamélou exclu du groupe PCR-Alliance au Département

La réunion du groupe PCR – Alliance s’est tenue hier. Dans un communiqué, Roland Robert fait part de la décision prise à propos du conseiller général, Daniel Alamélou, qui avait décidé d'affronter Maurice Gironcel à l'élection municipale partielle de Sainte-Suzanne, et qui déposé un recours. Voici le communiqué dans son intégralité.


Daniel Alamélou exclu du groupe PCR-Alliance au Département
"Suite à des échanges réalisés dans un climat serein, il est revenu au président de groupe d’en faire part à la direction du PCR.
 
Compte tenu de l’absence de position unanime sur la question du maintien ou non de Daniel Alamélou au sein du groupe, il incombait donc à la direction du parti de prendre une décision définitive.
 
Il me revient de vous la communiquer.
 
À compter de ce jour, et compte tenu de ce qui suit, Daniel Alamélou ne fait plus partie du groupe PCR - Alliance.
 
Je suis chargé d’entreprendre toutes les démarches utiles afin d’en informer la présidente et les autres membres de la majorité du Conseil général.
 
Veuillez trouver ci-joint des extraits du procès-verbal :
 
Elus présents : Roland Robert, Henri Hyppolite, Gérald Incana, Robert Nativel, Pierre Vergès, Daniel Alamelou.
 
Le responsable de groupe, Roland Robert, porte à la connaissance des élus les termes de la lettre d’excuses que Roland Ramakistin lui a adressée.
 
Celui-ci lui indique qu’il considère ne pas être concerné par une décision interne au PCR et qu’il ne prendra donc pas part à une position du groupe vis-à-vis de Daniel Alamelou.
 
Il ajoute qu’en ce qui concerne l’amélioration du fonctionnement du groupe, il donne procuration au Président Roland Robert.
 
Roland Robert évoque les excuses de Pascaline Chereau Nemazine, qui s’est déclarée empêchée en raison de la houle sur la route du littoral.
 
Il informe que Jean Claude Melin s’est déclaré indisponible.
 
Prenant la parole, Robert Nativel informe quant à lui qu’il représente les 3 élus de St André.
 
 
Roland Robert rappelle que la réunion de ce jour fait suite à une première réunion mardi dernier lors de laquelle ni l’intéressé, Daniel Alamelou, ni un certain nombre de collègues n’étaient présents pour débattre de la position à tenir au sein du groupe, prenant en considération la situation nouvelle créée par Daniel Alamelou qui s’est exclu du PCR en se positionnant contre le candidat du parti à l’élection partielle de Ste Suzanne.
 
Il était nécessaire d’entendre Daniel Alamélou avant toute décision.
 
C’est pourquoi il avait été décidé de reporter le débat lors de cette nouvelle réunion.  
 
Il est évident que les derniers évènements politiques à Ste Suzanne, et la dernière décision de Daniel Alamelou qui dépose un recours contre l’élection de Maurice Gironcel, renforcent clairement l’incompatibilité de sa position par rapport au groupe.  
 
Pierre Vergès évoque la nécessité de franchise et de clarification dans le respect de l’échange, des uns et des autres, avant toute communication de décision.
 
Daniel Alamelou fait un rappel du déroulement des évènements avant l’élection en mettant en avant la situation complexe de Ste Suzanne.
 
Il regrette que cette situation soit partie d’un manque de concertation entre les dirigeants du parti, les collègues de la mairie, et la base.
 
Aujourd’hui il assume pleinement ce qui s’est passé, il assume le fait d’avoir eu une position divergente de celle du parti.
 
Par contre il remet en cause et déplore la polémique qui est née des rumeurs de pacte avec la droite.
 
Il indique par ailleurs avoir reçu des propositions de soutien d’élus du conseil général que ce soit la droite sociale ou le PS, mais jamais la droite UMP.
 
Il considère donc ne pas avoir renié ses valeurs progressistes.
 
Il distingue la situation de Ste Suzanne de celle du Conseil général.
 
Il comprend la position du PCR, mais considère qu’à partir du moment où il reste un défenseur des dossiers de Ste Suzanne au Conseil général, il garde sa légitimité au niveau du groupe car ne fera pas d’opposition stérile.
 
Il affirme donc sa volonté de rester dans le groupe en qualité de société civile.
 
Pierre Vergès rappelle que la question qui nous préoccupe aujourd’hui, c’est l’appartenance au groupe.
 
Les questions des délégations, de la vice-présidence, et de l’appartenance à la majorité ne relèvent  pas du groupe, celles-ci ne sont pas à l’ordre du jour de cette réunion.
 
La question est donc pour le groupe de prendre en compte une situation devenue ingérable et incompatible pour la cohésion au sein même du groupe et vis-à-vis du PCR.
 
Gérald Incana juge la situation délicate. N’étant pas au PCR, il considère qu’il ne doit pas prendre part à cette décision. Cependant cette position ne l’exonère pas d’une responsabilité de membre du groupe. Il comprend la décision du parti, mais craint les conséquences sur la cohésion du groupe. Pour lui il faut ressouder le groupe et éviter l’explosion.
 
Robert Nativel prend en compte que l’absence de concertation a pu mener à une telle situation.
 
La préoccupation des élus de St André est de renforcer le groupe et non de l’affaiblir, car la position du groupe au sein même de la majorité du conseil général doit être plus affirmée, notamment vis-à-vis de la Présidente.
 
Il indique que les 3 élus de St André ne sont pas pour une exclusion de Daniel Alamelou, à la stricte condition que Daniel Alamelou clarifie sa position vis-à-vis du PCR et du groupe s’il entend y rester, en disant par exemple clairement qu’il soutient le candidat du parti dans la circonscription, à savoir Maurice Gironcel.
 
Henri Hyppolite considère aussi la situation délicate. Ne porte pas de jugement sur les actes de Daniel Alamelou. Il porte un regard politique sur cette situation et indique que c’est l’opinion de la population qui doit nous guider. A Ste Suzanne, la population a identifié 2 groupes qui s’opposent, d’un côté le PCR et Maurice Gironcel et de l’autre Daniel Alamelou. C’est cette contradiction que nous avons à gérer au sein du groupe aujourd’hui. En tant qu’élu communiste il considère que cette contradiction est incompatible avec un maintien dans le groupe.
 
Roland Robert  souligne que contrairement au groupe Alliance de la Région, au Conseil Général c’est le groupe PCR- Alliance.
 
Il est donc clair que la position qu’exprimera le groupe ne peut être en contradiction avec la position exprimée par le PCR.
 
Daniel Alamelou peut difficilement être opposant du PCR à Ste Suzanne et au Conseil général être un élu du groupe PCR – Alliance.
 
Pierre Vergès rappelle l’engagement signé par chaque conseiller général élu avec le soutien du parti.
 
Ainsi, s’il y a des positions divergentes, c’est in fine la décision de la direction du parti qui s’imposera.
 
 
En conclusion,
 
Roland Robert regrette les absences de certains élus du groupe, et salue la présence de Daniel Alamelou.
 
Selon l’opinion générale, cette réunion s’est tenue dans le respect des points de vue des uns et des autres et sans heurt.
 
Il fera donc dès mardi un rapport écrit sur la base du procès verbal de cette réunion à la direction du parti pour faire part des positions des uns et des autres.
 
Selon la règle précédemment rappelée, il prendra la décision qui s’impose avec la direction du parti sur la question de l’appartenance de Daniel Alamelou au groupe PCR - Alliance.
 
Sur la position des élus de St André, il convient de préciser que Daniel Alamelou n’a pas indiqué la position qu’il tiendra lors des prochains scrutins et en particulier les législatives.
 
Fait le 14 février 2012
Roland Robert"
Mardi 14 Février 2012 - 14:32
.
Lu 2109 fois




1.Posté par jobard le 14/02/2012 13:59
Ah! bon cela sous-entend-il qu'Alamelou rejoint au conseil général, le groupe UMP - Alliance?

Ah! les clowns me feront toujours rire.

2.Posté par Zbob le 14/02/2012 14:27
Etre viré d'un groupe de bras cassés prêts à toutes les trahisons pour un poste et du fric devrait être un honneur... mais en ayant été membre sans état d'âme , ce "viré" a montré qu'il était comme eux!
Ce n'est pas de courage dont il a fait preuve en se démarquant car il savait très bien comment fonctionne ce soviet , il a fait preuve de bêtise...

et il faudrait pleurer alors que cette réunion bidon a démontré une fois de plus la lâcheté de ses membres tous inféodés aux vieux pourris qui sont à sa tête!!

3.Posté par Jano le 14/02/2012 14:33
En conclusion: Je salue le courage, la détermination de Daniel Alamélou. Alors qu'il a été humilié par le parti, on l'a insulté : traîte, pacte avec D.Robert, etc...Il affronte Tipierre et Roland qui sont évidemment malveillants à son égard, il est venu à cette réunion programmée contre lui, cela montre qu'il a la conscience tranquille. Il justifie sa réaction face à ceux qui lui ont préféré quelqu'un de moins compétent, moins ambitieux, mais plus intéressant pour les intérêts des Vergès-Hoareau-Robert.. Ses arguments sont bons, il n'a pas renié ses valeurs progressistes. Il pensait juste à la population de Ste Suzanne au lieu de penser aux intérêts du parti. Moi, je pense que c'est le parti qui l'a exclu, en soutenant Gironcel dans ses caprices et qui est aujourd'hui responsable de ces désagréments. Gironcel voulait reprendre son fauteuil, le PCR l'a aidé. Il veut devenir député, on va l'aider, il voudra ensuite la Cinor et sa fille au C Général. On fera tout ce qu'il veut en méprisant les autres. Les jeunes et les femmes qui sont prêts à travailler pour la population si on voulait bien oublier un peu l'oligarchie et oeuvrer pour la démocratie. Il fait bon rêver...

4.Posté par vero le 14/02/2012 14:35
c'était le moindre mal de l'exclure du groupe! il a travaillé a attaquer le PCR à Ste Suzanne alors qu'il etait dans le groupe PCR avec les moyens du conseil general! le PCR serait bien gentil de le garder

5.Posté par AVATAR le 14/02/2012 14:44
et voila le loup es balancé du cocotier et je dit bien le loup et il es jeune et quand il reussira a monté sa meute les cocos a interét a bien se tenir car sur le cocotier la plupart des cocos sont sec et vont tombé la saison cyclonique n es pas terminé il reste lesgis et presid,plus l annulation de st suzanne qui es evident vu les derapages et les traites de tous bord qui aura rien reçu,et si les cocos etait inteligent il aurait partagé maurice commune ste suzanne,pausé commune carron,allamelou commune buegue,grondin commune caron,cé pas trop tard faite le decoupage a j oublie l homme decalé, bon comme la cinor cé aussi st suzanne on lui donnera la commune de feu qui porte aussi le nom de prima il sera pres de son boulot; si tous le monde es d accord pierrot profite du blog pour un referendum qui es a la mode.

6.Posté par TANGO le 14/02/2012 14:52
Dommage que le Procès verbal ne fait pas mention du nombre de votant pour ou contre.

Réfexion : Je crois savoir le parti PCR a demandé à une élue (HB) de saint paul de se présenter dans une autre circonscription (7ème) que la sienne (2ème) et que cette dernière a refusé. Comment dans ce cas considéré la sitaution de cette dame qui s'oppose à une décision du parti ?

Y aurait-il 1 poids 2 mesures au PCR ?

Bande de rigolo.

7.Posté par mansour le 14/02/2012 15:09
La suite est attendue .

8.Posté par jean jouhis le 14/02/2012 15:26
quel charabia quel merdier
ils se prennent pour des procureurs
ces representants du dernier parti Komulnut du monde ek la korée du nord
en plus a leurs ages canoniques ils ont ts des sonotones !!

ah les vieux !!
ils ont du en pisser ds leurs couches-culottes

9.Posté par Sansblague le 14/02/2012 15:33
"Pierre Vergès évoque la nécessité de franchise"
-----------------------------------------
Tout est dit.....Le PCR va franchiser la franchise....

10.Posté par Caton2 le 14/02/2012 15:35
Un modèle de réunion langue de bois! Comme Jobard, ces clowns me font rire. Mais de moins en moins car leur numéro commence à dater.

11.Posté par rose le 14/02/2012 15:49
Il se croyait tout permis en faisant le coq au Conseil Général celui la! Usurper le titre de communiste et faire croire alors qu'il poignardé ses propres camarades dans le dos. Il y en a qui n'ont aucune honte. L'avenir de la Réunion passe par l'unité de notre peuple et non SA DIVISION en petite commune royale. Foutez dehors ses profiteurs et diviseurs suceurs d'argent public !

12.Posté par ndldlp le 14/02/2012 16:11
on s'en fout du pcr et des vieux cons comme robert ou des jeunes incompétents (règle mathématique : vieux cons du pcr = jeunes incompétents du pcr)...

qu'ils se mettent en retrait de la vie politique réunionnaise, cela leur sera salutaire le jour où les lynchages viendront... comme en Grêce sous peu.

13.Posté par Toni le 14/02/2012 17:17
Moin lé pa tro dakor ansanm pos 2 ek 4 !
Na défoi, dan la vi, ou fé konfians domoun, ou la anvi d'kroir zot sé bon moun. Somanké, lété vré vréman lontan, soman larzan, pouvoir i fé perd domoun la tèt, sa, marmay. Safé, zot i koné pi pou kosa zot i batay. Avan davoir, té pou lo pèp vréman. Soman zordi, rienk pou zot ek zot zanfan. Zot i rant dann lo mème bor zot té pou konkat soidizan.
Saspé, Alamélou la di non, arèt eksa! Nou pé pi anparé! I fo pans in pé bann zabitan olié pans rienk zot zintéré.

14.Posté par Toni le 14/02/2012 17:34
Je suggère une réunion pour l'exclusion de Vergès et Robert du groupe pour que les autres puissent travailler librement et sans peur pour les Réunionnais.

15.Posté par l'imposteur le 14/02/2012 18:13
tout a fait ok avec Jano, tout cela est la faute de Gironcel qui a provoqué cette division pour installer sa fille aux commandes, cette incapable qui ne dit pas bonjour aux gens et vit au crochet de son père cette incapable qui n'a jamais fait du terrain et méprise les gens
, tout est de la faute de Momo qui aurait pu attendre 2014 pour que sa famille ne se divise pas, tout est négociable en politique, n'est ce pas ?
aujourd’hui sainte suzanne est une ville morte, il n' y a plus d' entente, le personnel communal est divisé les voisins se disputent, les amis ne se parlent plus et c'est cela le communisme
pourquoi le parti a laissé cet imposteur de maurice revenir au nom de quoi la parole donnée , mais quelle parole, celle de Gelita qui n'est pas sénatrice, celle de paul qui est CR et sénateur, celle d'un homme un mandat, ah PCR, dire que je votais pour toi...
la population il va falloir payer payer payer payer encore plus avec plus plus plus de témoignages pour voter pour gironcel aux législatifs contre a nouveau son poulain, quelle mangé cochon....

16.Posté par Bayoune le 14/02/2012 19:05
""Pierre Vergès évoque la nécessité de franchise" na dé sanss ke le pcr sar fransizé par Marine le Pen, si elle arrive a se faire élire, pou in post de minis Paul Vergès i franchise tout, comme il l'a fait en 1988 avec le PCF, dont il était l'élu au parlement européen. Est ce que le PCF a tenu un tribunal pour juger ce traître de la classe ouvrière. Je dois préciser il a appeler à voter pour Mitterrand, celui la même qui voulait la destruction du PCF. Je n'ai pas entendu Alamélou souhaiter la disparition du pcr. Au pcr, il se confirme tous les jours que ce sont une bande clown qui veulent se remplir les poches...

17.Posté par MAURICE le 15/02/2012 07:03
JE SUIS D'ACCORD A QUAND UNE REUNION POUR EXCLURE Pierre VERGES le petit gâté de son papa que personne n'ose touché ouvertement car crainte de représailles, avec vote secret bien sûr et je pense que tous seront unanime pour le virer direct .

18.Posté par Joseph le 15/02/2012 10:44
Le comité directeur du P.C.R. peut exclure ( et a exclu) ALAMELOU du parti ! MAIS PEUT-IL l'exclure de l"alliance "qui est une autre structure composée certes de communistes, mais aussi ,de" gens de droite"et de "centristes" (ou qui se considèrent comme tels )??? A MOINS QUE L'"ALLIANCE" NE SOIT NE SOIT QU'UNE SUCCURSALE (ou une courroie de transmission du P.C.R.):en tout cas c'est le sentiment qu'on a après lecture du communiqué du PARTI COMMUNISTE RÉUNIONNAIS !!!!

19.Posté par Caton2 le 15/02/2012 11:57
18. L’alliance était censée être une bague, facile à enlever et à remettre au gré des liaisons adultérines. Elle s’avère être un fer d’esclave, qu' on ne peut détacher que sur ordre du maitre.

20.Posté par Georges le 15/02/2012 18:11
Après Pierre le petit gâtée de papa, voilà une qui fait son apparition N D , fille gâtée.

Et oui la plus grande perdante dans cette histoire est Aline Murin, qui a reconnu la valeur honnête de Pausé contre un malhonnête de Gironcel, mais qui de médiatrice est devenue le pantin du PCR.
Pausé, toi qui a travaillé pendant que Gironcel était inéligible, tu aurais du dénoncer ses magouilles. tu as été trop respectueuse de lui.


21.Posté par Eric - Réunionnais en métropole le 15/02/2012 20:25
La réunion arrête fait honte à zot. A Sainte Suzanne : on met la pression sur le personnel communal,
il faut une pensée unique. Peuple on te vole : détournement d'argent public
peuple ne te laisse pas voler ta pensée.


INDIGNEZ - VOUS , on est en 2012 ( Au 21ème siècle)

22.Posté par dado le 03/03/2012 00:29
lé bon même pou li li la roder sa !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales