Société

Danger de l'alcool bon marché à La Réunion: Un rapport propose de revoir le régime fiscal

Alors qu'il existe à La Réunion une importante surmortalité liée à la consommation d’alcool, le docteur David Mété, président du FRAR, a remis un rapport à la ministre des Outre-mer. Il demande à ce que les dispositifs fiscaux spécifiques soient modifiés.


"Réduire les inégalités face au risque alcool à La Réunion". C'est l'intitulé du rapport remis par le docteur David Mété, président de la FRAR (Fédération régionale d'addictologie de la Réunion), à la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts. Un rapport commandé par l'ancienne secrétaire d'Etat, dans le cadre du projet de loi sur l'égalité réelle.

"L’alcool bon marché est un facteur de risque pour la santé publique scientifiquement bien établi", peut-on lire dans ce document de 32 pages. "Il favorise les fortes consommations, l’alcoolisation des jeunes, l’usage pathologique de l’alcool en particulier auprès des populations les plus vulnérables. Il est aussi lié au passage à l’acte, aux accidents de la route".

Des dispositifs fiscaux spécifiques à La Réunion

Le médecin, qui souligne que la population de La Réunion est "soumise à davantage de précarité que le reste de la population française" et connait aussi "l’une des plus fortes morbi-mortalités liées à l’alcool" sur le plan national, estime paradoxal "que la population soit exposée à des facteurs de risque directement liés à une législation motivée par des considérations économiques exclusives". 

Il existe en effet des dispositifs fiscaux spécifiques, dont la finalité est économique (protection de la filière canne-sucre-rhum), "favorisant la vente et l’usage nocif de boissons fortement alcoolisées au détriment de la santé des populations". A La Réunion, le prix du gramme d’alcool pur (GAP) est d'ailleurs le plus bas du territoire national. Par ailleurs, les rhums traditionnels locaux et leurs dérivés sont les boissons les moins chères (toujours) en GAP sur notre île. 

Pour le professionnel de santé, ce régime fiscal de faveur constitue "une forme de discrimination caractérisée du droit des citoyens à la protection de leur santé". Estimant que ce régime doit respecter sa finalité première (à savoir favoriser l’exportation de la production locale), il formule des propositions. 

L'octroi de mer pointé du doigt

Le rapport juge en effet nécessaire "de réserver la réduction du droit d’accises (impôt indirect perçu sur la consommation ndlraux produits destinés à l’exportation" et "d’aligner la cotisation de sécurité sociale actuellement 7 fois moins importante par l’abrogation de l’article L758-1 du Code de la Sécurité Sociale et l’application des articles L245-7 à 11 du Code de la Sécurité Sociale".

L'octroi de mer est également visé : "Il conviendrait également que les élus de la Collectivité régionale prennent en compte les données de la santé publique de la population qu’ils défendent lors de la réévaluation annuelle des niveaux de l’octroi de mer". Reste à voir comment la ministre intégrera ces mesures dans le projet de loi.

Danger de l'alcool bon marché à La Réunion: Un rapport propose de revoir le régime fiscal

Jeudi 15 Septembre 2016 - 15:20
Lu 1747 fois




1.Posté par noe le 15/09/2016 16:14
Préférons les alcools de qualité , chers comme les champagnes , les cognacs , les whiskies de 10 ans d'âge à monter ... c'est plus chers mais c'est meilleurs !

2.Posté par mireille le 15/09/2016 16:15
il est clair que l'alcool est un fléau qui touche particulièrement les Réunionnais. mais je ne suis pas convaincu que la hausse des taxes sur ses produits puissent changer grand choses, a tout un chacun de prendre conscience un moment donner que cela n'apporte rien de positif dans nos vies

3.Posté par cmoin le 15/09/2016 16:33
Il faudrait tripler le prix pour qu'il y ait moins d'alcoolique!!!
Mais trop stupide,ils disent que c'est la tradition!!!

4.Posté par Florence le 15/09/2016 16:35
Que le prix de l’alcool baisse ou augmente cela n’empêchera pas les personnes qui veulent boire le faire ! Y’a qu’à prendre l’exemple des paquets de cigarette !

5.Posté par Greg le 15/09/2016 16:36
L'état n'arrête pas d'augmenter le prix des cigarette, cela empêchement pas les français de fumer ! Ce sera pareil avec l'alcool !

6.Posté par MONTALBANO le 15/09/2016 17:04
Pour les taxes qui est à la Région et qui en vend ?

7.Posté par Charette avec ça le 15/09/2016 19:13
De quoi je me mèle? Perso je préfère mourir alcoolique hic, plutôt de voir Bismuth redevenir président, hic!...

8.Posté par Thierry le 15/09/2016 21:22
C'est ça le rHumatisme ! Ca donne des bleus et on marche courbé après.

Et les violettes de mon jardins sont reparties de plus belles. Elles vont aussi fleurir.

9.Posté par GIRONDIN le 15/09/2016 21:36
7.Posté par Charette avec ça
Excellent

L'alcool n'est pas le problème c'est la consommation excessive !

On peut se poser tout de même de la question des conflits d'intérêts. Qui osera ?

10.Posté par Thierry le 15/09/2016 23:55
L'homme anéantit tout sur son passage, les poissons dans la mer, les forêts, et j'en passe. Rien ne lui résiste pas même de l'alcool en bouteille. Et lorsque l'alcool deviendra une espèce en voie de disparition aussi comme les baleines, comment noiera-t-il (l'homme) ses chagrins, comment s'amusera-t-il ? L'homme ne pense pas à demain ... même pas aux hommes de lois, même pas aux fabricants d'alcootests qui vont se retrouver au chômage !

Je vous promets, je n'ai rien bu ! Hic ! ... bon, je sors ;-( ... je ne bois que de l'eau distillée à la violette

11.Posté par pipo le 16/09/2016 04:55
Même certains pilotes picolent avant de prendre le manche (lu dans la presse récemment)
Qui ne picole pas d'ailleurs?

Il faut savoir aussi que la majorité du rhum produit sur l'ile de la Réunion est consommé par nos chers touristes.

Puis que reste-t-il au pauvre gars qui touche le RSA pour s'évader je vous le demande?

Encore cette petite remarque...plus de trois million d'euros donné sous forme de subvention pour développer cette belle vitrine locale qu'est "la saga du rhum"...

Alors, laissez- moi rire où se cache la vrais volonté de réduire la consommation d'alcool dans notre pays?

Encore un p'tit pour la route patron s.t.p (expression populaire)

Ok avec modération comme ils disent je veux bien mais foutez nous la paix!

12.Posté par PEC-PEC le 16/09/2016 10:10
Je pense qu'encore une fois on se trompe de cible.
Le prix de l'essence a été multiplié par 4 en 30 ans, le prix des cigarettes a été multiplié par 6 dans ces mêmes 30 ans...est-ce que le réunionnais roule moins, est-ce qu'il fume moins...La réponse et NON.
Cela tout le monde le sait...par paresse par facilité les têtes soit disant pensantes, demandent l'augmentation des prix, alors que le travail c'est l'éducation, la formation...mais pour cela il faut travailler prendre du temps, alors que faire valser les étiquettes c'est tellement facile.
Si les prix montent c'est tout un secteur qui va être sinistré, combien de nouveaux chômeurs finiront dans la dive bouteille ? ? ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales