Politique

D. Robert justifie l'utilisation des deniers publics au 1er président de la Cour des Comptes

Visite ô combien prestigieuse dans les murs du centre d'exploitation de la Direction Régionale des Routes, à Saint-Paul ce matin. L'équipe de la majorité régionale a profité du passage dans l'île de Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, pour présenter l'état d'avancement des grands chantiers régionaux. Un exercice qui faisait office de grand oral en terme de justification de l'utilisation des deniers publics plus ou moins "maîtrisée". La crédibilité de l'institution régionale auprès du numéro un de la bonne gestion des fonds publics français est à ce prix.


D. Robert justifie l'utilisation des deniers publics au 1er président de la Cour des Comptes

En un peu plus d'une heure et demi ce matin, l'équipe régionale, son président ainsi que quelques conseillers régionaux ont exposé tour à tour à Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, les grands chantiers qui sont actuellement dans le viseur régional.

Gare aux faux pas

L'endroit de cette visite est symbolique : le centre d'exploitation de la route des Tamarins (au niveau de l'échangeur de l'Eperon) a été choisi, signe des grands travaux passés et futurs des majorités régionales successives.

Nouvelle route du littoral, Trans Eco express, future société aéroportuaire, le plus haut personnage de la bonne utilisation des deniers publics en France n'a pas hésité à questionner Didier Robert sur la tenue du calendrier et la répartition des efforts publics (État, Région, Feder…) à ces différents chantiers.

D. Robert justifie l'utilisation des deniers publics au 1er président de la Cour des Comptes
Pendant 15 minutes, Didier Robert n'a pas lésiné sur les moyens pour séduire Didier Migaud. "Il s'agit pour nous de tenir le calendrier et l'enveloppe financière pour ces trois grands chantiers inscrits dans l'accord Matignon 2", a précisé le président de Région. Aidé par les conseillers de sa majorité, Dominique Fournel, Fabienne Couapel-Sauret et David Lorion, Didier Robert a tenté de justifier les choix opérés depuis sa prise de pouvoir en 2010 et la réorientation du protocole Matignon en cours de route. Didier Migaud s'est montré attentif au dispositif "Plan Ordinateur Portable" mis en place par la Région. Celui-ci s'est vu confirmer par le président de Région que le dispositif concernait l'ensemble des lycéens de seconde.

Rapport très attendu

Nommé depuis février 2010, Didier Migaud, (ex-député socialiste) a lâché à la presse qu'un rapport sur le comportement des collectivités locales réunionnaises et en particulier des communes est sur le point d'aboutir. "Nous rendrons public ce rapport dès le mois de juillet (ou à la rentrée de septembre)", a précisé Didier Migaud, tout en se gardant, sourire large, d'en dévoiler les grandes lignes ce matin.

Sur ce point donc, les acteurs publics et les citoyens devront patienter encore quelques semaines avant de s'approprier un rapport qui s'annonce, comme souvent de la part de cette institution autant respectée que crainte, plein de surprises.
Mardi 3 Mai 2011 - 14:56
Ludovic Grondin
Lu 2140 fois




1.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 03/05/2011 15:02
Un rapport sur les finances des collectivités réunionnaises et des communes en particulier? Voilà qui s'annonce croustillant!

2.Posté par noe974 le 03/05/2011 16:02
Contrôle des deniers publics ...tout à fait normal ...
Espérons qu'on ne trouve pas de problèmes ....

Dans les communes , ce sera une autre paire de manches ...il y aura des grincements de dents ....

3.Posté par ndldlp le 03/05/2011 16:03
bof rien de croustillant à en attendre, pierre..
les rapports annuels sont suffisants..

4.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 03/05/2011 17:03
3. Bah, un rapport sur "le comportement" c'est pas la même chose qu'un rapport annuel. A mon sens, on va avoir droit à de jolis considérations d'opportunités qui vont être sympas à lire.

5.Posté par timagnola le 03/05/2011 20:27
La cour des comptes n'est qu'un "machin" institutionnel sans pouvoir réel face à des ordonnateurs publics qui conjuguent gabégie et absence de pénalisation réelle. Seule la responsabilité de nos malandrins sur LEURS PROPRES DENIERS est capable de stopper net ce gâchis des finances publiques. Le reste n'est qu'amuse marmay ! Au fait, ou en sont les 800 000 euros de subvention footeuse de St Louis la pétaudière ?

6.Posté par justedubonsens le 04/05/2011 14:05
D'accord avec PF Dupuy. Un rapport uniquement concentré sur La Réunion a un autre impact qu'une lecture concernant tout le monde. Il a en principe l'avantage d'être beaucoup plus détaillé et donc plus poussé dans chacun des chapitres; D'autant que jusque là, Didier Migaud, dans la droite ligne de Seguin son prédécesseur, n'est pas quelqu'un qui mâche ses mots. je maintiens la lecture devrait être croustillante et je pense que tout le monde en prendra à la pelle. Ensuite nous devrons compter les points et surtout ne pas enterrer ce rapport mais lui donner toute son utilité par des actions qu'il pourrait être intéressant de concerter afin d'infléchir les politiques dépensières et pas forcément indispensables !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales