Société

Cyclone Dumile: Les agriculteurs font le bilan


Cyclone Dumile: Les agriculteurs font le bilan
Après le passage du cyclone Dumile hier, ce matin l’heure est au bilan pour les agriculteurs. "Les dégâts sont considérables sur les hauteurs", affirme Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d’agriculture.

"Sur la Plaine des Cafres et à Salazie c’est un carnage !", déplore-t-il. Les rafales de vents sur cette zone ayant atteint les 180km/h, les plants de laitues et de pommes de terre sont partis en fumée.

Sur les hauteurs, les fermiers font également ce matin le bilan pour le bétail. "Les bovins dans les étables ont été à l’abri, mais certains sont restés sur les pâturages, pour l’instant on ne sait pas encore l’ampleur des pertes dans ce secteur-là", explique le président de la Chambre d’agriculture.

Dans l’Ouest, Dumile a aussi causé quelques pertes. Les vents puissants de la dépression sont partis avec les bâches servant de protection aux serres. "Les salades ont été abimées et sont invendables, constate Jean-Yves Minatchy, concernant les mangues, 90% de la production est perdue, faute à un retard de récolte".

Le Nord de l’île étant moins touché par le cyclone, le préjudice est moindre. Jean-Yves Minatchy relève tout de même que "dans les hauts de Beaumont à Sainte-Marie, les producteurs de fleurs coupées sont anéantis, les plants ont été arrachés et à un mois de la Saint-Valentin cela ne s’annonce pas bon".

La FDSEA a elle fait le bilan du Dumile dans un communiqué :

"Suite au passage du cyclone Dumile, les premiers constats au niveau agricole font apparaitre les éléments suivants :

- Les plus touchés sont les maraîchers, les fruitiers dont beaucoup de dégâts assez important au niveau des manguiers (40% à 50%), avocatiers et des bananeraies. Les dégâts ont été occasionnés surtout par le vent

- Au niveau de l’élevage les prairies sont impraticables

- Des difficultés d’accessibilités apparaissent à certains endroits

- Au niveau des cannes les dégâts sont un peu plus concentrés sur parcelles qui ont été récoltées en début de campagne

- De nombreux élevages sont concernés par de coupure d’électricité dont les conséquences sur la traite et le stockage du lait".
Vendredi 4 Janvier 2013 - 10:27
Lu 1174 fois




1.Posté par otelareunion le 04/01/2013 09:49
il faut s"attendre à ce faire arnaquer et je parle pas des grandes surfaces qui on déjà augnenté les conserves ( haricots vert et autres) et je parle pas des légumes surgélés je viens d'acheter des champignons une honte

2.Posté par nous y en a vouloir des sous le 04/01/2013 10:18
minatchy commence à pleurer avant d'avoir mal
Il va encore nous parler de solidarité nationale
Quelle sera l'augmentation du prix des fruits et légumes ?

3.Posté par Amiral La Po le 04/01/2013 10:37
Nana quelques années de cela juste aprés un cyclone;c'était encore en francs les tomates lété à...80 francs le kilo!!!!!C'est vrai zote lé misère......

4.Posté par noe le 04/01/2013 12:20
Nos agriculteurs vont taper fort sur le porte-monnaie ... c'est bien ce sera l'offre et la demande ...
Quelle idée de tj faire des rougails avec des tomates ! faire des rougails de tomates , pas bon du tout !

Préférons les pâtes , les pizzas ... et un bon coca ...on sera plus gros !

5.Posté par Ludovic MAILLOT le 04/01/2013 12:48
Ils vont encore avoir 100% de pertes, mais bizarrement on trouvera encore sur les étales. 100% ca veut pas dire tout??
Le pire c de voir les gars ramasser les tomates avant le cyclone et de dire qu'ils ont perdu et vendre tout çà à un prix plus que déraisonnable. (Je l'ai vu)
Moi çà me dérange pas forcement qu'ils essaient de faire un maxi de bénéfice, mais ce qui me dérange le plus c d'entendre à chaque fois mr minatchy pleurer pour avoir des aides

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales