Faits-divers

Crise requin: Les touristes bien renseignés sur la nouvelle réglementation baignade

Vendredi, le préfet de la Réunion prenait un arrêté pour interdire la baignade et la pratique du surf et bodyboard en dehors des zones surveillées et du lagon. Pour autant, est-ce que les touristes débarquant dans notre île sont au courant du risque requin et des nouvelles mesures de sécurité mises en place par la Préfecture ? Nous sommes allés leur poser la question à la sortie de l'avion ce matin.


Crise requin: Les touristes bien renseignés sur la nouvelle réglementation baignade
La crise requin continue de secouer la Réunion. Après l'attaque mortelle du 15 juillet, le préfet a pris la décision d'interdire la baignade et la pratique du surf et bodyboard en dehors des zones surveillées et du lagon. Conséquence de cette décision, les surfeurs et bodyboarder sont obligés de ranger leurs planches jusqu'au 1er octobre et les baigneurs ne pourront se baigner que sur une toute petite partie du littoral réunionnais, entre l'Ouest et le Sud de l'île.

Ce matin, quatre vols arrivaient de la métropole. A bord, des centaines de touristes venant passer un séjour à la Réunion. Si aujourd'hui il n'y a pas de plaquettes d'information avertissant les touristes sur les risques dû à la présence de requins le long des côtes de la Réunion, les vacanciers sont bien au fait du problème et des dernières réglementations.

"Oui je suis au courant. On risque 38 euros d'amende si on se baigne en dehors des zones surveillées", explique Nicolas. Fraîchement débarqué, ce touriste de la région parisienne n'est pas "effrayé" par la présence de squale à la Réunion. Tous les touristes interrogés à la sortie de l'avion ne parlent pas de psychose, mais sont attentifs aux consignes à respecter. "On nous demande des informations, les vacanciers se renseignent notamment sur la pratique de la baignade. Mais il n'y a pas de psychose à proprement parlé", explique une hôtesse du guichet de l'office du tourisme dans le hall arrivée de l'aéroport.

Se renseigner par ses propres moyens

En attendant les plaquettes d'information, qui devraient être éditées d'ici une dizaine de jours, les touristes se sont renseignés par leur propre moyen. "En tout cas les compagnies aériennes ne nous ont pas informé en arrivant. Je me suis débrouillé en regardant sur les sites d'information", explique Jérôme. "On était informé bien avant. Je suis aller sur internet. J'étais au courant. Pour les plages je savais que l'on ne pouvait pas se baigner. Mais pour le surf, c'est vrai que je n'étais pas au courant. En même temps je ne suis pas pratiquant", reconnaît-il.

"L'île de la Réunion est une île à requin. Quand on vient dans un pays on doit s'informer. Pour nous ça ne change rien. Il faut assumer que la Réunion est une île à requin. Après au niveau touristique on peut se servir des requins", souligne Grégoire, en vacance avec sa femme à la Réunion.

De manière générale, les touristes sont plutôt bien renseignés sur la nouvelle réglementation mise en place par la Préfecture. Reste maintenant à poursuivre le travail de pédagogie et d'information.

itw_touristes_aeroport.mp3 ITW Touristes aéroport.mp3  (4.11 Mo)


Lundi 29 Juillet 2013 - 14:26
Lu 1650 fois




1.Posté par Gars la kour le 29/07/2013 20:54
"Après au niveau touristique on peut se servir des requins", souligne Grégoire, en vacance avec sa femme à la Réunion. "
Oui, localement le requin est déjà vendu en grande surface et au menu de bons restaurants. Il faut dorénavant consommer local, développer la consommation de soupe d'ailerons de requins et vendre des dents de requin comme pendentif et les mâchoires comme trophée.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales