Politique

Crise requin: Les élus de la Région réclament un fonds d'aide exceptionnelle


Crise requin: Les élus de la Région réclament un fonds d'aide exceptionnelle
En séance plénière ce matin, les élus de la majorité régionale ont déposé une motion relative à la crise requin. Plus que jamais, les conseillers régionaux réclament la mise en place d'un fonds d'aide exceptionnelle pour les entreprises du tourisme.

"Les élus demandent au gouvernement, à l'instar du plan de sauvegarde qui avait été mis en place dans le cadre de la lutte contre le chikungunya en 2006 par le gouvernement, de créer un fonds d'aide exceptionnelle pour les entreprises du tourisme, de mettre en oeuvre des moratoires sur les dettes sociales et fiscales des entreprises et de prendre en charge la rémunération minimale jusqu'à 100% en matière de chômage partiel", explique la conseillère régionale, Fabienne Couapel-Sauret.

En outre, la Région demande au gouvernement la mise en place d'un "plan de communication national et européen" afin de rassurer les touristes et acteurs touristiques. Il faut dire que la Réunion pâtit depuis trois ans de l'image véhiculée par les différentes attaques le long des côtes réunionnaises.

Enfin, les conseillers régionaux réclament à l'Etat que les opérations de prélèvement de requins soient "maintenues" et "renforcées".
Jeudi 7 Novembre 2013 - 14:12
Lu 1474 fois




1.Posté par Boby le 07/11/2013 14:38
Il est plus que temps, cette crise est en train de tuer le tourisme et toutes ses activités connexes

2.Posté par Association Nautilus le 07/11/2013 15:35
" En outre, la Région demande au gouvernement la mise en place d'un "plan de communication national et européen" afin de rassurer les touristes et acteurs touristiques. Il faut dire que la Réunion pâtie depuis trois ans de l'image véhiculée par les différentes attaques le long des côtes réunionnaises. "
explique la conseillère régionale, Fabienne Couapel-Sauret.

Sur le plan communication, comment pouvez-vous justifier les sommes faramineuses englouties par la machine à gaz de l'IRT et ses 85 salariés qui s'est lamentablement plantée ???

Pourquoi a-t-il fallu autant d'attaques de squales pour prendre conscience de la nécessité de mettre en protection intégrale de sécurité les principales zones de baignade ???

Même si des prélèvements d'espèces non protégées doivent-être effectués, pourquoi les requins qui sont chez eux dans l'océan ne deviendraient pas un plus pour développer le tourisme ???

Pourquoi La Région Réunion, ainsi que rappelé publiquement par Didier Robert le 04 juin à Saint-Paul devant un parterre d'une centaine de chefs d'entreprises ou de présidents d'associations, favorable au projet de l' Association Nautilus consistant à créer dans la baie du meilleur ancrage, un récif artificiel avec la Jeanne d'arc, ex ambassadrice de la France pendant 45 ans sur toutes les mers du monde où elle fit 800 escales dans 200 ports de 126 pays où îles, dépolluée et lestée de pierres qui viendraient des 90 départements de métropole et des pays visités ne répond pas aux sollicitations de son président pour passer ENFIN à l'acte et réunir tous les acteurs de ce projet historique, Etat,Région,Conseil Général,TCO,Mairie de Saint-Paul qui commémore le 350 éme anniversaire de son peuplement, ainsi que les associations partenaires ,etc.. qui mettrait notre île sous les médias du monde entier et relancerait l'activité touristique durablement ???

3.Posté par tintin le 07/11/2013 15:38
mais putin comment il font dans les autres pays deja la france est bourré de dettes et comme si c etait la faute du gouvernement ses requins bande de guignoles vous feraient mieux de manisfester pour la vie cher a la reunion pour une bonne cause et non pour les quelques rigolots qui pense qu au fric !!

4.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 07/11/2013 15:55
*Au fond ces élus, TOUS ces élus, ne sont bons qu'à réclamer, mendier des sous. Après, avec ces sous, nos sous !,ils peuvent crier partout sak zot la fé pour nous. J'ai remarqué qu'ils citent en permanence les montants faramineux engagés dans leurs "pyramides", pour nous montrer combien ils sont "bons" et en espérant - comme Huguette - qu'on le leur revaudra...en votant ou revotant pour eux...

5.Posté par olive le 07/11/2013 15:57
Ce n'est pas la crise qui tue mais les requins !!!

6.Posté par olive le 07/11/2013 16:19
Quand un surfeur ce met à l'eau c'est à ses risques et périls et quand un commerçant ouvre une affaire n'est-ce pas identique ?
Tous les surfeurs devraient demander une indemnitée pour ne pas pouvoir pratiquer leur activité!!!

7.Posté par "CRUCIFIX" le Gaulois peï le 07/11/2013 17:12
Il faut créer une filière requin bouledogue….
Créer une petite usine de retraitement pour les ailerons, la peau et la transformation de la viande de équin pour faire des farines de poissons.
A l'exportation :
Le cuir de requin, les dents de requins et les ailerons assureront des revenus aux pêcheurs et cette filière rendra deux services :
Créer de l'emploi et débarrasser les plages d'un danger plus que présent.
Encore faut il avoir le courage de tenir le vrai discours de celui du faux qui consiste à manipuler l'opinion avec cette fausse histoire de requin en danger qui ne concerne pas l'ile de la Réunion mais l'industrie de pèche européenne et mondiale…

la sois-disants protection de ce requin dangereux pour l'homme et en prolifération ici est un paravent écoloFRIC pour masquer la réalité de leur inactions ailleurs….
NE SOYEZ PLUS DUPE

8.Posté par vangog974 le 07/11/2013 17:26
REGLEMENTATION DE LA PLAGE ET DES ACTIVITES NAUTIQUES
RAPPEL : LOI DU LITTORAL
OBLIGATION DE SECURITE DU MAIRE
Loi N° 86.2 du 3 Janvier 86, relative à l'aménagement , à la protection et la mise en valeur du
littoral

* Dans l'eau
Le Maire exerce la police des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage
avec des engins de plage et des engins non immatriculés. Cette police s'exerce en mer jusqu'à
une limite fixée à 300 m à compter de la limite des eaux.
Le Maire réglemente l'utilisation des aménagements réalisés pour la pratique de ces activités.
Il pourvoit d'urgence à toutes les mesures d'assistance et de secours.
" Le Maire délimite une ou plusieurs zones surveillées dans les parties du littoral présentant
une garantie suffisante pour la sécurité des baignades et des activités nautiques mentionnées
ci-dessus. Il détermine des zones de surveillance (zones entre les panneaux " abeilles ") et des
périodes de surveillance. Hors des zones et des périodes ainsi définies, les baignades et
activités nautiques sont pratiquées aux risques et périls des intéressés ".
Le Maire est tenu d'informer le public par une publicité appropriée, en Mairie et sur les lieux
où elles se pratiquent, des conditions dans lesquelles les baignades et les activités nautiques
sont réglementées, ainsi que des résultats des contrôles de la qualité des eaux de ces baignades
accompagnées des précisions nécessaires à leur interprétation.
La coordination de la mise en oeuvre opérationnelle de l'ensemble des moyens de secours
pour la recherche et le sauvetage des personnes en détresse est assurée sur l'ensemble des
eaux maritimes par l'autorité de l'Etat.
Les organismes de secours et de sauvetage en mer sont agréés par l'Etat.
REGLEMENTATION DES ACTIVITES NAUTIQUES
1 - Activités nautiques
Le surf et ses disciplines associées sont considérés comme des activités nautiques. Le pouvoir
de police des activités nautiques du Maire lui donne la possibilité de prendre des arrêtés
municipaux concernant les conditions de pratique des activités nautiques sur sa Commune, en
vue " d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique " ( Art. L 2212 - 1 et
L 2212 - 2 du Code Général des Collectivités Territoriales).

9.Posté par titeolive le 07/11/2013 17:29
olive post 6. soit tu es idiot soit tu es fonctionnaire. les risques?
quand il y aura plus de touristes tu vas vivre de quoi? et où?
tu demanderas ta mutation?

10.Posté par Fabiho le 07/11/2013 17:47
On pourrait ptet sécuriser les plages avec cet argent, en créant des espaces de baignade autour de l'île par exemple, pour sauver ce qu'il reste du lagon et rassurer les touristes ? Donner de l'argent aux entreprises du tourisme c'est comme le tonneau des Danaïdes, c'est à fonds perdus, on ne règle rien.

11.Posté par cal1nours le 07/11/2013 18:09
Au début de la crise requins, il y avait beaucoup d'action possible pour éviter la catastrophe mais y a pas un connard de politiciens a part 1 que je ne nommerais pas qui c'est bouger le cul et maintenant qu'on à pris le mur en pleine poire on va demander des fonds d'aide exceptionnelle. Mais bordel de m**de ce qu'il fallait faire c’était éviter le mur !!!! A qui va profiter ce fric??? pas au réunionnais ni au jeune réunionnais sans emploi. Détournement de fond et magouille en perspective, y a du politicard à virer d'urgence, trop de boudin dans coco. Il pense à sauver la réunion ou sauver leurs petite place doré au soleil ????

12.Posté par cal1nours le 07/11/2013 19:22
Irresponsabilité, incompétence, corruption, manipulations, mauvaise gestion.. c'est vous qui paierez !

13.Posté par Cocolococo le 07/11/2013 20:12
Tout le monde souhaite qu'enfin on régule cette dangereuse population dense et agressive de requins scientifiquement reconnue.
QUE LE PREFET CEDE SA PLACE ET QU'ON REGULE DE SUITE!

14.Posté par désespérant le 07/11/2013 20:48
La crise requin n'est vraiment pas une priorité. Concentrez-vous plutôt sur la misère sociale, sur les écarts de plus en plus grands entre les riches et les pauvres, sur l'hygiène et la santé, etc. Pour éviter les requins arrêtons d'aller baigner en dehors des lagons, ça économisera des milliers d'euros à la société. Un peu de civisme !

15.Posté par desesperant le bien nommé le 07/11/2013 22:39
justement 14, pour lutter contre la misère il faut du boulot et une économie florissante. Le tourisme apportait tout ça. Or il faut se rendre à l'évidence : les requins font fuir les touristes. Relancer la filiere requin, comme 7 en parle si bien, permettrait de relancer ce tourisme tout en donnant du boulot aux pêcheurs et au reste de la filiere ! Une pêche modeste mais reguliere qui ne mettrait aucunement en péril les deux espèces plutôt surabondantes chez nous !

16.Posté par Titi or not Titi le 08/11/2013 04:59
Avec ce Fric, ils vont retaper leurs Hotels insalubres et hop la revente ! comme a l Epoque du chick !

@7 Tout le monde le pense depuis le début que c est la seul solution sauf que sois disant c est politiquement pas correct !! Dommage !!
A la Run il restera que des Poncs et Rsa !
Belle Avenir !!

17.Posté par Tient, voilà du boudin ! le 08/11/2013 06:19


L'IRT coûte combien encore ?????

Tient voila du pognon !!!!

18.Posté par olive le 08/11/2013 10:40
@9, Il n'y a pas de véritable volonté politique de développer le tourisme et il n'y en a jamais eu, il ya un discour politiquement correct, car ,éffectivement si on développe le tourisme, on crée des emplois et une population qui travail est une population qui paye des impots et quand on paye des impots on regarde ce que les politiques en font, bref pour ces politiques ,il vaux mieux avoir des assistés qui ne regardent rien.
Ca toujours été comme ça et beaucoups de gens ne veulent pas que cela change, c'est un constat!!!
Donc j'utilise l'ironnie...Dommage que vous n'aillez pas compris.

19.Posté par Titi or not Titi le 08/11/2013 13:16
@18 c est exactement ca !!
Surfer sur la vague de la pauvreté !! et tout mettre la faute sur l'etat !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales