Société

Crise requin: Les écoles de surf réclament des indemnisations à l'Etat

Soutenues par le Sypral, les écoles de Surf de la Réunion encore en vie ont décidé d'attaquer l'Etat afin de réclamer des indemnisations et des exonérations de charge. Se sentant oubliés depuis le début de la crise requin, ces professionnels se disent être les premières victimes économiques. Un recours en responsabilité de l'Etat va être transmis au préfet dès aujourd'hui avant d'être suivi par une action devant le tribunal administratif.


"Avant, il existait 14 écoles de surf qui dégageaient un chiffre d'affaires annuel de 700.000 euros. 30 personnes y étaient employées. C'était un secteur en plein développement entre 2000 et 2010 (…). Aujourd'hui, il reste deux écoles en activité qui survivent grâce au paddle (…). Avec la mise en place et la poursuite de cet arrêté préfectoral (interdisant l'ensemble des activités nautiques ndlr), c'est la fin de nos activités", explique Agnès Lavaud, chargée de mission au Sypral (Syndicat des professionnels des activités de loisirs).

Les gérants des écoles de surf se sentent oubliés par les pouvoirs publics. Depuis le début de la crise requin à la Réunion, leur activité a chuté pour atteindre le "point zéro" après la décision de l'Etat de promulguer l'arrêté interdisant les activités nautiques, notamment le surf, en dehors du lagon et des zones surveillées. "On est une génération condamnée. On le sait, mais on se bat pour les futures générations", poursuit-elle.

Bien décidés à ne pas baisser les bras, les gérants d'écoles de surf ont décidé de s'entourer d'un avocat afin de demander des comptes à l'Etat. Me Nicolas Argemi, du barreau de Saint-Denis, va dès aujourd'hui déposer un recours en responsabilité contre l'Etat à la préfecture de Saint-Denis. "On attend une réponse du préfet dans les deux mois", explique Me Nicolas Argemi.

Indemnisation, fonds de secours et exonérations des charges

Dans ce recours, l'avocat des écoles demande clairement à l'Etat une indemnisation pour le préjudice subi depuis l'arrivée de la crise requin à la Réunion, mais également un accompagnement de ces entreprises. "On veut que soit mis en place un fonds de secours et que l'Etat décide de l'exonération des charges sociales et fiscales", souligne-t-il. Le préfet a deux mois pour répondre à ce recours. "Mais je suis conscient qu'il n'y aura pas de réponse. Nous devrons passer par la case tribunal administratif. Seulement la procédure est longue, entre 12 et 18 mois", ajoute Me Argemi.

Si le montant des indemnités souhaitées n'a pas été révélé, Me Argemi laisse entrevoir la compensation demandée à l'Etat. "Une école de surf pouvait faire entre 40 et 50.000 euros de chiffre d'affaires. Je vous laisse le soin de calculer", précise-t-il. "On veut que soit reconnu par l'Etat notre préjudice (…). Malheureusement le temps économique n'est pas compatible avec le temps administratif", ajoute Agnès Lavaud.

Car le temps presse, sur les 14 écoles de surf, deux subsistent aujourd'hui et autour de la table, nombreux sont ceux à avoir changé de métier où à travailler à côté pour pouvoir subvenir à leurs besoins.
Lundi 7 Octobre 2013 - 15:10
Lu 3256 fois




1.Posté par Éric le 07/10/2013 15:25 (depuis mobile)
L Etat a décidé d interdire un sport du jour au lendemain , faisant du surf, du bodyboard une activité illégale : l'Etat doit payer et trouver une solution.

2.Posté par Nono le 07/10/2013 15:39
Oulala, je m'en vais de ce pas acheter des pop corn avant le déferlement de commentaires haineux que ne va pas manquer de susciter cet article. Attendez moi SVP.

3.Posté par assistanat way of life le 07/10/2013 15:41
alors donc tout ce ramdam, ces centaines de milliers d'euros pour 30 personnes alors que 42% de la population vit sous le seuil de la pauvreté?

4.Posté par Jo le 07/10/2013 15:48
L'état doit payer alors !!! Mais qui paye l'état ? Et après sa crie que la vie est cher . Qu'on les laisse aller surfer , on verra bien .

5.Posté par brian le metro le 07/10/2013 16:10
y en a marre du p'tit remi, on veut s'acheter des planches en carbone et comme tout le monde partir en vacance à hawai pour destresser. donnez nous des sous, on le merite et on le vaut bien!

sinon on casse tout. pas la peine de vous cacher derriere vos claviers on saura vous retrouver.

6.Posté par VILETAN le 07/10/2013 17:04
"Jo" a raison. Finalement, laissons les gens surfer et les "professionnels" continuer de proposer leurs activités. Avec le chiffre d'affaires qu'ils dégagent, ils paieront des vigies pour assurer la sécurité de leurs élèves et pratiquants. Ou alors, au bout du énième accident, la pratique s'arrêtera d'elle-même...
Quoique... Les mêmes personnes qui crient au scandale et réclament des indemnités aujourd'hui sont capables de réclamer des ... dommages et intérêts à chaque accident... La quadrature du cercle.

7.Posté par .DENTS DE LA MER.!! le 07/10/2013 17:49
ils vont se casser les dents leur requête va finir a la poubelle.!!

8.Posté par Pasglops le 07/10/2013 18:25
faut s'actualiser !! les petits zoreils de Saint-Gilles iront se mettre au skate , c'est moins onéreux pour la société ! non à l'assistanat !!

9.Posté par lalalalala le 07/10/2013 18:32
mi pense ki fot reinserce a zot dans une autre activite plutot, au lieu de reclamer des indemnites car la zot image i prend un bon coup d assiste comme d hab rienk la reunion i voit sa lol

10.Posté par vanille le 07/10/2013 18:35
On est une génération condamnée. On le sait, mais on se bat pour les futures générations", poursuit-elle.

Non mais je rêve ! Pour quelques feignasses qui passent leur temps à se la couler douce, une génération serait condamnée. Surtout ne perdez pas votre temps à vous battre pour les générations futures, battez vous pour chercher du travail, un vrai boulot si possible et les futures générations vous en seront reconnaissantes.

11.Posté par le droit c'est sympa ...et ca nourrit bien !! le 07/10/2013 18:49


c'est les avocats qui vont se faire du fric avec tous les mémoires en replique a repetition pendant des années meme s'il savent que c'est perdu d'avance et les cocus de l'histoire seront encore les surfeurs. A la difference que cette fois ci les concernés l'auront bien merité!

12.Posté par L''''INSOUMIS le 07/10/2013 19:51

Y en a marre de n'aider que les "agriculteurs pleureurs" !
Au nom de l'Egalite et de la Solidarité je demande un partage equitable des aides de l'état...

D'ailleurs pourquoi n'y auraient ils pas droit ?

Les gros creoles planteurs roulent bien en 4x4 tout neuf au frais du contribuable....Non ?

13.Posté par maman soucieuse de respecter l''''environnement le 07/10/2013 19:55
les pleureuses avancent que la baisse de leur chiffre d'affaire est causée par la prefecture. La realité est a nuancer car beaucoup ont choisi de boycotter les ecoles qui preferent militer pour le surf en eaux de caca sur fond de massacre de requin.

si c'est pour envoyer mes gosses chez les nervis de thierry robert, non merci.

14.Posté par JORI le 07/10/2013 20:10
Ils sont trop forts: ils gueulent quand il y a des requins et regueulent lorsque l'on assure la protection de leur activité. Cela me rappelle les agriculteurs, qu'il vente ou qu'il pleuve, qu'il fasse soleil, ils sont toujours en train de demander des subventions ou indemnisations. Je pense que l'IRT a encore plus de raisons d'attaquer l'état entre cyclones, trop fortes chaleurs, requins, pas de surf, saleté de l'île, nuages gâchant la vue sur le cirque de Mafate ou au pas de Bellecombe, eaux des plages pas à la bonne température, bref, tout ce qui peut gâcher la vie d’un touriste.

15.Posté par Fab le 07/10/2013 20:13
Voilà les conséquences d'une affaire qui aurait du être traitée loin de tout ce tintouin médiatique et de toutes ces associations dans tous les sens, à coups de communiqués, de procès, ou de pétitions stériles.

La réaction de l’État a été beaucoup trop prudente, ne tentant finalement aucune action concrète sur le terrain pour éloigner ce prédateur. Bon il y a quand même des études, c'est vrai. Alors les études c'est très bien, je suis pour, mais en parallèle ne pouvaient-ils pas tenter quelques actions ? En plus étudier des poissons ce n'est pas simple, alors quelque part il faut admettre une part d'incertitude quelques soient les résultats, ce qui aurait du conduire les autorités à agir à tâtons dès la connaissance du problème.

Je ne surfe pas mais je suis vraiment dégouté qu'on en soit arrivé à une telle situation, par inaction. Il faut rapidement lever l'interdiction et lancer des mesures concrètes pour éloigner ces poissons, peu importe les avis de ces empêcheurs de tourner en rond... Les conséquences sur ces activités directes et indirectement sur le tourisme et l'image de notre ile sont beaucoup trop grandes pour qu'on continue à débattre 107 ans sur la façon d'agir. Il faut agir, point.

16.Posté par vanille rance le 07/10/2013 20:30
Vanille tes propos sentent le rance, va plutôt faire un twist à la Soucoupe Volante.

17.Posté par Stephanie le 07/10/2013 20:40 (depuis mobile)
On a transformé la Réunion en Shark Island , les commerçants, les restaurants, hôtels de l ouest font faillite. Le tourisme se pète la gueule!! On protège les requins et on laisse crever l homme et l économie. bravo..

18.Posté par Surfer le 07/10/2013 20:46
J'ai rien contre les écoles de surf bien au contraire.
Mais j'ai le souvenir de journées où un certain club débarquait avec 30 personnes dans l'eau.
La loi l'oblige a avoir 10 personnes par encadrant je crois, d'où la création d'emploi certes, mais multiplié par le nombre de club sur un même spot ça faisait un peu beaucoup, pour ne pas dire que cela pourrissait le spot.

Et puis le surf est un univers à la base qui est loin du système capitaliste et qui le rejète même.
Ce serait bien d'en profiter pour imposer dans le futur un créneau sans écoles pour le surf libre.
si on re-surf un jour bien sur.

19.Posté par Ben là ouais làààà le 07/10/2013 21:42
Que les scientifico politico charlots serrent les fesses : plusieurs plaintes vont être posées prochainement. Les masques tomberont et on entend déjà le bruit des casseroles qui vous suivront partout et feront tâche sur votre beau CV.
La condamnation du Préfet par le TA et le Conseil d'Etat n'est que le début.

20.Posté par question le 07/10/2013 22:55
en quoi la crise requin a t-elle fait progresser les choses ?
+ de requin
- de poissons
- d'economie
- de marmailles a l'eau
+ de racisme
Bilan LAMENTABLE

21.Posté par Keekoo le 07/10/2013 23:31
Nono Post 2
Bien vue !!!!
Et j'en rajoute une couche !!!!!!
Jamais au grand jamais la préfecture n’accordera crédit à ces revendications.....
A la Réunion on ne peux déposer plainte contre ces gens là !!!!!!!!

22.Posté par L'Ardéchoise le 08/10/2013 01:08
Hé oui, les commentaires haineux concernant le sensible sujet "surf et surfeurs" sont de sortie !

C. est parti s'installer à Maurice, P. vient d'être engagé pour être moniteur dans une école de surf en Gironde, d'autres sont allés voir ailleurs, car contrairement à ce que l'on peut lire, tous ne sont pas restés les deux pieds dans le même sabot.
Sur la côte landaise ont eu lieu des épreuves de championnat du Monde pour les filles (les vagues n'avaient pas été au rendez-vous en juillet) et pour les garçons. Les fans et les curieux étaient là. Un public nombreux qui a fait les beaux jours des commerces locaux .
Le surf n'est pas seulement un loisir pour enfants gâtés, mais un sport superbe pratiqué par des passionnés qui de plus draine une manne touristique certaine pour les pays et les villes où se déroulent les compétitions.
La Réunion est actuellement hors circuit et a beaucoup à y perdre ( plus encore que ce qu'elle a déjà perdu) .
A méditer...

18, si le surf était "à la base" loin du système capitaliste, les choses ont un tant soit peu changé, surtout sur certains spots huppés !
...

23.Posté par Tony le 08/10/2013 01:54 (depuis mobile)
bien dit post 20

24.Posté par vanille le 08/10/2013 05:01
Post 16
Mes propos sont mes propos et je les assume. Tes conseils tu te les mets où je pense !
Tes journées de feignasses sont terminées, faudra te faire une raison et allez au boulot, p'ti mec.
Tu as une autre solution, tu fais tes valises et tu pars surfer ailleurs.


25.Posté par cassemarmite le 08/10/2013 05:20
je croyais que le surf c etait d abord être en communion avec l Océan .
Mais la société contemporaine a transformé certains d entre vous en "professionnels" avides
Dommage . le surf est une danse sur les vagues de l ocean .Ces vagues sont la pour tout le monde
et ne vous en déplaise a toutes sortes de poissons dont les requins
. Les surfeurs radicaux competiteurs ..les collectionneurs de vagues ..les conquerants de l inutile les
drogués de l adrenaline .. les tatoués sponsorisés les sportifs dopés ..bref ceux qui confondent la vie et le cirque la frime et la rime ..et bien qui ils aillent se faire voir ailleurs .Construisez vous des piscines a vagues bien propre cela vous ira bien mieux comme cela les sponsors pourront placarder leur pourriture comme sur les terrains de foot et des supporters frustrés viendront hurler leurs slogans ridicules ..mais la seule chose qui salit et insulte l ocean c est vous .L ocean n a que faire de vous

26.Posté par Reunionnais le 08/10/2013 05:22
Quand allez vous comprendre que la mer n'est pas une propriété de l'Homme, tout comme le reste de la Terre d'ailleurs. Nous ne sommes pas la seule espèce, nous devons cohabiter ensemble. Il faut cesser ces chasses parce que Monsieur intel veut se dorer la pilule dans l'eau et faire son intéressant avec sa planche. C'est à cause de ce genre de comportement égoïste que nos enfants paieront un jour le prix de nos erreurs !!

27.Posté par fause reponse du commentaire 20 le 08/10/2013 06:30
2. Les requins ont-ils proliféré ces dernières années?

Leur présence est connue depuis toujours sur les côtes réunionnaises. Aucun comptage des requins n’ayant été fait, personne ne peut affirmer qu’il y a une augmentation de leur nombre.

28.Posté par fl le 08/10/2013 08:02
C'est la crise j'ai perdu mon travail moi aussi je peux attaque l'état ???

29.Posté par frederic le 08/10/2013 08:30
Et quoi encore ? le surf est apparu à la Réunion dans les années 1970 venant de quelques touristes de Maurice. Comme d'autres activités sportives,celle ci disparait et d'autres apparaissent c'est comme ça. Ce n'est à l'état à payer la facture avec l'argent des contribuables donc le mien.
Et si ,ils ne sont pas contents, il y a d'autres destinations , côtes françaises,Madagascar ou Afrique du Sud ( il parait qu'il n'y a pas de requins la bas ) A bon entendeur.Salut !

30.Posté par Jacques le 08/10/2013 11:20 (depuis mobile)
Post 27 , bien sûre que les requins ont proliférés dans l ouest , ya plus de 3 ans 0 attaque dans la réserve , et depuis 3 ans , 2 morts à Boucan, 1 à saint gilles , des amputés à saint leu et Roches noires, une fille attaqué à 3 m du bord à StPaul

31.Posté par fause reponse du commentaire 30 le 08/10/2013 12:16
il y a deja eut dans les années 90 des attaques dans la baie de st paul exactement là ou la fille et le chien se sont fait bouffer et c'est pas parrce qu'il y a plus d'accident sur la route du littoral qu'on va deduire qu'il y a plus de virages que sur la route de Cilaos. Aucun comptage des requins n’ayant été fait, personne ne peut affirmer qu’il y a une augmentation de leur nombre.

32.Posté par suzie le 08/10/2013 15:30
mais vous vous rappelez pas quand on pouvait se baigner a Boucan, l Etang Salé , Saint Gilles.... Ca manque a personne ça??? deja que y avait du monde a la Saline et l hermitage le week end, ca va etre quoi maintenant? on va se marcher les uns sur les autres..

33.Posté par Dominique TOUSSAINT le 09/10/2013 10:22
Ils nous prennent pour des cons... le bouledogue se nourrirait de quoi, et comment lutter face aux makos et autres longimanus adaptés, eux a la pleine mer... Une idee, je prend une balise, je l amène a Marseille et hop un bouboul a passé le canal de suez. Il me parait clair que la privatisation de l océan côtier a la réunion est en route, au profit de futurs prestataires agrées qui emmèneront que des "écovolontaires qui paieront très cher... c est deja le cas pour les cachalots a Maurice ou aux acores....

C'est ce que l'on nous prépare en "parabole" depuis la création de la réserve.

Ce R. 'Latournesonki' est un pro SS et ses articles ds le JIR ne vt que ds la protection du bouledogue!

On est en train de perdre la mer, à cause des scientifiques et autres écoloboboSS...Avant attaque sur les surfeurs, une fillette et un chien...Plusieurs charges sur plongeurs 'bouteille' ms sa sort pas ds la presse.....
L'Ouest est axphysié sans les activités nautiques! Ns font croire que le créole veille pas la mer! Le pire c ke nana kréol kwé pa zot péi, alé plante chouchou don...

34.Posté par Keekoo le 09/10/2013 23:00
Post 33 Y gagn pu plante chouchou sé inn pest végétal é bana i ve radiké

ékolo, scientifik etc..... oui na pu rien pou nou (ni mer, ni montagne)

é kisa i lé le présiden la réserve marine la ?????
alé mét dan mil !!!!!

35.Posté par le samuel mouen du surf, celui qui a tué le surf974 le 14/10/2013 16:51
33.Posté par Dominique TOUSSAINT

On est en train de perdre la mer, à cause des scientifiques


vous etes en train de perdre la mer surtout à cause de votre connerie

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales