Social

Crise économique : Le monde de la nuit parle

Soirée en discothèque, c’est l’occasion de danser, d’oublier les tracas quotidiens mais aussi de discuter des thèmes qui font l’actualité. Zinfos974 s’est rendu au Loft, une boîte branchée de Saint-Gilles à la rencontre des rois de la nuit.


On donne la parole aux banques, aux dirigeants d’entreprises, aux syndicats…Nous avons souhaité, un fois n’est pas coutume, permettre à d’autres milieux à priori moins concernés par le contexte de crise économique, de s’exprimer.
Autant lier l’utile à l’agréable, c’est en discothèque que nous nous sommes rendus. Que pensent les noctambules de la crise financière ?
Vincent, 23 ans, a du mal à joindre les deux bouts: "C’est sûr, c’est chaud niveau tune. On essaie d’avoir le maximum en dépensant le moins possible pour continuer à s’amuser. C’est pas évident donc forcément je sors un peu moins". Son amie, Emilie, ajoute même que sa fréquentation des bars et boites a baissé de moitié.
Plus loin, accoudé au bar, un couple boit un verre: "On a un budget prévu pour les sorties et on s’en tient à cela. Si ca augmente on consomme moins, tout simplement".
Shelly, la barmaid, ne peut pas se plaindre de la cadence de son service. Néanmoins, elle et son équipe ressentent les effets de la crise: "Depuis quelques mois, le nombre d’entrées et les consommations ont diminué. En revanche, les habitués continuent de fréquenter Le Loft et de nous soutenir dans un contexte difficile", affirme-t-elle.
Ce week-end, et particulièrement ce vendredi soir avec la fête d’Halloween, les discothèques devraient voir affluer les fêtards même si ces derniers joueront avec leur portefeuille en toute modération…
(Reportage (images) réalisé avec la collaboration de Rebecca Mangin)
Vendredi 31 Octobre 2008 - 19:29
Melanie Roddier
Lu 2079 fois




1.Posté par Patrick FLOC'H le 31/10/2008 18:37
Merci Mélanie je me disais aussi du Du pain, du vin, et des jeux Pain et vin et vice versa. ...« PANEM ET CIRCENSES »Du pain et les jeux du cirque.Voilà tout ce que demandaient les Romains de la décadence, du pain et les jeux du cirque, c'est-à-dire du blé au forum et les spectacles gratuits. Quant à la liberté, on n'y pensait plus.
Que sont devenues Sodome et Gomorrhe, ces villes mystérieusement détruites et restées dans la mémoire des hommes comme symboles de vice et de dépravation ? ...


Quel peuple que celui qui, le jour même de son triomphe, ne demande ni pain, ni spectacles, comme la canaille romaine, panem et circenses, mais seulement du travail !
Sarrans, Histoire de la révolution de 1848.

2.Posté par mérédith le 31/10/2008 21:00
Il est super cet article!!!! moi en tout cas ce soir je vais y aller!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales