Politique

Crise dans les DOM : Patrick Lebreton interpelle François Fillon


Crise dans les DOM : Patrick Lebreton interpelle François Fillon
Réagissant à la grave crise sociale qui sévit dans les Antilles, Patrick LEBRETON a interpellé hier, à l'occasion de la séance de questions au gouvernement, le Premier Ministre François FILLON sur les problèmes de la vie chère dans les DOM.

Pour Patrick LEBRETON, la vie chère doit être considérée comme un fléau contre lequel les différents outils d'observation des prix se sont avérés totalement inefficaces. Ainsi, alors que l'Etat a massivement aidé le secteur bancaire, les banques d'Outre-mer continuent de pratiquer des taux proches de l'usure.

Patrick LEBRETON estime par ailleurs que cette situation est explosive et impose à l'Etat de revenir sur sa politique méthodique de désengagement et d'agir massivement pour les DOM afin que la crise sociale actuelle ne dégénère pas comme ce fut le cas en 1967 en Guadeloupe.

Pour Patrick LEBRETON, les propositions formulées par le gouvernement, qui étaient déjà sur la table au début des négociations, ne répondent absolument pas au malaise social et notamment les problèmes de la vie chère et du pouvoir d'achat.
    
Compte tenu des circonstances exceptionnelles, Patrick LEBRETON a demandé le report de l'examen du projet de loi pour le développement économique de l'Outre-mer qui passe à côté des vrais enjeux et la convocation des états généraux de la condition de vie outre mer dont les résultats pourront enrichir la LODEOM.

Cette demande de report de la LODEOM a été confortée par la signature d'une motion en compagnie d'autres parlementaires des DOM :

"Après les blocages de La Réunion et de La Guyane au mois de novembre, la tension sociale dans les départements d'Outre-mer est montée d'un cran avec les grèves générales et la paralysie de La Guadeloupe et de La Martinique et la contestation s'organise à La Réunion.

La principale revendication concerne la vie chère et l'accentuation inéluctable de la paupérisation des habitants de ces territoires. Les négociations s'enlisent en Guadeloupe traduisant l'inadaptation des réponses apportées par le gouvernement aux problèmes des départements d'Outre-mer.

Ainsi que nous l'avons tous évoqué, parlementaires de la majorité ou de l'opposition, d'une forme ou d'une autre depuis plusieurs mois, la politique conduite par le gouvernement ne répond pas aux besoins réels des habitants des départements d'outre-mer.

Dans ces conditions, le projet de loi pour le développement économique de l'outre mer qui doit être discuté à partir du mois de mars apparaît caduc au regard des enjeux et de la situation .

En conséquence, nous demandons la suspension temporaire du processus d'examen du projet de loi et l'ouverture immédiate d'états généraux de la condition de vie outre mer associant les élus et la représentation la plus large possible des acteurs  économiques et des partenaires sociaux, dont les résultats pourront utilement enrichir la LODEOM, au profit de tous les habitants des départements d'Outre-mer".


Premiers signataires :

-    Patrick LEBRETON – Député de La Réunion
-    Victorin LUREL – Député de La Guadeloupe
-    Serge LETCHIMY – Député de La Martinique
-    Jean-Claude FRUTEAU – Député de La Réunion
-    Louis-Jo MANSCOUR – Député La Martinique
-    Chantal BERTHELOT – Député de La Guyane

Mercredi 11 Février 2009 - 07:20
Pierrot Dupuy
Lu 1350 fois




1.Posté par boyer le 11/02/2009 07:35
une seule solution:

l'indexation des petits et moyens salaires sur la vie chere.

2.Posté par bertel le 11/02/2009 08:11
"Premiers signataires :

- Patrick LEBRETON – Député de La Réunion
- Victorin LUREL – Député de La Guadeloupe
- Serge LETCHIMY – Député de La Martinique
- Jean-Claude FRUTEAU – Député de La Réunion
- Louis-Jo MANSCOUR – Député La Martinique
- Chantal BERTHELOT – Député de La Guyane "

Il me semble qu'il manque des noms ! Et pourtant, on les entend ici dire que eux aussi sont conscients de ce problème !!! Il y en a même un qui propose, devinez quoi ?.... de créer une "association de consommateurs" .... Mdr !

3.Posté par William le 11/02/2009 09:05
Lebreton, c'est bien celui qui regarde ses pieds quand il parle à l'assemblée ?
Il n'est pas aussi ridicule que Victoria mais presque (compte tenu de ses choix vestimentaires...)

Moi, je demande le retour de l'uniforme à l'assemblé nationale !

Je ne suis pas sympathisant d'Huguette Bello, mais je lui reconnais un talent d'orateur et une prestance que nos autres élus n'ont pas !

A part ça, la tentative des signataires a pour unique objectif de récupérer un mouvement qu'ils n'ont su traiter en amont faute d'initiative, de visibilité et de crédibilité.
Tant que des motions seront signées uniquement par des gens d'un seul et unique parti politique, il ne faut pas s'attendre à avoir l'écoute du gouvernement ni l'adhésion de la population.
Les problèmes sont suffisamment graves pour abandonner les clivages et faire des propositions concrètes. Ne comptez pas sur le gouvernement : faites de propositions de bon sens sans clivage !

4.Posté par phyllie le 11/02/2009 10:07
Il est mignon le député Lebreton, il découvre que la vie est chère dans les Dom Tom.
Enfin il vaut mieux se réveiller tard que jamais.
Je propose que notre député ouvre un compte et verse pendant 3 mois le SMIC sur ce compte et n'utilise que ce compte pour entretenir sa famille.
Dans les 3 jours la lumière va lui apparaitre, il pourra parler de ce qu'il ne connait pas forcement aujurd'hui et être crédible.
C'est mignon d'être à "gauche" avec un salaire de député plus les avantages annexes et retraite exceptionnelle. C'est mieux de se mettre ou remettre un instant à la place des électeurs.




5.Posté par nounne974 le 11/02/2009 10:42
De l'art de surfer sur la vague ! Ne rasez pas votre moustache M.Lebreton, ça permet encore de vous reconnaître à l'assemblée, on ne vous y voit pas si souvent ! Au fait il s'était lavé la bouche au savon avant de parler ? ça me rappelle une sénatrice ultra spécialisée qui n'existe qu'une ou deux fois par an lorsqu'elle fait son numéro de pleureuse pour augmenter le prix du tabac. Ouais, je vais reprendre une phrase courante sur ce forum ces derniers jours : on a les élus qu'on mérite ... et là je vous jure qu'on a dû sacrément pêcher !

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 11:00
c'est à la société civile d'être présente à ses assises et pas uniquement le politique.
cf mes propositions sur un autre post sur ce qui doit être à minima poser sur la table.

7.Posté par cris974 le 11/02/2009 11:00
phyllie : il y a des élections en 2009, 2010, 2011 présente toi et même en 2012 (président) !!!

Pour une intervention d'un Domien (premier mandat) il a quand même réussi à faire sortir GEGO de sa "suffisance" et même il est devenu grossier. Il vrai qu'être obligé de manger "sa cravate", revenir aux ordres, se faire engueuler et surtout repartir les mains vides il y a de quoi "avoir les boules" les antillais l'attendent de pieds fermes. Il va avoir encore des semaines difficiles dans le futur .............S'il tient car il avait mauvaise mine. Un CM serait le bienvenu !!

8.Posté par Albert Ebasque le 11/02/2009 11:19
Il regarde ses pieds pour voir si ils ne sont pas à coté de ses pompes.....
D'accord avec William.....l'union de nos élus serait un bloc crédible pour faire avancer nos dossiers.....
Mme Bêêêêêêêêlo à de la voix.....et est douée pour le théâtre.....Mais c'est ici, à la Reunion, que l'on attend de l'action positive...pas à la télé.......

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 11:44
j'invite qui veut, à aller regarder mes deux réactions dans le post "un front uni pour réparer la mobilisation générale à la Réunion", notamment les politiques qui semblent en manque d'idées...

10.Posté par phyllie le 11/02/2009 13:04
Cris,

Tu as raison, il faut renouveler la classe politque locale et nationale monopolisée depuis trop longtemps par les fonctionnaires, les avocats et les médecins.
La France est représentée par des beaux parleurs et des petits faiseurs ; faisons place nette pour des gens moins doués pour le verbe mais plus doués en math.

La politique réunionnaise est uniquement basée sur le clientélisme et son cortège de non-sens je pense qu'il va falloir commencer par se présenter en métropole les électeurs sont moins sensibles aux "feuilles tolles" et autres avantages et petites combines.

Moi ce qui me retient s'est devoir lécher le C... des élus déjà en place et surtout passer pour plus C... qu'eux.
Pour moi c'est un peu rédibitoire et pour toi ?


11.Posté par franck974 le 11/02/2009 13:12
ahh la politique politicienne reprend le dessus

12.Posté par G.Maillot le 11/02/2009 14:04
Cher Patrick,
J'ai un ami qui bosse pour toi...Tu pourrais lui demander de cesser de ma snober?
Gros bisous à toi rock Huguet!

13.Posté par genevrier le 11/02/2009 14:55
de Launay, de Launay???
Ca me dit quelque chose.....
C'était pas le gouverneur de la bastille en 1789?
Celui dont le bon peuple promena la tête au bout d'une pique dans les rue de Paris?
C'est curieux cette propension qu'ont ceux qui porte ce nom à perdre la tête

14.Posté par Ulysse le 11/02/2009 16:58
La proposition "suspension temporaire du processus d'examen du projet de loi et l'ouverture immédiate d'états généraux de la condition de vie outre mer associant les élus et la représentation la plus large possible des acteurs économiques et des partenaires sociaux" me parait une bonne proposition.

Vu hier la question de P. Lebreton, je n'ai pas compris que Y Jego perde son sang-froid en qualifiant en retour ses propos de "vociférations" ...
J'espère toutefois qu'il mènera sa mission à bien en Guadeloupe et ailleurs et qu'il ne laissera pas comme souvenir principal de son action chez nous le fait qu'il est venu nous rendre visite 10 fois (ou 9 ?).
Voilà ce qui peut arriver quand on privigélie le quantitatif au détriment du qualitatif !...

15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 17:05
tout faux mon grand, on a rien à voir lui et moi...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales