Politique

Crise canne: La sénatrice Gélita Hoarau demande la venue de la ministre des Outre-mer

Vendredi 7 Juillet 2017 - 11:07

La sénatrice Gélita Hoarau demande à ce que la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, se rende à La Réunion pour tenter de trouver un solution à la crise canne. Voici son communiqué:


Gélita Hoarau a participé ce jeudi soir à une rencontre des parlementaires des outre-mer avec Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Au cours de cette réunion, la sénatrice de La Réunion a exposé à la ministre la gravité du conflit entre l'industriel Tereos et les planteurs au sujet de l'avenant de la Convention canne qui lie ces acteurs à l’État. Les divergences portent sur le prix de référence de la tonne de canne à sucre payée par l’industriel au planteur.

La sénatrice de La Réunion a souligné que la situation est en train de se tendre, avec l'entrée possible dans le mouvement de travailleurs d'autres secteurs économiques. Compte-tenu de l'évolution de la situation et du fait que l'État soit partenaire dans la Convention canne, Gélita Hoarau a proposé à la ministre des Outre-mer de venir à La Réunion.

Dans sa réponse, Annick Girardin a déclaré que l'État recherche des solutions pour une issue au conflit cette semaine, à défaut, la ministre a évoqué la tenue d'une réunion à Paris avec les acteurs concernés.

Par ailleurs, Gélita Hoarau a également discuté avec la ministre de la question des Assises des outre-mer. Elle lui a indiqué que le préalable au développement est la suppression de l'alinéa 5 de l'article 73 de la Constitution.

Paris, le 6 juillet 2017
Zinfos974
Lu 3442 fois



1.Posté par DOGOUNET le 07/07/2017 12:18

On avait oublié qu'elle pédalait encore (en roue libre bien sûr), celle la. Marianne est trop bonne !

2.Posté par Phil le 07/07/2017 14:17 (depuis mobile)

Ah, elle existe encore celle là ??????

3.Posté par Kalou le 07/07/2017 20:06

Jolie geule celle là........sans blague!

4.Posté par elyson le 08/07/2017 02:12

A la Réunion, il faut mettre en route rapidement et développer les cultures de légumes et de fruits bio, sans pesticides ni engrais chimiques, ni d'OGM bien évidemment, bons pour la santé. A commercialiser ensuite sur tous les marchés forains de l'île et dans les commerces à des prix raisonnables. Il y a de grands besoins à ce sujet et cela donnerait de l'emploi. C'est l'avenir car actuellement, les cultures bio font défaut. Les planteurs pourraient se diversifier en cultivant et en développant les cultures de légumes et fruits bio, cela répond à une grande demande car c'est très très rare dans notre île, voire complètement inexistant. C'est l'avenir

5.Posté par TAGOUN le 08/07/2017 06:03

Qui c'est celle la ! jamais vue ?

6.Posté par citoyen le 08/07/2017 08:38

Mais elle est là pour quelle raison, elle ne sait pas rédiger des rapports à soumettre au ministre , faut vraiment que celle-ci vienne voir les embouteillages et autre déversements de fumier ou charbon sur les routes et s'en retourne le coeur allégé vers Paris .Il a raison Macron de supprimer ces Institutions du sénat et réduire le nombre de parlementaires réunionnais (3 au lieu de 7) à l'Assemblée Nationale; y a vraiment trop d'Inutiles la dedans.

7.Posté par Payet le 08/07/2017 09:36 (depuis mobile)

A élyson.généraliser le bio dans l''état actuel c''est impossible.La solution la plus simple et que l''état n''a pas le courage de faire c''est de supprimer toute la gamme de pesticides qui existe sur le marché.

8.Posté par Payet le 08/07/2017 09:43 (depuis mobile)

A élyson,concernant les prix raisonnables des fruits et légumes sains pour la santé,pour une grande majorité des FL les prix seront obligés d''augmenter,car moins de rendement etc.faut pas oublier que l''agriculteur doit gagner sa vie dignement.

9.Posté par Payet le 08/07/2017 09:47 (depuis mobile)

A élyson.un conseil préparer un diplôme agricole et créer votre propre exploitation,vous serez vraiment confronter à la dure réalité du terrain et du marché et après on en reparlera.

10.Posté par MANU MACROU le 08/07/2017 10:42

C'est une ALIMENTAIRE (par défaut) parmi les ALIMENTAIRES de la République payée grassement pour ne rien foutre sinon à faire les emplettes à Paris

11.Posté par hugues le 08/07/2017 18:42

@4.Posté par elyson. Vous avez parfaitement raison. C'est une bonne solution, je pense de même, c'est faisable de cultiver les cultures maraîchères et fruitières dans notre île, mais pour cela faut le vouloir, et pourtant il y a un marché à prendre et cela répond à une forte demande.

12.Posté par laurent le 08/07/2017 18:45


@8.Posté par Payet. C'est possible de faire du bio à des prix raisonnables, si on le veut, en tout cas ce serait bien de développer le bio ici.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"