Société

Cri d’alarme dans le milieu du sport adapté : "On ne vit plus, on survit !"

Alors qu'ils sont nécessaires à l'épanouissement des personnes en situation de handicap mental, les clubs de sport adapté sont confrontés à des difficultés financières grandissantes.


Emmanuel Ethève (responsable de la ligue réunionnaise de sport adapté) et Damien Ethève (responsable du club de sport adapté de St-Pierre)
Emmanuel Ethève (responsable de la ligue réunionnaise de sport adapté) et Damien Ethève (responsable du club de sport adapté de St-Pierre)
Les clubs de sport adapté de l'île sont en danger. C’est le cri d’alarme que lancent Emmanuel Ethève (responsable de la ligue réunionnaise de sport adapté) et Damien Ethève (responsable d'une association saint-pierroise). La cause, comme souvent : le manque de moyens.
 
Ces structures qui prennent en charge des personnes en situation de handicap mental, de tous âges, doivent en effet faire face à des difficultés quotidiennes. "Notre public est spécifique puisque nos licenciés ne sont pas autonomes. Il y a donc toute la partie logistique qu’il faut prendre en compte, comme le transport, puisqu’ils ne peuvent pas toujours se déplacer seuls", indiquent-ils. "En raison de cette spécificité, les coûts sont plus importants, ça devrait être pris en compte", estiment les deux hommes qui aimeraient plus de soutien de la part des collectivités.

Le paiement des salaires, une source d'inquiétude

Pour s’en sortir, les clubs comptent bien souvent sur la générosité des éducateurs mis à leur disposition par la ligue et sur celle des bénévoles. Car difficile pour eux de compenser en augmentant les cotisations, étant donné que le public concerné est bien souvent dans une situation financière difficile. Il s’agit alors pour eux de mener des actions pour tenter de remplir les caisses. Mais là aussi, la situation est complexe. "Si on met beaucoup d’actions en place sur un mois, les familles ne pourront pas toutes se les payer, c’est le même problème".
 
Et pour les associations employeuses, comme le club de sport adapté de Saint-Pierre, le problème est d’autant plus grand qu’il faut sortir une partie des salaires, payer les charges, les factures… C’est même une source d’inquiétude pour les salariés, qui ne savent pas s’ils vont pouvoir être payés. "Le mois dernier, on a fait une action qui nous a permis de rémunérer notre employée", explique Damien Ethève. "Sans ça, son salaire n’aurait sûrement pas pu être versé" .
 
Autre difficulté rencontrée, l'accès aux infrastructures. "Elles sont réservées en semaine à l'éducation nationale, nous ne pouvons donc nous y rendre qu'en soirée ou en week-end. Mais bien souvent, elles ne sont pas occupées. Avec de la coordination, on pourrait y accéder", regrettent-ils.
 
"Le sport crée du lien social, c’est un facteur d’épanouissement"
 
Ce qui désole le plus les deux responsables, face à ces difficultés, c’est que, forcément, les licenciés en pâtissent. Tout un tas d’actions et de projets qui pourraient être mis en œuvre ne peuvent pas voir le jour, faute de moyens. Pourtant, pour ce public, la pratique sportive est primordiale. "Le sport crée du lien social, c’est un facteur d’épanouissement", souligne Emmanuel Ethève. "Ça leur permet de ne pas être isolés, de voir du monde". 
 
Alors que la situation empire chaque année, les deux hommes ont une crainte : que les associations deviennent, à terme, des coquilles vides, incapables d’assurer leur mission d’intérêt général.
Lundi 13 Juin 2016 - 11:56
marine.abat@zinfos974.com
Lu 3284 fois




1.Posté par Athletes 974 le 13/06/2016 16:51
Ce qui est difficile à croire lorsqu'on vient aux manifestations sport adapté ou bien aux entrainements à st pierre, beaucoup de sportif, et pas ou tres peu de moyens, comment faire pour s'en sortir? si quelqu'un connai une solution qui peut aider.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales