Social

Crédit agricole : suspension des grèves de la faim

Les deux derniers grévistes de la faim du Crédit agricole ont décidé de suspendre leur mouvement. Ils attendent la réunion de conciliation prévue lundi prochain avec la Direction départementale du travail.


Crédit agricole : suspension des grèves de la faim
"Ils sont en bonne santé" a déclaré Jean-Paul Ferrère, délégué syndical de la CFDT. " J'aurais préféré qu'ils arrêtent complètement cette grève de la faim. Par ailleurs, je remarque que notre mouvement a atteint les frontières métropolitaines. Il est probable que des mouvements comme les nôtres se produisent en France".

A l'issue de la réunion de conciliation de lundi prochain, les deux grévistes décideront de recommencer, ou pas, leur grève de la faim. Ils avaient entamé depuis lundi dernier leur action et ne buvaient que de l'eau et du thé. Ils campaient sous une tente devant l'agence de la Providence à Saint-Denis.
Vendredi 24 Avril 2009 - 18:38
Karine Maillot
Lu 1083 fois




1.Posté par etjosedire le 24/04/2009 19:26
Juste une précision au Docteur Jean-Paul Ferrère. Vos grévistes de la faim parlent par euphémisme, j'espère ? Car les organismes ne risquent pas de supporter une reprise aussi rapide d'une privation de nourriture.

Donc soit vous préparez déjà l'annonce de la cessation définitive, par contre indication médicale ( et vos deux grévistes se poseront en victime de la médecine), et auquel cas le suspens ne trompera pas grand monde, soit vous parlez sérieusement et là je ne peux que mettre ces messieurs en garde contre les réactions physiologiques à survenir.

Pourvu qu'ils ne commencent pas à soupçonner le Médiateur de collusion avec le CA. Si j'ai bien compris, ça va être dur pour lui de faire entendre raison à des gens qui résonnent !!! (Pour mon Maître Grenade974: je ne me suis pas trompé sur cette orthographe).

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 24/04/2009 23:18
Un petit jeûne ne fera pas de mal à nos petits banquiers ...
Ils recommenceront les bichiques plus tard alors que les vrais pauvres ne pourront que "ral l'oder".

3.Posté par jf le 25/04/2009 08:11
ça raisonne pas mal sur la toile,
ce n'est pas le cas des grévistes qui cassent tout ( voiture ,gab..) et peut être bientôt vont-ils casser la g....e de leurs collègues non grévistes...il parait même que des cadeaux surprises ont été envoyés à leur patron à son domicile...du genre "mortuaire" vous comprenez ...ça fait peur dans le dos...
7% d'augmentation ,c'est bizarre mais ça fait vraiment 7% pour chacun ,et l'inflation qui passe en dessous de 1% c'est que du bonheur ...et ben non "on veut plus "
vous avez raison le médiateur il pourra pas grand chose pour ces gens la avec 7 fois l'inflation et après ...on se déchaine ?
on ne nous parle pas des antillais ,combien ils gagnent eux au crédit agricole ??comme vous 35% de majoration ,plus d'interessement ???



4.Posté par dur dur a jf le 25/04/2009 11:48
bjr, j'espere que ces grévistes auront gain de cause.
il y a une certaine forme de mépris dans tes propos, tu devrais te rejouir si ils gagnent 200 ou 300 euros de plus se sera autant de depensé dans l'economie de la Réunion. Si t jaloux fait pareil va voir ton patron et demande lui plus... à moins que ton travail ne mérite pas plus que ce que tu gagne.

5.Posté par Trouillomètre au maximum le 25/04/2009 22:08
C'est vraiment "dur dur" car il me semble qu'il y a deux catégories de salariés :

- Ceux qui ont la capacité de faire grève et d'obtenir plus que ce qu'ils méritent (s'ils méritaient plus il démissionneraient et trouveraient sans difficulté un emploi payé plus cher ailleurs)

- Ceux qui n'ont pas la capacité de faire grève (car travaillant en général dans des très petites entreprises, ou étant salarié unique d'une famille, d'un membre d'une profession libérale, etc).

La seconde catégorie contient les dindons de la farce. En clair, cela veut dire que de façon indirecte, la première catégorie les exploite :
En obtenant des salaires plus importants, la première catégorie provoque une hausse générale des prix et une hausse des cotisations de leurs employeurs et de l'ensemble des cotisants et payeurs d'impôts. Il en résulte que les payeurs de cotisations et d'impôt ont moins de possibilité et moins d'envie d'augmenter les salaires des employés qui n'ont aucun moyen de pression sur eux.
Dans la vie, il y a les baiseurs et les baisés. En l'occurrence dans l'affaire qui nous intéresse, les baiseurs sont les salariés privilégiés à super statuts : EDF, Banques, employés des entreprises avec beaucoup de main d'oeuvre, etc .... Les baisés sont les employés de maison, les jardiniers, les petites secrétaires, les employés des très petites entreprises, etc.

6.Posté par pour dur dur le 26/04/2009 23:21
200€ en plus n'iront pas nécessairement en Dépenses dans l'économie.... Faut revoir ses cours d'éco, sinon il y a longtemps que l'économie serait florissante.
En ce qui concerne ces grévistes, ils rêvent ! si ils sont aps contents, si ils veulent pas bosser et faire ceux pour quoi ils sont GRASSEMENT payés, ben alé rode travail ailleurs
Mi pa di a zot alé fé crédit su loto. Moin mi gagne juste le smic, mi en sorte a moin. Zot i touche près de 1600, bé zot lé heureux mi trouve. zot pa besoin alé fouille patate dans la terre ! Zot i assise dans buro climatisé, et zot i reçoit a ou un fois su 5 kan la lune lé o plein !

7.Posté par dur dur le 27/04/2009 11:55
Je ne comprends pas à la Réunion on a l'impression qu'il ne faut pas toucher l'ordre établit sinon ca embete tt le monde, certains on le droit de s'en foutre plein les poches (politiques, grands patrons) et qui plus est d'en faire profiter leurs familles, leurs amis alors qu'il ne le méritent pas la plupart du tps (pas le niveau d'étude, pas les compétences, abruti fini meme quelques fois). Et quand des salariés d'une entreprise qui réalise de très bons resultats depuis plusieurs années demande une augmentation ca fait chier tt le monde. Pq? Le SMIC et le RMI ne sont pas une base comparaison regardons au dessus de nous pour avancer pas en dessous. Il faut tirer les revenus a la hausse pas à la baisse.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales