Economie

Crédit : Attention aux frais cachés...

Si les banques à la Réunion ont eu un rappel à l'ordre de l'État, l'année dernière, à cause de leurs frais bancaires jugés trop élevés, certaines n'hésitent pas à se rattraper sur les frais complémentaires lorsqu'un client contracte un prêt. En cause, le TEG (Taux effectif global) qui comprend le taux d'intérêt du prêt, les frais de dossier, les primes d'assurance... que vous pouvez négocier.


Souvent, lorsqu'un consommateur souhaite contracter un prêt auprès d'une banque ou d'un organisme de crédit, il regarde le taux nominal, qui sert de base pour le calcul des intérêts d'un prêt. Mais cela ne permet pas de déterminer le prix de revient du crédit.

Pour connaître le coût global du prêt que vous souhaitez faire, il vous faut également savoir le TEG (Taux effectif global), l'indicateur qui permet de faire la synthèse financière et qui protège le consommateur contre des frais qui sont parfois cachés.

"Un TEG intéressant doit être équivalent à 0,5% du taux nominal"

Le TEG est négociable. D'où la nécessité de vérifier l'ensemble des frais qui sont facturés sur le prêt. Si la banque ou l'organisme de crédit vous annonce un taux d'intérêt à 4,30%, assurez-vous qu'il comprend le TEG, qui varie en général entre 0,10% et 0,20%, ce qui amènerait le coût réel de l'emprunt à 4,5%. "Un TEG intéressant doit être équivalent à 0,5% du taux nominal", indique Dominique Mardaye, président de l'association contre les abus bancaires.

Certains frais sont obligatoires mais pas tous. Si les frais de dossiers et les frais de notaires sont inévitables, les assurances ne le sont pas toutes et vous n'êtes pas obligés d'accepter les packages que vous propose la banque. Les seules assurances obligatoires sont l'assurance perte d'emploi et l'assurance santé. Vous pouvez d'ailleurs refuser de contracter avec l'assurance que vous propose la banque et prendre une assurance de votre choix.

Se méfier des produits financiers...

L'absence de banques d'affaires à la Réunion amène les banques locales à acheter des quotas de contrats avec leurs propres filiales d'assurances à taux très bas, variant de 1 à 2 points, pour les revendre à leurs clients "à un taux qu'ils auront choisi, car aucune règle ne fixe un taux maximal", indique Dominique Mardaye. "Lorsque le clients contracte un crédit à long terme avec une banque, elle vous fidélise en quelque sorte et vous soumettra tout un ensemble de produits financiers", dont il faut parfois se méfier...

Si, lorsque vous contractez un emprunt, la banque vous propose une assurance juridique en cas de litige avec le maître d'œuvre de la maison que vous avez fait construire, "elle ne vous remboursera que si vous gagnez le procès", précise Dominique Mardaye. "Il vaut mieux prendre un avocat !".

La BR ne faisait pas bonne figure l'année dernière affichant des pertes de plus de 50 millions d'euros, mais elle compte bien remonter la pente cette année. Pour Dominque Mardaye, c'est aujourd'hui "la banque qui offre le taux d'intérêt le plus intéressant avec la Poste", assure t-il. "La Banque de la Réunion offre cette année un taux d'intérêt de 3,5% à 4%, TEG compris . La Poste est à 3,5%".
Mercredi 10 Mars 2010 - 13:28
Karine Maillot
Lu 3223 fois




1.Posté par Choupette le 10/03/2010 16:15
Désolée, mais ce gars-là est encore moins crédible que les banques qu'il dénigre.

2.Posté par david le 10/03/2010 18:02
il est vrai que les banques abuses sur les divesr frais qu'ils nous font payer , il faut continuer votre combat.

pour choupette, au lieu de critiqué, fait comme ces personnes, et défend les intérets des réunionnais, c'est facile de critiqué , on en a assez de gens comme toi

3.Posté par david le 10/03/2010 18:18
vous avez tous mes encouragements, vous et votre équipe
david

4.Posté par non de dieu le 10/03/2010 18:28
les banques sont des arnaqueurs, ils veulent que nous plumer;

il faut une réforme en profondeur du système financier afin qu'ils fassent leurs travaille.

ils profitent sur nous, nous les petits colons, les petits kréols

5.Posté par rachid le 10/03/2010 18:31
allons recréer le COSPAR, allons combattre les abus

6.Posté par marie le 10/03/2010 19:51
il est vrai qu'il existe une disparité entre les banques métropolitaines et les banques réunionnaises, le monde bancaire être beaucoup plus pointé du doigt , et les politiques devraient plus prendre part à ce débat.
Il serait opportun d'avoir l'avis des politiques sur la relance économique et sur le rôle des banques dans la relance économique.
Bravo en tout cas à vous et votre équipe pour oser dénoncer tous ça

7.Posté par babarun le 10/03/2010 22:49
tout a fait d'accord avec choupette. ti boug la i coné pas 1 merde !
faites jouer la concurrence, comparez, posez des questions mais ne vous laissez pas endormir par les inepties que raconte ce mr

8.Posté par Choupette le 11/03/2010 11:34
@ 2.Posté par david

Ha
Ha
Ha
Non seulement je ne fais que ça, Cher Monsieur, mais en plus je ne fais pas croire aux gens que je vais les aider pour ne plus donner suite à leurs appels après.

Je donne aussi des cours de conjugaison, de grammaire, etc.... Si cela vous dit, je suis à votre disposition.

9.Posté par Mayotte le 11/03/2010 11:58
Pierrot, tu devrais gratter un peu plus sur cette personne, choupette a raison

10.Posté par marine le 11/03/2010 14:12
continué votre combat , et ne faite pas cas avec ces personnes qui ne pense qu'a critiquer

11.Posté par imrane le 11/03/2010 15:28
laisse moi tes coordonnées choupette, tu me fera des cours particuliers!!!!

12.Posté par gaelle lebon le 11/03/2010 15:29
laisse la langue batte mr mardaye, laisse domoun cosé , à ou continué à ou

13.Posté par alexandra le 11/03/2010 15:33
les gens qui critique doivent ce regarder avant de parler.
un proverbecréole dit bien, qu'avant de monter sur un pieds de coco, on doit regarder si son dérrière est propre, alors avant de critiquer le collectif contre les abus bancaires qui m'a aidé, regarder ce que vous avez déja fait de bien

14.Posté par zambrocal le 11/03/2010 16:07
plus de 600 personnes ont lu jusqu'à présent cet article, très bien ficelé par la journaliste, je pense que cet article éclairera un certain nombre de personnes sur le système de TEG, qui est très complexe.

Moi même, ayant contracté un prêt immobilier dans une banque locale, j'ai dû faire vérifier le contrat et ces clause par un avocat.

Ce type d'article est bien pour le consommateur et ce que ce monsieur fait est bien. d'ailleurs je connait un ancien proféssionnel de banque qui est avec lui et qui le guide dans ces dossiers techniques. continué

15.Posté par zandette le 11/03/2010 18:39
mette ensemble mardaye , nou lé avec ou

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales