Société

Crèches : Les parents suspectent une manœuvre pour évincer le directeur de l'AGCME


Comme nous l'évoquions ce matin, l'ambiance était houleuse hier soir à la mairie du Tampon, alors que les parents étaient venus pour obtenir des précisions sur le projet de reprise des crèches de l'AGCME. Parmi eux, Anaïs Patel, une jeune mère de famille, n'a pas mâché ses mots pour mettre Paulet Payet face à ses responsabilités. Les interventions de la jeune femme n'ont d'ailleurs pas toujours été au goût du maire qui s'est emporté lorsqu'elle a évoqué la gestion de fait de la mairie ou encore les manœuvres politiciennes pour tenter de se débarrasser du directeur de l'association, Stéphane Eveno. "A quel jeu jouez-vous ?" lui demande le maire qui évoque une "démarche malsaine" et qui s'interroge même publiquement sur la légitimité de la jeune femme. "Je ne sais pas qui vous êtes" lance-t-il, laissant penser que la mère de famille est impliquée politiquement.

"Je suis une maman"

La jeune femme ne s'est pas démontée devant les propos du maire, d'autant qu'un père de famille est intervenu de façon virulente pour le "recadrer". "Je suis une maman" répond-elle, stupéfaite que Paulet Payet puisse penser qu'elle joue un rôle, autre que celui d'une mère de famille. Il faut dire qu'Anaïs Patel avait multiplié les interventions embarrassantes pour Paulet Payet et qu'elle semblait bien mieux connaître le dossier que le maire du Tampon. C'est elle, en premier lieu, qui s'est renseignée auprès du conseil général pour connaître l'état d'avancement de la procédure d'agrément et qui a évoqué la position du Vice-président de la collectivité, qui n'était autre que Jean-Jacques Vlody, le maladroit raccourci était donc vite trouvé...

Aujourd'hui, certains des parents semblent convaincus que le problème de l'agrément n'est qu'une manœuvre visant à se débarrasser d'un directeur dont le contrat comporte une confortable clause d'indemnité de licenciement évalué à 200.000 euros. Cette information a d'ailleurs été confirmée par l'intéressé, qui ne s'en cache pas, et qui a même reconnu que cette clause a été négociée à l'époque où André Thien Ah Koon était aux affaires à la mairie du Tampon. Pour simplifier les choses, le directeur pourrait être licencié pour faute grave, en raison du non-agrément de la structure. Ce cas de figure, si la faute grave n'était pas contestée, ou reconnue par un tribunal, le priverait de ses indemnités.

D'une certaine manière, le sabordage de l'association aurait entraîné le même résultat puisqu'en cas de liquidation, c'est l'AGS, le régime de garantie des salaires, qui prend le relais pour payer les rémunérations et les indemnités de licenciement restant à honorer. Selon Stéphane Eveno, la clause inscrite à son contrat ne serait pas prise en compte par l'AGS car l'organisme ne paye que les indemnités légales ou conventionnelles, c'est-à-dire celles inscrites dans le code du travail ou les conventions collectives.

Un agrément en cours d'instruction


Concernant l'éventuelle faute du directeur de l'association, qui n'aurait pas fait les démarches nécessaires à la demande d'agrément, l'intéressé dément. Stéphane Eveno a d'ailleurs transmis les copies des documents attestant que la PMI a bien effectué la visite d'agrément. Selon lui, s'il y avait eu le moindre problème quant aux conditions d'accueil des enfants, le département aurait immédiatement fermé la structure, ce qui n'est pas le cas. En outre, le directeur de l'AGCME parle de la malhonnêteté du maire lorsque celui-ci évoque d'éventuelles responsabilités pénales. Selon Stéphane Eveno, le maire était parfaitement au fait des procédures d'agrément alors qu'il faisait mine, hier, d'apprendre qu'une structure n'était pas agréée. Le directeur raille la position du maire puisque le CCAS a de son côté ouvert la crèche "Ti-Marmaille", avant d'obtenir les autorisation légales.

Apparemment, le département attendait simplement un complément d'informations qui leur a été fourni depuis. Il reste maintenant à attendre le 25 avril et la décision du tribunal quant aux modalités de la reprise. Sauf si, d'ici là, les parents décidaient de se mobiliser à nouveau pour imposer, au maire et à son prédécesseur, un plan de reprise qui ne laisse personne sur le carreau, comme promis...

Vendredi 20 Avril 2012 - 19:15
Lilian Cornu
Lu 3438 fois




1.Posté par tigazel le 21/04/2012 08:41
ohhhh mon dieux

mais mde patel vous vous êtes entendu??????

donc il faut que les tamponnais paye deux ans de salaire au super direc teur : 200000€ + les charges qui devrait être de 150000€ donc un peu moins de 400000€.

waouuuuuu mr le maire faite ce qui faut pour ne pas payer ce super directeur. svp notre commune et dans le rouge et je commence a trouver que vous faite un bon boulot .


2.Posté par tamponaise le 21/04/2012 08:48
Étant à cette réunion, nous avons rencontré mr voldy dans le hall d'entrée de la mairie après la réunion ( bizar qu'il ne soit pas monté) et il nous as confirmé qu'il n'y aura pas d’agrément pour cette structure, en restant flou sur le pourquoi.

Ah oui il va faire un courrier. c'est du n'importe quoi ce mec.


3.Posté par enfoutant le 21/04/2012 09:18
bonjour, je ne comprend pas un truc.

l'agrément d'une telle structure n'a rien avoir avec une reprise. non?

alors pourquoi il n'y a pas d'agrément?

les vraie raison Mr Cornu, allez chercher un peu.

4.Posté par pffff le 21/04/2012 10:20
Vous semblez fière de tenir ses accusations! pour vous c'est normal qu"un directeur ait un salaire tel que le sien! Ni DD ni PP ne sont responsable comme vous dîtes, à un moment quand on veut faire un beau discours devant les caméras il faut tout de même savoir de quoi on parle Mme Patel, vous semblez plus vous inquiéter du sort du directeur que celui des marmailles, des parents et du personnel !!!! La commune est dans le rouge, et ca ca ne semble pas vous inquiéter! en gros vous voulez que la commune gère tout, et qu'elle se démerde pour trouver les fonds, en gardant surtout un directeur qui a un salaire équivalent à celui de plusieurs employés réunis! pffffffffffffffffff

5.Posté par tamponnais974 le 21/04/2012 10:44
mme patel a bien de la chance d'avoir pu discuter avec le directeur mr eveno car pendant 3 ans où notre enfant était à l'agcme, il se faisait très rare et lors de ces passages, il ne se rabaissait pas à dire bonjour aux parents présents dans la structure. mme patel semble être une privilégiée !
certes je ne suis pas d'accord pour que les enfants et parents soient des otages de querelles politiques mais en tant que contribuable je suis totalement opposé à ce que mes impots ( qui vont pas ailleurs augmentés grâce à l'opposition et l'équipe robert ) servent à payer une indemnité d'incompétence et de magouillage" alors que ce sont les taties qui font grandir nos enfants.

6.Posté par justedubonsens le 21/04/2012 11:05
Une fois de plus le bon TAK démontre son sens de la gestion des deniers publics. Comment a-t-il pu entériner un contrat avec de telles clauses pour un directeur d'association ? Et il ose venir interférer dans cette affaire où il a la plus grande part de responsabilité de cette hécatombe financière ?

7.Posté par Fonctionnaire surremunéré le 21/04/2012 11:47
un directeur viré avec 200.000 euros d'impots. C'est super le privé ????

8.Posté par le maire ne c est pas géré sa commune le 21/04/2012 12:09
Le Maire du Tampon va dire c est encore la fautes des 28
Aucun élues a été invités a cette réunion comme tout temps il tranche et coupe lui même âpres il dit c est la fautes des 28

9.Posté par Patel Anaïs le 21/04/2012 15:37
Le but de mon intervention était de faire réagir l'opinion publique. Je pense que c'est réussi et je remercie mes détracteurs de faire du buzz autour du point important de cette affaire: les salariés. Je suis une des représentantes des parents de la crèche et surtout ce que vous auriez du vérifier (au lieu de vérifier mon cv... j'ai financé mes études comme j'ai pu et je l'assume: météo, publicités etc... cela m'a permis d'en arriver là où je suis aujourd'hui et de valider mon cursus en Droit), c'est que j'ai été désignée par les membres du personnel pour porter leur combat. Comme le personnel ne peut pas se prononcer et se défendre dans cette histoire politico financière, j'ai accepté de mener le combat à leurs côtés, participant à chaque réunion avec mes deux enfants, un dans la poussette et un dans mes bras. Loin de moi la volonté de défendre le directeur, il a évidemment sa part de responsabilité mais quand un conseil d'administration d'une association est composé de 83 d'élus, il est normal de se poser la question du partage de responsabilités. Concernant les 200 000 euros, croyez moi je préférerai qu'ils soient versés comme subvention à la Croix rouge (qui réclame130 000 euros pour reprendre la structure qui est pour l'instant exclue de l'offre de reprise) pour conserver les emplois des salariés qui seront prochainement licenciés. Malheureusement pour nous, le directeur ne va surement pas renoncer à sa prime. C'est un état de fait. Je ne dis pas qu'il mérite cette prime. Je dis que c'est une clause contractuelle qui figure dans un contrat de travail valide.... Juridiquement il peut donc réclamer cette prime. Etait-ce une raison pour vouloir licencier 55 personnes? Je ne pense pas. Si la municipalité ne voulait pas verser la prime, la solution était effectivement la liquidation. mais quand on décide d'un naufrage, on l'organise. On ne laisse pas le bateau couler avec les membres de l'équipage et les personnes à bord. Par hasard, j'ai croisé une petite fille ce matin d'une dizaine d'année. Elle m'a dit:"tu sais, moi ma maman va perdre son travail"; Je lui ai demandé "ah bon, ta maman travaille où?"; Elle m'a répondu "à l'AGCME". C'est au nom de cette petite fille, de ses parents et des 150 enfants que je demande aujourd'hui à M. Le Maire de réagir et de proposer un plan de reprise comprenant les 3 structures: les 150 enfants et les 55 salariés, comme il nous l'avait promis au départ...

Concernant les personnes qui m'accusent de mettre la pagaille au Tampon, je crois que la municipalité n'a pas besoin de moi pour cela... je vous rappelle que le budget n'est toujours pas validé par le préfet, que l'on risque une mise sous tutelle et que le budget ne peut être mis en oeuvre sans l'augmentation des impôts....
Enfin je remercie tous les messages de soutien que j'ai reçus sur les différents réseaux sociaux et demande aux salariés et aux parents de tenir le coup! Bonne nouvelle! Nous obtiendrons un agrément rétroactif dès lundi!! Plus d'argument donc pour ne plus reprendre la structure!

Anaïs Patel

10.Posté par Tamponnais le 21/04/2012 15:38 (depuis mobile)
Au commentaire 9!! Le maire à toujours invitée les 28 aux reunion et ceux une fois par semaine (le mercredi soir) et procès verbal à l appui, tout le monde le boycott depuis le départ! Il a du travailler seul car personne voulai l aide

11.Posté par @ post 10 le 21/04/2012 16:58
Entre avril 2010 et mai 2011, le maire n'a organisé aucun séminaire de concertation avec les élus.
A partir de mai 2011, le maire a mis en place une pseudo commission qui réunissait seulement une certaine catégorie d'élus avec un ordre du jour qu'il fixait lui même seul sans concertation et sans que les élus aient le droit d'aborder autre chose. Aucun procès verbal n'a jamais été porté à la connaissance des élus. le maire peut donc y raconter ce qu'il veut dedans.

12.Posté par Moi pas comprendre !!! le 21/04/2012 17:03
Difficile de cerner vos objectifs réels et indirects. Bien joué le coup de la larme à l’œil (petite fille en pleurs, votre parcours à l'arrache, bla-bla-bla), classique parmi les classiques. Quel est votre intérêt d'affaiblir un homme politique pataugeant déjà dans la gadoue et qui vit vraisemblablement ses 2 dernières années de pouvoir ? Il aurait été plus judicieux si c'est la position des salariés uniquement que vous défendiez de mettre tout ce petit monde dans le même sac : TAK (un roman-fleuve du Code pénal à lui seul), Robert, Vlody (pas piqué des vers sa gestion de la SAPHIR au CG), Paulet (brave boug mais cf. la Grenouille et le Bœuf) et de publiquement les mettre en cause de façon collective et qu'ils se démerdent pour trouver les moyens de faire vivre cette structure et les familles qui en dépendent. Au lieu de cela, vous ramenez votre charmant minois pour nous confier un secret de polichinelle : comptes de la commune en déséquilibre, budget non voté,...Je comprends le désarroi de Paulet qui n'a rien vu venir du Scud tellement il était bien dissimulé. Bref, pas convaincu personnellement de votre impartialité politique, mais n'hésitez surtout à intervenir, toujours intéressant et instructif de voir les premiers pas d'un adorable bébé croco. Les derniers en date sur l'île : Monica, Valérie,...

13.Posté par Juriste??? le 21/04/2012 17:08 (depuis mobile)
Madame, en tant que juriste vous me faite pitié! En effet pour que la croix rouge reprenne, il faut l agrément et non après! Quand on vend une voiture, on passe le contrôle technique avant et non après!! C logique!!!

14.Posté par Vincent Mugnier le 21/04/2012 18:23
Bonjour,

Parent d'un des enfants pris en charge par les structures de l'AGCME, -en l'occurrence l'une des structures vouées à la fermeture - je tiens à donner mon opinion, dans la mesure où il me semble qu'elle est partagée par un grand nombre d'autres parents. Loin de toute polémique partisane, j'ai le souci exclusif des intérêts de nos enfants, ainsi que de celui des employées qui travaillent avec eux au quotidien - quant à elles guère concernées par l’impôt sur la grande fortune… Donc, les conditions de licenciement d’un directeur surpayé ne nous concernent en rien. Payant, par ailleurs, des impôts au Tampon, je ne souhaite pas contribuer à creuser les abysses budgétaires.
Ce n’est pas pour autant que je me refuse à rechercher la vérité, dans le parcours sinueux d’une affaire où l’opacité a été de mise. Cette question de l’ « agrément » mérite à mon avis d’être soulevée. La mairie considère en effet que l’une des structures doit être fermée car elle n’a pas d’ « agrément ». S’agit-il de la seule et unique raison ?
Le jeudi 19 avril, lors de la confrontation de M. le maire et des parents des enfants de la crèche, l’un des délégués de notre collectif avait demandé à ce dernier, les yeux dans les yeux si, au cas où un agrément puisse être obtenu malgré toutes les allégations contraires, la mairie s’engageait à reprendre les deux structures menacées de fermeture (Nid-Joli 1 et 2), M. Payet a répondu : « Je ne sais pas. » Alors, exaspération, accablement, fatigue ? Cette réponse est en tout état de cause lourde de sous-entendus et relativise l’argument présenté comme déterminant de l’absence d’agrément. Bien entendu, il ne s’agit pas de tirer à boulets rouges sur un maire déjà désavoué, comptable d’un budget proche de la banqueroute. Toutefois, elle donne une indication concernant les véritables motivations de l’éviction des structures de crèche. Nous n’affirmons rien de notre côté, nous ne sommes pas impliqués dans une vie publique complexe et tributaire d’un lourd passé. Rappelons simplement nos motivations : intérêt des enfants et du personnel, et souci de transparence.

15.Posté par enfoutant le 21/04/2012 18:33
"Bonne nouvelle! Nous obtiendrons un agrément rétroactif dès lundi!! Plus d'argument donc pour ne plus reprendre la structure!" a lundi alors.

16.Posté par Patel Anaïs le 21/04/2012 18:35
Au commentaire 13: ce sont les salariés qui vont perdre leurs emplois qui doivent vous toucher.... Ce n'est pas ma qualité de juriste qui est en cause ici mais le droit des parents de bénéficier d'une structure d'accueil pour leurs enfants et des salariés à continuer à travailler.
Pour votre information, je précise dans mon commentaire que l'agrément va être délivré lundi de façon rétroactive. Peut être souhaitez-vous une définition? Rétroactif: qui aura des effets sur la période antérieure. Cela signifie donc que la crèche disposera de son agrément à compter de lundi et ce, pour la période antérieure soit le 31 janvier 12! L'offre de reprise de la Croix Rouge, si elle disposait des 130 000 euros nécessaires, serait donc complète! Vous ne comprenez toujours pas?? Nous allons donc reprendre votre exemple très parlant effectivement: une voiture doit disposer d'un contrôle technique pour être vendue. Cependant, le vendeur peut ne pas avoir effectué le contrôle technique au moment de l'offre de vente mais si le contrôle technique est fourni lors de la conclusion de la vente alors la vente est parfaite! Il faut apprendre à distinguer l'offre de l'acte lui même....

17.Posté par A.sly le 21/04/2012 23:56
dans la video j entends bien "a l époque de Thien Ah Koon"oter se serait bien de dire Monsieur Thien Ah koon par respect c quand meme un membre honoraire du parlement francais!

18.Posté par valeurs le 22/04/2012 01:53
"POST 18 " Je contaste un discours raciste!LE BUT légitime étant évidemment le bien de tous c enfants( qui se sont attachés au personnel et vis versa )et de leur famille .Ces petits ne sont pas des animaux !! Le fait de soutenir uniquement le personnel qui s'est occupés de l'ensemble de ces enfants dans des conditions kil fo dire catastrophiques restera une preuve de reconnaissance. Tout simplement un geste que certaines personnes on du mal à saisir!(L'union fait la force)
IL EST CLAIR que MR PAULET PAYET veut diviser pour mieux régner!

19.Posté par le le 22/04/2012 02:41
juriste ????? Méchancetée gratuite plus une "non connaissances" des faits ,c'est tout à fait le résultat d'une réponse érronée.

20.Posté par Pffff le 22/04/2012 10:49 (depuis mobile)
L exemple de la voiture n est pas du commmentaire13 !mais du 14! Faud bien
Lire avan de dire! Pfffffff

21.Posté par Petit jean le 22/04/2012 11:07 (depuis mobile)
Pourquoi la PMI n à pas donner d agrément jusqu à se jour madame je c est tout?? Est ce vraiment l intérêt des enfants et personnel vos réel motivation?? Ce dossier sens la poudre et bientôt sa va péter!!!

22.Posté par ??? le 22/04/2012 15:21
Apparemment comme une personne a enlevé son commentaire il ya un décalage fo suivre effectivement!!

23.Posté par bleuf! le 22/04/2012 17:47
Comme le maire n'a pas garanti la pérénité des emplois des salariés ,c ainsi ke la PMI na pas voulu accepter de renouveller l'agrément .Le maire savait très bien ce kil en courrait de la situation de l'AGCME en ne le faisant pas non seulement parce ke son but était de faire couler l'agcme parce kil ne voulais pas reprendre MR éveno, et ne pas lui donné la prime de départ (c une prime absurde évidemment!!). Etant donné ke la close de son contrat a été approuver par MR TAK(on constate bien ke ce sont des raisons politiques vu dans kels conditions MR TAK a laisser la situation économique de la commune )d'ailleur le maire na plus voulu subventionné puiskil voulais faire reprendre l'agcme par le ccas ( déficitaire la commune na rien à i gagné!).MR PAULET a donc choisi de prendre les parents et leur enfants en otage en plus des salariés juska liquidation judiciaire et déclencher le départ de MR éveno(celui devrait la refuser automatiquement!) . Comme le conseil général s'engage à accepter l'agrément. Pourkoi le maire ne reprendrait -il pas le personnel sans MR eveno et garantir la périnité des emplois, une reprise par un repreneur serait possible puisque ke le ccsa est dans l'incapacité de reprendre les crèches nid jolie 1 et 2 . Si la commune na pas les reins assez solide pour faire reprendre les crèches par le ccas pourkoi ne subventionnerais t-elle pas celle- ci? ( le maire doute til de son ignocence dans cet affaire a til des chances de croire ke le juge décide de laisser le directeur empocher la prime?Et se retrouver à financer les crèches ke MR eveno a dirriger? ). Puisque le juge na pas encore décider du sort du directeur de l'agcme et ke celui - ci ne ve pa se défaire des 200 000 euros,le maire préfère faire le sourd sur l'avenir des crèches et une éventuelle possibilitée de reprise .

24.Posté par vca le 22/04/2012 18:01
employé de l'agcme et parent d'un enfant gardé dans cette meme structure je remercie madame patel pour son dévouement a notre cause et son soutien aux employés. ce n'est pas de notre faute tout ce qui arrive mais c'est nous qui aujourd'hui travaille dans l'angoisse de ne pas savoir si on pourra nourrir nos enfants demain!! si mr le maire veut réglé ces comptes avec mr le directeur qu'il ne le fasse pas au détriments des enfants et des employés.

25.Posté par Injustice le 22/04/2012 19:02
"étant directement concerné par cette situation je souhaite remercier Madame Patel pour son courage et son soutien dans cette affaire! Malgrés les "on dit" c'est une femme de valeur et intégre! Son but est non pas de faire de la politique, mais bien de défendre cette structure! elle pense au bien- être des enfants et du personnels! quand je vois certains commentaires je pense que ces personnes non rien compris de cette affaire et surtout rien compris sur ces intentions! le mot d'ordre est de sauver cette structure est surtout sauvée ces enfants, ces familles et ce personnel, peut importe nos opinions politique! quant à sa vie personnelle, je trouve sa médiocre de s'attaquer à sa vie de famille, elle n'a pas à ce justifier- là- dessus! je pense que la personne qui a écrit ce commentaire n'aimerait pas que sa vie soit publié sur le net! si c'est pour laisser ce genre de commentaires il vaut mieux ce taire! surtout qu'on sort complètement du sujet de cet article: les créches! il y aura toujours des gens pour critiquer les personnes qui essayent de faire du bien autour d'eux. Comme on le dit souvent il faut de tout pour faire un monde! Je suis sûr que certain commentaires qui vont suivre vont dire que je suis de mèche avec Madame Patel alors que non, du tout! Par ce commentaire je ne souhaite pas prendre son parti ou bien encore la défendre contre ces commentaires inutiles (je pense qu'elle est assez grande pour le faire elle-même) je souhaite juste qu'on arrête un peu de raconter n'importe quoi! en tant que parents ou futur parents susceptible de mettre votre enfant en crèche si vous étiez dans cette situation vous auriez aimer avoir une personne comme Madame Patel en tant que représentante pour vous soutenir alors ce serait temps d'arrêter de raconter n'importe quoi! A bon entendeur!

26.Posté par enfoutant le 23/04/2012 08:16
26.Posté par Injustice le 22/04/2012 19:02

je ne trouve pas qu'elle défende les employés et les enfants. j'ai mon enfant en crèche, et j'ai du mal a me reconnaitre dans ces commentaires.
En plus quand j’apprends qu'elle fait parti des 5 familles les plus riche de la réunion, je me pose la question pourquoi fait elle cela.


27.Posté par TORTUVOAPASAKEU le 23/04/2012 19:01
Juste pour info, le Conseil Général a donné l'agrément aujourd'hui ( lundi ), grâce aux démarches de Madame PATEL, d'autres parents, du DG, d'André TAK et peut-être d'autres.... peu importe et on s'en fout; merci à eux. Maintenant le Maire est bien embêté car il n'y a plus d'excuse pour border 22 marmailles et 13 salariés ( sur 16; les deux autres feront appliquer le Droit ).
Il est rassurant de voir que certaines personnes se sont posé les bonnes questions et recherchent les réponses et solutions. Attendons encore un peu : il paraît que le DG et le Président de l'AGCME ont promis de tout déballer après que les emplois auront été sauvés..... ça risque de chauffer !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales